Jump to content
arbazer

DI - Le ressenti des ingé son vs musicien

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai une petite question à propos du choix de la DI, pour nous amis bassiste.

Il y a plein de DI "avec préampli", type SansAmp, MXR, EBS, etc... Qui permettent de colorer le son à sa guise. Permettant de faire son son sur scène et en façade.

Seulement, lorsque l'on joue sur scène, les ingé son veulent toujours un son DI "clean", on croise super souvent des DI type BBS AR133 par exemple.

Je demande l'avis à nos amis ingé son, que préférez vous en général, et pourquoi ? Que le bassiste vous envoie un signal "traité" sortie de préampli type SANSAMP (auquel cas vous avez quelle plage de manoeuvre dans vos réglage ?) ? Ou bien plutôt un signal "neutre" que vous pouvez modeler à votre guise (type DI post) ?

Merci d'avance pour vos ressenti ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans des prestas que j'ai faites, j'ai demandé une chose au bassiste : éviter de booster les graves dans le son qu'il m'envoie. Après que ce soit une DI transparente ou un truc tout crochu et crade - je m'en fous à peu près.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi j'envoie toujours le signal post EQ, parce que je joue de la contre et que je retire des graves. Je préfère lui donner un signal plus sec pour éviter de me retrouver avec un son gavé de subs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je refuse les prises DI brut !

Soit c'est DI clean plus micro ou alors j'utilise ma DI avec simu de HP. Une DI preEQ avec une fuzz ou de la disto, ça craint.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, dès que c'est pour la basse, je refuse la DI. Tant pis pour l'ingé, mais c'est pas possible autrement. Par contre, je ne suis pas gourmand sur la prise micro. Un bête 57 me convient bien. De toute façon, ça gueule surtout entre les bas et les haut médiums. Je ne joue pas de gros graves bien propres. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et du coup estimez vous avoir un contrôle sur le rendu du son façade ?

Pour ceux qui utilisent des DI preamplifiées, avez vous quand même un ampli en guise de retour (si oui, vous empilez les preamp ou bien vous branchez la DI en effect return ?), ou bien direct dans les retour de la salle ?

Je déteste envoyer ma basse seulement dans les retours de la salle, souvent les basses passent mal

Share this post


Link to post
Share on other sites

J' envoi un signal post equ systématiquement. Et j'utilise mon ampli sur scène en retour. Ensuite je pense qu'il est complètement illusoire de penser avoir un contrôle quelconque sur le rendu en façade. Déjà quand on voit ce qu'on peut avoir parfois en retour alors qu'on est quand même trés sollicité sur cette partie. La seule façon d'avoir un contrôle sur la façade est d'avoir ton propre ingé son. Un gars qui suis le projet qui le connais et qui connais le son que tu souhaite. A mon avis, c'est la seule solution. De toute façon, quand tu est sur scène avec le son des retours, faut être réaliste, on a pas la moindre idée de la qualité du son de la façade. Faut juste espérer que le mec au manettes connais son boulot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part c'est du Markbass. 

Tête TA501 (avec compresseur) et enceinte Traveler 121H. J'utilise la D.I de la tête, qui peut être pré ou post égalisation. 

L'ampli me sert de retour. 

Edited by mistergroovy

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, redcarp a dit :

La seule façon d'avoir un contrôle sur la façade est d'avoir ton propre ingé son. Un gars qui suis le projet qui le connais et qui connais le son que tu souhaite. A mon avis, c'est la seule solution. De toute façon, quand tu est sur scène avec le son des retours, faut être réaliste, on a pas la moindre idée de la qualité du son de la façade. Faut juste espérer que le mec au manettes connais son boulot.

Je suis assez d'accord avec toi. Je fonctionne comme ça depuis toujours, je fait confiance aux ingé son. Généralement, quand j'ai l'occasion de récupérer des "sortie de table" pour la réécoute ou utilisation en video promo, je suis plutôt satisfait du son que m'ont fait les ingé son. J'ai un son assez standard, un son Fender pbass quoi, qui me va bien.

Seulement depuis peu je m’intéresse au Di préamplifiées, car le son de mon ampli ne me convient pas/plus car trop moderne pour moi, mais j'ose pas tellement investir. Comme tu dit, on ne contrôle pas vraiment le son de la face et dans ce cas, y a t-il vraiment un intérêt  à avoir une DI preampli, en utilisation live, avec un ingé son pas perso ?

Vaut-il pas mieux simplement investir dans un ampli qui convient, en guise de retour scène, et avoir une bonne di neutre, et laisser l'ingé son gérer comme il le sent ?

Ou bien, si on trouve un ampli qui nous convient bien, faut-il imposer un micro pour le repiquage ?

J'arrive pas trop à me positionner

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, j'ai un ampli avec une bonne sortie DI et j'utilise Cette sortie en post pour la façade et j'ai mon ampli en retour sur scène. Quant à imposer le micro, sur les fiches techniques de mes groupes tout le matos à fournir est déterminé avec des références precise et la réalité, c'est que soit on a du bon matos est c'est cool, soit on fait avec ce qui a parce que, de toute façon, c'est comme çà.:)

Si on a référencé du matériel de qualité sur les fiches techniques, c'est une manière détourné de dire aux sondiers qu'on a des attentes de qualités et qu'on espère un bon travail avec du matériel correct, mais de toutes façon ils font ,la plupart du temps, pour le mieux en fonction des budgets et des moyens dont ils disposent. De plus, le plus souvent, les ingé son préfèrent travailler avec leur matos. En général, ils le connaissent et le maîtrise.

En revanche, j'ai un bon ampli, je considère que c'est une bonne partie du son que j'aime et il contribue beaucoup au plaisir que je prend à jouer. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 avec Redcarp : Illusion de se dire qu'on a un semblant de controle. En fonction de la piece, le gars te hi-pass, te lo-pass, creuse à certains endroits... Pour les 2 fois ou ça m'est arrivé j'ai pris le parti de pas/plus m'en soucier. Et oui, je suis "normal", comme tout le monde ça m'interesse ce qu'il se passe devant car trop souvent je me suis dit "ouah le son est dégueu" et j'ai envie de faire tout ce qui est possible pour que ça n'arrive pas aux autres. Mais on t'explique que "y'a pas de formule" ça change à chaque fois etc... Donc ça sert à rien, il suffit d'envoyer un signal clean, ou pas... Le mec fera ce qu'il veut avec.

Pis j'ai remarqué, avec les ricains par exemple, que tu passes pour le douche de service avec ce type de "caprice"... "Keep your mark" en gros... t'es bassiste tu viens, tu joues la basse tu s'occupes de rien d'autre que ça...

Edited by maravers

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, arbazer a dit :

Et du coup estimez vous avoir un contrôle sur le rendu du son façade ?

Pour ceux qui utilisent des DI preamplifiées, avez vous quand même un ampli en guise de retour (si oui, vous empilez les preamp ou bien vous branchez la DI en effect return ?), ou bien direct dans les retour de la salle ?

Je déteste envoyer ma basse seulement dans les retours de la salle, souvent les basses passent mal

Se contenter uniquement des retours dispo pour t'entendre sur scène, ça peut être compliqué car déjà, y'a pas toujours assez de retour pour tout le monde ! Ensuite, il faut être bien conscient que jouer avec un retour capable de te restituer correctement le son de tout le monde en plus de ton son de basse, c'est pas courant et en général c'est du matos qui coute cher (Martin Audio par exemple). Ça m'est arrivé deux fois de jouer sur de très bon retour et c'était vraiment le pied, le son était juste parfait. Mais dans les deux cas, c'était avec MON ingé son, ça compte ...

Un ingé son qui fait bien son boulot préfèrera avoir un DI en preEQ qu'il va adapter au son de la salle, donc dans ce cas, ton préamp n'est pas vraiment utile. Une simu de HP par contre, surtout quand tu joues avec des effets, je pourrais difficilement m'en passer désormais ! Cela étant, j'ai déjà fait des dates où j'étais repris en DI (j'avais pas de micros dispo) et où l'ingé son m'avait fait un son aux petits oignons même avec les disto/Fuzz, comme quoi !

Redcarp est dans le vrai quand il dit que c'est important d'envoyer une fiche technique de qualité et bien détaillée avec du matos précis. Ça montre que tu as réfléchi deux secondes à ton concert et que tu as fait un bon travail en amont pour avoir le meilleur son possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso , pour moi j'envoi direct de ma sortie d.i de ma tete .  Mais quand je sonorise un autre bassiste , d.i ou micro et si il veut utiliser un préampli sansamp coloré par exemple je prend 2 pistes une clean et l'autre coloré . Après si le bassiste envoi trop de basse ou d'aigu j'installe un low cut et un high cut pour pas polluer la façade et les retours .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon ba je vais continuer à fonctionner comme je l'ai toujours fait alors :wink:

Merci pour toute vos réponses !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour info, je n'ai pas fait beaucoup de concert mais ça ne saurait tarder huhu.

J'avais acheté un Beta 52 en occase, et je me suis jamais trop penché sur le cas du live. Du coup, pour ceux qui ont ce micro , quel est le meilleur ( du moins pour une bonne optimisation ) endroit ou le placer en repique sur la baffle?

En matos j'ai un 410he ampeg, une streamliner 600 . En plus du J retro , j'ai un super son en répet. J'adore le son du 410.

J'aime bien aller faire des tests solo, mais la pour le coup avec beaucoup de boulot...

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus tu mettra le micro au centre du hp et plus tu auras d'aigu et plus tu l'éloignera du centre et plus tu auras de grave .

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci greg, j'ai chopper le pdf shure a l'instant. J'ai était flemmard sur le coup ;p

 

Edit, apparement c'est l'inverse.

Pour plus de précisions beta 52 :

Amplis basse electrique

2,5 cm du HP, au centre  : Attaque franche, dominance Grave

2.5 cm du HP sur le bord membrane : Attaque franche , son plus aigu.

10 a 15 cm du HP, au centre : Attaque franche, son plein et équilibré.

60 a 90 du HP, au centre : Attaque douce, son plus aigu.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yes mistergroovy , puis c'est logique que les aigus soit au centre et les graves sur l'extérieur . Le top pour repiquer la guitare rest d'avoir 2 ou 3 micros pour justement avoir plusieurs son à dispo , meme un derriere pour les ampli open . Pour la basse je préfère placer le micro plus vers l'extérieur pour ne pas avoir trop d'aigu agressif , question de gout .

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'expérience, ce qui marche le mieux pour avoir un son correct (à part d'avoir ton propre ingé son :wink: ), c'est de discuter avec l'ingé son.

L'idée c'est pas de lui expliquer comment faire son boulot ni quel matos utiliser mais ce que tu veux comme son.

Pour moi, c'est pas d'infras et un coupe haut vers 4-5 kHz.

Je propose systématiquement d'essayer ma DI avec simulation de HP pour voir si ça marche en envoyant un peu de disto pour préciser les choses.

Après notre ingé son utilise une DI standard et le son allait bien (pourtant j'ai une ODB3 :p et ça rabote dur dans les aigus).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Idem, le truc pour moi c'est d'aller dire bonjour à l'ingé. J'évite le "ouais nous, tu vois, on veut un énoooorme son". J'explique simplement le style, et mon son habituel. 

De toute façon, on n'a aucun contrôle, donc autant la jouer cool et dispo, ça ne pourra pas empirer les choses. 

 

HS/ Par contre, j'ai fait un concert sur Paris où on ne voulait pas être repiqué (pas nécessaire vu la taille du rade, et en voyant les balances de ceux qui s'étaient laissé faire, valait mieux ne compter que sur son propre son). Le "sondier" du jour, lui, nous obligeait quasiment à l'être. Assez souple au départ, on lui dit qu'on préfère se passer de la sono, mais que c'est cool de sa part. Après trois ou quatre refus, ce boulet a commencé à mettre des micros un peu partout en loucedé. J'ai dû lui expliquer un peu plus fermement. 

Bien m'en a pris, quand j'ai vu le son atroce qu'il a fait pour les deux groupes avant nous. Le mec a achevé une enceinte. Tout le monde venait lui dire qu'elle morflait, sa réponse était "mais non, c'est le timbre de la caisse claire qui vibre" :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yes , c'est mieux d'etre souple et cool  , et on obtient ce qu'on veut normalement . de tout façon il fera comme il veut une fois en façade !   Après chaque "ingé son " a son idée du son et il faut lui expliquer ce qu'on veut vraiment .

Oui mrmoe moi aussi je filtre la basse comme tout les instruments d'ailleurs . Pour la basse je pose un low cut à 50hz et un high cut à 3.5 khz ou 4 khz selon les enceintes .

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pour ça que j'aime bien la petite DI de chez Palmer qui simu de HP, on dirait une DI normale et hop ni vu ni connu plus d'infra ni d'ultra aigus.

Ca dépanne si l'ingé son mixe "moderne" :D.

Share this post


Link to post
Share on other sites

[HORS SUJET]

Je remarque dans les réponses que j'ai beaucoup de chance de ne jamais avoir à "expliquer" à l'ingé son ce que l'on désire,

puisque nous travaillons avec NOS ingé son qui connaise parfaitement les différents projets avec un travail en amont.

Je pensais que c'était plus courant que ça mais apparemment non.

[FIN DU HORS SUJET]

Par rapport à la question.

Je passe 99,9 % du temps par une DI. Je sors du pédalier pour aller dans la DI. Je n'essaie pas d'avoir un son de basse qui tue seule, mais je travaille beaucoup sur le fait d'avoir un son qui se mixera le plus parfaitement possible dans un mix du groupe.

Je remarque que les ingés son ne modifient quasiment pas mon signal. Ils ne le compressent pas non plus. je m'en occupe.

Hors de question de passer pas la DI de l'ampli sans bypasser L'EQ, les "Preshape" et autre gadjets. Selon ma méthode de travail, il est hors de question que l'ampli influence le son qui est envoyé en façade. Les réglages de l'ampli n'ayant de sens que pour le son de scène. L'ampli, pour moi, n'est qu'un retour.

Même si ça sonne sur l'ampli, le signal post EQ est souvent catastrophique pour la façade. (Toujours selon moi et bien sûr, ce n'est pas une règle)

Edited by Snooopy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×