Jump to content

Présentation FR Guitars


FR Guitars
 Share

Recommended Posts

Le 30/11/2021 à 18:33, Jan a dit :

J'ai suivi Antoine depuis les débuts de son projet ^_^

Bon je vais faire simple. En terme de lutherie c'est au dessus du très haut de gamme.
En terme sonore, en terme de possibilité ( gratte ou basse ), je ne connais aucun équivalent. Les possibilités sont inédites, et remettent en question l'essence même de l'instrument. L'approche est complétement différente.

Les comparaisons AB sont hyper cruelles pour d'autres instruments, on est au delà de la lutherie, car le concept et les choix en terme de conception/réalisations découlent d'une long processus qui a muri pendant des décennies.
Le SI grave est parfait, mais à ce stade c'est du détail par rapport au reste tellement c'est hallucinant.

Je n'exagère rien, je suis même dans la retenue... il est évident qu'on va en entendre parler maintenant que les instruments sortent :buba:

Après le mieux est de se faire sa propre opinion, moi j'ai été convaincu, et ça fait longtemps que j'ai pas été autant choqué ( le terme n'est pas anodin ) par une production de ce genre.

NON JE PLEURE PAS

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Le 29/11/2021 à 22:19, FR Guitars a dit :

6 guitares sur le feu.

Attention le bois ça brûle :D

Très joli boulot, j'avoue que le côté un peu "mystérieux" entre la "cathédrale" et l'électro "pensée d'un seul bloc" attise ma curiosité. Si Nuf, qui a toute ma confiance, a bien aimé, c'est à essayer ! :)

  • +1 1
Link to comment
Share on other sites

Je suis franchement assez bluffé niveau son. Ça nécessite 2/3 adaptations niveau jeu mais j’arrive à obtenir des sons que mes autres basses sont incapables de fournir, le tout avec 2 potards. 
y‘a même du boost en passif sur certaines positions du potard de timbre. Bref. Je navigue un peu à vue pour l’instant mais je suis impressionné comme je l’ai rarement été depuis quelques années. :|

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

En fait c’est marrant parce que je passe d’un son JB70’s à du Fodera, voire même du quasi Dingwall en bougeant le switch et en tournant le potard. Encore un peu de mal à gérer la dynamique du bazar je l’avoue :D

mais des sons et tout vont arriver! :)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Par dynamique, il y a deux choses liées :

1. la nuance. L'instrument permet de décupler la nuance par l'attaque, la position des mains, des doigts, l'angle d'attaque, la force, la vélocité. La nuance "voulue", "désirée" par le musicien est ressentie. L'amplitude dans la nuance peut être très forte, et c'est cette nuance qui fait que l'instrument prend les pédales de dirt à merveille : la cohérence entre fondamentale et harmoniques est maintenue quelle que soit la nuance, donc vous pouvez attaquer vos lampes ou vos effets aux doigts.

2. les facteurs de dynamique qui sont les mêmes que vous trouvez sur une bonne pédale de compression (mais ce n'est pas de la compression, on est d'accord) : attack, release, decay, sustain... C'est ce qui permet au musicien de faire son son aux doigts et de faire ressentir son intention à son auditoire.

 

Globalement, l'instrument est sans pile, mais ce sont vos doigts qui sont les piles. Cette dynamique, ce mélange entre ces deux points vous donne comme une loupe graduée sous la pulpe de chacun de vos doigts : cela démultiplie vos possibilités et de jeu et d'expression.

 

A cela s'ajoutent le sélecteur 5 positions qui vous donne 5 timbres des grandes familles utiles (PB, JB, MM, Fodera et slap) et le potar de spectre qui permet de faire varier comme un shelf dynamique tout un ensemble de fréquences sur ces timbres. Avec vos doigts, vous venez alors exploiter ce dont l'instrument est capable dans la config choisie, et vous vous l'appropriez personnellement. C'est pourquoi le son de Nuf dessus est différent du mien, différent de celui de Jan, différent de celui de tous les autres musiciens qui ont testé la basse.

 

C'est pour ça qu'ils disent qu'il faut repenser l'instrument, parce qu'en écoutant ce que vous jouez et en ajustant votre façon de jouer, vous découvrez une richesse infinie de possibilités dans l'expression par rapport à ce que vous connaissiez. C'est comme ça qu'on parvient à retrouver tous les sons iconiques de la basse, mais surtout bien plus.

Après, ce sont notamment les atouts de la lutherie qui garantissent l'équilibre de cette infinité de sons et qui font que jamais le spectre ne "déraille".

Au final, ça devient tout simplement hyper instinctif de jouer et d'obtenir le son que l'on recherche.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 01/12/2021 à 15:23, Eneade a dit :

Est-ce que c'est indiscret de demander combien ça va coûter ? 

Série

Les guitares et basses 4 cordes sont à 3800€

Les 5 cordes sont à 4500€ et les 6 cordes sont à 5000€. Pas de surcoût pour nos amis gauchers.

Le tarif des options varie et figurera sur le site.

 

Editions limitées numérotées

Les prix sont variables en fonction des specs des instruments mais globalement cela tourne autour de 5000€ pour les guitares et 4 cordes, 5700€ pour les 5 cordes et 6300€ pour les 6 cordes. La première édition limitée de 5 guitares s'apprête à sortir, c'est l'édition du Fondateur. On est à 5000€ la guitare.

 

Gamme Artiste

Ce sont des pièces uniques qui comportent un élément particulier. Ce seront surtout des instruments de collaboration avec d'autres artistes : peintres, plasticiens, sculpteurs, tisseurs, tanneurs, etc. En fonction de la collaboration et des matériaux, le prix peut grandement varier. Ce sont des instruments de collection.

 

Après je suis un gars d'OB, je n'oublie pas d'où je viens et ce que je dois à la communauté, c'est pourquoi je me réserverai toujours la possibilité de vous proposer certains bois plus intéressants si j'en ai la possibilité.

 

Les basses sont conçues sur une seule architecture micro/électro/lutherie et elle est largement suffisante pour couvrir tous nos besoins et fantasmes.

Les guitares en revanche ont 4 types de micro/électro/lutherie = printemps, été, automne, hiver. Chaque type attaque différemment la saturation et a plus ou moins de crème dans les cleans. On peut tout faire avec chaque type, mais ils ont chacun leur couleur propre, très distincte. Perso je joue sur les 4 et je n'arrive toujours pas à choisir mon préféré. Ce sont vraiment des instruments différents, mais aux même réactions aux réglages et au jeu.

 

Ces tarifs sont amené à évoluer, évidemment. J'essaie du mieux que je peux de fonctionner avec des approvisionnements en circuit court, mais je reste tributaire des soucis d'approvisionnements que tous les constructeurs connaissent en ce moment.

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 01/12/2021 à 14:48, FR Guitars a dit :

Par dynamique, il y a deux choses liées :

1. la nuance. L'instrument permet de décupler la nuance par l'attaque, la position des mains, des doigts, l'angle d'attaque, la force, la vélocité. La nuance "voulue", "désirée" par le musicien est ressentie. L'amplitude dans la nuance peut être très forte, et c'est cette nuance qui fait que l'instrument prend les pédales de dirt à merveille : la cohérence entre fondamentale et harmoniques est maintenue quelle que soit la nuance, donc vous pouvez attaquer vos lampes ou vos effets aux doigts.

2. les facteurs de dynamique qui sont les mêmes que vous trouvez sur une bonne pédale de compression (mais ce n'est pas de la compression, on est d'accord) : attack, release, decay, sustain... C'est ce qui permet au musicien de faire son son aux doigts et de faire ressentir son intention à son auditoire.

 

Globalement, l'instrument est sans pile, mais ce sont vos doigts qui sont les piles. Cette dynamique, ce mélange entre ces deux points vous donne comme une loupe graduée sous la pulpe de chacun de vos doigts : cela démultiplie vos possibilités et de jeu et d'expression.

 

A cela s'ajoutent le sélecteur 5 positions qui vous donne 5 timbres des grandes familles utiles (PB, JB, MM, Fodera et slap) et le potar de spectre qui permet de faire varier comme un shelf dynamique tout un ensemble de fréquences sur ces timbres. Avec vos doigts, vous venez alors exploiter ce dont l'instrument est capable dans la config choisie, et vous vous l'appropriez personnellement. C'est pourquoi le son de Nuf dessus est différent du mien, différent de celui de Jan, différent de celui de tous les autres musiciens qui ont testé la basse.

 

C'est pour ça qu'ils disent qu'il faut repenser l'instrument, parce qu'en écoutant ce que vous jouez et en ajustant votre façon de jouer, vous découvrez une richesse infinie de possibilités dans l'expression par rapport à ce que vous connaissiez. C'est comme ça qu'on parvient à retrouver tous les sons iconiques de la basse, mais surtout bien plus.

Après, ce sont notamment les atouts de la lutherie qui garantissent l'équilibre de cette infinité de sons et qui font que jamais le spectre ne "déraille".

Au final, ça devient tout simplement hyper instinctif de jouer et d'obtenir le son que l'on recherche.

Je vais peut-être paraître agaçant mais c'est une évidence que le son c'est d'abord le musicien qui le construit avec ses doigts et sa technique de jeu, donc fatalement à réglages équivalents chaque musicien va faire sonner l'instrument différemment... Ce qui s'applique en fait à toute autre basse déjà existante !

À mon sens, et c'est là que je suis curieux, c'est qu'au vu du placement tarifaire et du concept proposé, quelle est la plus value des instruments que tu proposes ?
Pour être plus précis, en rapport avec les témoignages déjà existants, tes instruments amènent-ils le musicien à jouer "mieux", à repousser ses propres limites, à vraiment faire une proposition musicale singulière par rapport à ce qui se fait déjà ?

Mis à part ça, les choix de conception que tu as fait me parlent énormément, ne serait-ce que sur le 33", l'usage des touches en wengé (question gestion de la "dynamique" des notes produites, c'est le bois maître pour moi), le headless... Tu prêches un convaincu !
Ton système électronique m'aurait intéressé dans l'optique de vérifier tes dires sur un instrument de conception différente (ma CG The Leaf en 31").
À part écouter ce qu'il y a à écouter je n'aurai hélas pas le luxe de pouvoir appréhender tes oeuvres (oui je pense que tu tapes déjà très haut niveau artisanat d'art), du fait que je suis gaucher...

Link to comment
Share on other sites

Citation

Je vais peut-être paraître agaçant mais c'est une évidence que le son c'est d'abord le musicien qui le construit avec ses doigts et sa technique de jeu, donc fatalement à réglages équivalents chaque musicien va faire sonner l'instrument différemment... Ce qui s'applique en fait à toute autre basse déjà existante !

C'est vrai, mais ce n'est pas ce que je dis. Prends un instrument équivalent, avec une électro et des micros de bonne facture (Nordstrand etc). Tu vas avoir tout ce que j'écris sur la dynamique sur une échelle de sensibilité de 1 à x. Ce que je dis c'est que mon système permet d'avoir la même chose de 1 à 10x. Ca ne retire rien au plaisir qu'on a à jouer sur ses instruments, c'est juste que ça décuple les possibilités.

Citation

À mon sens, et c'est là que je suis curieux, c'est qu'au vu du placement tarifaire et du concept proposé, quelle est la plus value des instruments que tu proposes ?
Pour être plus précis, en rapport avec les témoignages déjà existants, tes instruments amènent-ils le musicien à jouer "mieux", à repousser ses propres limites, à vraiment faire une proposition musicale singulière par rapport à ce qui se fait déjà ?

Tout dépend de ce que tu entends par "mieux". Dans ta définition ici, la réponse est oui pour la simple raison que tu as plus de possibilités. Tous ceux qui ont essayé mes instruments jusqu'à présent ont eu une expérience similaire (moi compris) : au début on joue ce qu'on sait jouer, pour avoir une base de comparaison. Puis on tatonne, on s'écoute, et on découvre qu'on peut jouer différemment, obtenir plus, mieux, infiniment plus en réalité. Ca inspire, et on se met à jouer des notes qu'on ne jouait pas avant, à les jouer d'une certaine manière dont on découvre que c'est la nôtre, et ça donne envie de jouer, encore plus, plus loin dans la recherche de cette musique. Anecdote qui est arrivée la semaine dernière : je recevais un copain guitariste métalleux, à la main droite démoniaque. Le gars, c'est Machinehead en accéléré. Je lui ai filé le proto de pelle Printemps, et moi j'ai pris mon proto basse. On a jammé sur du lourd, et au bout de deux minutes, on était parti sur une vibe purement Vaya con Dios qu'on a faite durer pendant 6 minutes. Et c'était incroyablement bien, même si ni lui ni moi n'avions jamais joué ça. On s'est laissé emporter et c'était bon.

Citation

Mis à part ça, les choix de conception que tu as fait me parlent énormément, ne serait-ce que sur le 33", l'usage des touches en wengé (question gestion de la "dynamique" des notes produites, c'est le bois maître pour moi), le headless... Tu prêches un convaincu !
Ton système électronique m'aurait intéressé dans l'optique de vérifier tes dires sur un instrument de conception différente (ma CG The Leaf en 31").
À part écouter ce qu'il y a à écouter je n'aurai hélas pas le luxe de pouvoir appréhender tes oeuvres (oui je pense que tu tapes déjà très haut niveau artisanat d'art), du fait que je suis gaucher...

La basse de Nuf, la touche est en ébène de macassar, pas en wenge, mais j'ai bien deux stripes de wenge dans le manche.

Le headless, c'est à la demande de Nuf aussi pour alléger la masse de l'engin. C'est une option que je propose, mais je fais avec tête aussi, c'est moins cher en accastillage (et c'est plus conventionnel). En tous cas oui, une bonne headless c'est excellent.

Je fais des modèles gaucher sans surcoût. Si j'ai une commande, je te dirai et on pourra se rencontrer si tu le souhaites, tu pourras essayer comme ça.

En tous cas, je te remercie pour ton appréciation de mon travail, ça me touche beaucoup.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 01/12/2021 à 20:25, AlexB6 a dit :

Je vais peut-être paraître agaçant mais c'est une évidence que le son c'est d'abord le musicien qui le construit avec ses doigts et sa technique de jeu, donc fatalement à réglages équivalents chaque musicien va faire sonner l'instrument différemment... Ce qui s'applique en fait à toute autre basse déjà existante !

Bien sûr.

La différence, c'est que là, tu as l'équivalent de plusieurs basses sur le même instrument ( et pas juste dans le "style de", c'est "au niveau de" et largement ), et que pour chaque réglage, tu peux "moduler" le son dans des proportions que je n'ai jamais retrouvé ailleurs.

C'est a dire que suivant l'intensité de ton jeu, et la position de la main droite, son placement, ça "ajoute" des possibilités que tu ne trouvera pas nécessairement sur d'autres basses.

Sur une basse active, les gens ont tendance a utiliser l'EQ pour compenser des faiblesses, et en fin de compte l'EQ est très artificiel, beaucoup de réglages ne sonnent pas du tout. Là c'est l'inverse, c'est toujours musical, et je n'ai pas trouvé de réglage qui soit naze. D'autre part les contrôles ont une réelle utilité, c'est a dire que les potars réagissent réellement, pas comme sur un Tone qui va être exploité a 2-3 positions...

Pour être franc, c'est déconcertant au départ, car ça change totalement l'approche d'utiliser les réglages/EQ, mais en passant un peu de temps, on trouve ses marques ( jeu de mot :D ), car comme c'est musical dans tout les cas, ce n'est qu'une question d'envie. Après même en restant sur un réglage au pif... ça passe !

Mais clairement une vidéo va avoir du mal a retranscrire cet aspect des choses, c'est vraiment un truc évident quand on a l'instrument en main, mais difficile a expliquer.

Et je confirme que c'est 100% passif, mais avec un niveau de sortie de dingue.

Pour la dynamique et l'effet 3D, ça semble être du marketing sur papier, mais c'est vraiment ça. Je n'ose pas parler des comparaisons, mais il y a une réelle différence. C'est tellement marqué, qu'on peut penser a une arnaque, mais que ça soit sur des combo, ma config et avec d'autres amplis, disons que le résultat est très clair, et sans aucune ambiguïté ( j'ai toujours été franc, quand ce n'était pas le cas... )

Sinon oui quelque soit le style, je vois pas dans quel registre ça ne passerais pas. Je trouve aussi que vu ces possibilités, l'instrument semble avoir moins de limites ( lutherie, sonore ), et du coup on joue mieux d'une certaine façon, et je trouve que c'est beaucoup plus addictif, mais ça, ce n'est que mon opinion !

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ça me rappelait quelque chose les "cathédrales englouties"... Internet est l'ami de ceux dont le cerveau se grippe avec le temps.

J'imagine que la référence à Debussy n'est pas un hasard. Mais je me demande ce que c'est en pratique, je crois que Aquilina crée des chambres qui partent de sous le chevalet vers des endroits précis du corps (mais apparemment c'est un truc dont il garde le secret et qu'il a breveté). C'est un truc de cet ordre là?

 

Link to comment
Share on other sites

J'ignore ce qu'a fait Aquilina (dont le travail est toujours superbe) donc je ne saurais te dire les similitudes ou différences de conception, mais son idée semble être très bonne. 

Pour ma part je reprends un principe architectural que l'on retrouve dans les cathédrales gothiques et notamment celle de Reims que j'ai longée durant toute ma scolarité et qui affecte la conduction des vibrations des instruments. C'est imbrevetable en ce qui me concerne, mais je vais en défendre l'exécution à plusieurs concours de métiers d'art. 

Et oui, le clin d'œil à Debussy qui fut mon compositeur préféré pendant ma jeunesse est voulu : c'est le maître des harmonies suspendues et des superpositions. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 03/12/2021 à 20:56, samdav a dit :

finalement tu proposes des basses très catholiques..

Et dont les explications sont tout aussi abstraites. Après vu le contexte, je comprends que l'idée ne soit pas de dire un truc du genre "j'ai trouvé un truc de ouf, voilà comment j'ai fais et venez vous servir, mes concurrents".

Link to comment
Share on other sites

Moi, ça m'intrigue... j'ai une attaque de fillette (ce n'est pas moi qui le dis), je joue avec un un tirant light 40-95 réglé au ras des pâquerettes, je suis accordé en flat et j'ai du mal à jouer avec autre chose que des basses actives. A la lecture des avis de @Nuf et @Jan je suis curieux de voir ce que donnerait ce type d'instrument sous mes pattes maladroites...

:mf_bookread:

Edited by Juplu
  • +1 2
Link to comment
Share on other sites

  • Jan pinned this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...