Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'disco'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Règles et Vie du forum
    • Règles du forum
  • Pratique instrumentale et musicale
    • OnlyGig
    • Compos et son
    • Technique
    • Théorie et partitions
    • Enregistrement et MAO
    • Scène (technique et sonorisation)
  • Matériel
    • Basse
    • Contrebasse
    • Amplification
    • Effets, cordes et accessoires
    • Lutherie et réglage
    • Électronique
    • Autres instruments
  • Onlypro - Les professionnels d'OnlyBass vous répondent
    • OnlyPro
  • Divers
    • Artistes
    • OnlyZic
    • OnlyBar
  • Annonces
    • Annonces et infos
    • Matos volé & Arnaques
    • Recherche
    • Vente
    • Annonces classées

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests


Basses


Amplis


Effets


Divers


Ex-matos


Influences


G.A.S. list

Found 5 results

  1. Hello. J'ai tenté la transcription de la basse d'un morceau funk un peu mythique : Nights over Egypt, un hit de The Jones Girls. C'était en 1981 (mais c'était bien quand même - joke -). J'ai pris le cover d'un bassiste, Melvin Lee Davis. Il assure bien, je trouve. C'est lui : https://youtu.be/YTDD-SyY2MM (J'affiche seulement le lien, les vidéos prennent trop de place dans le post et je ne sais pas comment régler ce problème). Et pour la transcription, c'est un fichier Guitar Pro 7, ici : https://www.mediafire.com/file/4aj2hfzuecxcssl/Nights_over_Egypt_(1981).gp/file Mais elle n'est pas complète. Il n'y a que la première partie. Mais la deuxième est quasi pareille avec quelques mesures en plus du motif rythmique récurrent. Sinon la fin du titre, reprend la mesure de triolets du début qui s'enchaîne avec celle en doubles-croches. Il y probablement des petites erreurs. Je ne suis pas un pro de la transcription. C'est peut-être écrit compliqué et il y a peut-être des choses que j'entends mais qu'il est inutile de noter. Donc le fichier GP7 n'est pas verrouillé. Si quelqu'un pense qu'il faut des corrections, qu'il les fasse. C'est plus simple et qu'il partage à nouveau le fichier retouché. Sinon, j'ai choisi la tonalité de Do Majeur. D'après ce que j'ai lu le titre est en La mineur. J'ai pensé qu'en DO Majeur se serait plus simple à traiter. Voiloù.
  2. simipi

    disco inferno

    bonjour. https://www.youtube.com/watch?v=A_sY2rjxq6M Sur ce vieux mais excellent titre des trammps, 2 questions me taraudent, que dis je, me torture !! sur cette vidéo, on voit 2 bassistes ! je ne saisis pas ce que font l'un et l'autre. 2eme question, quelle est la tonalité originale ? C ou B ? sur youtube, et sur le net, dans les partitions, il y a les 2.
  3. Salut les graves!!! J'ai récupéré une petite Tchéchoslovaque dans son jus, comme c'est un modèle qui ne court pas les rues, je m'en vais essayer de vous la présenter un petit peu... Tout d'abord, voici la bête, que vous sachiez d'ores et déjà de quoi nous parlons ici. De quoi s'agit il donc? Il s'agit d'une basse Tchéchoslovaque d'une marque qui a fait autant des guitares que des basses, et même des violons je crois. Il s'agit d'une JOLANA. Marque qui a été aussi associée à RESONET ou NEOTON. La production a démarré au milieu des années 50 à Blatne, à l'époque sous l'appellation Resonet. Fin des 50's, la production s'est délocalisée à Hradec Kralove (me demandez pas où c'est), et cette délocalisation marque l'arrivée de Joseph Ruzicka qui va alors changer le nom de la marque en JOLANA (1959). Resonet et Jolana ont alors le même directeur, et la même équipe de production. La marque s'étend jusqu'au milieu des années 60, ouvrant des nouveaux lieux de fabrication. Les instruments sont numérotés, mais le numéro de série ne reflète à priori que très approximativement la date de fabrication de l'instrument. Seule la datation au niveau des potards permet de dater plus précisément l'instrument, sachant qu'un potard daté de 69 ne pourra permettre de dater la fabrication de l'instrument qu'à partir de cette année là, mais pas avant. Pour info, ma Disco bass porte le numéro 2740, ce qui ne permet pas de dater grand chose pour autant... Cependant la majorité des Disco Bass ont été produite de la fin des 70's(1978) jusqu'au début des 90's (1991). Je n'ai pas ouvert la bête pour le moment pour y voir plus clair au niveau des potards, j'éditerai dès que je l'aurai fait pour donner la précision. On a donc une belle pelle des 80's, dans son jus! Avec un petit nom bien pailleté des 80's aussi : Disco Bass...nom marqué sur la tête de la basse. Il n'est pas rare de trouver quelques modèles dont la tête a été poncée pour ne pas faire apparaître ce mot Disco et l'étoile associée. La mienne, malgré son âge respectable, a bien toute sa tête!!! Au niveau production, pour réduire les coups, les corps étaient associés souvent autant pour les basses que pour les guitares, mais le neck pocket était retravaillé pour accueillir le manche basse ou guitare. La Disco Bass est donc inspirée du modèle Gibson RD. Le corps est en aulne, celui de ma pelle est en 5 parties à priori, la peinture ayant très légèrement fissuré au niveau des changements. Le poids est tout à fait correct, très légèrement en dessous des 4 kgs, ce qui permet de ne pas piquer du nez une fois sanglée, notamment du fait de son poids donc, mais aussi de l'emplacement des straps (prévoir une sangle assez longue sur ce genre de bête). Les mécaniques étaient plutôt cheap, petites méca fermées, qui ne tenaient pas grand chose au niveau de l'accordage, et ont été remplacées par des méca type Gotoh Warwick qui font très bien leur job. Curiosité que je ne m'explique pas, ce modèle possède en principe une frette zéro, que je n'ai pas. Niveau bois utilisé pour le manche, je ne sais pas trop, la touche c'est du rosewood. 21 frettes, plutôt fines. Manche pas très épais, mais assez large (j'éditerai pour mettre la largeur au sillet, mais on est sur du plutôt large, genre 40mm). Le trussroad est réglable en tête du manche. L'électro présente 2 potards de volume seulement, un pour chaque micro. La mienne a été retouchée puisque j'ai un mini switch on/off par micro, un volume général et une tona. Les micros semblent être des Hum, qui peuvent faire penser à ceux qu'on retrouve sur la T40 de chez Peavey (Merci Math pour cette remarque). Le cordier est bien massif, avec des pontets bien dodus, ça le fait bien! Le pickguard est inspiré de la RD aussi, mais pas copié pour autant, faisant un peu un F à l'envers. Une fois branchée, je m'aperçois que l'action du potard de tonalité est sur une plage très courte, ce qui n'est pas plus mal car ça respecte bien le caractère punchy de la bête. Il permet cependant, en le cutant, de limiter le petit effet "coincoin" qu'il peut sinon y avoir. Le son est rond, bien punchy, avec une belle couleur en jouant au doigt sur le micro manche, typé PB du coup. Le micro bridge, seul, est moins exploitable. La meilleure config restant le neck, ou les 2 H. Je ne suis pas adepte du médiateur, mais le jeu au média doit la révéler encore plus. Après une répète hier, et essai branchée dans le Trace 1210 plutôt que dans le casque, la Tona est bien plus sensible que je ne pensais. Le son est vraiment dynamique, et c'est dommage de ne pas avoir de balance micro sur cette bête, ce qui lui conférerait encore un peu plus de caractère s'il en faut encore. Le niveau de sortie dans l'ampli déboîte bien, elle a même pas eu à rougir face à la SR. Niveau équilibre, le niveau de sortie de la corde de mi est légèrement en dessous des autres, et notamment de la corde de La qui a un niveau de sortie très dynamique. Par ailleurs, faut que je prévois une barre de string retainer, car ayant changé les cordes, je me suis rendu compte que l'angle entre le manche et la tête étant somme toute réduit, en attaquant le La à vide, la vibration sur le sillet s'entend dans l'ampli (ce qui ne se produisait pas avec les anciennes cordes, qui avaient un peu plus de longueur autour de la méca, et arrivait à donner un peu plus d'angle que ce que j'ai actuellement). Une bête typée rock donc, mais qui peut s'exprimer clairement aussi en motown, et qui, au média, en coupant un peu plus les aigus, ou/et en passant par des effets bien sentis, offre une palette tout de même assez large. Allez, je m'arrête ici, je vous mets le lien de l'album photos complet : http://www.hostingpics.net/album/Frantobass-322523.html Si vous avez des connaissances sur cette marque, sur ce modèle, welcome.
  4. Evilvince

    Chrome Hoof

    Voici la groupe de Léo Smee (Cathedral entre autres) Chrome Hoof, le truc assez improbable et vraiment bien foutu, à la croisée des chemins. Jugez par vous même ! Jazzy https://www.youtube.com/watch?v=QhhlQJJYgCY Disco et du live bien fun, les Namless Ghouls version disco:D
  5. Ola les amis ! Bien longtemps que je ne suis plus venu faire un tour sur OB ; le temps me manque, hélas ! Je me rends compte que je fréquente ce forum depuis mes débuts à la basse quand j'avais 14 ans ; aujourd'hui à 23 ans, presque 10 ans plus tard, je suis fier de vous présenter mon premier projet viable, Super Social Jeez, puisque nous signons très prochainement en licence chez Because ! Je me disais qu'il était normal de faire hommage à ce forum qui m'aura tant guidé durant mes premières heures de jeu, et dans le choix de mon matos, inchangé depuis maintenant un sacré moment... Bref, notre premier single Things Went Down et son clip sont disponibles ; vous verrez même quelques belles images de ma Rickenbacker, strassée pour l'occasion... ​En attendant la sortie de l'EP le 20 janvier, n'hésitez pas à commenter, partager, diffuser... Bonne écoute, et merci encore à Onlybass pour m'avoir tant aidé ! Louis
×
×
  • Create New...