Jump to content
AraZel

Le Fond Du Temps

Recommended Posts

gre, je suis devenu ton disciple attitré :wink:

mirak je pense que tu confond, jouer au fond du temps et groove

la définition du groove, n'est pas que jouer du funk, de la soul ou du reggae bien laydback, avec pleins de silence et tout

nan, groover c'est faire respirer la musique que l'on joue, quelle qu'elle soit, pour en faire ressortir le ressenti

ca c'est groover

Comme je t'ai dit dans le message précédent, tu utilises le terme groove de façon "abusive" et bien trop large, alors qu'il est communément entendu pour les musiques qui ont une interpration très africaine du rythme.

Laidback ça n'a rien à voir avec le fait de jouer des silences ou pas. Laidback c'est justement jouer ultra décontract donc avec du ressentit et au fond, c'est la traduction quasi littérale du terme.

Le rock ça mise plus sur énergie, agressivité, et ça n'exige généralement pas une aussi grande subtilité d'interprétation, ça trace tout droit, ça ne s'arrête pas, ça fait du bruit, c'est ça qui caractérise le rock.

C'est du rock, je comprends même pas comment on peut en arriver à discuter ça :Laie_28:

Pour moi un batteur peut groover plus qu'un autre, même dans un contexte rock, par exemple Band of Gypsis vs Experience, cependant je ne qualifierais la musique d'aucun de ces 2 groupes comme de la musique qui groove.

Edited by mirak

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans les cultures, outre afro-américaines, on n'utilise pas le terme groove.

C'est un simple mot mais ça peut jouer (héhé le jeu de mot)

Par exemple dans le monde de la percussion (pour avoir un angle de vue différent) on ressent pas ce groove typique des musique afros, des musiques de danse, mais plutôt de la transe, d'ailleurs ils ont chacun un terme différent (les Indiens, Arabes, Berbères, Africains du centre etc, je n'ai pas retenu les termes)

Une valse bien maîtrisé ça donnera envie de danser (suivant la culture, le contexte, l'éducation etc), mais dire que c’est du groove...

La répétitions cycliques des sonates de piano de Mozart rentrent dans le groove ? même si on reconnait le même principe (Marcus parle de groove chez Mozart, euh je trouve ça exagéré)

Ce terme est trop utilisé exclusivement pour le côté dansant et bougeage de booty/headbanging)

C'est mon point de vue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir survoler le topic, la plupart d'entre vous ont du mal avec cette notion de culture.

J'essaie d'apprendre le groove par la culture black, j’écoute exclusivement de la musique black, quand j'entends Pino avec d'Angelo j'entends surtout toute l'influence soul qu'il traîne avec lui, au fond du temps :p

A part Pino, tous mes zikos préférés sont des blacks, je n'aurais pas le discours à deux balles basé sur la génétique lol, mais sur la culture et plus encore: le fait de s'identifier à une culture ^^

Dans le conscient collectif le groove = funk/soul et ne me dites pas le contraire, d'ailleurs on le voit souvent en étiquette (groupe funk groove etc)

Share this post


Link to post
Share on other sites

y a de sacrés aprioris ici tiens!!!

mirak je te sens un peu sectaire dans ta façon de voir/écouter/entendre la musique, et ses divers genres
Kami, je comprends très bien ce que tu veux dire ce que tu veux dire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le groove, c'est du ressenti. Je serais bien curieux d'en voir une définition claire et précise.

Personnellement, j'ai une culture musicale et des influences musicales très africaines, notamment du fait de mon long passé de percussionniste (percus afro-cubaines).

Comme dit Kamiko, le terme de groove n'est pas employé dans les musiques africaines "classiques", ou traditionnelles, même si l'on ressent cette pulsation, ce truc organique qui fait que la musique "coule"...

Cependant, la notion de groove, ou en tout cas le ressenti que l'on associe au groove, je ne pense pas que ce soit applicable uniquement aux musiques africaines ou afro-américaines. On retrouve beaucoup de morceaux où l'on joue en avant du temps, notamment dans les musiques sudaméricaines, où certains placements légèrement en avant du temps permettent de créer ce "groove" particulier.

Bref. Tout ça pour dire que je suis bien d'accord avec certains des collègues ici...

La dernière chose que j'ai à dire vis à vis de ce débat que je trouve aussi élevé que le taux d'alcool dans une bouteille de limonade, c'est que... Le groove, c'est un mot. Savoir s'il s'applique à telle ou telle culture musicale... au fond, on s'en fout non ? Chaque culture aura ses mots, chaque style aussi, l'essentiel étant que la musique nous parle, d'une façon où d'une autre. Personnellement, je trouve que chaque musique a ses particularités rythmiques, que ce soit les compositions de Dowland, d'Adama Dramé, de Coeur de Pirate, de Michel Camilo ou autres Meshuggah... Que l'on appelle ça groove, ou un autre mot, osef, tant que l'intention rythmique donnée à un morceau est présente et en cohérence avec l'émotion que l'on cherche à transmettre, qu'elle soit amour, haine, colère, ou mélancolie.

My 2 cents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était un peu mon "message", le fait que "groove" soit un mot ça bloque pas mal de paramètres lol

Et les mots c'est important ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes, mais est-ce réellement important de vouloir à tout prix "cataloguer" ou "étiqueter" quelque chose qui existe, mais n'est pas vraiment définissable, et de s'écharper dessus ?

On en rejoindrait presque un débat philosophique et/ou théologique, à force :lollarge:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'a bien une chose que je n'aime pas des masses c'est bien l'étiquetage :p

Disons que le groove c'est quand même assez mystique, difficile à expliquer, et ça peut être subjectif aussi ! Donc chaud la braise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le groove, c'est du ressenti. Je serais bien curieux d'en voir une définition claire et précise.

Personnellement, j'ai une culture musicale et des influences musicales très africaines, notamment du fait de mon long passé de percussionniste (percus afro-cubaines).

Comme dit Kamiko, le terme de groove n'est pas employé dans les musiques africaines "classiques", ou traditionnelles, même si l'on ressent cette pulsation, ce truc organique qui fait que la musique "coule"...

Cependant, la notion de groove, ou en tout cas le ressenti que l'on associe au groove, je ne pense pas que ce soit applicable uniquement aux musiques africaines ou afro-américaines. On retrouve beaucoup de morceaux où l'on joue en avant du temps, notamment dans les musiques sudaméricaines, où certains placements légèrement en avant du temps permettent de créer ce "groove" particulier.

Quelles sont les musiques d’Amérique du sud d'origine non africaine auxquelles tu fais référence ?

Le groove c'est un peu différent du fait que ça "coule".

Par exemple un pianiste, ou même un batteur peu avoir un jeu très délié, coulant, fluide, mais il y aura pas forcément cette dynamique qui fait bouger les fesses.

Un autre musicien peu jouer la même chose à la note prêt, avoir un jeu un peu plus heurté avec plus d'erreurs, un tempo moins fiable, mais garder cette intention dansante.

Le top c'est les deux, mais ça me semble deux notions différentes et indépendantes.

Edited by mirak

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ré-ouverture d'un vieux lien. Je découvre le truc.

Nathan East à la basse... C'est le batteur qui joue au fond du temps ? Ça groove en tous cas....

Share this post


Link to post
Share on other sites

On parlait de batteurs sur la page precedente, les mark giuliana, jojo mayer, et des milliers d'autres grooveurs connus ou non (des jeunes comme jacob collier...drum, basse, et le reste) ont fait mentir les a priori depuis longtemps.....reste tout de meme le poid de la culture, de ce que l'on entend à la radio dés la naissance, ce qui donne à mon sens une "proportion de groove" toujours en faveur des blacks americains.

A noter qu'aujourd'hui, au moins pour jouer avec les meilleurs, ça ne suffit plus d'etre un grooveur comme on l'entendait sur les premiers albums de steevy et la plupart des autres de l'epoque, aujourd'hui notre cerveau s'est habitué à la rigueur des machines......il faut en prime une extreme precision (bon aprés, tout est relatif, tout le monde n'a pas la meme exigence dans ce domaine...et les aptitudes pour entendre/jouer ces subtilités rythmiques)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On parlait de batteurs sur la page precedente, les mark giuliana, jojo mayer, et des milliers d'autres grooveurs connus ou non (des jeunes comme jacob collier...drum, basse, et le reste) ont fait mentir les a priori depuis longtemps.....reste tout de meme le poid de la culture, de ce que l'on entend à la radio dés la naissance, ce qui donne à mon sens une "proportion de groove" toujours en faveur des blacks americains.

A noter qu'aujourd'hui, au moins pour jouer avec les meilleurs, ça ne suffit plus d'etre un grooveur comme on l'entendait sur les premiers albums de steevy et la plupart des autres de l'epoque, aujourd'hui notre cerveau s'est habitué à la rigueur des machines......il faut en prime une extreme precision (bon aprés, tout est relatif, tout le monde n'a pas la meme exigence dans ce domaine...et les aptitudes pour entendre/jouer ces subtilités rythmiques)

C'est qui Steevy ?

Le problème c'est que tout le monde peut pas avoir Clyde Stubblefield pour faire groover son groupe ^_^

Je pense pas qu'on se soit habitué à la rigueur des boites à rythmes, car on y a toujours été sensible.

C'est surtout que les boites à rythmes sont une facilité si on a pas de batteur correct, ou bien une source de créativité avec un controle sur ce qui sera joué, ainsi que sur le rendu.

J'ai jamais entendu de musique traditionnelle africaine jouée électroniquement, mais ça serait intéressant de voir ce qu'il serait possible de faire ^_^

Michael Jackson sur l'album Dangerous à un son très samplé, c'était vraiment une volonté artistique, et à un moins de faire jouer un batteur sur une batterie electronique, ça aurait pas été possible d'approcher un tel rendu.

https://www.soulandfunkmusic.com/safm-related/safm-artist-interviews/242-interview-with-teddy-riley-about-michael-jackson-and-guy.html

J'ai cherché comment était joué le morceau Dangerous en live, et visiblement ils se prenaient pas la tête et balançaient le morceau de l'album.

Edited by mirak

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'exemple ultime dans le dernier album de Jacob Collier :).
Pino à la basse ;).

 

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'avoue avoir un peu de mal  avec la basse décalée  , c'est perso et surement " culturel "   ..  ( j'aime jacob  & pino   pourtant , mais là ça me fait bizarre ) ...

 

sinon , certains parlent d'un autre sujet  dans ce topic !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai aucun plaisir à écouter ça, zéro groove, 

ils ne jouent pas tous le même morceaux, z'ont du mélanger les bandes au mixage :D

  • +1 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/07/2019 à 22:53, AraZel a dit :

L'exemple ultime dans le dernier album de Jacob Collier :).
Pino à la basse ;).

 

 

Je le trouve bien.

C'est vrai que Jacob Collier tend a exagérer les procédés musicaux.

Mais là je trouve ça assez dans les évolutions de ce qui se fait dans la musique soul pointue.

Edited by mirak

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fonds du temps ...c’est un peu comme le chasse au dahu, non ? :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

vous parler du "contre-temps" ou autre chose ? le jeu de basse en contre-temps sur un tempo bien funky c'est top

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Bassdom a dit :

Le fonds du temps ...c’est un peu comme le chasse au dahu, non ? :rolleyes:

tout le monde à couru avec sa basse la nuit avec une lampe ? :D   ....

.

Il y a 1 heure, dipching a dit :

vous parler du "contre-temps" ou autre chose ? le jeu de basse en contre-temps sur un tempo bien funky c'est top

la syncope aussi  :wink:....

 

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fond du temps, c'est quand t'es pas en place. T'as juste à dire "non mais c'est que je joue au fond du temps" 

Personne ne comprendra, mais si tu y mets suffisamment d'aplomb tu paraîtras sérieux. 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, geomath a dit :

Le fond du temps, c'est quand t'es pas en place. T'as juste à dire "non mais c'est que je joue au fond du temps" 

Personne ne comprendra, mais si tu y mets suffisamment d'aplomb tu paraîtras sérieux. 

en gros oui ,      peu importe le style  , qu' il soit  sud américain  ( avec ses contraintes selon le style )   ou bien binaire  ,  que dire du jazz  ? , où la drums ne se sert pas de la grosse caisse ,  mais plus du charley   , pour donner le temps ...

même  du hard ,  avec  un morceau connu ,  va coller  les mises en place ( breaks ), si tu n'es pas  carré dans le temps  ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...