Jump to content
vincecegiel

Demande d'avis et de conseils pour un néo-bassiste :)

Recommended Posts

Bonjour,

J'ouvre ce sujet aujourd'hui car je suis "nouveau" bassiste, ça fait environ 6 mois que je fais de la basse très régulièrement et assidument, en grande partie autodidacte.

Je me suis penché sur l'étude des gammes, dans un premier temps majeures, travaillées au métronome, dans toutes les tonalités et avec plusieurs schémas différents sur le manche, tout en respectant le cycle des quartes. Jusque là ok, sauf qu'en fait je me rends compte que tout ça me sert à rien, je veux dire par là qu'en connaissant assez bien les arpèges de base (1 5 1 comme si on déroulait un accord barré à la guitare), les pentas, et quelques trucs passe-partout, finalement je m'en sortais largement sans jamais avoir eu à dérouler ne serait-ce qu'une fois une gamme majeure. Et même quand je relève des morceaux funk, un peu compliqué etc, ça va pas beaucoup plus loin. J'admets que pour faire quelques walking jazz, certes de temps en temps je fais 1,2,3,5, le tout mélangé à mes arpèges de base, ça me suffit amplement. Je sais très bien qu'on peut aller beaucoup plus loin en connaissant les gammes d'accords diminués, 7e etc compagnie, mais les walkings c'est pas ce qui m'amuse le plus et ce que j'ai envie de développer.

La conclusion est que j'ai l'impression que de travailler des gammes, pour le style de musique que j'aime jouer, en gros le funk, le blues, soul, c'est plus une perte de temps qu'autre chose parce que finalement je tends à les oublier puisque je ne m'en sers pas.

Le travail des gammes m'a quand même permis de connaitre assez bien le manche d'une 4 cordes.

Alors d'après vous, est-il absolument obligatoire, dès le commencement de la basse, d'apprendre les gammes majeures/mineures, les modes ? Sachant que je me retrouve à ne pas vraiment les utiliser, et les oublier ? Ou est-il seulement nécessaire de les connaitre pour improviser ou jouer des musiques un peu plus avancées harmoniquement ? Je précise que je ne suis pas dans une démarche d'improvisation, et si je devais, j'ai la fameuse penta qui, pour l'instant, me suffit.

Ne serait-il pas plus judicieux dans un premier de se concentrer sur le relevé de morceaux, jouer avec des gens, délier les doigts, travailler l'assise et la pulse etc. qui me semblent au départ plus important que de connaitre toutes les gammes et leurs déclinaisons..? Auriez-vous peut être des idées d'exercices, autre que des gammes, qui peuvent m'aider à quand même faire évoluer mon jeu ? Je pensais peut être à bosser du coup les arpèges sous d'autres formes, je me rends compte que la puissance de ces arpèges n'est pas négligeable..! Qu'en pensez-vous ?

Merci d'avance !

Vince.

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut

par mon expérience je suis aussi passé par les gammes mes pas toutes , les plus "utiles" et en même temps j'ai appris des morceaux pour posé l'assise et le rythme au métronome avec un prof .......aujourd’hui en groupe en plus des reprises ont me demande bien sur de savoir posé une impro typé funk ou soul ou encore rock et la ont comprend que les gammes bin c'est hyper important de bien les gérés et la connaissance parfaite du manche est un avantage

si tu veut bien évolué travail sur du backing internet en regorge de toutes sortes , et pour bien apprendre à jouer un morceau il faut absolument bien le connaitre dans sa tête et le chanter en même temps pour bien repéré les notes montantes ou descendantes

bonne zic

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

je joue dans un tribute band de Pink Floyd, pas très poussé techniquement, encore moins harmoniquement ... et je me sers des gammes à chaque fois !

Connaitre au minimum comment est organisée une gamme mineure ou majeur, voire des modes principaux te permet plusieurs choses. Déjà l’idée de base est de savoir à peu près dans quelle gamme tu joues. Et là tu comprends pourquoi tel accord est majeur et l’autre mineur. Ensuite tu pourras faire des fills (petite impro pour relancer ta ligne ou annoncer un changement) qui sont dans le ton et aussi des faire des transitions entre les accords qui soient un peu jolies.

Bref connaître les gammes ne peut qu’enrichir ton jeu, dépasser un peu l’arpège simple de chaque accord et comprendre un peu mieux ce que tu es en train de jouer !

a+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses !

Donc en gros je crois comprendre que les gammes sont indéniablement nécessaires pour faire évoluer mon jeu. Alors, si c'est le cas, de quelles manières je peux bosser les gammes, quels exercices pourraient me permettre de mettre en pratique ces gammes ?

@dipching quand tu me dis de bosser sur des backing track, en fait il faudrait que je prenne un backing track au départ simple, qui enchaine 3/4 accords et que je m'entraine à enchainer les gammes sur la grille ? Par exemple bosser des enchainements de notes sur un II V I ou autre ? Je vois pas trop de quelle manière je peux bosser avec le backing sinon..? Je prends tous les conseils ! :)

De plus, tu me parlais de gammes "utiles", auxquelles tu penses ?

Après je suis totalement d'accord pour les fills et tout, même si en relevant des morceaux je me rends souvent compte qu'une fois de plus, c'est souvent la penta qui ressort ahah !

J'ai toujours ce truc dans ma tête qui me dit que si j'apprends des gammes bêtement, c'est un peu comme si j'apprenais à écrire avant de savoir parler..? Vous voyez ce que je veux dire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les gammes, les modes, les accords et les intervalles, c'est la même chose. Ce sont des points de vue différents sur un même ensemble.
Pour un bassiste, l'approche par les accords me semble la plus pratique et l'approche par les modes est à peu près inutile pour tout le monde, à moins de donner dans les styles ésotériques.


Toi tu as pris le truc par les gammes et ben très bien, ça veut dire qu'en essayant de déchiffrer tu sauras tout de suite dans quelle tonalité est le morceau et donc les notes utilisées.
Ca veut dire que tu sauras aussi en déduire les degrés de la gamme utilisés pour construire les morceaux et sortir immédiatement les accords correspondants. C'est un gain de temps considérable pour le déchiffrage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Jazz Ad Je pense avoir pris le truc au départ par les accords puisque je les connaissais de la guitare. J'ai voulu aller vers les gammes, je sais pas vraiment pourquoi, mais il me semblait que c'était quelque chose de primordial. Sauf qu'au final, si l'accord est majeur alors je jouerai une tierce majeur, si il est mineur une tierce mineur, mais ce n'est pas le travail des gammes qui me l'a appris... Après pour connaître la tonalité d'un morceau, je l'entends, c'est pas non plus les gammes qui me l'apprennent. Pour les changements de degrès lors du déchiffrage, j'entends assez bien les cadences, et toujours pareil, ce ne sont pas les gammes qui me l'ont appris, puis sur des morceaux que je dirai "normaux" donc pas des grilles jazz quoi, des grilles simples, ce sont souvent les mêmes schémas qui ressortent...

Tout ça pour dire que j'avais quand même une base au départ, sans connaître la couleur d'une gamme sur un manche. Et aujourd'hui avec le travail des gammes en amont, je n'ai absolument pas évolué... Donc en fait en disant tout ça je me rends compte que c'est peut être de bosser l'improvisation qui me permettrait de découvrir et d'utiliser à meilleur escient les gammes..?

Edited by vincecegiel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fais une pause sur les gammes, prend du plaisir sur des morceaux qui te plaisent, sans te prendre la tête, ensuite tu reviens sur les gammes de temps en temps.

On progresse en s'arrêtant parfois. 

Ton évolution se fera en jouant détendu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est justement ce que je fais depuis un petit moment, et je voudrais me remettre à bosser les gammes, mais du coup de façon plus ludiques et concrètes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pastorius travaillait ses gammes tous les jours (moi aussi mais je suis moins connu :jester:... ).

Cela fait un bon échauffement... et après tu passes à quelque chose de plus sympa à travailler...

L'un n'empêche pas l'autre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La meilleure ecole pour moi (je suis dans ton cas, j'arrive à bluffer, mais je maîtrise pas parfaitement mon sujet quand faut envoyer du gros en live) est d'écouter "Suspicious mind" d'elvis Presley - live in las vagas - , se prendre une grosse basse qui fait mal dans la façe et d'avoir ensuite tout l'orgueil du monde pour dire : ouais, moi je peux le faire... :ohyeah:

Comme c'est impossible pour un humain humanoïde inférieur normal  ( l'autre est un vrai extra-terrestre) je me dope gràce à l'ecurie insu-de-mon-plein-gré mine d'or suivante :

Ce mec mérite la médaille pedago gratos youtube.

Il y a du chemin, mais pour l'approche couleurs/possibilité/comprehension, c'est mon chef lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

C'est une approche mélodique de la ligne de basse, pour faire ça à la demande effectivement il faut connaître ses gammes.
Il y a une grande tradition des lignes mélodiques dans la chanson française.

https://www.youtube.com/watch?v=fd-2w4TgIQE

 

Edited by Jazz Ad

Share this post


Link to post
Share on other sites

Travailler les gammes et la pratique c'est la même chose. Tu prends un bon morceau blues que tu aimes, tu le déchiffres,t'essayes de comprendre ce que le bassiste fait,pourquoi il le fait,comment il fait les liaisons entre I, IV,V etc... eh bien tu verras que tout est basé sur les gammes majeures,mineures,blues..il ne suffit pas de déchiffrer mais aussi de comprendre..alors tu retiendras beaucoup mieux et tu auras mémorisé l'emplacement sur le manche,les différentes positions et possibilités.

Pour ma part j'ai revu il n'y a pas longtemps les bases du blues par exemple ( Bruno Tauzin), ensuite j'ai analysé des morceaux blues en décortiquant la ligne de basse.C'est un travail intéressant et profitable pour avoir une idée de ce que l'on peut faire avec les gammes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

vincecegiel

quand je te parle de backing track c'est pas pour jouer des gammes , mes sur des morceaux que tu aime ;) , moi j'ai fait mes doigts sur le blues aussi et avec les gammes

quand je dis gamme utiles c'est les plus courantes , pas les 9é aug , lydian ......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses ! La conclusion finale reste que les gammes sont primordiales. Je vais donc essayer de developper un peu tout ca sur des morceaux que j'aime bien, chercher des fills etc ! 

@Dmonweb excellent pedagogue en effet, je vais aller voir d'autres vidéos de lui !

@dipching okay c'est une bonne idée, je vais aller taffer les walkings blues et exploiter un peu ces gammes :) !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un truc important en musique qui n'est pas évident à saisir pour les débutants : Il ne faut pas rechercher un lien direct entre ce qu'on joue et ce qu'on travaille.

Progresser en tant que musicien est une question de culture générale, de vision au long terme. Il faut intégrer toutes les notions, toutes les pratiques, toutes les techniques, tous les styles.
Ca prend du temps et ça n'a rien à voir avec l'apprentissage des morceaux pour le jeu en groupe.

Sauf besoin immédiat (tu dois jouer un truc et tu ne sais pas parce qu'il te manque une technique ou que tu ne comprends pas le morceau), il ne faut pas mélanger le travail personnel de la musique et de l'instrument avec le jeu en groupe.
C'est préjudiciable aux deux. La musique jouée perd de sa spontanéité et le travail est écourté parce qu'on recherche des progrès trop rapides.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui finalement c'est un peu comme la batterie (je suis batteur), le travail de fond que l'on fait, au début parait inutile et pourtant il est plus que nécessaire sur le long terme...

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'apprentissage de quoi que ce soit reste une succession de connaissances divers de la discipline , il faut pour évoluer réussir les étapes , passer ou détourné l'une d'elle c'est créer une lacune , cette lacune engendrera une difficulté pour continuer la progression , et ainsi de suite .....moi le plus grand conseil que j'ai adopté au début c'est de jouer "lentement" décortiqué la séquence pour que les doigts apprennent les positions , les effets de jeux , et aussi connaitre , apprendre "l'air" du morceau , si on a pas dans la tête la musique pour la reproduire c'est compliqué , connaitre aussi : refrain, couplet; transitions etc etc !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/01/2018 à 19:29, vincecegiel a dit :

 

Alors d'après vous, est-il absolument obligatoire, dès le commencement de la basse, d'apprendre les gammes majeures/mineures, les modes ? Sachant que je me retrouve à ne pas vraiment les utiliser, et les oublier ? Ou est-il seulement nécessaire de les connaitre pour improviser ou jouer des musiques un peu plus avancées harmoniquement ? Je précise que je ne suis pas dans une démarche d'improvisation, et si je devais, j'ai la fameuse p

 

  perso , je trouve ça terriblement  complexe  et pas évident à résumer  ...

la theorie t'explique les choses , c'est carré , rangé  dans des boites  avec des étiquettes etc...    la musique  , c'est de l’émotion  et du langage  ....

alors , utiliser  les choses qui vous font des choses , travailler  des choses plus complexes  ,  c'est aussi former  son langage , et  s'ouvrir   l'esprit   ( rien de péjoratif là dedans ) 

perso , je ne me serait jamais cru être attiré par le jazz  , étant bien rock à la base  ,  mais en le travaillant  ,   les émotions sont arrivées  ...

selon le style , on ne demande pas la lune au bassiste  ...  

selon le style  , les lignes sont typiques  , ou tu tombes sur un extra terrestre  qui te montre autre chose ,  et c'est cette  voie qui t'attire ou pas ...

je pense effectivement qu'il est bon  de suivre  un minimum  la route de la théorie   , de la technique , et  de l'harmonie  ...  ça développe l'oreille   et la créativité ,

la créativité étant une sorte d’émotion ,   si l'on vous sers  des pattes tous les midis  , vous passerez  à coté     du gout des épinards  ...

le travail de la technique ?     c'est aussi  prendre et jeter  ,  ça ça sonne je garde , ça bof  , je jette  ...  entendre une couleur sur un groupe d'accords  , ça vient aussi du fait de l'avoir dans la tête , et ça vient en travaillant  cette couleur  ....

lui résume ça aussi , mais en anglais  .

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×