Jump to content
AlexB6

MLP Queen 5 Singlecut (lefty)

Recommended Posts

J'ai abordé un peu le sujet de cette basse dans le topic des gauchers, mais force est de constater qu'après plusieurs heures à l'utiliser, elle mérite bien un sujet à part, d'autant que c'est à ce jour une des meilleures affaires que j'ai réalisé en occasion...

Je n'avais pas prévu d'acquérir cette basse à l'origine, et même lorsqu'un confrère gaucher pointe le lien vers l'annonce de cette occasion sur LBC au mois de Mai dernier, sur le moment je n'y prête pas plus attention que cela.
Et puis intervient la providence (haha), et je me retrouve avec de quoi pouvoir GASer quelques jours après avoir vu l'annonce ! Ainsi commence l'opération séduction par la belle Hongroise...

Il faut savoir que cette basse, qui date de 2008, et fabriquée en Hongrie par le luthier Laszlo Molnar (MLP Guitars), s'est retrouvée à plusieurs reprises sur le marché de l'occasion français, mais également dans les pays de l'Est. Après enquête, je suis actuellement le 5ème propriétaire, on peut retracer facilement l'itinéraire de la basse via les photos Google qui pointent vers les différentes annonces.
Avec les différents prix auxquels elle a été vendue, j'ai pu extrapoler le prix "présumé" neuf, et ainsi me rendre compte en Mai dernier que je me retrouvais face à une excellente affaire potentielle (une basse qui est vendue à 30-35% du prix neuf, c'est tentant !)...
Mais comme on l'entend souvent, une bonne affaire sur le plan financier ne l'est pas forcément une fois l'objet convoité récupéré, et c'est là que je me devais d'en savoir plus. Car vu le nombre de fois où la basse s'est retrouvé en vente, et la variété des prix demandés, il y avait de quoi se poser des questions. Et cela apparaissait d'autant plus intriguant que sur le papier, cette basse tape dans le haut de gamme et l'excellence à l'Européenne...

Renseignements pris, et constatant qu'au prix où elle était vendue, je ne risquais pas grand chose, j'ai foncé...

En premier lieu, quelques photos (les deux premières sont de moi (smartphone), les autres sont issues du net, je tâcherai d'en refaire d'autres plus précises) :

30cyn2g.jpg

2gtc2v7.jpg

2qd50cl.jpg

2r3cuh4.jpg

2edox2x.jpg

 

Caractéristiques

5 cordes / singlecut
Date de production : Décembre 2008
Construction : manche traversant
Diapason : 34’’
Corps : table et fond en érable ondé, ailes en aulne, lisérés en acajou
Manche : 3 pièces d’érable légèrement ondé + 2 filets d'acajou, tone block en aulne + filet d'acajou ; 1 truss rod double action
Profil : en C légèrement aplati au centre, épaisseur 21mm à la 1ère frette, 24mm à la 12ème.
Touche : ébène 24 cases
Tête : avec angle, matching headstock en érable ondé, logo MLP gravé dans le bois, cache truss rod en érable ondé
Repères : dots abalone sur la tranche et la touche
Radius : 16’’
Sillet : laiton + frette zéro, largeur 46mm
Frettes : médium jumbo
Rampe : acajou
Chevalet : Hipshot style A, string spacing 19mm
Mécaniques : Hisphot
Micros : 2 Nordstrand Dual Coil
Électronique : EBS 2 bandes (basse full active): volume, balance, basse, aigu ; 1 switch simple/série/parallèle, + 1 autre switch (?)
Poids : 4,2 kg
Finitions : cirée

Confort et ergonomie

Au premier abord on est pas vraiment dans mes spécifications habituelles ! Je joue essentiellement sur des basses headless, donc acheter une basse avec tête tient vraiment plus du GAS qu'autre chose ! Les mensurations du manche ne font pas parti de mes standards (habituellement en 5 cordes 42mm au sillet, épaisseur du manche 19mm à la 1ère frette, 20mm à la 12ème) , idem pour le poids (la moyenne du poids de mes basses est à 3,7kg).
Mais alors quelle mouche m'a piqué pour me faire acheter une basse à priori moins ergonomique que tout mon cheptel réuni ?


Qualité de la lutherie

C'est le point fort de cette basse ! J'avais cru lire à un moment donné que Laszlo avait bossé pour Fodera avant de retourner dans son pays d'origine, la Hongrie, pour y monter son business...
Peu importe si l'histoire est vraie ou non, sur le papier on est clairement dans la copie haut de gamme à l'Européenne d'une Fodera, le sourcing des bois en moins (et l'électronique aussi).
On y collerait un logo en forme de papillon sur la tête qu'on pourrait s'y méprendre côté lutherie !
Chaque jour qui passe depuis que je l'ai acquise, je m'estime très chanceux d'avoir récupéré cet avion de chasse tellement elle est bien construite. Quand je parlais de bonne affaire...
Au niveau du combo de bois, j'avoue qu'avant son acquisition visuellement cette basse ne m'attirait pas plus que ça. Je ne suis pas fan de la table claire avec tête rapportée claire, associé à une touche foncée. Mais c'était sans compter sur le côté Foderien...
Par ailleurs la basse a été refrettée en 2013, RAS de ce côté-là, à part une frise plus présente sur une case en particulier (9ème corde de Sol), mais je joue très bas donc j'ai l'habitude.

Esthétique

On va pas se mentir, cette basse marche sans complexes sur les plates bandes de Fodera, tant dans la construction que dans l'esthétique.
Mais contrairement à l'Emperor dont elle s'inspire, je la trouve plus élégante, plus fine, elle fait moins hippopotame que son modèle !
À y regarder de plus près, on a tout de même des bois magnifiques qui lui donnent un certain cachet, sans la rendre bling bling.
Cette Emperor-like me séduit de jour en jour...

Prise en main

Comme expliqué précédemment, bien que ne respectant pas mon cahier des charges habituel, cette basse, dans son entièreté, offre un confort de jeu très agréable.
Lorsque j'ai commencé à la jouer, "il s'est passé un truc"... J'ai vite eu le sentiment que cette basse méritait un traitement de faveur, tant elle avait de qualités "cachées".
Au départ j'ai eu quelques soucis avec la visserie qui avait morflé avec les années, j'ai donc pris la peine de tout changer moyennant quelques euros, d'installer des attaches courroies aux endroits que je préfère pour m'assurer un bon équilibre debout, et j'ai également monté des Elixir 40-125 qui sont mes cordes de référence.
Le résultat est sans appel : ça se joue tout seul, et même si la recette diffère de celle dont j'ai l'habitude, ça fonctionne ! D'une certaine façon je ne suis que très peu étonné, car finalement je savais à l'avance que ça allait le faire... C'est pour ça que j'ai GASé alors que ce n'était pas du tout prévu.
Cette basse me fait penser à la Sire Marcus Miller V7 5 ash/maple que j'ai eu l'an dernier. Ainsi cette MLP se situe quelque part entre cette Sire et mes basses de luthier.
D'ailleurs je lorgnais un temps sur le modèle V9 de Sire, mais pour 300€ de plus il y a eu cette MLP en occasion...
 

Son

Là encore, moi qui joue exclusivement en passif, j'ai dû m'accommoder du fait qu'elle soit complètement active, et me passer de la tonalité que j'affectionne tant...
Le préamp 2 bandes EBS fait bien le job, mais je joue davantage du switch SSP qu'autre chose afin de varier la palette sonore.
Seul point qui mérite enquête : il y a un 2ème switch (2 positions) mais je n'ai toujours pas compris son fonctionnement. Quand tout est à plat ça ne fait rien, mais selon certains réglages, quand on joue sur les 2 positions on entend une légère modification du son, comme un apport de "présence" (plutôt dans le bas du spectre)...
Qu'importe, depuis peu je joue cette MLP branchée dans un VT Bass DI, et ça lui va à ravir !
L'intérêt de cette basse c'est qu'au niveau du timbre elle est assez cristalline, ça me donne par ailleurs une bonne idée de ce qui m'attends prochainement puisque je dois récupérer une basse custom aulne/ébène d'ici quelques semaines, commandée avant d'acquérir cette MLP...
Ma préférence va au son en single coil, beaucoup plus facile à "corriger" avec un préamp. Je trouve que le micro manche sonne beaucoup mieux en parallèle, et le micro chevalet plutôt en config' série.

Je tâcherai de fournir quelques soundclips détaillés et pourquoi pas une petite vidéo, car elle en vaut le détour !

Conclusion

Quelques menues corrections (10€ de vis ouhouh), des composants de haute qualité, une excellente lutherie, un design et une ergonomie rappelant fortement la marque au papillon... Il n'en fallait pas vraiment plus pour que je craque. Le son n'est en fin de compte qu'accessoire dans l'histoire, heureusement que ça sonne un minimum ! :goute:
En fin de compte j'ai du mal à saisir pourquoi cette basse a tant bourlingué depuis 10 ans, tellement elle respire la qualité et le savoir-faire.
Ce n'est certainement pas un instrument que j'aurais commandé neuf, ou alors j'aurais choisi d'autres options, mais je me suis retrouvé face à un rapport qualité/prix très favorable que je ne pouvais laisser passer. Du coup, je n'ai pas vraiment peur de la trimballer, et je me retrouve avec une basse un peu plus consensuelle que mon cheptel actuel, qui garde une certaine identité et une connotation plutôt "high end" (cf. les similarités avec Fodera).
Le prod' de MLP m'a attiré un temps, donc je ne suis pas mécontent d'en avoir acheté une quelques années après m'y être intéressé.

En résumé, c'est un vrai coup de coeur. Moi qui suis devenu ultra exigeant et qui achète essentiellement des basses de luthiers sur mesure, cette basse me prouve que parfois en occasion on tombe sur de vraies pépites (en gaucher je vous raconte pas la mission).

Musicalement.

Edited by AlexB6
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wow elle est superbe !
Préamp EBS c'est pas banal…...
Pour une fois je regrette de pas être gaucher tiens :D:D:ph34r:

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même constat pour le préamp EBS que j'ai sur la Neuser, j'ai bien un switch dont je ne connais pas la fonction mais qui semble apporter du bas medium qui va bien dans un mix. Peut être un genre de contour slap?

Sinon très jolie basse, ça fait envie! 

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe !

Tu pense que tout est d'origine dessus ? Niveau caractéristique, elle me semble très bien. Le préamp par contre est particulier, il est installé sur ma Neuser. J'ai ajouté le pdf du coup.

ebspre.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Master !

Du coup si je fais du son, faudrait que j'arrive à capter les nuances avec ce fameux switch "enhancer"...
En tout cas c'est pas une mauvaise idée cette histoire, parce que finalement si on arrive pas à percer le mix et à asseoir un peu la présence en boostant graves et/ou aigus, en activant le switch on peut faire à priori ressortir des médium tout en baissant les potards grave/aigu (enfin si j'ai bien compris).

Malgré tout, l'absence de tonalité m'embête un peu, donc depuis quelques jours je regarde un peu ce que je peux lui coller comme préamp...
Après ça doit pouvoir se câbler facilement une tonalité qui fait push/pull actif/passif, en plus du circuit déjà existant ? (la cavité est assez "aérée" si je puis dire)
Autrement, c'est bien tentant d'y coller un Mike Pope Flex Core, histoire de pousser le délire Fod-like un peu plus... Sinon, East, voire Nordstrand...
C'est pas pressé, mais ça me dérange pas d'y coller 200€ de préamp, si c'est pour en faire une bombe à l'arrivée !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une tonalité est vraiment simple à installer, une capa, un potentiomètre et un peu de câble...

Le plus compliqué est de trouver l’emplacement et de percer la caisse, sinon il faut potentiomètre double.

J’ai eu une MLP, achetée neuve directement auprès du luthier - elle traîne sur Zikinf depuis 1 an - ce sont de super basses, si j’en avais la possibilité une T.Barabas signature me plairait bien!

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais zappé la question de @Jan, mais à priori à part le refrettage et la rampe elle est dans son jus.
J'ai rajouté 2 attaches Gotoh noires car il y a des straps dans le corps type Dunlop mais je n'ai pas les pièces femelles qui se fixent sur la sangle...
Ceci dit je m'en tape car au moins j'ai placé mes attaches où je voulais !

Pour la tonalité, oui c'est pas compliqué, après l'électronique ça m'intéresse pas vraiment donc ça finit généralement chez le luthier du coin (RigES, basé à Servian près de Béziers, un gars super au passage).

J'ai embarqué la basse ce week end pour 2 dates, j'en ai profité pour jouer uniquement avec le préamp EBS non sans acvoir testé au préalable les effets de ce switch enhancer...
C'est très intéressant car juste en enclenchant le switch on modifie le son de façon subtile mais efficace.
Après dans l'ensemble, je trouve ce préamp assez "gentillet", et comme la basse sonne assez brillante, je pense que le dernier EAST Uni-Pre avec ses différents réglages internes pourrait davantage sculpter le son. En effet, tout à plat, le son de base ne me fait pas plus rêver que ça, il manque un peu de corps, même quand on passe en mode série pour les micros.
En même temps, aulne/ébène/érable + Elixir et micros à plots apparents, faut pas s'attendre à du dark !
En tout cas le fait de n'avoir que l'option "actif" en permanence, m'oblige à trifouiller un peu le préamp d'origine pour trouver un son qui passe bien, donc c'est pas plus mal et avec le PDF de Jan qui permet de comprendre le fonctionnement du EBS c'est une bonne expérience.

En attendant, avec le VT Bass DI ça tempère bien le tout, et moi qui ait l'habitude de l'utiliser le blend complètement à fond, avec la MLP je récupère de la brillance naturellement en baissant le blend.
J'ai par ailleurs remis dessus ma sangle Comfort Strap Marlaux, je peux rejouer en position plutôt haute sans fatiguer et ça diminue bien la sensation de lourdeur par rapport à mes autres basses. De fait, Samedi bien que j'ai joué 4h15 non stop, j'ai tenu sans souci avec la MLP. Je recommande vraiment ce type de sangle, avec mon ex-Sire (4,5kg) ça fonctionnait bien également.

Sinon @guerba je viens d'aller voir ton ex-MLP, c'est une belle bête ! Je serais droitier j'aurais étudié le dossier... Après 35" c'est pas mon truc, et full EMG, ça mériterait peut-être du full Aguilar à la place, affaire de goût encore une fois...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Héhé, je ne fais pas vraiment dans la basse "consensuelle" (Fender & Co, PB, MM etc.), qui plus c'est ce sont des gauchères, donc faut bien rendre le tout attractif par d'autres moyens ! :goute:
Chaque basse que je possède ou ai possédé, a une histoire. Actuellement je n'ai que des basses de luthiers (sauf une Yamaha fortement modifiée, qui est passée plusieurs fois par la case luthier ^^), et ce type d'instrument, c'est d'abord une histoire entre un luthier et un musicien.
La MLP m'a été vendue par un bassiste qui ne peut plus jouer de 5 cordes à cause d'une opération du poignet, il l'aurait certainement gardé s'il avait pu étant donné les qualités indéniables de cette basse. On peut dire que c'est un coup du sort, et j'ai eu du bol d'avoir les fonds à ce moment-là.
Je bave souvent sur Fodera & Co. (Aquilina, Torillo, Mathisson, JCR etc.), dans le sens où j'aimerais avoir ce type d'instrument en ma possession, mais acheter une basse 5 cordes haut de gamme avec tête ça m'est devenu impensable aujourd'hui, car pour un tarif moins élevé (et en headless) j'ai mon fournisseur attitré ! :D
En effet, avec les noms listés ci-dessus, on est pas en dessous de 3200€ la 5 cordes de luthier...
En fin de compte, si je regarde en arrière, cette MLP c'est ma première 5 cordes "avec tête" haut de gamme que j'acquiers. En réalité, ma première 5 cordes haut de gamme, qui est une headless, c'est ma Calmon. Après j'ai enquillé sur ce créneau, et même si récemment j'avais des envies de JB-like 6 cordes chez Maruszczyk, ça a fini en commande d'une 6 cordes headless singlecut chez CG Lutherie... Car je commande avant tout des "outils de travail" lorsque je m'adresse à un luthier, et pour moi, ça passe par un instrument léger, compact et taillé sur mesure (moins de 4kg, headless, dessiné et contrôlé de A à Z par bibi).
Que ça soit mon ex-Sire ou cette MLP, c'est une belle entorse à mes habitudes, mais ça permet d'une certaine façon de valider tout le reste de mon cheptel... Et quand je prends une basse headless custom juste après la MLP, même si cette dernière déboîte, ben je suis doublement content. :angel:

 

Edited by AlexB6
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention pour le préamp, il est particulier. Il est très smooth, très silencieux, mais effectivement n'apporte pas de coloration. C'est en général un avantage, le souci c'est qu'il n'a pas un gain très élevé en général, pas réglable non plus ( il y a 3 versions d'usine ), donc du coup on peut facilement rester sur sa faim, même a plat. Après si tu compense sur l'ampli, en général ça se passe bien.

Après je pense que c'est plus adapté a des instrus genre JB ( et gamme de son ) qu'a ce genre de lutherie. L'approche de vouloir se rapprocher d'une Fod n'est pas forcement une mauvaise idée, mais niveau préamp si tu joue principalement a plat, a mon sens ce n'est pas le préamp le plus adapté a ce type d'instrument. Le switch est un gros plus tout de même, encore faut il l'utiliser. Quand j'ai vu les spécifications, connaissant bien ce préamp je me suis dis direct "Hors sujet". Ce n'est pas juste une question de gain sur les différentes fréquences, mais plus le global. Tu peux faire des tests en 18V aussi.

Le préamp qui passerait super bien par rapport a tes besoins de "sculpter" le son comme tu dis... c'est le Schack.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement je joue la plupart du temps sans ampli, donc j'essaie d'avoir un signal pré-EQ que je maîtrise un minimum avant d'envoyer à la console.
Le seul ampli que j'utilise c'est un Ibanez Promethean (je t'en avais parlé, et je vais t'envoyer la 2ème tête à réparer sous peu...), avec 2 cabs de 10", l'ensemble étant assez neutre.

Depuis 1 an et demi je traite mon signal avec un VT Bass DI (et un compresseur juste avant). Selon les basses, je peux me passer du VT Bass, comme avec mon Hybrid Buckeye Burl qui a un son tip top (swamp ash / érable, micros Aguilar SDD2, passive).
Du coup cette saison j'ai squeezé mon VT Bass DI, en gardant une Radial StageBug pour sortir en XLR, et le compresseur. J'avais par ailleurs gardé au cas où un Boss PQ3B sur le pedalboard pour égaliser...
Le VT Bass DI m'apporte un son déjà pré-mixé comme si je repiquais à l'ampli (j'active la simu de HP) avec un grain "vintage", avec ce qu'il faut de "bottom" pour asseoir le son bien comme il faut.
Pour le reste, mes basses même si elles sont plutôt moderne dans le design, ça reste essentiellement des "JB-like" avec 2 micros et une électronique passive. Je fais d'ailleurs poser la tonalité à la place du volume le plus souvent car c'est le réglage que je touche le plus en live...

Cela fait quelques jours que je joue la MLP avec le VT Bass DI et le compresseur enclenché, et je dois dire que ça marche du tonnerre.
Finalement, cette basse serait simplement passive avec une tonalité ça me suffirait. Je parle de préamp embarqué, mais c'est surtout dans l'idée de ne pas trimballer le VT Bass DI et de la rendre un peu plus "indépendante niveau électronique (genre si je pars en jam session avec, ou en studio si l'occasion se présente).
Globalement elle manque de "corps", même en série, ça vaut pas mon Hybrid Buckeye Burl.
J'ai regardé le préamp Schack et effectivement ça semble bien complet pour corriger n'importe quelle fréquence.
D'un autre côté, j'ai aussi regardé récemment la vidéo du Tech 21 Q Strip, et j'ai pris une grosse baffe sur les possibilités sonores, mais c'est en externe... Cela pourrait me faire un préamp e haut vol pour mes autres basses qui sont quasi toutes passives, mais ça résout pas le "problème" de la MLP qui reste full active. Si je vire le préamp il me restera des trous visibles.
Par rapport à cela le East Uni Pre 5 knobs a l'air de rentrer, resterait que le switch SSP d'origine.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle est full active, mais avec un switch ou le potentiomètre de volume en push-pull/pull, elle pourrait facilement avoir la position passive qui lui manque!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, quelque soit le préamp, le mode actif peut toujours se mettre avant ( avec des résistances de 1MOhms sur les contacts pour éviter les pocs ). Maintenant avant de partir sur un préamp, perso je câblerais vite fait la basse a l'air, en full passif, juste pour voir ses perfs et mettre un préamp adapté au cul.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...