Jump to content

wonderbro

Membre actif
  • Posts

    2375
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    12

About wonderbro

  • Birthday 06/30/1969

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    RP

Matos

  • Basses
    Sadowsky vintage 4 LH, Rickenbacker 4003 Walnut LH, Hoyer 4c 70's LH
  • Amplis
    Aguilar DB 359, Aguilar GS 410
  • Effets
    Plein. Maniaque des OD pour basse.
  • Ex-matos
    Stingray 4 et 5 touche palissandre, PB, JB, WW thumb, Jacobacci 5, Lakland 5594, Sadowsky NY Modern 5/24 ... SWR ST 220, Hartke 15", SVT III pro & SVT 410 HLF... Plein de pédales
  • Influences
    Fugazi, Grandaddy, Roy Ayers, The Remains, EST, Fantomas... Trop vaste!
  • G.A.S. list
    WAL mach 1 walnut touche ébène

Recent Profile Visitors

6913 profile views

wonderbro's Achievements

  1. Pour comprendre l'histoire et les motivations du hooliganisme, je vous conseille de lire les bouquins de l'excellent John King (tout particulièrement sa trilogie Football Factory, La Meute et Aux Couleurs de l'Angleterre), un des meilleurs écrivains anglais contemporains en ce qui concerne la description sociale de l'Angleterre. Vous pouvez également y rajouter Skinheads, qui est un bouquin par certains aspects assez connexe avec les 3 autres. A titre personnel, J'ai une idée bien précise de ce phénomène. Primo, J'ai joué un bon moment au Rugby (Si ça vous intéresse, j'ai joué 6 puis 4) dont une partie en D2, l'ancêtre de la Pro D2 et, secundo, J'ai habité 5 ans à 100 m du Parc des Princes et, donc, du stade Jean Bouin (ça devrait parler aux fans de rugby), ou j'ai eu longtemps ma carte. - Je n'ai JAMAIS vu de comportement déplacé, dans ou en dehors des tribunes, de la part d'un supporter de rugby. J'ai entendu une fois des insultes dans les tribunes, ça s'est réglé vite fait bien fait entre supporters, sans heurt et dans le respect. En tant que joueur, je n'ai jamais eu aucun soucis, en tant que supporter, les coups, je les ai uniquement bus avec les supporters de l'autre côté, dans la passion du sport et la fraternité (je me rappelle d'une fois où, junior, je m'étais fait embarquer avec quelques collègues pas des supporters anglais, de vrais Cockneys tatoués de partout, on avait bien rigolé... Et ceux là, s'ils avaient été hooligans, vus leurs gabarits, ils auraient fait du ménage, mais c'était juste de bons fêtards respectueux parce que ça se passe comme çà dans le rugby). Alors, @Cagneu non, je ne pense que les phénomènes de masse violent soit l'apanage des sports co populaires. Ça ne l'est pas pour le rugby, j'e n'ai pas l'impression que ça le soit pour aucun autre sport co, mis à part pour le foot. - Pour avoir habité juste à côté du Parc des Princes, j'ai vécu 2 ou 3 trucs symptomatiques : Je me suis pris une giclée de gazeuse plein face (avec mon fils de 1 an dans la poussette) par des supporters de Metz. Je ne demandais rien, je revenais de faire mes courses et je rentrais chez moi... Heureusement, les mecs ont décidés de ne pas me taper dessus, je n'y voyais plus rien. J'ai eu 2 fois une sérieuse embrouille avec les gros cons racistes du Kop de Boulogne (j'avoue que j'aimais bien les chercher, parce qu'il se trouve qu'en plus, je suis totalement et viscéralement opposé depuis toujours à leurs idées "politiques" et qu'ils ne me faisaient pas peur), ces abrutis qui lèvent le bras droit dans les tribunes. Une fois ça s'est relativement bien terminé, la deuxième, ça a été 1/0 pour Wonderbro, et on n'est pas allé au tir à but, mais il y a eu un blessé à déplorer dans l'équipe adverse. J'habitais là à l'époque où, je ne sais plus pour quel match, les mairies de Boulogne et de Paris avaient fait venir 5000 CRS. 5000... Payés, en grande partie, par les happy taxpayers que nous sommes. Délirant. 5000 CRS pour sécuriser une rencontre sportive... En ce qui concerne les raisons qui poussent les hooligans à être hooligans, je te suis en partie @glen, mais il n'ya malheureusement pas que ça : Déjà, dans les fondations du hooliganisme anglais, dans les 60's, on trouvait un terrain clanique, de meute avec une tentation xénophobe. Historiquement, le National Front a pénétré le milieu skinhead (le terreau principal du hooliganisme) dans les 70's en y mêlant leur fatras nationaliste et raciste, et le hooliganisme est devenu une fierté et un bras armé : Quoi de mieux , pour pouvoir exprimer son appartenance sociale, sa nationalité, sa fierté et expulser ses frustrations que le hooliganisme? Rien, dans l'esprit de ces gens. Et pourquoi le foot plutôt qu'un autre sport a t'il été associé au hooliganisme? Il est plus plus populaire médiatiquement parlant, c'est indéniable, mais également sur le plan social : c'est également un des très rares sport collectifs qui est, depuis son origine, joué par tous, indépendamment de son appartenance sociale, a contrario d'autres sports (Rugby, Basket, Cricket,....) qui plantent leurs racines, historiquement chez les anglo-saxons, dans un terreau universitaire. D'où un sentiment d'appropriation moins évident pour les classes sociales populaires. Bref, les hooligans sont devenus, à cette époque là dans les 70's, ceux qui organisaient aussi les Pakis bashing, soit les ratonnades à la mode anglaise. Pour revenir à l'heure actuelle, ce n'est pas étonnant que les hooligans les plus violents soient également issus de pays où la montée du nationalisme et la tentation xénophobe, raciste et homophobe sont les plus marquées : Pays baltes, Russie, UK,... C'est pour çà, @glen que si la presse anglaise a certainement un rôle à jouer, je pense surtout que c'est l'époque que nous vivons qui joue le plus grand rôle. Une société qui irait bien avancerait sans ce type de heurts, le hooliganisme est un symptôme criant de l'époque.
  2. Tout d'abord @chevaliernoir, Je te félicite pour ta démarche, bravo. Ce n'est pas du tout évident de faire ce que tu fais, c'est courageux et plein d'humilité, je trouve la démarche top! Je vais essayer de ne pas être trop redondant sur ce que disent les copains : En dehors de la question de la justesse, petit soucis qui devrais se régler assez vite, je pense qu'il y a un soucis de placement entre toi et la batterie. Du coup, le groove n'est pas top. Personnellement, voilà ce que je ferai : - J'enregistrerais toutes les répéts, et j'enverrai un montage (sans le bla-bla) vite fait à tout le monde, avec ce qui va et ce qui ne va pas, de manière à ce que chacun puisse faire son auto critique et bosser ou, au moins, réfléchir de son côté aux points à améliorer. - Je calerais une répét basse/batterie (enregistrée, donc) de temps en temps. Un des trucs qui ne fonctionne pas bien dans votre reprise, c'est le placement de ta basse, il faut que tu sois plus dans le fond, d'où l'impression de "précipitation" ou de "groove pas posé" dans votre interprétation. L'objectif de cette répét, ce serait donc de bosser le groove et la relation Bass/batt et, éventuellement, de définir et noter le tempo précis de chaque morceau (parfois, sur certains morceaux, à quelques bpm prés, ça ne tourne pas ou beaucoup moins bien). Définir le tempo de chaque morceau, c'est juste un truc fondamental pour moi, ça évite bien des galères au moment des concerts. Prévoyez de quoi écouter l'original si ça peut vous aider et c'est franchement un truc cool à faire, les répéts bass & drum, ça soude l'équipe. - Sur la technique de boulot, essayez de commencer à bosser à un tempo plus lent que prévu, parce que les morceaux sont toujours plus faciles à jouer quand tu les accélères un peu. Ca devrait rapidement t'aider à avoir un meilleur placement. Bon courage, c'est cool ce que vous faites et j'avoue que je suis un peu jaloux des répéts au bord de la piscine ;-)
  3. Danke Schön, mon vieux @RobTheMob Je suis en train d'écouter ça, en ce moment, le 1er album de Pinback :
  4. Je confirme : J'avais eu le même gros coup de coeur après des prises en studio il y a une vingtaine d'années. J'en ai encore reparlé il y a quelques semaines avec un des gars avec lesquels j'avais fait ces prises. Super son, super pédale, c'était un prêt et j'avais bien eu les boules de devoir la rendre et d'occasion, c'était déjà bien cher à l'époque. PS : Je viens d'aller faire un tour en ligne, ça cote toujours bien fort!
  5. Désolé pour le HS, les gars... Dans les différences avec les EB (nickel, je ne connais pas les acier sur ma Rick), je te dirais : - Durée de vie : Je trouve que les EB (comme les D'addario "standard", je ne connais pas les NYXL) perdent plus vite leurs qualité que les DR. - La raideur : Les EB sont plus raides, j'aime un peu moins au mediator. - le son : C'est très subjectif, mais j'aime beaucoup celui des DR. Je joue quasi en permanence avec une OD et la RustyBox branchée, et j'aime vraiment beaucoup le son que j'ai avec les DR, Les harmoniques, des aigus chantant et des graves jamais baveux ni sombres. je me souviens que je n'avais pas aimé les D'addario sur ce point, j'avais bien aimé les Cocco, les Sadowsky et Les DR, Les EB n'étaient pas mal mais pas dans mes préférences. Bon, c'est un peu difficile d'en expliquer les nuances, mais j'espère que ça t'aide un peu...
  6. Et d'ailleurs tout l'album est excellentissime. Zenzile, en live, c'est vraiment très très bon. (Il faut absolument que j'arrête de parler de concerts, ça vire à l'obsession en ce moment tellement ça me manque)
  7. Si tu cherches un son plus chaleureux, je ne saurais que trop te conseiller les DR SunBeam. Son chaud et, passé le rodage de 4 à 5h durant lequel elles sont un peu plus brillantes, elles gardent leur son durant très longtemps avant de se dégrader. Je joue quasi tous les jours, entre 1 à 2h en moyenne, et je les change tous les 3 mois environ en ce moment, tous les 2 mois en période "active". En terme de tirant, elles sont plutôt dans la moyenne faible : Ce sont mes cordes de prédilection sur ma Rick 4003 (jeu de 45-105), basse sur laquelle je trouvais la plupart des jeux essayé très/trop raides, et ça se passe super bien avec les Sunbeams.
  8. Je met aussi un Youki, c'est largement mérité
  9. En même temps, tu peux aller aller jouer au freesbee avec dehors, par ce beau soleil, et sans limite de temps! Merci qui? Merci le confinement! je te fais un bisou, mon @KoZo
  10. Pour le coup, justement, non, c'est intéressant. On parle, on échange... des bons plans, des idées, des avis, on s'engueule, on tombe d'accord. On étale sa science, on écoute les conseils, on lit d'un oeil amusé ou passionné. Il y a des posteurs compulsifs, Des gars inscrits depuis 10 ans qui ont posté leur premier message seulement hier, des météorites à 5000 posts en 6 mois qui disparaissent... Microcosme de la réalité. C'est plutôt étonnant la vie d'un forum : Il y a certaines personnes qu'on ne supporte pas (vive le bouton "ignorer"), d'autres qu'on adore lire et avec lesquels on aimerait bien boire un coup IRL, d'autres avec lesquels on devient potes. Tout ça, c'est ce qu'on vit en temps normal, et c'est carrément exacerbé actuellement avec la promiscuité sociale imposée par le virus. On fait plein de trucs sur OB, mais il y a quand même un truc : On se marre pas des masses en ce moment....
  11. Vous savez ce qu'on vient de faire, les gars? On vient de lancer une gigantesque hype sur une pédale dont 95% des bassistes n'avaient rien à battre, et @gaille et moi, on est niqués pour en trouver une d'occase à un prix correct... pffff.
  12. @KoliaC'est malin, tu m'as donné super envie d'en racheter une alors que je n'en ai absolument pas besoin!
  13. Va falloir que tu repasses à la maison pour qu'on s'écoute de la musique, toi! Je te ferai un cours de drive/converto sur-mesure. Et qu'on se fasse une bouffe. et qu'on raconte des grosses conneries. Socialisation, retour à la vie normale, quoi! Je vous prie de m'excuser pour ce cout instant de pétage de plomb....
×
×
  • Create New...