Jump to content
Dmonweb

Post à Bières et Pop Corn

Son et/ou Musique  

7 members have voted

  1. 1. Le son et la musique

    • Le son inspire la musique
      6
    • La musique appelle un son
      1


Recommended Posts

Vous pensez que le son appelle la musique ou que la musique appelle un son ?

Vous avez une nouvelle pédale, du style extra-terrestre, genre phaser, Q-tron, bass synth, chorus...

Cela influence t-il votre.... "Créativité"... Votre façon de jouer ?

Edited by Dmonweb

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tres bonne question ! :) ,

En ce qui me concerne, la musique a beau souvent appeler un son, rien à faire, ce dernier prend toujours le dessus et influence énormément ma façon de jouer

et d'articuler, et ce, quel que soit l'instrument ... Pour moi c'est presque une matière, et on ne mange pas pareil un plat de Spagh et une entrecôte, et on ne ponce pas pareil un bout de bois et une pièce de métal, la texture du son (réponse de l'instru, spectre sonore, sustain, compression etc etc...) me dicte clairement et sans ambiguïté ma façon de jouer.

Pour preuve sur la V-Drum, il y a des preset qui m’empêchent de faire tourner un truc qui passe sans problème avec un autre et je deviens un boulet avec une Jazz Bass sur le micro manche alors que sur la précision tout va bien ...

Curieux de lire d'autres retours ! :) Po con le mouton ! :D

Bon je fais péter les corns ... :) 

Edited by SpeeRoo
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’ai l’impression déjà qu’historiquement les nouveaux sons naissent (guitare électrique saturée, basse, effets, synthés, etc.) et qu’après les musiciens leurs trouvent un usage... Je n’ai en tête aucun exemple de musicien qui a imaginé un son sans pouvoir le produire et qui cherche le moyen de le créer. Mais je me trompe peut être.

Question très intéressante Dmonweb :victory:

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A titre perso,

Le son appelle chez moi la "créativité". Ça me donne une direction.

Il y a fort longtemps, ren ces temps anciens et oubliés, avec nostalgie et ma petite base de données sur Amiga 500 (boosté a 1 mega au lieu des 500k, faut pas déconner quand même !) Je sais que c'est à partir d'un son chelou que je m'amusais a créer des ambiances, un "style" autour.

La limitation des 4 pistes de Soundtrack, appelait a magouiller pour améliorer (le mot est loin d'être faible) le machin qui en sortait.

Chez moi, le son me porte vers un jeu de note... 

J'ai une piètre connaissance en théorie musicale... Qui, peut-être, elle, demande une certaine mesure des fréquences, de la façon dont une note doit sonner ?(orchestre symphonique)

Le danger pour moi c'est le mimétisme.

 Je viens de l'expliquer, je suis plutôt de l'école instinctive..

Je ne comprends toujours pas pourquoi les symphoniques n'ont pas intégré synthés, guitares électriques, batterie...

Ou un blues techno.

Il y a bien eu quelques tentatives du style Manu le malin (techno Harcore) et le symphonique de Montpellier...  Mais à l'écoute on est plus proche du versus que de la fusion).

Le matériel est-il un faux-ami réducteur d'émancipation ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, dbx80 a dit :

Je n’ai en tête aucun exemple de musicien qui a imaginé un son sans pouvoir le produire et qui cherche le moyen de le créer. Mais je me trompe peut être.

Boulez et Stockhausen, l'IRCAM en général était de cet école.

Prends un son cloche (un son midi par exemple), coype l'attaque et garde la resonnance. C'est très destabilisant : il manque les repères du "connu".

C'est déstabilisant, et du vide de repères, je pense que c'est là la base de la "créativité".

 

En rien cela n'empêche de surkiffer un blues traditionnel avec codes.

Qui peut detester "Since I've been loving you" de Led Zep ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La nuit fait triturer les neurones :

j'e pensais ce matin a la serie ProjecKt de King Crimson (le 2 surtout).

Et un a un blues techno...

 

Bonne base de travail d'un techno blues...

Je n'ai pas encore acheté la Source Audio C4 (pour croiser avec mon autre poste) que les idées arrivent avant le son...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Dmonweb a dit :

Vous pensez que le son appelle la musique ou que la musique appelle un son ?

Sans verser dans la grande théorie (et le pop corn qui va avec), je dirais que les deux situations se produisent :

- changer de basse, d'ampli, brancher une nouvelle pédale... Va quasi systématiquement provoquer un nouveau son qui ouvre une nouvelle perspective. Des riffs et lignes de basse apparaissent spontanément, le son provoque la créativité

- en train d'écrire un morceau, et surtout au moment de faire les arrangements, qu'on soit seul ou à plusieurs (arranger un morceau en répet) il va souvent y avoir un moment où tel riff, tel passage, le pont, le deuxième couplet... Ça serait bien si on le jouait plus ceci, moins cela, avec un son comme ceci ou cela... Et si tu mettais un chorus ? Fait le en crunch plutôt qu'en clair ? Bob, essaie avec un son de Rhodes plutôt qu'un Hammond sur le clavier ? Bref, instinctivement la musique nous dis quel est le son qui lui convient le mieux...

 

  • Like 1
  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le son appelle la musique... je ne suis pas certain. La nouveauté va stimuler la créativité (pour certains) et pour d'autres ça restera sous forme ludique en un délire introspectif que seul l'instrumentiste peut vivre pleinement. Il y a donc de grandes chances que ça reste à l'état de son ou d'expérimentations plus ou moins ennuyeuses à la réécoute (s'il y a enregistrement...). Certains iront chercher (ou se perdre) dans la théorisation pour valider une découverte sensationnelle dans tous les sens du terme.

La musique appelle le son... c'est possible. Plutôt le style de musique appelle un son, une approche de l'instrument aussi et de la connaissance théorique de la musique. la disto sur un heavy/hard/punk/etc.... La cocote sur le reggae ou le rock etc... Des cadences et des types d'accords plus ou moins "riches" selon le style.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/08/2019 à 19:23, P.net a dit :

 La nouveauté va stimuler la créativité (pour certains) et pour d'autres ça restera sous forme ludique en un délire introspectif que seul l'instrumentiste peut vivre pleinement. Il y a donc de grandes chances que ça reste à l'état de son ou d'expérimentations plus ou moins ennuyeuses à la réécoute (s'il y a enregistrement...).

Ça m'invoque directement Robert Johnson, et ceux qui l'ont suivi ! 

Keep it simple !

Edited by Dmonweb

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca me fait penser à It Might get Loud (super documentaire si vous n'avez jamais vu je recommande). Y a un passage où The Edge (U2) parle de comment le façonnage du son crée le morceau, et où il a bien conscience que sans les effets, c'est juste 3 accords plaqués déjà joués des millions de fois. Je suis pas fan de U2 ou de The Edge mais j'ai bien aimé ce passage. Bon après le doc est avec Jack White et Jimmy Page, clairement on joue pas dans la même cour niveau guitare.

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je le connais pas ce doc...

Thx !

Edited by Dmonweb

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso je pencherai plutot pour ca : le son (le timbre) inspire la musique, la musique etant basiquement le traitement rythmique, melodique, harmonique, esthetique et emotionnel du son (du timbre).

Apres un son (timbre) peut etre traitė de mille manieres, ce qui explique la large utilisation de la guitare basse, du saxo, du piano, des cuivres, de la batterie, etc, etc.

Le son (timbre) c'est la matiere premiere de la musique, le reste etant comment utiliser ces sons (timbres) pour battir un "édifice sonore", un morceau de musique.

Edited by axel faure
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hey !!!  c'est un topic à popcorn ! faut lâcher les chevaux ! :D

J'affirme que le grain, le son, la texture inspire et implique la musique ! 

La musique peut "demander" des sons mais quand ceux là sont installés,  ce sont eux les patrons, comme dans un plateau de fromage ! :D 

ils prennent la main et guident la façon de jouer.

Ils sont plus "puissants" que la musique, après un arrangement va imposer un choix de son, et, si il y a bizness on va lâcher l'affaire...

n’empêche, le grain, le son, la texture, l'instrument sont roi ! :mf_tongue::bleh: 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord avec Spi globalement. C'est une vision instinctive de la musique : le son nous fait ressentir un truc, et démarre la machine créative. Qui peut ensuite devenir une spirale positive : une fois la musique ébauchée, on bidouille nos sons pour renforcer ce qui nous a plu, la musique évolue etc.

Mais je pense qu'il y a des génies qui sont capables de penser directement le résultat, et ensuite de demander aux musiciens le son qui va bien. Hendrix ? Zappa ? Mozart ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas si instinctive que ça

Mais c'est une question qui vaut le coup d'être posée même si par contre cette question est un peu du genre "Qui vient en premier ? La poule ou l’œuf ?" et qu'a moins d'être un génie comme JacoMiller et de ne jamais douter de rien dans la vie, on ne peut pas vraiment avoir de réponse entièrement satisfaisante.

Pour affirmer la proposition "'la musique vient du son" on a qu'a (pour moi) se pencher sur deux notions ultra basiques d’acoustiques, les qualités du son qui son : le fameux timbre et l’enveloppe sonore (plus la hauteurs de la fréquence fondamentale).

Je vais essayer d'être très simple car ce sont des notions que soit tout le monde connait, soit nécessite un minimum de curiosité scientifique et dans ce cas là il y a déjà pléthore de vulgarisateurs bien plus pédagogiques que moi même.  

Le timbre d'un son musical c'est ça, a 0:35 (La vidéo n'est pas de moi)

 

 

A noter que dans un timbre d'un son musical on retrouve déjà les composantes de base de la gamme naturelle et des accords et de tout ce qui s'en suit (mélodie, cadence, modes, etc selon la façon dont l'on fait de la musique, selon les époques et les cultures*). 

*Cette explication ne marche pas pour les bruits mais uniquement pour les sons musicaux, même si l'on peut aussi faire de la musique avec des bruits, mais dans ce cas là peut on considérer qu'on est encore dans le domaine de la musique et pas non plus dans un autre domaine d'expression artistique sonore ? Le métier de bruiteur de cinéma par exemple est en soit tout aussi artistique que celui de compositeur, pourtant ce n'est pas la même chose. 

Ca c'est pour le timbre en lui même, après il y a l’enveloppe sonore  qui fonctionne toujours comme ça en acoustique que ça soit pour le son ou le bruit. 

1024px-ADSR_envelope.png

L' Attack Decay Sustain Release. C'est ce que fait le "volume sonore" du son quand on joue une note : il commence par naître avec la fougue de la jeunesse (l'Attack), puis faire sa crise d'adolescence et une petite dépression vers la trentaine (le Decay), pour ensuite tranquillement mûrir à coup d'apéro copieux (le Sustain)  et finir par prendre sa retraite (le Release).

Chaque étape dans la vie du son dure plus ou moins longtemps selon le son.... 

Le son c'est un peu "'magique"', rien qu'avec lui on a déjà de quoi raconter en famille lors des soirées d'hivers, le son musical reste la base de la musique, même s'il y a des expérimentations musicales à base de bruit comme je l'ai déjà dit plus haut.

Ensuite pour contredire la proposition "la musique vient du son" ben on a le fait hyper commun qu'on peut prendre une mélodie composée pour un saxophone et la jouer avec une basse. 

Par exemple avec Donnae Lee : au sax 

Et à la basse.

Il existe surement des milliers d'autres cas similaires où l'on a détourné une pièce écrite pour un type bien spécifique de son pour l'adapter à un autre type spécifique de son.

On a pas du tout le même timbre et enveloppe sonore pourtant on a la même thème: la même mélodie ( les mêmes intervalles entre les notes, la même disposition et durée des notes dans le temps vis à vis du tempo), la même grille harmonique... (et même s'il y avait ré-harmonisation Donna Lee resterai Donna Lee). C'est la même pièce de musique.

En gros la musique reste néanmoins assez dissociable du son (pas complètement cela dit sinon on écouterai des fichiers Midi), dans cette perspective, le son serait d'avantage le véhicule de la musique que sa source. 

Donc, ma réponse après réflexion est  qu'on ne peut pas trancher de manière catégorique ¯\_(ツ)_/¯

Edited by axel faure
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/07/2019 à 22:50, Dmonweb a dit :

 

Je ne comprends toujours pas pourquoi les symphoniques n'ont pas intégré synthés, guitares électriques, batterie...

 

peut être une question de culture  ?    Bach  , Beethoven , etc....   n'avaient sous la main ou l'oreille  que des intruments "acoustique ".

le timbre de chaque instruments +  un gros +  coté  harmonie  , et ça leurs suffisait  , maintenant  , il y aurait eu un troubadour , avec une distorsion   dans son sac  , ça aurait peut être donné des idées ..

 

 

bon un paquet de troubadours , et ça aurait sans doute choqué   les oreilles   du coin ...

 

n' empêche  pas une chose  , c'est que bien des choses jouées actuellement    viennent    du classique   ... 

et que l'on  repousse  les  choses , en créant des styles  ,  le jazz , n'est pas que le blues    etc...    ( le hard rock  des années 70/80  fait figure de rock and roll  maintenant   , par rapport  à ce qui peut se jouer  )  .....

sinon , pour répondre  à la question de base  ,   

effectivement une  pédale, et selon le cas , risque d'orienter sa façon de jouer  ...  déjà  jouer sur une fretless   ouvre les oreilles différemment  ...  et selon le style à jouer   ( surement le coté culturel  )   on va chercher  à  suivre les codes  ,  niveau son aussi ...

bref faut pousser les limites , mais pas trop fort  ...   :D  ....

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 4 composantes qui inspirent :

la mélodie, l'harmonie, la rythmique, et le son.

Messiaen et son traité d' ornythologie est intéressant dans l'approche mélodique. La parole, le langage, la langue (inspire ou oblige ?) à une forme de musique.

La rythmique africaine, balienne, tribale appelle aux souvenirs, à la mémoire  ancestrale. Tout est rythmique. Aucun metalleux ne pourra dire le contraire. Ni les Travellers.

L'harmonie est une quête sans fin quand on la pousse dans ses retranchements : le jazz et le classique (instinct vs raison)

Mais le son, le timbre... (il paraît que la fréquence terrestre est a 432 Hz Ald du 441 Hz imposé par une reunion) reste à part.

La rythmique naît d'un son (même si poser un son sur une rythmique est chose courante), de part ses harmoniques.

une sinusoïde est-elle plus attractive qu'une onde carré ?

Edited by Dmonweb

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pastaoune a dit :

 

 

 

Il s'agit de reprises, de tribute...

Qu'en est-il de la création ?

Aucun orchestre de plus de 30 musiciens n'intègre électrique et électronique...

Metallica accompagné d'un orchestre... hum... on joue sur la mémoire de l'original, mais pas de créativité. (Ça n'enlève rien au plaisir de l'écoute. Ou pas)

Edited by Dmonweb

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Dmonweb a dit :

 

Qu'en est-il de la création ?

Aucun orchestre de plus de 30 musiciens n'intègre électrique et électronique...

 

je n'ai pas trop la réponse , j'ai , et j'écoute le classique sur CD  ,  les oeuvre récentes  ( il y a un sujet ici je crois )   je n'ai pas le temps d'écouter , 

sinon  , on remonte début 80's  , avec le guitariste des Floyds  ..  surprenant    ( à écouter avec les watts ) 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Dmonweb a dit :

I

L'harmonie est une quête sans fin quand on la pousse dans ses retranchements : le jazz et le classique (instinct vs raison)

 

ça me rappelle  un type que j'ai pris en stop  , lui prof de zique des collèges  , et moi qui écoute du jazz dans la voiture , aprés 5 mns à discutailler , lui  "  comment fait on pour écouter cette musique de sauvages ? "   :wacko:  ...  " achète  toi des oreilles !!  " :rolleyes:   ...

ça n’était clairement pas sa culture  , et  l'accord parfait  , n'est pas celui avec la quinte bémol  ...   (    il ne m'a pas sorti une croix  , mais presque :D ) ...

pour le classique , il y a tellement de belles choses de faites ,  que j'ai du mal à voir autre chose  ,  Bartok , à ce sujet  est très  "jazz " 

pour son époque ...  

le soucis  , est que le classique  , on aime ou pas ,   mais ça sonne bien aux oreilles , le jazz , sera plus hard à discerner  , mais on fini par le même constat ...  bon , même si on ne comprend pas , faut déjà que ça nous parle ...  et si ça fait partie de notre culture ,

ça aide ...      l’instinct  ?   possible ... 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut mettre tout l'intellect qu'on veut... l'amygdale est reine : l'instinct avant tout.

Le son (le bruit) est du coup plus pernicieux... plus créatif : l'organisation du chaos.

(?)

-> La synthés addictive est du coup l'inverse, l'autre revers de la même médaille, celle du bruit blanc soustractif.

Edited by Dmonweb

Share this post


Link to post
Share on other sites

La légende veut qu'Hendrix ait inventé (pas lui directement) le Flanger en écoutant le bruit d'un avion au décollage.

Sur mon Amiga je faisais de l'indus avec enclume comme caisse claire, chaîne comme charlet, bruits de machines, etc. En découvrant Messiaen il y a un moment que je pense à faire de la techno écolo (que des sons naturels, oiseaux en guise de solos). Il y en a un près de chez moi qui siffle le gimmick "A love Supreme" de Coltrane..!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Dmonweb a dit :

Il y en a un près de chez moi qui siffle le gimmick "A love Supreme" de Coltrane..!

C'est pas les étourneaux qui rodent dans mon quartier qui vont me faire ça ! :lollarge:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Dmonweb a dit :

La légende veut qu'Hendrix ait inventé (pas lui directement) le Flanger en écoutant le bruit d'un avion au décollage.

Sur mon Amiga je faisais de l'indus avec enclume comme caisse claire, chaîne comme charlet, bruits de machines, etc. En découvrant Messiaen il y a un moment que je pense à faire de la techno écolo (que des sons naturels, oiseaux en guise de solos). Il y en a un près de chez moi qui siffle le gimmick "A love Supreme" de Coltrane..!

tiens , tu me fais penser à lui  ...     ( à se demander si certains compositeurs  avaient des plantes chez eux :stereo:)

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...