Jump to content

Recommended Posts

Hello la horde,

Je lance ce sujet pour partager nos expériences. 

Suite à la multiplication des « petits concerts », j’ai décidé de ne plus trimballer d’ampli. 

Je me branche donc dans un préampli (Mésa Boogie ou Radial jusqu’à présent) lui même directement raccordé à la table de mixage. J’ai également un accordeur et une auto wah et j’utilise un casque (In Ear).

Le son est plutôt bon (deux Yamaha DSR112 et table Souncraft UI16) et il y a tout le confort sur la table (HPF, Compresseur, EQ complète et même une simulation d’ampli). Mais j’aimerai tenter de l’améliorer et j’envisage également d’ajouter des effets (octaver, réverbe, chorus, etc...)

Je me suis donc naturellement penché sur les multi-effets avec simulations d’amplis. Il y a aujourd’hui pléthore de matériel (Markbass Multiamp,  Zoom B3N, Line 6 Hélix, Headrush, Fractal ou encore Two Notes pour les IR seules). Force est de constater qu’il y a eu d’énormes progrès sur les IR. Malgré tout, autant je ne suis pas trop inquiet sur la qualité des effets, autant je reste encore sceptique quand à la réelle qualité sonore des simulations d’ampli et HP en direct sono. 

Je lance donc ce sujet pour que les utilisateurs (ou ex utilisateurs) de ce type de matériel EN DIRECT SONO viennent donner leurs impressions, positives ou négatives. Voir même partager des astuces, réglages, etc...

Faut il faire des compromis ou bien existe t’il des solutions pour trouver LE son sans ampli ? Les IR peuvent elles sauver la vie ? 

Pour ma part, je vais gentiment commencer l’expérience avec un Zoom B3N et le comparer au préampli Radial Bassbone OD que j’utilise actuellement. Je ne manquerais pas de laisser mes impressions. 

Edited by mistergroovy
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut!

J'ai joué des années en direct, simplement en passant par une DI.

Je n'ai jamais trouvé un appareil remplaçant un ampli, mais avec de bonnes basses, le son était vraiment bien, et c'est très pratique niveaux installation et volume sonore.

Avec ta Noguera et ton Alpine, tu es déjà au top !

  • +1 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super sujet Ami MG!!!

Depuis plus de 15 ans et un tour de rein après le énième chargement de mon stack Ampeg, je joue en direct to sono. A l'époque, j'ai testé plein de truc et retenu la simplicité offerte par Line 6, avec ces produits programmables et évitables sur pc, dédiés à la basse, Basspod Xt. D'abord le haricot marron avec un simple Switch au pied pour avancer d'un programme, puis le pédalier adapté, avant le Basspod xt live avec tous les patches sons intégrés. J'ai fait un gros travail de sélection et de réglages aussi bien pour les amplis, cabs, micros, et bien sur, effets. Plein de choses moyenasses ou dégueulasses, mais aussi du bon, voire du très bon. Il fallait aimé triturer le logiciel ( génial à l'époque) sur pc pour sortir un truc intéressant. J'ai trouvé les sons adaptés à mes basses et je n'ai eu que des compliments sur la qualité du résultat aussi bien du public que des sonorisateurs. Avec du matos correct en façade et en retour, ça le faisait bien. 

Crise de gaz de la cinquantaine aidant, accentuée par la découverte d'Onlybass, j'ai repris un ampli, avec le génial Roland D210+115 conçu par Alain Caron, avec en complément un petit Gk Mb112 ll (qui a remplacé un Markbass cmd121 p pas fiable) pour les petites scènes. Puis un superbe combo Trace Eliott 1215. Au final, bien sûr que c'est mieux avec un VRAI ampli... Mais quelle complication!!!!

Désolé pour le pavé précédent "it's my Life", c'est juste pour expliquer le cheminement qui m'a conduit aujourd'hui à revenir à une solution "direct to sono". Mais exclusivement avec des pédales analogiques, et plus de numérique en dehors du côté "Switch de programmation". Mon son est donc exclusivement analogique et cela résume la différence pour moi. En comparant les sons modélisés et froids du Line 6 ou du nouveau Boss ms3, avec les VRAIES et chaudes pédales on prend une bonne claque... Un bon pre-ampli avec DI adapté à mes goûts (Vt bass pour Ampeg), des in-ears corrects et roule ma poule. 

En résumé: 

- bien travaillées, les modélisations électroniques peuvent être satisfaisantes dans bien des cas

- les effets et pré-ampli analogiques permettront un bien meilleur résultat

- rien ne remplace un bon ampli bien réglé, placé, installé, repiqué, transporté...

Tout est donc question de compromis et donc de niveau d'exigence en fonction des besoins. Nous aurons plein d'exemples à écouter.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, BASS13013 a dit :

A l'époque, j'ai testé plein de truc et retenu la simplicité offerte par Line 6, avec ces produits programmables et évitables sur pc, dédiés à la basse, Basspod Xt

Je suppose qu’il faut lire « éditables ». :wink:

Edited by mistergroovy
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, mistergroovy a dit :

Je suppose qu’il faut lire « éditables ». :wink:

T’es vraiment le meilleur.:drinks:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un truc spécial entre Alpinistes? :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas particulièrement... 

Thierry s’amuse à crier sur tous les toits que je suis le meilleur, alors qu’il sait pertinemment (et l’ensemble de la communauté également) que c’est lui. :)

 

Edited by mistergroovy
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, mistergroovy a dit :

Je suppose qu’il faut lire « éditables ». :wink:

Excellente supposition :D! Je ne remercie pas le correcteur d'orthographe:fouet:.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’ai eu ma période 2x15 p , 4x10 et compagnie avec grosses têtes , et au fil du temps et surtout le nombres de lives par an , j’ai réduit pour avoir juste mon combo 1x15 ou preampli direct sono .

donc pour en revenir à notre petite histoire de direct sono, j’utilise un tech 21 vtbass qui après plusieurs essais de preampli DI m’a paru le mieux .  

Jai essayer plusieurs fois des multi effets mais ça ne me plaît pas , j’ai l’impression qu’il manque quelque chose et qu’il y a comme un voile , enfin les goûts et les .....

 

Le plus important quand on joue en direct sono est bien sûr la sono en elle même. Il faut avoir de bonnes enceintes et une bonne table , c’est la base . Avec mon groupe on utilise une table numérique qsc et des enceintes rcf, plus caissons de basses si besoin . Pour le réglage de la piste basse , je met un coupe bas , un coupe haut , un compresseur, une equalisation droite . Pour ce qui est du retour basse ça dépendra du live et de l’endroit.  Soit pas de retours et juste la façade , un retour bain de pieds ou mes Ears .

après avis perso , je préfère jouer avec mon ampli derrière moi (4x10 ou b100r) , rien ne remplacera pour moi ce son et ces vibrations juste derrière moi !!! Mais c’est l’évolution de jouer comme ça maintenant et c’est bien pratique , y’a encore 25/30ans  , aucun bassiste n’aurait accepter de jouer sans son ampli , alors que là c’est dans les mœurs.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà un fil que je vais suivre de près...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, guerba a dit :

Il y a un truc spécial entre Alpinistes? :D

Ils sont forcement au sommet, ont de belles dégaines, rois des cordes, leurs basses ne sont pas en bois de serpent mais de piton !

Edited by tophe
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà bien un sujet qui me concerne depuis bien 2 ans ! :goute:

J'avoue encore chercher la solution la moins contraignante, mais force est de constater qu'il y a beaucoup de paramètres à gérer pour garder une constance dans le son, et c'est probablement le plus dur.
À rig équivalent, le rendu ne sera pas le même selon la sono, s'il y a un ingé son ou non, le type de scène (café concert ? Extérieur ?)...
Du coup, même lorsqu'on se dégote un son tip top, le jour J, il n'est pas impossible de devoir corriger certaines fréquences pour que "ça passe" !

Pas plus tard que le 31 Décembre 2018, j'ai joué dans un restaurant, avec carrelage et baies vitrées. Je précise les matériaux car le soir venu, le son a changé du tout au tout avec le public présent (100 personnes environ), l'acoustique de la salle à vide était au final pas si mal, avec le public ça "matifié" le son de façon impressionnante, et ça quoi qu'on en dise, c'est probablement le facteur le plus "flatteur" pour la diffusion du son de groupe.
Je devais malheureusement voyager léger jusqu'au lieu de pretation, (10h de route en minibus, 5 autres personnes et beaucoup de matos  en plus du mien), donc pas d'ampli, pas d'effets (ma config' habituelle prenait trop de place et au sol on aurait pas pu tout caser sans se marcher dessus vu l'espace alloué !), juste de quoi assurer côté son : VT Bass DI que je connais très bien, Zoom MS60B (compresseur et accordeur) et "au cas où", Boss PQ3B (EQ 3 bandes semi paramétriques).
La veille du départ (Dimanche 30), j'ai choisi au dernier moment de prendre ma Sire P7 5 cordes au lieu de ma dernière CG Lutherie. Pourtant celle-ci a un son sans correction vraiment bon, la P7 nécessite hors préamp de booster ou cuter quelques fréquences pour bien s'insérer dans le mix.
Viens le moment des balances... Je teste avec mon preset du VT Bass DI (réglage plutôt "fat tube" et simu de HP enclenchée), ça semble un peu maigre... Je passe au Zoom MS60B dans lequel j'avais travaillé ma simu de Bassman + Cab comme celle que j'utilise régulièrement à la maison depuis 1 mois : la simu ne semble pas "fonctionner".
Reste le Boss PQ3B, que je sais redoutable quand il s'agit de cuter ou booster des fréquences : bingo ! Un léger boost dans les basses et un léger cut dans les médiums, on est bon ! Je rajoute un léger cut dans les aigus pour mater le son, à la manière des IR justement, et c'était parti pour 5h de presta avec un son chaleureux et pas dégueu !

Si je vous raconte cette anecdote, c'est qu'encore aujourd'hui, ça remet en question mon rapport au simulations d'amplis.
J'étais convaincu que les simu de HP étaient indispensables en direct sono, je ne suis plus si sûr désormais, d'autant qu'en cutant là où il faut dans les aigus, on atténue le spectre à la manière des HP justement. Si on fait pareil côté médium, ça change drastiquement le son d'une basse, là encore à la manière d'un cab qui colore plus ou moins le son. D'ailleurs c'est un peu le principe de l'OmniCab Sim de de chez DSM Noismaker, et sur OB entre ce qui a été raconté sur les produits Two Notes, et quelques messages de Cylens sur le fait de pouvoir émuler des IR en analogique, l'usage d'un bête Boss PQ3B en guise de préamp, sans simu de HP, ne me semble pas déconnant au final.
Du coup j'aurais tendance à vouloir revenir au Empress ParaEQ + Boost, qui à l'époque où je l'ai eu en possession, m'apparaissait assez nébuleux à l'usage...
En fin de compte, l'important c'est de bien savoir à l'oreille ce qui fonctionne dans une situation donnée, afin de pouvoir corriger le son à la volée !

Et pour aller plus loin dans la synthèse, même si je valide le fait d'utiliser en 1er lieu un préamp analogique pour garantir une homogénéité dans le son et un grain significatif par rapport à d'autres outils numériques, l'essentiel est d'avoir une bonne basse entre les pognes, dont vous connaissez parfaitement le timbre afin de pouvoir restituer toutes les sonorités que vous voulez, même sans préamp aux fesses !

Juste un dernier mot sur le numérique : Question de priorités, je chercherais en 1er à avoir de bons IR, car rien qu'une simu de HP peut transformer radicalement le son, sans devoir traiter en pré-EQ avec un préamp ou une simu de préamp. Là-dessus, je crois que la Mooer Radar semble redoutable...


 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon expérience perso : un super son façade, c'est en général une cata sur scène... Et inversement... Question de diffusion de l'ensemble des fréquences...

Je me débrouille toujours pour avoir au moins mon p'ti combo CMD121 : une bonne assise de basse (et de grosse caisse) sont quand même vachement confort pour je puisse joué en étant à l'aise... Ce qui n'empêche pas de me repiquer sur la sono pour l'equilibre façade.

C'est uniquement une question de confort que tu as sur scène je dirais.

Edited by Dmonweb
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

je n'utilise la solution du direct sono uniquement en répèt pour ne pas avoir à trimballer mon ampli toutes les semaines.

j'utilise un préamp Trace elliot V-type dont la sortie va dans un DSM Noisemaker déjà cité plus haut par Alex. Non seulement, le son est très bon dans la sono mais en plus, le son enregistré (on enregistre toutes les répèts sur un DAW pour faire des maquettes ensuite) est également très bon. En live, je l'utilise aussi pour la prise de son mais j'ai également mon ampli avec moi (cela étant, je ne suis qu'un amateur éclairé qui se fait plaisir sur 10/15 dates par an. Ce n'est pas mon gagne-pain et ça change beaucoup de chose bien entendu).

De ma petite expérience, je pense qu'on peut tout à fait se passer d'un simulateur de HP si on ne joue qu'en son clair. Par contre, ça me semble parfaitement indispensable si on utilise des effets et notamment des Disto/fuzz/overdrive et/ou des filtres/synthé. En effet, l'ingé son peut tout à fait modifier l'EQ sur la table quand votre FUzz est "on" et faire en sorte que ça ne ressemble pas à 45 millions d'abeilles qui volent prés de votre oreille mais malheureusement, il n'est pas certain que cette EQ sonne aussi bien avec votre son clair et il ne pourra donc pas non plus changer votre EQ à chaque changement de son. Et puis encore faut-il avoir un ingé son perso en plus !

Je précise que je laisse le NoiseMaker en position "on" tout le temps, que je joue avec des effets ou pas. Je le pose sur ma tête d'ampli comme une DI

Un simulateur de HP permet de "raboter" harmonieusement les fréquences à ma manière d'un HP et c'est grâce à ça que nos petites boites à dirt sonnent si bien sur nos amplis et si mal dans une DI.

un exemple avec un morceau de mon groupe enregistré Live avec mon préamp Fender TBP1 dans le Noise Maker. J'utilis une Wah, une bass balls et un overdrive à partir de 5'00'' sur ce morceau:

un autre exemple avec une Fuzz (dés le début en fait !):

 

Edited by tonio
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, mistergroovy a dit :

Faut il faire des compromis ou bien existe t’il des solutions pour trouver LE son sans ampli ? Les IR peuvent elles sauver la vie ? 

J'ai un Kemper depuis à peu près sa date de sortie, des IR's j'en ai testé pas mal mais à chaque fois c'est le même constat, ça sonne mieux sans c'est indéniable. J'ai fait un paquet de recherches et j'ai pu échanger avec d'autres bassistes qui semblaient connaitre mieux que moi toute la partie technique et théorique des IR et il semblerait d'après les conclusions que les IR ça marche très bien pour la guitare, mais qu'avec une basse y'a une bonne partie du spectre qui ne passe pas, ce qui donne ce côté frustrant et qu'on fini par le couper.

J'ai jamais testé du Two Notes par contre, j'aimerai bien mais là aussi j'ai pu recueillir quelques avis de bassistes et le constat semble le même.

Mais @tonio soulève un point très important, si tu utilise des effets type disto/od/fuzz alors là c'est juste pas possible sans simu de cab.

Enfin bon perso je ne joue plus que sur sono aussi à part quelques mini scènes, mais je suis souvent frustré, pourtant là je joue dans un groupe avec sono QSC K10.2 + KSub, le son est dément, j'ai exactement le même son qu'au casque chez moi tellement elle est transparente, mais y'a rien à faire j'ai pas la sensation que je trouve avec un bon ampli.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@tonio Qu’est-ce qui t’as fait aller vers l’OmniCabSim (petit ou gros modèle) ?

Tu as réalisé un test comparatif ? Tu t’es basé sur de avis ? Au pif ? Sur recommandation ? J’avoue que je lorgne également sur cette petite boîte. 

@AlexB6 Entièrement d’accord avec ce que tu dis. Le mieux peut-être l’ennemi du bien et connaître les réactions de sa basse est un gros gros plus. Je dirais même que c’est l’essentiel. 

Verdict, il faut que je teste diverses IR pour me forger ma propre opinion. J’avoue avoir des lacunes sur le sujet.

Le truc c’est que je veux également rentrer un peu plus dans l’univers des effets et un multi évite quand même de jouer des claquettes pour passer sur le son Slap/Chorus ou boost médium/réverbe. J’ai également entendu quelques synthé planant sur l’Hélix qui m’ont beaucoup inspiré. 

Un peu en mode « cherche sa nouvelle voie » le Groovy... Autant partager ça. :)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, mistergroovy a dit :

Verdict, il faut que je teste diverses IR pour me forger ma propre opinion. J’avoue avoir des lacunes sur le sujet.

C'est ça, faut tester par soi-même, le plus gros soucis finalement c'est pas de se faire sa propre idée, c'est surtout de trouver de bons IR pour la basse, ça court pas les rues :( 

Il y a 2 heures, mistergroovy a dit :

Un peu en mode « cherche sa nouvelle voie » le Groovy... Autant partager ça. :)

Mais du coup c'est quoi le problème que tu rencontre dans ta config ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est pas vraiment un problème en soit. Plutôt un questionnement sur « comment avoir le meilleur son possible sur mon matériel de sonorisation et idéalement en ayant des effets, sans jouer des claquettes, sans trimballer une tonne de mato, tout en gardant un côté pratique. »

Je suis accroc à l’analogique, mais vu l’évolution du matériel, je ne ferme pas la porte au numérique. 

Je me pose donc la question suivante:

 - Multi-effets ? 

- Préampli analogique + IR + une boîte d’effets genre Hélix effects ?

- Préampli analogique + boîte d’effets ? Sans IR. 

Je prends donc des avis, retour d’expérience, conseils, suggestions... Bref, tout ce qui pourrait me permettre de prendre une direction ou me forger un avis. 

Bien évidemment, je commence mes expériences dans mon coin.

D’habitude, je me débrouille tout seul. Mais là je me suis dit que le sujet pourrait intéresser du monde. Et puis, le sujet me semble vaste et finalement rarement abordé. :)

 

Edited by mistergroovy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mistergroovy, pour moi en direct sono il y a eu un avant et un après utilisation des filtres coupe bas et coupe haut.  Ça change tout , mais pareil pour tout les instruments ou voix. 

  • +1 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@mistergroovy : Il y a quelques temps, je m'étais étonné dans un topic que Two notes ne fasse pas une version "budget" de leur simu de cab assez simple mais qui intègre uniquement la simu de cab. En fait, je trouvais ça débile que Two note n'y ait pas pensé pour tout dire ! Et puis, @foxtrot, dans le topic ci-dessous, m'avait trouvé un topic Talkbass où ça parlait de DSM (ce forum est génial pour ça, y'en a toujours un pour te rencarder sur un truc que t'avais vu nulle part avant !). Depuis, la concurrence s'est développée mais à l'époque (2016) y'avait pas grand monde sur la ligne de départ et puis c'était surtout du némérique (mais sans DI toujours).

Je cherchais une DI parce que je ne comptais pas me servir de la simu de cab pour "faire" mon son, mais uniquement simuler un prise de son Mic + HP (notamment sur les "petits" concert en café. Et je n'avais pas besoin d'une "impédance fictive" pour ampli de puissance.

Du coup, DSM a fait exactement ce que je cherchais ! Le fait que ce soit une pédale avec un switch ne me sert aboslument à rien par contre. C'est analogique donc je pense que c'est très cher pour ce que c'est (à l'époque, c'était moins cher, 50-60 € de moins) mais c'était moins cher que tout ce qu'il pouvait y avoir en face (Les prix Two notes, c'est juste n'importe quoi, même si je ne doute pas un instant de la qualité du résultat). J'ai commandé directement au Chili en me basant sur quelques avis talkbass et  vidéos démos (deux à l'époque).

Avec le recul, je m'en suis beaucoup servi, j'en suis très satisfait et les ingé son avec lesquels j'ai travaillé aussi. Par contre, je l'utilise vraiment comme une simu et j'ai essayé de reproduire le son qui sort de mon stack 2x(1x12') en faisant des comparatif sono/ampli dans la salle de répèt. Je pense que ça fait 1et demi que je n'ai pas touché les réglages ! Sur les disto, c'est juste impossible de jouer sans ! Les Fuzz sortent super bien et ça amortit aussi un peu les peaks des enveloppe filter.

Il faut tout de même faire attention à ce que tu fais avec certains réglages car ça peut devenir très caricatural si tu n'y prends pas garde. C'est surtout le cas pour le potard "resonance" qui est en fait un boost de la fréquence de coupure du filtre passe-bas. En fonction de la sono sur laquelle tu joues, tu peux te retrouver à booster à outrance une fréquence à laquelle un des éléments de la sono a un très bon rendement (système 2.1) et c'est dégueulasse. C'est assez net et il suffit de baisser un peu le potard resonance ou de modifier le potard "Cab-size" (qui correspond à la fréquence de coupure du filtre passe bas).

De mon point de vue, c'est un super outil de live/enregistrement live, très intuitif quand t'as pigé comment ça marche (ça prend un peu de temps). ça n'a absolument aucune utilité pour celui qui joue chez lui pour le plaisir et/ou qui s'enregistre chez lui (il pourra modifier des fréquences via son DAW si nécessaire). c'est un point important parce que une fois qu'on l'a réglé et qu'on le switch "off", en son clair, on récupère quand même du grave très profond et pour quelqu'un qui n'a jamais comparé le son de son ampli et le son de la DI dans la sono, ça peut surprendre ! Mais c'est pourtant bien ce que font des enceintes, elles rabotent le son en haut et en bas pour notre plus grand plaisir. C'est pour ça que je dis que pour quelqu'un qui joue en son clair, une simu de HP est dispensable. A titre personnel, j'aime aussi en son clair, parce que ça "nettoie" naturellement (si l'omnicabsim est bien réglé) le son en enlevant des fréquences qui font chier le monde le reste du temps (c'est ce que fait @AlexB6 avec son PQ3B d'ailleurs).

Le son "à la maison" est une chose, le son en live en est une autre. C'est un point important que je prends désormais toujours en ligne de compte :wink:

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La video qui m'a vraiment décidé, c'est celle-là. Elle est vraiment très représentative des capacités de cet outil (en bien et en mal d'ailleurs):

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du coup, je suppose que tu as le modèle « Standard » avec six potentiomètres ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est celui-ci exactement, la version V2 avec les inscriptions "user friendly" et l'ampli casque intégré:

b88141_24ef7e5fe417436db502930da2f0d8bc~

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a quelques temps déjà, j'avais regardé un article sur Audiofanzine qui parlait de la prise de son studio pour une basse électrique.
J'avais retenu que si l'on veut apporter du "coffre" à une prise DI brute, il fallait la coupler à une prise du son de l'ampli (donc prise micro).
On pouvait ainsi mixer à loisir le son en fonction de ses préférences, la piste DI apportant de la précision et de la brillance, la prise micro du bas et de l'assise, bien que brouillonne en comparaison d'une prise directe.

Actuellement c'est ce que j'essaie de reproduire, que cela soit avec le VT Bass DI ou des simu d'amplis + baffles issus des derniers Zoom : Grosso modo je fais en sorte de "blender" les deux signaux, le dry et le wet, pour avoir un bon équilibre dans ce que j'envoie en sono et à fortiori en façade.
La difficulté rencontré ici, c'est que même si on calibre un son vraiment tip top, une fois arrivé à la console, l'ingé son s'il y en a un (ou s'il n'y en a pas et qu'on doit se débrouiller) va devoir tout de même adapter notre signal à ce qui sort en façade et donc au système de diffusion.

Ayant la chance de bosser régulièrement avec un ingé son, j'essaie de lui faire confiance pour le son façade, mais comme ce que j'envoie en console est déjà pré-mixé comme ci-dessus, dans les retours in-ears c'est assez flatteur !

Cela dit, depuis quelques temps (j'en ai parlé dans un autre topic), je trimballe un petit stack pour avoir un peu plus d'assises sur des concerts en bars et restaurants.
Là par contre, je bypasse mon pré-mixage pour gérer le son différemment à l'ampli (utilisation d'une sortie Parallel Out). De fait je me retrouve avec deux sons distincts : celui taillé pour la façade (même si traité par l'ingé son selon la diff') et les retours, et le son de l'ampli, plus flatteur pour soi et les copains sur scène.
Mais comme sur scène on a le risque que ça soit brouillon si on fait pas gaffe, les in-ears rattrapent facilement le manque de précision du son.

Peu importe que l'on soit amateur ou professionnel, quand on veut faire les choses correctement, il faut se préoccuper un minimum de ce que l'on envoie comme son, que cela soit exclusivement direct sono, à l'ampli, dans les retours (in-ears ou wedges), ou encore un mix de tout ça.
C'est là ou malheureusement, les IR peuvent poser problème, si on se retrouve avec plusieurs modes de diffusion du son, ça ne réagit pas pareil...
Avec le recul, j'aurais tendance à chercher à égaliser le son selon chaque mode de diffusion (y compris en in-ears car certaines paires d'oreillettes nécessitent une égalisation spécifique), pour en premier lieu retrouver mon son clair, et refaire les réglages d'EQ de chaque mode de diffusion si mon son clair est modifié, par un préamp, une IR etc...
Au final c'est un peu casse-tête, mais personnellement j'ai pas juste un seul mode de diffusion dont je dois me préoccuper ! :goute:
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×