Jump to content
Snikpout

Preampli Basse Onboard Diy

Recommended Posts

Warmoth_Status.jpg
L'électronique

Là c'est clair : si on veut que ça sonne faut rester simple, en limitant au strict nécessaire les composants actifs, transistors et autres amplis op; Les composants seront bien sûr du haut de gamme, le DIY en bas de gamme n'a aucun sens, en fait ça ne coûte pas cher du tout quand on compare aux solutions du commerce, de 40 à 80€ tout compris selon les composants choisis, potards et ampli op principalement.

Le schéma a fait l'objet de profondes cogitations sur de longues périodes, avec de nombreux essais et simulations, voici le résultat (les bizuts en électronique sauteront le paragraphe, c'est assez ennuyeux!) :

SnikpoutBassPreamp.jpg
Etage d'entrée : chaque micro est d'abord préamplifié en asymétrique par un AOP avec un gain de 12dB, avec un filtrage (condo de 220pF) pour éliminer toute fréquence HF indésirable (réseau GSM, etc). L'impédance d'entrée est de 1Megohm pour ne pas dénaturer le micro en le chargeant trop. On aurait pu travailler en montage différentiel, les Crel le permettant car ils ont 2 points chauds + masse, mais ça n'apporterai pas grand' chose, compte tenu de la faible distance entre les micros et le préampli.

Tone Balance : ça c'est un truc que je voulais, c'est en fait une tonalité passive balancée : au point milieu le potard ne coupe rien, mais quand on le tourne à droite il coupe les aigues du micro neck sans altérer le micro bridge, à gauche c'est l'inverse. Bon c'est optionnel, suffit de ne pas monter le potard si ça ne plait pas.

Balance : rien à dire c'est simple et classique, le montage retenu rajoute 3dB en position point milieu, il faut passer en double potard si on veut garder un mode "constant power" quel que soit la position du curseur, ce que je n'ai pas fait le potard de balance et celui du tone balance étant le même (un dual)...

Sommateur : rien de spécial ici, du classique, un ajustable permet de régler le gain global du préamp.

Equalisation : le point névralgique de tout préamp : pas de compromis ! L'équalisation est conçue comme un vrai équaliser et non comme un correcteur grave/med/aigue type Baxendall (shelving) qu'on retrouve dans pas mal de marques (sauf les Delano), ça ne conviendrait pas; les courbes de correction sont ici en cloche.

La mise au point a été faite après de très nombreux essais, le résultat est celui que je cherchais, loin des préamps du commerce...

Ce type de structure est utilisé par exemple dans le préamp du Mesa-Boogie M400+, il y a pire comme référence !<br>Pas de compromis non plus sur les composants, ce sont de vrais inductances (selfs) à noyau et non des substituts électronique de type gyrateur ou convertisseur d'impédance négative. Les selfs sont pour une part importante dans la sonorité de cet équalo.
Les condensateur sont du type film MKT, sauf pour les basses où on trouve un chimique de 22µF Panasonic FC Series découplé par un MKT Wima MKS2.

A noter que cet équalo est complètement configurable dans la mesure où on peut monter de 1 à 3 bandes comme en le souhaite, suffit de ne pas monter les composants concernés.

Etage de sortie : rien de particulier sinon qu'on peut monter un potard de volume avec switch pour commuter l'equalisation si besoin.

Alim: de 3V à 36V avec l'OP484, du 18V va très bien. La masse virtuelle est générée à partir d'un CI 3 pattes TL2426 de chez Texas, un circuit spécial dédié à cette application.

On remarquera que le préampli travaille sous de faibles impédances (3k à 10k) quand c'est possible pour diminuer les capacités parasites et le bruit mais aussi pour améliorer la sonorité.
L'ampli Op quadruple est un OP484 d'Analog Device, dédié entre autres aux applications audio embarqué, très faible conso, rail-to-rail, bipolaire, ultra faible bruit (3,9 nV/racine(hertz)), alim de 3V à 36V (le ZAM est hors compétition là :lol:un peu cher par contre; un TL064 fera l'affaire pour les petits budgets.

Le proto, parfaitement opérationnel par ailleurs :

PreampEssai.jpg

Ce préampli correspond parfaitement au cahier des charges, notamment pour l'équalisation (magique) et le Tone Balance, je suis vraiment emballé par la sonorité qu'il dégage, l'aspect lutherie électronique prend ici toute sa mesure.
Le bruit de fond est inaudible, c'est parfait.
Il n'ira pas bien sût à tout le monde c'est normal, à mon sens il est vraiment destiné aux basses type Precision esprit Rock Vibe, du moins je l'ai conçu dans cette optique, par exemple ma Status S2 en 5 cordes n'irai à mon goût pas forcément avec ce préamp, sinon pourquoi pas... De plus il faut une cavité compatible Warmoth :closedeyes:

Fichiers :
PCB
Implantation
Composants

Edit : Un peu de son fait rapidos à l'époque :


Micro P
Micro J
Micros P&J

Bon bricolage !

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'adore comment tu fais ça, c'est trop bien a lire alors que l'électronique c'est du chinois pour pas mal de monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que je veux ça sur ma Rose. ( la tone balance )

ça peut se mettre en lieu et place d'une tona classique ?

Quoique en fait pas possible d'avoir les 2 micros avec la tona coupée si j'ai bien compris.

Et avec un push pull, en position milieu, ça doit être posible de passer de tona ouverte à tona fermée.

En y réfléchissant encore, je me dis que je me sers jamais des 2 micros ensemble tona fermée.

Bref, fais bien rêver cte tona.

Edited by gargouill

Share this post


Link to post
Share on other sites

De mon coté j'aime bien l'utilisation ds fiches Molex.

Gargouil, c'est faisable en passif avec un potard linéaire de 500K (ou 1 Mega)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci dolga mais en fait c'est vraiment pas une bonne idée.

Je développe vite fait afin de ne pas polluer plus le post : je joue soit sur un micro , soit sur l'autre, et quand c'est les 2, la tona est ouverte et au final je n'en aurais que très très peu l'utilité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les "fiches mollex" c'est les petits raccords genre carte fille / carte mère, pour connecter les potards ?

Je crois que c'est les préamps de chez Mike Pope qui ont ça aussi, pour gérer l'aspect modulaire ...

[mode je réfléchis à voix haute]

Je sais pas si c'est très sécurisé niveau connectique, quand à la facilité de construction pour le producteur j'en ai rigoureusement aucune idée non plus. En revanche, vu du coté "consommateur" (le gars qui achète et monte le préamp dans sa basse), toute alternative crédible à la soudure est doublement bénéfique

- c'est rassurant pour les amateurs qui n'osent pas se lancer (c'est bien beau de dire que souder c'est super simple ... souder proprement sans s'arracher les cheveux c'est pas la même histoire)

- la facilité et rapidité de montage, par rapport à une soudure, et même pour quelqu'un qui sait souder, est clairement un argument en faveur du préamp.

A vrai dire, la majeure partie des préamps arrivent déjà raccordés (module et potards déjà soudés). Le problème se pose quand l'espace dans la cavité est réduit et qu'il faut jongler dans l'espace exigu. La vraie plus-value de ces fiches Mollex serait alors, d'une part la facilité de montage dans un fable espace, d'autre part, la possibilité de proposer en option supplémentaire, des petites "rallonges avec fiche mâle fiche femelle, de 5 ou 10 cm par ex, pour le positionnement difficile dans certains cas.

Enfin, j'en ai déjà parlé, le vrai problème est ailleurs: pour la quasi totalité des préamps du commerce, il faut toujours faire un point de soudure pour raccorder le câble des micros. Je crois que c'est chez East (Pope aussi) qu'il y a un petit bornier à visser pour raccorder les fils des micros ? je me demande (c'est une vrai question) pourquoi ce système n'est pas plus généralisé ? y'a t'il un véritable inconvénient technique (autre que le risque de mauvaise fixation et donc mauvais contact, ledit risque étant tolérable à mon avis, puisqu'en cas de faux contact ou fil qui se détache, une intervention simple et sans soudure peux réparer la panne) ?

Edited by Sven

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, je réfléchi à me fabriquer ce préamp,

Quel est le calcul pour déterminer la fréquence de coupure du filtre médium ?

Ca à l'air d'être du super boulot, bravo Snikpout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Facteur Q. Il faut faire des essais pour trouver la bonne valeur en raison de la résistance série incluse dans la self car ça varie fortement selon les modèles choisis. Tu peux partir sur la base des valeurs indiquées.

Et j'ai rajouté du son dans le 1er post, ça avait disparu lors d'une MàJ du forum :pardon:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi c'est la basse en première page qui me fait rêver : une TB avec manche status en PJ !!!!!!!!!

Sinon en effet le fait de faire son preamp permet d'avoir quelque chose d'adapté à ses besoins. (avec un minimum de test quand même.....)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je déterre ce topic de snikpout pour son idée géniale du tone balance.

Tu pourrais expliquer le schéma pour le commun des mortels ? 

Je comprend qu'il faut un potard 50k lin à cran central. Niveau branchements, le point central est relié à la masse, et chaque extrémité à un condensateur puis point chaud de chaque micro ?

C'est abusé de te demander de traduire ton schéma en mode "potards dessinés" sur une config simple type volume / balance / tone balance ? :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Funky Stuff a dit :

Je comprend qu'il faut un potard 50k lin à cran central. Niveau branchements, le point central est relié à la masse, et chaque extrémité à un condensateur puis point chaud de chaque micro ?

je pense que la réponse auquel tu vas avoir droit... c'est qu'il s'agit d'une électronique active, et toi tu lie le schéma comme si c'était du passif. 

ensuite, je dirai qu'il y a un IC avant et après cette balance... ce qui rend le schéma totalement illisible pour des non-initiés comme toi et moi

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais posé la question pour ma basse à l'époque:

Le 18/05/2013 à 20:13, DolganoFF a dit :

De mon coté j'aime bien l'utilisation ds fiches Molex.

Gargouil, c'est faisable en passif avec un potard linéaire de 500K (ou 1 Mega)

 

Edited by gargouill

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Funky Stuff a dit :

Je comprend qu'il faut un potard 50k lin à cran central. Niveau branchements, le point central est relié à la masse, et chaque extrémité à un condensateur puis point chaud de chaque micro ?

Oui, c'est bien ça, mais comme le dit skalavera, ça ne fonctionne qu'au sein d'une électronique active (il faut une adaptation d'impédance et un additionneur), le passif n'offrant que des possibilités très limitées.

C'est peut-être "adaptable" en passif, proche d'un câblage classique 2vol/2tone mais je n'en vois pas l'intérêt, ça ne fonctionnera pas avec autant d'efficacité qu'en actif.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/08/2017 à 20:02, Snikpout a dit :

C'est peut-être "adaptable" en passif, proche d'un câblage classique 2vol/2tone mais je n'en vois pas l'intérêt, ça ne fonctionnera pas avec autant d'efficacité qu'en actif.

peut-être plus en se basant sur un schéma type Danelectro ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Snikpout, félicitations pour le projet!
J'étais intéressé à monter, mais je ne peux pas facilement trouver TLE2426! Avez-vous un changement équivalent ou un peu pour remplacer ce composant?

Edited by alexdepaulo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×