Jump to content
dipching

Quel micro pour une jazz bass fretless?

Recommended Posts

Petit retour d’expérience :

debutant sur fretless, j’en avais envie depuis longtemps. Je m’en suis trouvé une premiere d’occaz il y a environs 6mois. Une petite Fendus MIM vraiment bradée, alors quelle presentait plusieurs elements d’upgrade (chevalet schaller 2000-4, micros crell jb 42 silent, toute les cavités blindées au cuivre ) la basse était montée en D’addario flats (cordes dont j’ai horreur du touché) 

j’ai commencé par regler la basse a ma convenance (l’intonation était catastrophique, remplacement du sillet) par me rendre compte qu’un fretless lignée etait relativement facile a prendre en main, j’ai testé direct en répète sur du funk pensant juste faire un titre ou deux j’ai quasiment fait toute la repete avec! 

J’ai remplacé les cordes par des labella black nylon un peu au pif (et apres avoir vu une video de Bobby Vega..) resultat assez plaisant sur fretless, mais la tension est tres faible, et j’ai trouvé que les graves sont d’une profondeur abyssale... très impressionnant. 

J’ai ensuite essayé de faire descendre l’action. Et la je me suis retrouvé coincé au niveau du chevalet. J’ai calé le manche a 0,4mm au fond de la defonce. Impec. Manche réglé avec une très légère courbure (j’ai pas mesuré avec mes jauges) 

Les black nylon etant esthétiquement assez invisibles sur la touche palissandre j’ai commandé des white nylon avec un plus gros tirant (65-115...) j’ai donc élargi les encoches du sillet. J’ai été extrêmement seduit par le résultat: l’équilibre sonore entre aigus et graves est bien meilleur, et  la basse s’est mise a chanter en mwah ! 

J’ai donc commencé à enquêter sur les moyens de développer le mwah.  

Planimetrie, reglages au plus bas.. ca fonctionne.

puis j’ai fait l’aquisition d’une fretless sandberg TT4, d’occaz. Etant un inconditionnel de la marque, ca m’attirait d’avoir que du sandberg a la maison. Je suis donc allé essayer la basse, l’action etait vraiment tres tres tres tres basse..  réglée au poil et montée en labella flats. Un avion de chasse. Je me suis pas trop inquiété de ne pas avoir de mwah sur le coup, pensant qu’en montant des white nylon etant donné la qualité de lutherie, je l’optiendrais sans soucis. Je suis donc reparti avec, remplis de certitudes.

Qui se sont vite écroulées:

meme avec les white nylon, pas moyen de la faire chanter le mwah!

j’ai essayé de monter le manche fretless sandberg (defretté) sur un corps en aulne (la fretless etait montee sur un corps en frêne) pas d’ameliorations. 

J’ai envisagé de monter les crell sur la sandber Mais je me suis ravisé : la Mex et la sandberg montées avec le memes cordes white nylon sans les branchées sur un ampli presentaint la même différence, la sandberg chante pas malgré une meilleure planimétrie et une action plus basse.

j’ai relevé que la touche palissandre de la fendus est deux fois plus fine que celle de la sandberg, et que le veinage de l’erable du manche est plus serré sur la Mex.

J’en tire les conclusions suivantes:

Le mwah d’une fretless est principalement lié au veinage de l’erable du manche et l’épaisseur de la touche (pour le palissandre)

mais j’ajouterais qu’un réglages de l’action et un micro bridge chargé en mids y contribuent aussi.

j’ai fini par revendre la sandberg, et upgradé ma mex: Chevalet schaller 3D 4 qui permet une descendre les pontets idéalement, une electro cts, et des micros delano

voilou !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×