Jump to content
kascollet

Peavey Cirrus 5

Recommended Posts

Dans le cadre de la review multiple des basses de moi, voici une paire de PEAVEY Cirrus USA, 5 cordes

Pas un seul avis négatif sur cette basse ! Etonnant. Toutes les reviews convergent pour dire que cette américaine peu connue est un des instruments les plus sous-estimés du marché.

Peavey n'est habituellement pas une marque qui fait réver chez les bassistes, c'est un fait. En général, quand on entend "Peavey" on pense à son premier combo pas cher ou aux vielles basses lourdingues et kitch qui ont fait les débuts de la marque, mais pas à du haut de gamme moderne, actif, léger et avec une lutherie de fou. Et pourtant, c'est exactement ce qu'est la Cirrus US : une tuerie superbement construite qui sonne très fort.

Je suis tombé par hasard sur un live de Fred Hammond ou le bassiste avait un son slap/doigts énormissime. Les notes très graves monstrueuses ont attiré mon attention et j'ai vu que le gars jouait sur une Cirrus 5.

C'est aussi la basse qu'utilisait le grand Porcaro avec Toto sur scène (Fbass en studio par contre il me semble), celle du bassiste de Fred Hammond, de Rudy Sarzo et du bassiste d'Otep.

La Cirrus existe dans un grand nombre de variantes équipées de combinaisons de bois différentes pour le corps et la table (aulne, frêne, noyer, acajou (corps) et bubinga, koa, noyer, wengé, érable, redwood (table)).

J'ai acquis coup sur coup deux exemplaires représentatifs de la gamme Cirrus :

- une version majoritairement en noyer (avec table wengé), modèle custom avec une touche ébène

- une Tiger Eye, haut de gamme a manche et table en érable (avec corp acajou et touche ébène), le modèle exact de Porcaro

0 - Photos

La noyer/wengé, avant que je ne retire la peiniture noire pour lui rendre son aspect d'origine

IMG_7068.jpg

La Tiger Eye

Les autres photos sont la et la.

P1130298.JPG

Après un peu de boulot sur la noire, et quelques interversions d'accastillages et/ou plaques :

P1130564.JPG

Et finalement, la jolie paire que je me trimballe :

P1130597.JPG

1 - Caractéristiques

Date de construction : 2005 (noyer) et 2002 (Tiger)

Construction : manche conducteur

Bois du corps : ailes en noyer avec table wengé -- ailes en acajou avec table érable flammé

Bois du manche : noyer avec lattes érable et érable avec latte amarante, 2 renforts graphite (sur toute la longueur de la touche), plaque de graphite sur la tête, placage érable assorti sur la Tiger

Profil : en D, relativement épais pour la noyer, nettement moins pour la Tiger

Diapason : 35"

Bois de la touche : ébène (Pao ferro normalement sur la gamme Cirrus, en dehors de ces versions CS)

Radius : 15" (c'est bien ça, le bon compromis entre le vintage trop bombé d'une SR5 et le quasi plat des Warwick)

Sillet : graphite

Largeur au sillet : 48mm pour la noyer, 47mm pour la Tiger

Frettes : 24, medium jumbo

Nb de cordes : 5

Finition : noir mat intégral puis naturel ciré maison pour la noyer/wengé. Verni gloss teinté rouge sur le corps de la Tiger (manche naturel huilé)

Accastillage : chevalet Hipshot type A, mécas Hipshot Ultralight (gold et black)

Micros : deux soapbars Peavey "VFL" (vertical flux loading pour les curieux). La construction de ces micros doubles est spécifique car un aimant séparé est placé debout entre les deux bobingages, pour élargir et aplatir le champ magnétique.

L'idée, je crois, c'est d'agrandir la zone de sensibilté du micro tout en diminuant la traction sur les cordes. Peavey dit aussi que le nombre de spires des bobinages est très faible, ce qui comme chacun sait améliore la clarté et la présence des aigus mais nécessite de réhausser le niveau des micro avec un préamp : ces micros sont donc actifs. Dernière chose, les micros sont cintrés à l'identique du radius de la touche, pour équilibrer le volume relatif des cordes. Bon, ça fait un peu pub pour moteur de bagnole, j'arrête là http://forum.onlybass.com/public/style_emoticons/#EMO_DIR#/laugh.gif

Balance micros : potard de balance

Electronique : équalo 3 bandes avec mediums paramétriques (préampli "Millenium" typique des Cirrus Custom)

Plusieurs caractéristiques sont à signaler dans la construction de la Cirrus comme l'utilisation de composites à base de graphite pour les renforts du manche et de la tête (argument technique = diminuer la perte de résonnance en rigidifiant la tête), le sillet Graphtech. Autres petits plus, le jack Switchcraft encastré, les potards montés sur un PCB (comme les Musicman ou les Vigier), les mécaniques éloignées du sillet (pour la définition), un accastillage haut de gamme... tout plein de bonnes choses quoi.

2 - Confort de jeu

Poids : 4,0 kg pour la noyer, 4.6kg pour la Tiger (plus lourde à cause de l'acajou, de l'érable et du verni sans doute).

Equilibre : impeccable malgré le petit corps grace à la longue corne supérieure

Accès aux aigus : difficile de faire mieux, les 24 frettes sont en dehors du corps et la corne inférieure est largement découpée. Accès total !

C'est une basse très confortable. Le diapason allongé, identique à celui de ma Spector donne un surcroit de tension aux cordes qui les rend assez rigides sous les doigts mais qui permet de jouer sur le micro manche en appuyant fort, même avec mon action basse de prédilection (habituellement plus adaptée à une position main droite de jazzeux).

C'est le type de basse à manche traversant où il y a très peu d'espace entre le plan des cordes et la table. Du coup, on touche la table avec les doigts sur les pops (certains n'aiment pas, moi ça m'aide à garder des tirés constants) et les micros larges sont facilement proches des cordes ce qui en fait l'équivalent d'une rampe.

Les contrôles sont nombreux (5 potards dont un concentrique) mais comme vous le lirez plus bas, les tripoter souvent n'est pas nécessaire tellement ça sonne facilement.

Donc, dans l'ensemble, ce sont des 5 cordes très faciles à jouer et à porter, avec un bemol pour la noyer/wengé qui a un manche plus volumineux que la Tiger Eye (pourquoi ? mystère).

3 - Qualité de la lutherie

Stabilité du manche : wataaaah, super rigide ! Le graphite, ça rigole pas ! Je suppose que ça ne bouge pas, on verra.

Qualité du frettage : splendide ! Le frettage est génial, la planif super précise. Très bonne finition des bouts de frettes. C'est valable pour les deux Cirrus.

Action globale : vraiment très bas sans mal et en 35", ça tient du miracle. L'impression de haut de gamme commence la. Ce sont les basses qui buzzent le moins de toute la liste de celles que j'ai eues.

Finition du corps et du manche : difficile à dire pour la noyer/wengé puisque c'est moi qui ai refait la finition de toute la basse. Pour la Tiger Eye, c'est très bien fait, avec une impression réelle de travail artisanal.

C'est assez surprennant de constater à quel point ces basses sont réellement fabriquées à la main. Ca se voit et ça se sent. Il y a de nombreuses irrégularités et micro-défauts qu'une machine ne saurait pas faire. La table n'est pas parfaitement plane (ça se voit avec le verni gloss de la Tiger), la touche ébène porte des marques de taille, chaque gorge du sillet Graphtech a été taillé tranquillement à la lime (et la hauteur de chaque corde est parfaite, Spector peut retourner refaire son TP), les jointures de verni ne sont pas irréprochables, la cavité du trussrod a du être faite au ciseau à bois, le cache trussrod de la Tiger est en plastique noir avec un micro-placage de noyer, trop mimi http://forum.onlybass.com/public/style_emoticons/#EMO_DIR#/laugh.gif.

Ca a une conséquence sur la régularité de la production je pense. Mes deux Cirrus n'ont pas tout à fait le même manche. Celui de la Tiger est plus étroit d'un mm (ça compte) et un poil moins épais. Ca donne un feeling différent, mais pas meilleur ou moins bon car le paramêtre principal, l'action, est identique sur les deux.

Bref, à part un peu de CNC pour détourer le corps, il n'y a pas beaucoup de machines modernes qui ont touché ces basses. Ca donne quelques petits défauts mais aussi une finition de folie sur les frettes. Je ferais bien un bisou sur la bouche aux mecs qui font la planimétrie de ces basses : elle est parfaite.

La Tiger Eye ressemble à une des configuraions de série de la Cirrus (érable/amarante//table érable) mais avec un corps en acajou, une touche ébène et des pièces d'érable particulièrement figurées pour le manche (birdeyes = moucheté), la table (flammée à mort) et le placage de tête (quilted = pomelé). A noter que ce dernier placage vient par dessus la plaque de graphite qui rigidifie la tête, sacré sandwich ! Grosso modo, c'est un modèle aulne/érable dont les bois ont fait l'objet d'une selection poussée. C'est visuellement assez spectaculaire : ça pète à mort et encore plus avec l'accastillage doré (un poil too much à mon goût d'ailleurs). Ces bois superbes justifient pleinement l'appellation custom et le positionnement tout en haut de la gamme Cirrus. La finition est vernie sur le corps, le manche restant nu. L'ensemble laisse imaginer le nombre d'heures de boulot manuel pour parvenir à une lutherie si complexe. Au prix auquel ces instruments se trouvent, c'est assez hallucinant.

Pour ce qui est de la rigidité du manche, je ne vois pas de différence entre l'érable et le noyer, qui est censé être moins costaud. En fait, ces deux manches sont de vraies barres à mine et c'est une des très grosses qualités de ces basses, au moins pour moi.

Peavey dit qu'il y a deux grosses barres de graphite de part et d'autre du manche et sur toute la longueur de la touche. En effet, c'est raide comme une gaule du matin. Au drop-tunning, aucune influence sur la courbure, et donc sur l'accordage des cordes non D-tunées. Ce sont les premières basses que je vois faire ça, j'en ai enfin terminé avec les réaccordages penibles entre deux morceaux.

C'est le comportement des manches graphite/carbone, à l'image des Zon, Status, Modulus ou Vigier mais Peavey installe quand même un trussrod pour laisser le choix de la courbure au musicien (certaines des marques précitées font l'impasse sur le truss ou le faisaient au début).

Les Warwick à manche tout wengé se comportent un peu comme ça également sauf que le wengé, c'est lourd et ça donne un son typé. Avec les Cirrus, on a la masse et le son d'un manche en bois classique mais la rigidité de la pierre, en torsion et en flexion. Ils ont réfléchi quand ils ont conçu ces engins, c'est clair ! Rien de comparable avec les manches classiques où les tiges de renfort, quand il y en a, ne rigidifient qu'une partie du manche (Warwick, Fender, Ibanez...). Dans le cas des Cirrus, tout le manche fait un seul arc de cercle avec une seule courbure. Le mec qui parvient à avoir une talonnite à la Fender sur un manche de Cirrus a du assoir sa belle-mère obèse dessus pendant dix ans pour en arriver la http://forum.onlybass.com/public/style_emoticons/#EMO_DIR#/laugh.gif C'est aussi un gage de tenue dans le temps car le trussrod est si peu tendu que les contraintes internes au manche sont négligeables. Là ou une Musicman ou une Sandberg font leur courbure principalement avec un gros trussrod qui pousse le bois ("heavy-duty" comme ils disent à Obispo), Peavey a choisi de presque tout faire avec le manche lui même, avec les matériaux de sa structure.

4 - Son

Piiiinaiiiseee ! Quel putain de son !

Quand j'ai vu la config micros de cette basse, je me suis dit qu'il m'en fallait une. Deux doubles bobinages actifs proches du chevalet et pas trop écartés l'un de l'autre, me like that very much !

C'est le compromis entre le JJ ou HH des Thumb, trop proche du chevalet pour avoir suffisament de patate (en slap, c'est pas la joie) et le JJ/JH bien écarté de ma Spector, qui fait des merveilles en slap et au pick mais manque un peu de muscles aux doigts.

Là, concrêtement, on a le concept moderne qui tabasse. Sans surprise, c'est proche de la configuration micros de ces basses la :

- Warwick Streamer Stage 1 (5 et 6 cordes)

- Ken Smith

- Sadowsky Modern 5

- Spector NS5

.... pas vilain comme références non ?

Voila l'idée de base, conjuguée à une jolie lutherie, des micros actifs très intéressants et un preampli tout puissant. Ca ressemble à une blague dit comme ça mais c'est bien ça la Cirrus : un monstre à un prix doux.

Le Si grave est très chouette sur les deux Cirrus. Plein, gros, riche, défini, pas boommy. Il est différent de celui de mon ex Spector qui (plus clair et moins dense) ou de mon ex Thumb NT (plus serré, défini et articulé mais pas très profond) mais c'est bien du même niveau : le meilleur. Je me sers beaucoup du Si en groupe, c'est appréciable d'avoir deux basses bien utilisables dans ce contexte. Vous verrez que c'est assez flagrant dans certains soundclips.

Le son de la noyer/wengé est très clair, avec une bonne dose de growl dans les bas-mediums et une forte présence dans les aigus. Le timbre de l'instrument ressemble beaucoup à celui des Warwick à manche conducteur. Je retrouve quelque chose de proche de la Thumb et surtout de la Dolphin, avec toutefois un peu moins de clarté et plus de profondeur. Ces similitudes de son sont logiques vus la construction, le type des micros et les bois utilisés sur cette Cirrus. Elle est très éloignée du growl clair d'une Spector et favorise beaucoup plus les bas médiums (mais pas au point caricatural d'une Thumb). Ça fait une tueuse pour le jeu aux doigts et globalement une excellente perceuse de mix qui ne bave pas.

La Tiger Eye a des bois totalement différents et ça se sent. Globalement, elle est plus neutre au milieu du spectre. Elle n'a pas ce grognement, ce grain permanent qui caractérise sa frangine et la rend identifiable en 10 secondes. En contrepartie, la Tiger a un son plus droit, plus équilibré graves/aigus et descend naturellement plus bas dans les graves. Cette jolie profondeur et ce caractère plus policé en feront mon arme de choix pour les reprises et les musiques ou je n'ai pas besoin d'être devant le mix. Pour mon groupe, ou je dois lutter avec mes gratteux et ou les compos intègrent des parties de basses travaillées qui sont parfois devant tout le reste, la noyer/wengé est plus articulée, plus lisible et plus présente, tout en étant moins boomy. Bon, honnêtement, je dois être le seul à entendre ces nuances dans le mix mais quand on a le choix, pourquoi se priver ?

J'ai parlé plus haut de la rigidité extrême des manches et ça à une conséquence importante sur le son : il est impossible de reproduire l'attaque d'une basse traditionnelle (forte hausse de volume qui décroit immédiatement après car le manche plus souple absorbe immédiatement un peu de la vibration). Ici, l'attaque peut-être marquée par une technique percussive qui fait intervenir les frettes mais la note a un volume qui décroit linéairement après, pas de grosse bosse lors du coup de doigt. Je ne parle pas d'un phénomène de compression mais de la vibration propre de la corde.

Du coup, je crois irréaliste d'essayer de faire du Marcus Miller ou du Steve Harris avec une Cirrus, ça ne sonnera pas pareil en slap ou en hammering. C'est juste un exemple, on fait beaucoup de choses avec une technique appropriée. Dans mon groupe, je suis très content de la Cirrus sur les rares parties slappées et en tapping qui ne perdent quasiment pas de volume et de patate par rapports aux passages aux doigts (ça tue même, plus besoin de tapper comme un sourd pour ne pas disparaitre ponctuellement).

A part ça, on peut tout faire avec cette égalisation paramétrique et les deux micros, ça me rapelle le varimid des Ibanez Prestige.

Un truc à savoir cependant sur les contrôles de cette égalisation : leur effet ne dépasse pas 10dB. Ce sont donc des corrections très progressives et mesurées qu'on applique au son. C'est tout l'inverse de ce fada d'Aguilar qui est dans ma Spector et que je trouve inutilisable au dela du tiers de la course (18dB le machin). Avec les Cirrus, il m'est arrivé de pousser l'un ou l'autre des potards à fond en gardant un son utilisable et un volume maîtrisé

Bref, avec les Cirrus, on part d'un son très équilibré, très riche en grave et pourtant présent et on peut ajuster ça un poil avec l'équalo (pas beaucoup mais ou on veut avec les mids paramétriques).

Allez, c'est parti pour la musique !

Première partie, SC joués avec la Cirrus noyer/wengé

Voila 4 sons joués avec la balance au milieu, juste en changeant de technique et d'égalisation au préamp :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/basmediums.mp3

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/slapidou.mp3

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/truc.mp3

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/canibalcirrus.mp3

Monster P :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/monsterp.mp3

Il y a ce growl permanent qui fait penser aux Warwick mais avec une force et une unité supérieures je trouve.

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/roudoudoum.mp3

Zut, quel idiot, j'ai paumé deux pistes sans une fausse manip !

Bon tant pis, je le finirai plus tard :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/yj.mp3

J'ai fait un peu de son pour représenter la palette de sons offerte par le préamp paramétrique.

Premier soundclip, le preamp est à plat et je change la balance entre les deux micros, les deux puis manche seul puis chevalet :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/pupan.mp3

Deuxième démo, je garde la balance au milieu ainsi que les graves et les aigus et je fais joujou avec le potard double qui commande les médiums :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/midsweep.mp3

Gaffe aux hauts-parleurs, ça tâche :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/catache.mp3

Pour totor, offert, un son "façon Stingray" :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/srcirrus.mp3

Dieu qu'elle est bonne cette basse. L'équalo intégré est un luxe, elle n'en a pas besoin pour donner de tout :

Deuxième partie car deux Cirrus désormais !

Bwarf, il me plait ce micro manche (c'est la Tiger) !

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/53-tiger/whatap.mp3

Cover de RATM, avec la noyer/wengé, aigus un poil boostés :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/killingcirrus.mp3

La Tiger, un peu de reggae doum-doum (avec GarageBand, une première pour moi !!) :

http://www.megacerebral.com/kascollet/reviews/53-tiger/reggaecirrus1.mp3

La noyer/wengé, je tente un peu de latinerie :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/latincirrus.mp3

Après le reggae et le latin groove, un autre SC rock basique :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/53-tiger/rockcirrus.mp3

Encore plus basique, une sorte de blues/rock lent :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/53-tiger/rootscirrus.mp3

Et pi du funk aussi, y en a plein dans la Cirrus (noyer/wengé) !

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/funkycirus.mp3

San ku kai !

San ku kai !

C'est la bataille, dans les étoiles !

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/sankukai.mp3

Un petite Cirrusserie du soir (la wengé, avec un réglage typé Thumb) :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/poinpoin.mp3

Un peu de ... nawak http://forum.onlybass.com/public/style_emoticons/#EMO_DIR#/laugh.gif :

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/52-cirrus/nawak.mp3

Un peu de slap et de doigts, avec mon nouveau mode d'enregistrement : la basse directement dans le Mac.

Il me semble qu'il n'y a plus ce buzz un peu robotique que mon Zoom produit. Le son est plus doux, même en slappant comme un couillon.

http://megacerebral.com/kascollet/reviews/53-tiger/withmyhead.mp3

Ca fait une belle tartine de branlette de GASeur tout ça ! C'est pour le plaisir d'en causer bien sur. Quand on joue un instrument on n'embarque pas ces considérations technico-scientifico-sophistes. N'empêche grâce à tout ça, avec une Cirrus, on a une basse super solide, super facile à jouer, légère, équilibrée, avec un son qui tue (dans la catégorie non-vintage of course !).

Au prix ou ces basses se trouvent sur le marché de l'occasion, c'est purement et simplement du vol. Je suis un spécialiste du haut de gamme qui décote fort et même comparé aux Warwick, aux Spector et aux japonaises haut de gamme (Ibanez, Yamaha), le rapport prestation/cote des Cirrus défonce absolument tout ce que je connais.

Edited by kascollet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Profil : en D, relativement épais

2.5cm à la 12ème frette

2.0cm au sillet

Largeur :

7.20cm à la 24ème frette

6.20cm à la 12ème

4.80cm au sillet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Luc. En fait, le manche de la mienne est 1mm plus gros dans toutes les dimensions. Je sais pas pourquoi (épaisseur de la peinture, choix custom, hasard ?).

Personnellement, je trouve ce manche plutôt volumineux même si le compromis largeur/épaisseur est bon et permet un gros soutien des graves et une stabilité totale. C'est juste que par rapport a la Spector, ça pique un peu (dit l'ex fan de Warwick http://forum.onlybass.com/public/style_emoticons/#EMO_DIR#/laugh.gif).

Edited by kascollet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste en passant, un peu de bruit. Elle commence à être réglée.

Son chevalet grassouillet

http://bonnefoycudraz.free.fr/reviews/52-cirrus/darkjaco.mp3

Tout à plat, avec juste un peu de boost des hauts mediums. Il y a toutes les fréquences la :

http://bonnefoycudraz.free.fr/reviews/52-cirrus/full.mp3

Edited by kascollet

Share this post


Link to post
Share on other sites

ahem..... une impression de deja vus, un chat noir qui passe deux fois de suite, un glitch dans la matrice...

en tout cas, chouette son ta poullette ou tes doigts, ou les deux en tout cas, c'est cool de decouvrir cette bete, qu'on a facilement tendance à negliger voir pire, du fait de son nom la ou on ne l'attend pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a vraiment qqchose dans le son de cette basse, du genre parfait ..... ça growl comme il faut, jamais ça déborde, toujours un son bien défini sans pour autant tomber dans le hifi/ ou manque de personnalité...

Bref, une bien chouette basse !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sympa ce son. J'aime bien ton dernier SC malgré la rythmique "Indochine" :goute: Le clip monster P est bien sympa aussi.

Il y a une belle présence dans les bas médiums en tout cas.

Par contre, je trouve qu'il y a une différence énorme de son entre les 2 micros. C'est flagrant sur tes clips "micro manche" et "son chevalet grassouillet". C'est pas égalisé pareil j'imagine ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est pas du tout égalisé pareil. Le trois bandes paramétriques, je m'en sers avec joie.

Sur le monster P, les aigus sont quasiment coupés et en parallèle j'ai boosté les haut-médiums (tout en haut de la plage dispo), graves a plat.

Pour le chevalet, tout est à plat sauf les graves boostés à mi-course.

Il faut que je fasse un SC ou je fais mumuse avec la bague des mids, sans toucher au reste. On peut même simuler une wah pour déconner.

Edited by kascollet

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut même simuler une wah pour déconner.

Comme avec un varimid Ibanez

Longtemps louché sur ces basses mais le diapason et le profil du manche ne sont pas pour moi, il faut se rendre à l'évidence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, il faut savoir que le manche est volumineux et que le 35" a des conséquences aussi.

J'avais lu tout ce que j'ai trouvé sur la toile au sujet des Cirrus mais j'avais pas compris que c'était un gros manche à ce point.

Par contre, j'insiste sur le très bon niveau du couple frettage/courbure, on peut vraiment tomber l'action au raz des pâquerettes, sur toutes les cordes, et ça rend cette basse très jouable finalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bizarre ta notion de "gros manche" je n'ai jamais eu cette sensation, je le trouve fin et très facile

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil !

C'est un manche plutôt plat.

Et l'écartement des cordes n'est pas immense, donc même en largeur c'est pas très grand.

Edited by dapl

Share this post


Link to post
Share on other sites

t'est sur que c'est bien une cyrus Kasco la tienne ? :) parce que ça commence à faire beaucoup de differences :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

:lol:

Non, pas de doute, ce sont les mêmes mensurations que celle de Luc (DLJM).

En fait, je me rend compte que je n'ai quasiment eu que des 5 cordes à manche étroit, avec écartement de 16-17 MM au chevalet.

La Cirrus a un "demi-broadneck", d'epaisseur moyenne avec un profil en D qui s'epaissit progressivement du sillet au corps. C'est le premier de ce genre que je joue.

Sur mes ex Warwick, Musicman, Fame/Mayones ou Ibanez c'était du 45/17 (largeur sillet/écartement inter-cordes). Il n'y a que mon ex Bolaers et la Dingwall qui étaient plus larges.

Aussi, le manche de la Cirrus a cette couche de peinture a la noix qui l'epaissit et le rend moins agréable, alors que le bois est nu sur les Cirrus. Ça compte.

Je pense que je vais très bientôt rendre à cette basse sa finition brute d'origine : wengé/noyer powaaaa !

Edited by kascollet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une fois quelle review Kasco ! :)

Un bonheur pour le quidam qui cherche quelques renseignements sur telle ou telle basse. Suffit que tu l'aies possédée pour qu'il dispose d'un avis détaillé.

Ce serait génial que ce soit plus souvent (aussi bien) fait sur tous les fora qui existent sur la basse :)

Et encore une fois quel son et quel jeu ! J'adore !

Tiens, vu qu'on est de la même région je te proposerai bien de faire la review de ma Lakland DJ5 un de ces jours :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça fait plaisir de lire ça :blush:

Comme d'hab, attention a garder l'esprit critique : même si j'essaie d'être le plus objectif possible, ça n'est que mon avis.

Pour la Lak, c'est quand tu veux, mais je ne fais une review que si je peux régler totalement l'instrument comme je l'entends (voire le recorder), sans ça, je ne peux pas dire que j'ai essayé la basse et donc pas donner mon sentiment.

Edited by kascollet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...