Jump to content

basslow

Membre actif
  • Content count

    239
  • Joined

  • Last visited

About basslow

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Gender
    Male

Recent Profile Visitors

2752 profile views
  1. @mistergroovy, pas de problème, tu sais faire sonner une basse... J'aime beaucoup ton son, mais c'est trop dark pour moi, en fait, plus je vieillis et plus je me rends compte que j'aime les "aigus" à la basse, c'est ce qui fait vivre les graves, et pour cela, il me les faut très doux, pas durs ni agressifs comme la plupart des basses que j'ai pu essayer et que je possède. Je joue tout le temps avec la tonalité ouverte au premier tiers (juste au moment où les aigus débarquent sans être envahissants). Mais c'est certain, ta PB sonne très bien, même si je trouve la fixation de la plaque de manche redhibitoire : les vis qui affleurent + la découpe tout en pointes du coq, c'est con mais c'est un truc qui ne me fera jamais acheter cette marque. La raison est sûrement futile mais pour moi c'est important. Je joue avec la basse assez haut, et j'ai une basse dont les vis (affleurantes aussi) ont flingué toutes mes chemises (je suis toujours en chemises). Donc les trucs qui peuvent accrocher finissent toujours par accrocher, c'est pas pour moi. @liquidsunshine, oui les SPB1 sonnent bien, j'aime beaucoup -d'ailleurs j'en ai un sur ma Capelli- s'ils pouvaient exister en montage à lame ce serait sûrement un micro que j'achèterais. EDIT : pour le moment je joue cette basse avec un Bartolini, ça sonne bien, mais c'est un peu trop dense, ça manque d'air... Question : entre Hepcat et Benedetti, lequel selon vous est le plus apte à faire ce genre de micro ?
  2. Bonjour à tous, Je cherche une référence de micro PB qui soit de préférence à lames (ou à barrette) car j'ai un écartement de cordes (sur une 4) très faible (16mm). Dans l'idéal, il faudrait un niveau de sortie moyen-bas, avec assez peu d'attaque et des aigus doux, flutés. Tout le contraire d'un micro agressif fait pour le rock. En revanche, il devra retranscrire toutes les nuances de jeu tout en étant équilibré. Si vous avez des références à proposer sans tomber le "custom", je suis preneur de vos conseils. Petit détail : c'est pour une basse passive dont c'est l'unique micro.
  3. basslow

    L' Ibanez Club !

    Je viens de rentrer une SR 1000E, c'est sympa mais surprenant, je ne suis pas certain d'aimer. Au niveau de l'ergonomie, c'est léger, la basse se place bien, y-a que trois potars et un switch trois positions. Le manche est particulier : très fin et très étroit (38mm au sillet, 60 à la 24ème) mais avec un profil très rond, un C des plus vintage. J'ai du mal à trouver des positions stables, la main bouge beaucoup. Niveau son c'est pareil, je m'attendais à du moderne et en fait la dominante est très "dark", les micros Dimarzio sont vraiment gras et manquent de définition à mon goût. Et l'electro n'arrange pas les choses, il manque vraiment une tonalité passive car les corrections ne font que creuser une plage de fréquence, il y a beaucoup de possibilités mais souvent on obtient un son dénaturé, difficile d'avoir des aigus + des graves sans trop creuser les médiums, en plus, le filtre booste énormément les graves, c'est difficile à gérer en groupe. Donc un peu déçu. J'attends un peu avant de prendre un décision, soit je vire le préamp et la mets en passive soit je la revends rapidement. Cequi est maintenant certain, c'est que les Dimarzio dp122 et 123 et bien j'aime pas ! Une basse parfaite pour un son "rond" passe partout, idéale pour le blues, le reggae et le bal... Bref c'est pas du tout moderne (définition, piqué, clarté) mais ça ce joue très agréablement et sans fatigue.
  4. basslow

    Vacances en Bretagne ?

    La côte d'émeraude est superbe aussi, des coins merveilleux et pourtant encore sauvages autour de Saint malo, Dinard, Cancale et la pointe du Grouin.
  5. Les luthiers sont là pour accroitre ton plaisir de jouer. Le sur mesure c'est formidable quand on sait à peu près ce qu'on veut (surtout ce qu'on ne veut pas en fait), là encore la relation avec ton luthier est une relation de conseil mais aussi de confiance, il faut que la réalisation suive la qualité du discours. Pourquoi y aurait il un blême à ce que les bassistes de tous niveaux goûtent à ce plaisir. Si les luthiers ne vendaient qu'à des pros...et bien y-aurait pas de luthiers (en solid body) ! EDIT : je me rends compte que je ne fais que répeter ce qu'amidp dit juste au dessus...Alzeimer progresse !
  6. basslow

    Perte puissance

    Avec la même basse au même gain ?
  7. basslow

    Chevalet de remplacement

    Aucun chevalet ne t'apportera un son plus rond. Un bon chevalet est un chevalet fiable, facile à régler, ce qui est le cas du gotoh 203 et de la tôle Fender. On peut apprécier des chevalets lours pour rééquilibrer des basses ayant la tete un peu lourde. Moi j'aime bien les Schaller 3d4 ou le Schaller 2000 hyper pratique quand on change régulièrement de genre de cordes sans vouloir flinguer les soies. Evite plutôt les corps en frêne (comme la Moon, je pense) et les construction hyper rigide qui restituent bien les fréquences aigues. Un corps en peuplier, en tilleul ou en aulne avec un manche lamellé acajou-erable, acajou-noyer avec touche palissandre...pas de touche en ébene ni en érable. En fait sur ta Moon, toutes les fréquences sont sûrement présentes (c'est l'avantage des constructions rigides et lourdes), un coup d'égaliseur et tu devrais trouver le son qui te convient.
  8. basslow

    Alpine PB S1P

    Ça ressemble à une Précision et ô surprise ça sonne comme une Précision ! Les bassistes sont progressistes... Quel prix pour cette nouveauté habillée de cuir ?
  9. basslow

    Mes Compos

    Je viens d'écouter et j'aime beaucoup. Je ne vais pas parler du mix, enregistrer dans les conditions du live n'est pas toujours idéal pour obtenir un bon équilibre des instruments. Ce que j'aime : les compos, le son de guitare et l'ambiance générale des titres, l'accent anglais bien maitrisé. Ce que j'apprécie moins : le son de basse un peu étouffé, qui manque de corps et ta voix (surtout sur le refrain de when i touch you ) qui semble mal posée. Je ne pense pas que tu puisses tenir une heure de live ainsi sans te flinguer la voix. On sent que tu es obligé de la forcer. Même si ce côté flottant rentre bien dans le style (de Joy division, Interpol pour borner les deux extremes de ce style), tu devrais prendre plus soin de ta voix et la mixer plus en avant en live afin de moins peiner. Ta tessiture n'est pas des plus large donc il vaut mieux éviter (sauf effets maitrisés) de l'amener à des hauteurs que tu domines moins. Un bon travail sur ta colonne d'air devrait arranger le problème, au niveau de la basse, des rotosound acier (celles qui ont la réputation de rapes à fromage) avec un bon micro précision pourraient peut-être améliorer la clarté et l'assise en bas du spectre.
  10. basslow

    600€ : Warwick; Eden ou Peavey ?

    La Peavey Minimega est vraiment géniale ! Pour ma part je n'aurais pas une seconde d'hésitation. Dommage qu'on ne la voie si peu sur les sets. Je ne connais qu'un seul bassiste qui l'utilise et qui en est ultra satisfait. Après essai j'ai grandement hésité à revendre mes combos (HK, Trace et Eden) pour passer sur ce type de système. Finalement, je reste avec mes combos que je connais bien et qui me donneent entière satisfaction, mais si un jour prochain se pose la question de nouveau matériel d'ampli, c'est certainement vers la Minimega que je me tournerai.
  11. basslow

    Bose S1

    Pas du tout d'accord ! Si tu passes par une amplification de type hifi sans colorer par un eq et/ou un préamp le plus souvent tu seras déçu par ton son de basse. Ce qu'on aime nous bassistes, c'est justement la coloration des préamp et surtout des enceintes. Par ex si pour toi, comme pour beaucoup de bassistes, tu aimes le son Ampeg classique ou le son Fender, tu auras beau avoir une méga basse, un super jeu, ton son manquera d'ampleur. D'où l'utilité d'un bon préamp voire de bonnes modélisations pour les adeptes de technologie... Et là, le choix d'un système hifi prend tout son sens : retranscrire parfaitement ce qu'on lui envoie sans coloration supplémentaire. Parfait pour un bassiste "mercenaire" adepte de la pluralité au niveau des groupes et des sessions.
  12. basslow

    La Marceau Singlecut Short-Scale 31"

    Chacun ces certitudes !
  13. basslow

    La Marceau Singlecut Short-Scale 31"

    Ta photo n'est pas choquante. Sur toutes les basses à manche conducteur, bien réalisées, il y a ce petit décalage. En général, le renversement (c'est comme cela que ça s'appelle) se fait dans l'autre sens, là je pense que par cette astuce, il veut pallier d'éventuelles déformations dues à un truss plus court. Mais cette logique n'est pas aberrante, ça peut s'expliquer et cela fait partie des particularités propres à chaque luthier.
  14. basslow

    La Marceau Singlecut Short-Scale 31"

    Justement, non. Quand tu touches le métal, c'est toi la masse, c'est à ce moment que le chevalet est relié. Et c'est pas top, pas seulement pour des histoires de buzz. Dépose ton chevalet et regarde si juste en dessous, il y a un fil en contact avec la semelle du chevalet. S'il est présent vérifie que ce fil est bien connecté à une masse de l'electro. Il se peut que tout soit présent mais que la peinture du chevalet empêche un bon contact, dans ce cas, ponce un peu la peinture de la semelle au niveau du contact. Autre source de pb, si le fil n'est pas étamé au niveau du contact, celui-ci peut être inopérant. Un petit coup de soudure sur le bout du fil et ça peut régler le pb. - présence ou pas de fil de masse chevalet - si oui vérifier les connexions - virer la peinture du chevalet à l'endroit du contact - vérifier le bon étamage de la connexion - si non, voir un luthier car il faut router la connexion.
  15. basslow

    La Marceau Singlecut Short-Scale 31"

    On est bien d'accord Jazz Ad. Il s'agissait juste de cerner le type de problème : adaptation de l'accastillage (micro etc...) ou souci structurel.
×