Jump to content
dipching

Combien De Temps Avez Vous Mis Pour Jouer Correctement

Recommended Posts

Je suis pas tellement d'accord. Vouloir jouer le plus vite possible m'a fait prendre un retard technique considérable et beaucoup de mauvaises habitudes .

Le seul avantage que j'ai à bosser des trucs rapides (groupe de death metal oblige) c'est que pour jouer des lignes plus lentes, l'endurance n'est aucunement un problème (je peux jouer des heures sans fatiguer). Par contre je te rejoins totalement, techniquement quand je veux faire des choses propres à tempo plus réduit, je galère pas mal. Et surtout j'ai tellement l'habitude de jouer vite que je prends pas le temps de ralentir les morceaux plus lents pour apprendre à les bosser et j'attaque directement en tempo normal...

Share this post


Link to post
Share on other sites

De mon point de vue, l'apprentissage du jeu rapide offre l'avantage d'une meilleure assurance sur l'instrument mais il n'y a pas que ça dans la vie.

Mon rêve serait de pouvoir improviser sur n'importe quelle grille mais j'ai moi aussi encore du pain sur la planche avec mes 18 mois de basse :whistling:

Share this post


Link to post
Share on other sites

le problème pour moi c'est de jouer les notes proprement sans frise et sans raté ou étouffement , quand je vois les doigts de mon coach se balader à vive allure sur tout le manche en monté et en descente en tapant toutes les gammes , et en s'amusant avec le tempo je jalouse sévèrement ! :mf_depressed: et me dit p'tain moi aussi je veut savoir le faire :busted_red: et la il me répond : oui mais sache que je pratique depuis plus de 20 piges chaque jour :Just_Cuz_26:

Share this post


Link to post
Share on other sites

faut pas non plus se démonter la tête , la progression est toujours là , mieux quand tu as un bon prof ..

dans 2 ou 3 ans , tu n'auras plus le même niveau ...

perso , je me demandais comment certains pouvaient jouer sur tout le manche , toutes ces notes ? c'était de la fiction de pouvoir m'approcher de ça ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1

Quand je regarde des vidéos à propos du jeu de "The Ox" John Enswhistle, bassiste des Who, je rentre dans la quatrième dimension...

Share this post


Link to post
Share on other sites

À mon avis il faut jouer lentement pour apprendre à jouer vite. Quand on ralentit, on porte plus facilement attention aux petits détails du mouvement et c'est dans ces petits détail que réside l'efficacité qui amène la capacité à jouer vite, sans effort et de manière expressive. J'ai l'impression qu'avoir une bonne technique se réduit à des principes très simples d'économie d'effort. Ces principes sont évidents à concevoir, mais demandent beaucoup de discipline à appliquer car c'est un travail minutieux.

Pour improviser rapidement, il faut avoir une bonne technique mais il faut aussi réussir à entendre des lignes rapides, ce qui est un travail mental de conception mélodique et rythmique.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour entendre des lignes rapides, il faut savoir combiner de plus petits éléments mélodiques (ex : triades) et comment lier deux éléments entre eux (ex : 2 triades issues de deux degrés consécutifs).

Share this post


Link to post
Share on other sites

vous qui êtes aussi passer par la case débutant , aujourdhui avec vos années de pratique ca doit être le pied ! vous souvenez vous de vos début ? laborieux , difficile , casse tête ? à quel moment ( combien de temps) vous êtes vous aperçu de vos réelles évolutions ? pas de panique c'est pas un sondage :mf_rasta: c'est juste un tas de questions que je me pose actuellement :mf_fart: je trouve mon évolution tellement lente ! je suis pas doué ou est-ce normal ??? :mf_depressed:

Edited by dipching

Share this post


Link to post
Share on other sites

Figure toi que (je parle pour ma part ) il y a une certaine satisfaction et un non contentement car on aspire à progresser pour mieux faire. C'est une quête incessante. C'est ça qui est sympa. On a toujours une courbe de progression .

Share this post


Link to post
Share on other sites

il me semble qu'il y a un bon pallier avec 3 ans de pratique régulière.

Mais en même temps que j'écris ça il est évident que c'est aussi complètement con de déterminer un nombre d'années de pratique. C'est tellement personnel l'évolution.

Après avec le recul je sais maintenant qu'il existe une manière de travailler complètement épanouissante et réjouissante de pratiquer et d'en retirer des satisfactions et pas ou peu de frustration et ce quelque soit le niveau et quelque soit les années de pratique.

Ce qui est à l'opposé de la performance et par exemple de la tournure que prend le topic : la virtuosité la vitesse etc.

Bien souvent dans la réalité de la musique à la basse il faut avoir le son, un bon gros son, et un bon sens du placement rythmique. Et peu d'utilisation de plans techniques, rapides et autres. Jouer des lignes ultra simple peut-être une source de satisfaction immense voire orgasmique.
Cette dichotomie peut-etre une source de frustration. Car il peut y avoir un antagonisme entre ce que l'on travail à la maison et ce qu'il se passe dans la réalité.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

vous qui êtes aussi passer par la case débutant , aujourdhui avec vos années de pratique ca doit être le pied ! vous souvenez vous de vos début ? laborieux , difficile , casse tête ? à quel moment ( combien de temps) vous êtes vous aperçu de vos réelles évolutions ? pas de panique c'est pas un sondage :mf_rasta: c'est juste un tas de questions que je me pose actuellement :mf_fart: je trouve mon évolution tellement lente ! je suis pas doué ou est-ce normal ??? :mf_depressed:

mes débuts , de bons souvenirs oui , la "cata" plus exactement ... après , je ne suis pas le meilleur exemple , joué des années à l'oreille , appris les bases de la théorie , repiqué , et surtout développer les oreilles en écoutant beaucoup les autres ...

dans le sens de la phrase de Night

un travail mental de conception mélodique et rythmique.

regarder derrière , et te dire , "oui bon t'as plus le niveau du début , mais c'est devant que tu vas " et c'est encore du boulot :spiteful: ....

comme Gre , mais dans un sens plus large , se faire plaisir en jouant est quand même le but , simple ou parfois compliqué , ou en simplifiant le compliqué le mieux possible ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personellement , j'ai progressé assez vite à mes débuts . Bon , j'avais déjà de bonnes bases de solfège (mais nettement insuffisantes) et 4 ans de cours de guitare classique derrière moi . La gratte classique est certainement le style de guitare le plus proche de la basse en ce qui concerne la position des mains et l'attaque aux doigts .

Et quand je prenais des cours , je bossais 4 à 5H par jour .

J'ai beaucoup appris ensuite sur scène où j'ai eu la chance de côtoyer d'excellents musiciens .

Par manque de temps et d'activité musicale , je me rends compte qu'aujourd'hui je régresse :(

Il n'y a pas de mystère , la musique ça demande un travail régulier et soutenu . Et plus on progresse , plus il faut bosser pour obtenir juste un petit mieux .

En plus , je suis gaucher mais je joue à droite , comme "tout le monde" . Ce qui nécessite encore plus de boulot .


Combien de temps ?

4 ans de cours et ..... 40 ans de pratique !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En plus , je suis gaucher mais je joue à droite , comme "tout le monde" . Ce qui nécessite encore plus de boulot .

ça ne te dérange pas de développer ? c'est mon cas aussi , et malgré les années , la question de jouer comme un droitier revient , elle revient car il y a eu des caps difficiles à passer , je veux parler d'exécutions simples et des points difficiles à grappiller coté vitesse , ça se débloque par étapes ou crans ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

beaucoup effectivement sont d'accord de dire qu'il faut intégré un groupe pour progressé , mais voila j'ai veinement chercher mais quand on est débutant rare sont ceux qui veulent de nous ! :mf_fart:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'a des groupes de débutants partout hein... S'il fallait être balaise direct pour jouer, ça se saurait :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouaip, enfin le niveau des groupes amateurs a vachement grimpé depuis 20 ans, sinon la créativité. Même aux fêtes de la musique tout est organisé, on voit plus trop de super-débutants je trouve.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais 'fin ça va, tout le monde a commencé dans un groupe qui jouait dans son garage / sa cave / sa salle à manger / etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas forcément facile de trouver un groupe, ça dépend de tellement de paramètres, à commencer par la densité de musiciens au kilomètres carré.

Pour ce qui est de l'apprentissage, je me suis "résigné" à ne pas être un bassiste technique, je n'aspire qu'à être un bassiste moyen, dans un groupe moyen qui essaie de faire au mieux le job. Je pense également que comme pour tout apprentissage, certains sont plus doués que d'autres, vouloir atteindre des objectifs réalistes et réalisables c'est bien, vouloir faire aussi bien que XXX ça peut être contre productif. (La seule chose que j'ai réussie à faire en jouer du Prestia c'est une tendinite ultra douloureuse). Et puis comme dit plus haut, être suffisamment bon ça n'est pas nécessairement être rapide, là encore je pense que selon les personnes il y a des limites physiologiques à prendre en compte, ça n'est pas juste une question de travail (la double à 140 je n'y arriverai jamais, c'est aussi simple que ça).

Voilà, être bon pour moi ça ne veut pas dire grand chose, être suffisamment bon pour jouer correctement dans un répertoire qu'on affectionne, chercher à progresser, de l'humilité et du boulot... (je parle dans un contexte amateur pour ma part).

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis bien d'accord , les limites physiques sont la ! et à 45 piges pas facile de se mettre à l'instrument , même avec la meilleur volonté du monde , le principal c'est de prendre du plaisir , mais il y a toujours cette envie de savoir faire plus et mieux et inévitablement de jalouser les mecs sur youtub et autre qui joue comme des dieux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour jouer sans groupe, et sans conseils, un truc pas mal c'est de s'enregistrer par dessus le morceau qu'on est en train d'apprendre, puis de se réécouter.

Constater les problèmes de mise en place, se rendre compte qu'il faut jouer en étant beaucoup plus concerné et énergique, puis recommencer, encore, encore et encore.

Pour ma part j'utilise un looper stéréo genre jamman, pour pouvoir avoir le rendu de la basse sur l'ampli.

Edited by mirak
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le truc c'est que débutant à 15 piges et débutant à 45 c'est pas la même. A 15 ans tout tes potes qui font de la zik débutent aussi pour la plupart, donc la progression se fait ensemble. A 45 ans ça devient plus compliqué, la communication n'étant pas la même, pour rencontrer d'autres débutants dans ta tranche d'âge c'est pas évident.

Le truc que j'ai remarqué aussi, c'est qu'à mes débuts à la guitare j'avais 14 ans, je progressais à une vitesse hallucinante, je m'attaquais à des morceaux super difficile. Je me suis mis à la basse à 34 dans ces eaux-là, j'ai fait pareil qu'à mes débuts à la gratte, jouer que des trucs difficile, sauf que la vitesse de progression n'a pas du tout été la même, pourtant je partais avec des bases, j'ai aucun soucis main gauche logique avec la guitare, mais la main droite en terme de vitesse j'avance vraiment pas vite :icon_couteau:

La chance que j'ai dans l'histoire, c'est que j'me suis casé en tant que bassiste avec tout mes potes zicos, qui sont de grosses pointures pour certains, ça c'est vraiment cool, j'ai dû attendre presque deux ans quand même avant de sauter le pas et de me lancer avec eux et j'ai énormément pratiqué à la maison, mais vraiment, je galère beaucoup plus en terme de vitesse de progression, des fois ça me déprime.

J'arrête pas de me poser la question du pourquoi on apprend moins vite en vieillissant ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le système nerveux se développe en gros jusqu'à 20 ans. Après, tu perds des neurones...

Il continue malgré ça à se ramifier jusqu'à la mort, si il est entretenu. Et oui, nous sommes intelligent jusqu'au bout des doigts...

Edited by Docdoc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis encore relativement jeune (26 ans), mais j'ai l'impression d'avancer plus rapidement aujourd'hui qu'à mes débuts, parce que j'apprends mieux et parce que je place mon apprentissage de la basse dans le contexte plus général de mon apprentissage de la musique. Du coup, mes modes de progression se sont multipliés: je grandis comme bassiste en étudiant l'harmonie, en jouant de la percussion ou simplement en écoutant de la musique de manière attentive.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'arrête pas de me poser la question du pourquoi on apprend moins vite en vieillissant ?

tout dépend de ce que tu entends par apprendre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×