Jump to content

tonio

Membre actif
  • Content Count

    5235
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

About tonio

  • Rank
    Maître BaSsMaNiAc
  • Birthday 07/08/1976

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Pau
  • Interests
    zic, rugby, surf

Matos

  • Basses
    PA Roiron 5 cordes custom, Laurent Kah Dune 5 cordes
  • Amplis
    Préamp Trace Elliot V-type, Fender TBP-1, BBE Bmax, ampli Crown XLS drive core 1500Chillbass 12' Neo x 2
  • Effets
    Y'en a trop ...
  • Ex-matos
    Y'en a trop
  • Influences
    HxC RUUUUUUUUUUUUUUUUUULLZ !!!!!!!!!!!!! And Reggae too
  • G.A.S. list
    Tobias US, Spector

Recent Profile Visitors

12453 profile views
  1. tonio

    Le Rugby "village"

    C’est pas faux. franchement, passer autant de temps a défendre et n’en prendre que 26, on peut légitimement parler d’une défense exceptionnelle !
  2. tonio

    Le Rugby "village"

    Le XV de France s'est fait démonter les deux pattes arrières par les irlandais ...
  3. Évidemment, c'est tout neuf ... C'est facile de ne pas avoir de poussière dessus !! 'Foiré !
  4. Pas plus qu'ailleurs à mon avis, mais disons que je le bouge souvent, dans des endroits pas forcément toujours nickels. C'est un pedalboard qui travaille ça Monsieur ! Et comme je ne suis pas forcément très à cheval sur la poussière et que j'ai pris la photo en plein soleil, ben j'ai droit a des remarques désagréables !
  5. Mise à jour du mien avec l'intégration du SolidgoldFX Apollo II à la place du Phase 99. Pédale d'expression pour l'Apollo. Bass Soul Food à la place de la Lime (pour le moment) et réorganisation générale.
  6. J'ai toujours mon MXR Phase 99 mais je viens de trouver ça en occaz : SolidgoldFX Appolo II. C'est vraiment très sympa. les formes d'ondes ne sont pas forcément toutes d'un grand intérêt mais la possibilité de mettre une pédale d'expression pour travailler la vitesse en live est vraiment géniale ! J'ai retrouvé la souplesse d'utilisation que j'avais avec mon MM4 et son émulation de phase 90. Là le son est également très proche d'un Phase 90 (4 étages) avec la possibilité de régler le depth et le feedback en plus (comme sur le MM4). j'en ai chié pour l'intégrer sur le pedalboard mais c'est passé !
  7. Roh putain, le stack de dingue ! Je garde un souvenir ému de ma SWR 750x.
  8. @Djooh: il me semblait que tu avais déjà testé le Torpedo et que ça ne t'avait pas plu ? A priori, c'est juste le format qui change pour ce nouveau produit, le principe de fonctionnement reste le même non ?
  9. tonio

    1x12 ou 2x10 ?

    Si tu joues réellement avec le potard de graves à burne, je me demande si tu ne vas être un peu déçu par un12' par rapport à un 15' ... Je ne sais quel ampli tu as (ou quel préamp onboard si tu as un basse active) mais par exemple, si je mets le potard grave de mon Aguilar OBP3 à fond, je pense que j'envoie valser la gamelle sur le mur du fond ! Si c'est un rendu parfait dans la grave que tu recherches, c'est plutôt un 15' qu'il te faut. Tu pourras aussi trouver des 15' pas trop lourd a priori.
  10. tonio

    1x12 ou 2x10 ?

    1x12’ pour moi Sans hésiter ! Ça fait 5 ans que je joue sur un 1x12’ ou 2 1x12’ en fonction des scènes. Ça bute, c’est modulable et pas trop lourd.
  11. C’est pas une question de délai de rétractation là, c’est plutôt une question de garantie, elle ne va pas au delà de 30 jours ? J’ai beaucoup de mal à y croire quand même ...
  12. En plus, la sensibilité du cab est plutôt bonne donc ça va sonner très très fort ! Au pire, tu peux te donner des limites à ne pas dépasser si tu veux vraiment assurer. Par exemple, quand tu sens une goutte de sang sortant de ton oreille, couler sur ta joue, tu baisses un peu
  13. Tant que ta tête n'est pas à fond, tu ne risque pas grand chose.
  14. Ah, je vois que je ne suis pas le seul à posséder et à apprécier l'OmnicabSim !
  15. tonio

    Le Rugby "village"

    C'est une bonne question et un vaste débat. Mon avis rejoint sur quelques points celui de Riffstring: Professionnalisation: Nous avons été parmi les derniers à s'y mettre mais ce n'était pas vraiment un problème puisqu'à ce moment là tout le monde dévouvrait ce nouveau business. le problème vient surtout de fait que la fédération n'a pris aucune mesure pour en tirer les avantages et en limiter les inconvénients. - au cours des 10 ou 15 dernières années, les joueurs internationaux des autres pays ont passé de plus de temps avec leur fédération à jouer entre eux. C'est à dire que les sélections nationales ont de plus en plus de temps pour d'entraîner ensemble (ben oui c'est la base quand même pour gagner un match). Ca c'est fait très tôt dans l'hémisphère Sud et puis peu à peu les celtes, puis ces enfoirés d'anglais s'y sont mis aussi. Les fédérations NZ, australienne, Galloise, irlandaise, anglaise ont leurs joueurs "sous contrats" , c'est à dire que ce joueurs sont payés à la fois par leur club ou leur franchise et la fédération. leur temps d'entrainement est donc divisé entre ces deux entités. Ca s'accompagne de règle de repos et de nombre de matchs limités pour ses joueurs de "l'élite". les écossais, eux, ont réduit drastiquement le nombre d'équipes de très haut niveau pour n'avoir plus que deux "provinces" qui jouent en coupe d'europe et en ligue celte (nombre de match ridicule). Ceci afin d'être sûr que beaucoup de joueurs du 15 du chardon jouent ensemble toute l'année et si possible des matchs de très haut niveau. Dans les fédérations cités plus haut, les joueurs sont obligés de jouer dans leur pays s'ils veulent porter le maillot national (il y a des exceptions pour les joueurs qui ont beaucoup de sélections). En faisant ça, les joueurs restent chez eux et jouent ensemble. De plus les fédérations jouent le jeu et mettent la main à la poche quand un tocard de président de club Français vient proposer un salaire énorme pour faire venir un joueur en Europe. Les sud-africain eux, ont un réservoir de joueurs tellement énorme (c'est d'autant plus vrai depuis que les noirs se mettent à jouer au rugby, ou plutôt que les blancs les laissent venir jouer), qu'ils peuvent se permettre de laisser quelques stars allaient se blinder de tune en Europe. De plus, leurs provinces qui jouent le super Rugby ou la Currie Cup ne sont pas (ou pratiquement pas) polluées par des joueurs étrangers. Les jeunes ont tout le loisir de jouer très tôt des matchs à forte intensité avec beaucoup de temps de Jeu. En France : on a fait quoi nous ? et ben rien en fait !!! On a regardé tout ce petit monde là évoluer gentiment tout en croyant que ça n'aurait pas de conséquence. Parce que nous, en France, on a des "valeurs", notre fameux "French flair", et un "sens du combat" qu'on ne trouve bien entendu nul par ailleurs (ben oui, c'est bien connu, les autres c'est des cons !). Que s'est-il passé ? - les clubs français: monde professionnel oblige, les clubs sont devenus les rois. Ils sont commencé à acheter les meilleurs joueurs, français dans un premier temps et puis désormais étranger. obligé de répondre à des impératifs économiques, ils vont au plus rapide pour gagner le plus vite possible. Même si un joueur coute cher, ce n'est pas vraiment un soucis si il rapporte beaucoup en vente de maillot ou en augmentant les droits télé de la ligue (qui représente les clubs). C'est plus facile, et surtout plus rapide que de former un joueur un jeune français qui risque, s'il est bon, d'être appeler en équipe de France. Ils se foutent royalement de l'équipe de France, ce n'est pas leur problème et ça ne le sera jamais. c'est bien normal après tout. C'est pour cela qu'il faut leur imposer des contraintes vis à vis des joueurs internationaux et les indemniser justement pour cela (c'est normal, c'est eux qui forment les joueurs). - L' afflue de joueurs étrangers: ça remplit les stades mais ça handicape les français à des postes clefs. 1, 3, 10, 9, 12, 13, 15 sont des postes pour lesquels, il y a globalement peu de choix pour le sélectionneur. Les jeunes ont peu ou pas de temps de jeu après les espoirs et ne peuvent pas progresser ou top lentement. lentement et sûrement, le réservoir de joueur s'amenuise et quand le titulaire du 15 de France est blessé, il n'y a rien derrière à part des types pas au niveau international. - les académies de joueurs dans les îles: Les clubs sont malins, ils ont montés des académies de rugby partenaire au Fidji par exemple (ou en Géorgie), afin d'être sûr de détecter avant les autres la prochaines pépites. ils forment donc les futures adversaires des Français en match international !!!!! C'est pas énorme ça sans déconner ? c'est carrément le summum de la connerie ! Non seulement, ces joueurs nous battent au niveau international désormais (cf la première défaite historique de la France contre les Fidji), mais en plus, ils bloquent encore plus les français en clubs, voir, ils leur prennent carrément leurs places en équipe de France (plus con que ça, tu meurs). Là les clubs Français ont vraiment déconné, non seulement, ils ont formés nos adversaires mais ils ont affaibli le rugby français dans le même temps. Pour faire simple, les fidgi sont la réserve de 3/4 et la Géorgie est la réserve d'avants (et notamment de 70% des pilars qui jouent en France. - La fédération: Ils sont incapables d'inverser la tendance et de faire respecter la moindre étique au clubs Français !! Elle ne sert strictement à rien ! ça fait 15 ans que l'équipe de France se barre en couille et ils n'ont rien fait !! comment pendant tout ce temps, l'équipe de France a réussi des coups d'éclats (finales de coupe du monde notamment), ils se sont maintenus dans l'illusion que tout allait bien. Ces coups d'éclats sont en fait, la pire chose qui nous soit arrivée car on n'avait pas le nez suffisamment près de la merde pour la sentir .. . Maintenant, on a la tête dedans pour un bon moment ! En résumé: sur les 15 dernières années, les autres pays se sont organisés pour faire progresser leur équipe nationale en tirant partie du professionnalisme (avec des fortunes diverses). Pendant ce temps, un professionnalisme forcené règne en France en affaiblissant considérablement l'équipe nationale (postes clefs bouchés, jeunes joueurs qui ne jouent pas) tout en formant beaucoup d'étrangers moins chers venant de pays émergeant du rugby (Fidji, Tonga, Géorgie, Argentine sans une moindre mesure). Le championnat Français permet également à énormément de joueurs étrangers australiens, Sud Africains et néo zélandais de gagner énormément d'argent. Soit en venant chercher des gros salaires en France en fin de carrière soit en faisant monter les enchères dans leurs pays respectifs. Bref, c'est un mal profond, ancien et qui n'a aucune raison de s'arranger puisqu'aucune mesure efficace n'a encore été prise. Il y a bien les JIFF (joueurs issus de la formation Française) mais cela profite malheureusement beaucoup à des joueurs étrangers qui arrivent très jeunes en France et qui peuvent obtenir ce statut (Leroux, Rakka par exemple).
×
×
  • Create New...