Jump to content

Prise De Son Homestudio Pour Basse


fredouille1973
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous

je débute dans la prise de son.. comment faites vous pour ceux qui ont un homestudio pour enregistrer votre basse ?

pour ma part, 2 SM58 , 1 pour chaque cabinet

1 préamp alesis duo a lampe

1 compresseur alexis 2 canaux

direct sur carte M audio

je suis preneur aussi des réglages compresseur, enfin la méthode pour régler pour avoir le meilleur son au recording

Link to comment
Share on other sites

Salut.

il n'ya pas de règle universelle pour la basse : si ça te plait, ne bouge plus rien !

Maintenant, je vais te donner quelques méthodes que j'ai pu utiliser.

Je n'enregistre la basse qu'en DI aujourd'hui car c'est pour moi le meilleur résultat et la meilleure matière sonore à travailler au mixage.

Pour la reprise de cabs, pas de 58 (oh que non !) mais un Audix D6 en proximité sur le 15" (au milieu du rayon et orienté vers le noyau selon ce que l'on veut entendre) et un statique membrane large au centre du 4x10 placé plus loin (30 à 50 cm).

Les deux mics entrent dans un pré-amp et un compresseur. Pour des réglages de comp en prise de son (pas en traitement), je prend un seuil (threshold) entre -8 et -12 dB, pour une réduction de gain qui ne va pas si possible au-delà de -3 dB, un ratio classique de 4:1, attaque assez rapide (12 à 20 ms) et release moyenne (80 à 120 ms pour moi, mais selon le débit de ce qui est joué et le style).

A retenir : Attaque rapide (10 ms et moins) = note moins percutante, plus "warm" / Attaque moyenne = le percussif de la note (doigt, slap, etc) passe avant que la compression ne s'excerce.

Pour le seuil, une méthode de recherche consiste à descendre très bas (limite plus de son) puis de remonter jusqu'à entendre ce que tu cherche. Il reste à tatonner en + ou en - dans cette région. On peut encore ajuster ensuite l'attaque pour affiner le résultat.

L'expérience m'a appris de noter TOUS les réglages essayés et pour tous les instruments, en compression comme en EQ. J'ai un gros cahier pour ça.

Le traitement post-enregistrement, en contexte de mixage, exige d'autres réglages selon le style, les autres instruments, en particulier les guitares et la grosse-caisse. C'est un autre sujet à développer.

Ma chaine d'enregistrement actuelle :

1- Basse > DI (radial) > pré-amp (M-Audio DMP3 ou DBX 286A) > recorder (je vais direct sur la carte RME ou sur un enregistreur Tascam 2488)

2- Basse > pedalboard (mais je préfère les effets en post-production plutôt qu'à l'enregistrement) > DI > Préamp > Compresseur (DBX) > recorder

Pour "noter des idées", je met la basse en mode passif (autrement bonjour le niveau !) et je vais directement sur un petit enregistreur Tascam (DR-05).

Comme quoi, bien des trucs existent.

Voilà, amuse toi bien !

Link to comment
Share on other sites

Tes deux mics Deep, rentrent systématiquement par un compresseur?

Dans mon matos actuelle j'ai :

- carte son presonus

- preamp presonu

- Eq presonus

- compresseur presonus

Oui je sais c'est du tout presonus! Lol

Mais si je passe par un compresseur logiciel plus complet c'est différent?

Ou si je passe par mon compresseur Mxr avant d'attaquer le préampli c'est mieux?

Link to comment
Share on other sites

Salut.

il n'ya pas de règle universelle pour la basse : si ça te plait, ne bouge plus rien !

Maintenant, je vais te donner quelques méthodes que j'ai pu utiliser.

Je n'enregistre la basse qu'en DI aujourd'hui car c'est pour moi le meilleur résultat et la meilleure matière sonore à travailler au mixage.

Pour la reprise de cabs, pas de 58 (oh que non !) mais un Audix D6 en proximité sur le 15" (au milieu du rayon et orienté vers le noyau selon ce que l'on veut entendre) et un statique membrane large au centre du 4x10 placé plus loin (30 à 50 cm).

Les deux mics entrent dans un pré-amp et un compresseur. Pour des réglages de comp en prise de son (pas en traitement), je prend un seuil (threshold) entre -8 et -12 dB, pour une réduction de gain qui ne va pas si possible au-delà de -3 dB, un ratio classique de 4:1, attaque assez rapide (12 à 20 ms) et release moyenne (80 à 120 ms pour moi, mais selon le débit de ce qui est joué et le style).

A retenir : Attaque rapide (10 ms et moins) = note moins percutante, plus "warm" / Attaque moyenne = le percussif de la note (doigt, slap, etc) passe avant que la compression ne s'excerce.

Pour le seuil, une méthode de recherche consiste à descendre très bas (limite plus de son) puis de remonter jusqu'à entendre ce que tu cherche. Il reste à tatonner en + ou en - dans cette région. On peut encore ajuster ensuite l'attaque pour affiner le résultat.

L'expérience m'a appris de noter TOUS les réglages essayés et pour tous les instruments, en compression comme en EQ. J'ai un gros cahier pour ça.

Le traitement post-enregistrement, en contexte de mixage, exige d'autres réglages selon le style, les autres instruments, en particulier les guitares et la grosse-caisse. C'est un autre sujet à développer.

Ma chaine d'enregistrement actuelle :

1- Basse > DI (radial) > pré-amp (M-Audio DMP3 ou DBX 286A) > recorder (je vais direct sur la carte RME ou sur un enregistreur Tascam 2488)

2- Basse > pedalboard (mais je préfère les effets en post-production plutôt qu'à l'enregistrement) > DI > Préamp > Compresseur (DBX) > recorder

Pour "noter des idées", je met la basse en mode passif (autrement bonjour le niveau !) et je vais directement sur un petit enregistreur Tascam (DR-05).

Comme quoi, bien des trucs existent.

Voilà, amuse toi bien !

ça c'est de la réponse merci

je vais essayer le DI de l'ampli, pre ou post ? pour les mics, je vais voir combien ça douille, j'ai déja investi.. le son est déja correct pour l'instant mais repassé en hifi il est trop dynamique, compression a régler

Link to comment
Share on other sites

Kami > les 2 mics passent bien par le compresseur car la dynamique pour la basse est essentielle. Je n'ai pas envie de ça tape dans le rouge dans le feu de l'action ! :yes: A ce stade, c'est une balancing compression pour faire "monter" les sons les plus bas et écréter un peu les plus hauts. Le deal est de pas niquer la plage dynamique qui doit rester aussi large que possible. Pour les prises de son, je suis en tout analo, les plugs arrivent en post-traitement : compression (le Major Tom de Stillwell en émulation de DBX 160 ou encore leur Rocket que j'aime bien), puis EQ pour gommer les frizouilles et laisser des fréquences aux autres instru. Il m'arrive aussi d'utiliser une simu comme l'Ampeg SVX.

En Presonus, je n'ai que le Studio Channel qui combine pré-amp, Comp et EQ. Il est d'ailleurs dans mon rack de live.

Depuis que j'ai le comp MXR M87, je n'ai fait que quelques tests d'enregistrement pour écouter mes réglages mais je n'ai rien mixé avec ce qu'il produit. A voir, bien que j'éviterai au posible le pedalboard à la prise. De plus, je ne connais pas encore suffisamment ses réactions, en particulier l'influence du potard input. Je suis plus habitué à travailler avec un vrai threshold.

Fred > Je ne sais pas ce que vaut la DI de ton ampli. Pour moi, ce serait "pré" pour une source plus neutre à traiter. Une Radial Pro DI coûte un peu plus de 100 €, un Audix D6... 200 €. J'en ai un pour prendre de la grosse-caisse et éventuellement du cab de basse. C'est vrai qu'il faut en avoir usage pour aller le chercher. Si t'es pas trop regardant sur la qualité "studio" du rendu, un T.Bone BD300 doit coûter 50 € et ça fait le truc correctement.

Edited by Deep
Link to comment
Share on other sites

Kami > les 2 mics passent bien par le compresseur car la dynamique pour la basse est essentielle. Je n'ai pas envie de ça tape dans le rouge dans le feu de l'action ! :yes: A ce stade, c'est une balancing compression pour faire "monter" les sons les plus bas et écréter un peu les plus hauts. Le deal est de pas niquer la plage dynamique qui doit rester aussi large que possible. Pour les prises de son, je suis en tout analo, les plugs arrivent en post-traitement : compression (le Major Tom de Stillwell en émulation de DBX 160 ou encore leur Rocket que j'aime bien), puis EQ pour gommer les frizouilles et laisser des fréquences aux autres instru. Il m'arrive aussi d'utiliser une simu comme l'Ampeg SVX.

En Presonus, je n'ai que le Studio Channel qui combine pré-amp, Comp et EQ. Il est d'ailleurs dans mon rack de live.

Depuis que j'ai le comp MXR M87, je n'ai fait que quelques tests d'enregistrement pour écouter mes réglages mais je n'ai rien mixé avec ce qu'il produit. A voir, bien que j'éviterai au posible le pedalboard à la prise. De plus, je ne connais pas encore suffisamment ses réactions, en particulier l'influence du potard input. Je suis plus habitué à travailler avec un vrai threshold.

Fred > Je ne sais pas ce que vaut la DI de ton ampli. Pour moi, ce serait "pré" pour une source plus neutre à traiter. Une Radial Pro DI coûte un peu plus de 100 €, un Audix D6... 200 €. J'en ai un pour prendre de la grosse-caisse et éventuellement du cab de basse. C'est vrai qu'il faut en avoir usage pour aller le chercher. Si t'es pas trop regardant sur la qualité "studio" du rendu, un T.Bone BD300 doit coûter 50 € et ça fait le truc correctement.

quid des boomers 10'' . le sm57 fait l'affaire ?

pour la DI ça suffit ce qui est fourni les têtes d'ampli je suppose ? les boites de DI c'est pour le cas ou l'ampli ne dispose pas?

Link to comment
Share on other sites

Le cab 4x10 (ou un 2x12) peut être vu comme une projection du son par 4 HP en simultané. On peut faire le choix d'en reprendre un mais la séction n'est pas facile. J'ai choisi de prendre ce type de cab avec une distance minimum pour capter le collectif. Dans ce cas, un micro distant, calé sur un point au centre dui carré peut donner des résultats interessants. Le statique membrane large (pas besoin d'un truc de fou, je met un T.Bone SC600 à 80 €), s'il descend assez bas, 70 Hz et moins, va bien.

Le 57 est en pleine forme pour exploiter en proximité, càd quasiment collé à la grille, même si sa courbe théorique commence à 40 Hz.

Pour la DI, je ne fais pas trop confiance, pour ma part, à la qualité de ce qu'on nous met sur les amplis. Pour envoyer en live sur une console, pourquoi pas, faute de mieux. Une boite de DI a d'autres avantages : Le ground lift, le pad. chacun voit à sa porte, mais pour moi, en situation de prise de son pour enregistgrement, c'est mieux.

Link to comment
Share on other sites

Le cab 4x10 (ou un 2x12) peut être vu comme une projection du son par 4 HP en simultané. On peut faire le choix d'en reprendre un mais la séction n'est pas facile. J'ai choisi de prendre ce type de cab avec une distance minimum pour capter le collectif. Dans ce cas, un micro distant, calé sur un point au centre dui carré peut donner des résultats interessants. Le statique membrane large (pas besoin d'un truc de fou, je met un T.Bone SC600 à 80 €), s'il descend assez bas, 70 Hz et moins, va bien.

Le 57 est en pleine forme pour exploiter en proximité, càd quasiment collé à la grille, même si sa courbe théorique commence à 40 Hz.

Pour la DI, je ne fais pas trop confiance, pour ma part, à la qualité de ce qu'on nous met sur les amplis. Pour envoyer en live sur une console, pourquoi pas, faute de mieux. Une boite de DI a d'autres avantages : Le ground lift, le pad. chacun voit à sa porte, mais pour moi, en situation de prise de son pour enregistgrement, c'est mieux.

pour le 4x10 ou 2x10 je prends 1 seul boomer juste devant, c'est vrai que je récupère pas l'ensemble et la sortie bass reflex..

pour la DI, je suis quand meme équipé lourd sur du haut de gamme..

Link to comment
Share on other sites

  • Pour ma part, 1 voix avec le SM57 collé au 10 pouces de ma 4x10, plus la sortie DI de Mon Eden, les 2 envoyées à un préamp Joemeek stereo. Chaque piste est "limitée" (le seuil de la compression du Joemeek est réglé à 0): ca rend les niveaux plus équilibrés.

Au mixage, c'est 3/4 de DI et 1/4 du SM57,pour un résultat organique.

Link to comment
Share on other sites

Les enregistrements avec des micros sont, à mon sens, très bien si tu as de du très bon matos (ampli, cab, micro) et que tu sais un peu ce que tu fais. Si ce n'est pas le cas, c'est plutot a bannir pour aller sur du simple et efficace.

Si tu débute, je pense que tu auras un résultat plus probant avec une DI en essayant de rentrer dans ton PC avec le son le plus neutre possible (sauf son de ta tête ou d'un préamp, si tu aime vraiment son son). Les effets et colorations son à travailler en post-prod.

Edited by DaD92
Link to comment
Share on other sites

A chacun des enregistrement que j'ai fait c'était :

- Basse > DI > Link > Préamp à lampes > Carte son entrée 1

- > Sortie > Carte son entrée 2

Ça permet de prendre deux prises "au cas ou" et d'utiliser celle directement en sortie de DI pour du réamping. Et c'est d'ailleurs ce que je te conseillerais : enregistre avec simplement une DI, corrige les erreurs de jeux en recalant ou avec un overdub et ensuite "réamp" ton signal. Ça te permet d’être bien plus flexible et de faire pleins d'essais de son sur ton ampli en ayant toujours la même chose à la fin (modulo la couleur que tu donnes via l'ampli).

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...