Jump to content

Daimdaim

Membre
  • Posts

    43
  • Joined

Profile Information

  • Gender
    Male

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Daimdaim's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

  1. Oui et même en classique la 7eme de dominante peut être utilisée autrement que pour affirmer le caractère tonale avec cadence rompue (qui garde un côté cadentiel, mais qui justement ne va pas où l'oreille l'attend). Ne pas oublier que la cadence parfaite a un caractère conclusif fort.
  2. J'en sais rien je les écoute pas, On est pas dans le même cadre et la même construction que le système tonal dit classique (Bach, Schubert, mozart, Beethov, Heindel, etc.). Le jazz s'affranchit en partie de ces règles, en créé d'autres, un musique plus modale avec beaucoup de notes d'emprunts, une construction harmonique différente (la rendant parfois indigeste pour l'auditeur). https://fr.wikipedia.org/wiki/Harmonie_du_jazz J'ai des lignes type standards de jazz/bossa/afrocubain qui ne sont faites que d'accords "7" qui ne sont pas sur le degré V, ca ne module pas du tout et pire aucun instru ne joue la dite 7ème . Pour le train A en regardant vite fait une partition le D7 est un V de V convertit en IIm. La dame d'ipanema est très modale. Commence en Fa majeur ionien puis G7 de Fa lydien b7 (accord sol sibécarre ré fa). https://mdecksmusic.com/2018/11/12/girl-from-ipanema-harmonic-analysis/ Pour Bach et son prélude ce que je dis n'est pas mon interprétation de la chose, tu trouveras la même explication dans tous les traités d'analyse. Exemp' https://www.symphozik.info/bach-analyse-harmonique-du-premier-prelude-du-clavier-bien-tempere,4,dossier.htm
  3. Le sujet initial parlait de trouver la tonalité, pas la nature d'un accord, c'pour ca que j'allais dans ce sens. Mais oui biensûr un accord parfait majeur possède une fondamentale et depuis cette note une tierce majeure et une quinte juste
  4. Bin le prélude du clavier bien tempéré démarre en Do et module rapidement à la dominante, en Sol majeur. En "classique" la modulation se fait très souvent par une cadence V I dans la tonalité d'arrivée, c'est bien le cas ici on a bien un Ré7 dominante de Sol suivi de l'accord de tonique. Les 4 premières mesures forment une cadence I IV V I en Do Puis un accord pivot de La mineur renversé (à la fois VIm de Do et IIm de Sol) qui adoucit et prépare la modulation à venir. La mesure 6 est bien l'accord de dominante de Sol (Ré Fa# La Do) à l'état de dernier renversement (+4). La modulation se fait Ensuite mesure 7 accord de tonique de sol en premier renversement. Cadence imparfaite V I, modulation en Sol confirmée. L'armure ne change pas, mais le changement de tonalité est bien là, ce que tu penses être un II(7) en Do est en réalité bien un V7 en Sol. Pour le prélude pour cello en Sol il module entre autre en ré mineur (donc dominante La7). 'fin bon
  5. Le IIb7 de Bach est un II précédent cadence non? Lui même amené par un premier degré abaissé, et en dernier renversement pour avoir un mouvement conjoint à la basse. Après on quand même une cadence parfaite ou imparfaite affirmant la tonalité (souvent V V7 I). Un peu comme la sixte napolitaine (2eme degré abaissé) ? Ou alors pas du tout, bon si on se lance sur Bach on est pas sortis des ronces Après c'est sûr la théorie offre un socle et ensuite la liberté du compositeur musicien va tordre tout ça. Mais si on reste dans des considérations "simples" V et I sont de bons indicateurs pour la tonalité.
  6. Attention au vocabulaire, ne pas confondre fondamentale et tonique, quinte et dominante, tierce et médiante. La quinte de l'accord n'est pas forcement la dominante de la tonalité. Ton exemple ne renseigne pas sur la tonalité. Un accord de Cm n'appartient pas qu'à la tonalité de Do mineur, il peut être VI de Mib majeur par exemple. A moins d'être certain à l'avance que c'est un accord de tonique. Et là on ne parle que d'accords à l'état fondamental Si on joue Fa# puis La#, ca peut être un accord de F# voui, mais peut aussi être un accord de Ré# chiffré 6. Sinon dans le système tonal classique deux degrés permettent d'affirmer la tonalité: l'accord de 7ème de dominante permet de déterminer la tonique (l'accord de V étant unique, si on connait V alors on connait I). L'accord de tonique permet de déterminer le mode, sa tierce étant de la médiante (majeure ou mineure). +1 avec Gre pour les relatives, c'est une notion qui n'est pas pertinente musicalement. Il est toujours préférable "d'opposer" Do majeur à Do mineur et non pas à La mineur.
  7. Bah on sait pas de quoi tu parles à la base, de la forme musicale blues ou de la gamme de blues? Ou autre Si c'est la deuxième option, les altérations en blues ne correspondent pas à tonalité "classique" (ionien/éolien). La gamme de Sol blues est Sol Sib Do Do# Ré Fa Sol. Pas de Fa# donc.
  8. L'intro ici Ensuite le couplet est en slap au pouce.
  9. T'as pas dû chercher bien loin. https://www.google.fr/search?q=bach+prélude+cello+suite+nr.1&sxsrf=ALeKk00nRDzhzHuSWdkTaPQ9JrQRjSXflw:1598869262366&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwjitbOTnMXrAhWHlhQKHch6CJUQ_AUoAnoECBkQBA&biw=929&bih=900 Par contre c'est écrit pour violoncelle, donc si on veut avoir la même hauteur de sons à la basse il faut tout jouer une octave au dessus par rapport à "notre" clef de fa, qui est en fait une clef octaviée dans le grave. Mais tu peux aussi la jouer telle quelle. Par contre ca descend au do grave, donc 5 cordes ou 4c accordée spécialement.
  10. https://www.mediafire.com/file/9222lddssr1jby8/28_P28.mp3/file
  11. Je bosse aussi Dariz et suis passé par cet exo. D'après le papier il faut faire un slide depuis la corde à vide. Oui, ca n'a aucun sens, du coup je pense qu'il faut slider depuis la note frettable la plus basse disponible sur la corde. Donc la première mesure, il faut jouer le Ré à vide, puis choper le Ré#/Mib et slider vers Fa#. Cet exo est d'autant plus ridicule que chaque noire appelant le slide est en staccato, donc la note doit (devrait) s'arrêter de manière franche, plus tôt que prévu même, elle ne devrait pas pouvoir s’enchaîner à une autre . Il """faudrait""" donc jouer ce Ré à vide et l'arrêter, staccato oblige, puis rapidement ensuite jouer un slide Ré# vers Fa# (ce serait presque une appogiature). D'ailleurs ca ressemble à ça sur la backing track. Mais bon c'est Dariz hein, t'en verras d'autres du genre mylife Bon perso j'ai réécrit tous les exo de dariz pour les avoir sans tablatures. Ca m'a permis de me former sur musescore, et surtout être dans un travail où la tablature n'a pas sa place. Mais j'essaie autant que possible de respecter le placement de Dariz, si l'exo se joue en cordes à vide, je le joue ainsi /mylife
  12. Certes :d Là c'est plus contraignant car ca doit être joué comme l'exige la méthode. Du moment que ca devient pas un frein plus tard que je voudrai jouer des trucs plus techniques/rapides...
×
×
  • Create New...