Jump to content
jujube

Marcus Miller

Recommended Posts

Vu à Rennes vendredi. J'étais trop près des enceintes gauches.
Malgré mes bouchons d'oreilles j'en ai pris plein la poire. Bon concert mais comme d'autres déçu par le son. Trop de basses, batteur et clavier en retrait.
Par contre bien pour les soufflants.

Philojulius, il me semble que c'était plutôt deux 4x10

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut

J’étais donc au concert de Lille , devant :Just_Cuz_26:, seul un cab de 4x12 était branché , l'autre certainement de secours , en secours il avait aussi une deuxième JB et un ampli !!!

Le son était hélas beaucoup trop chargé en basse ! ok on va voir Marcus pour en prendre plein la tronche mais la désolé l'ingé son il a merdé :blink: ! effectivement mon impression et la même le son les dernières 30 minutes était meilleur , quand à la fretless Sire une daube ! moi qui était devant je voyais que Marcus grimacé ! certainement écœuré de jouer sur cette merde pour la promo !

Ce qui m'a sidéré c'est ses mains ! moi qui en apprentissage ''encore hein !'' travail les déliateurs , écarteurs , et tout le tralala pour faire "mouve" les doigts bien rigide , je vois le Marcus avec une main figé , crispé et qui te sort des lignes d'une fluidité impressionnantes ! il a une technique du placement de la main qui est pas du tout décrite dans les manuels et non enseigné ! son pouce régulièrement est positionné comme un gratteur ! ses doigts recroquevillé en biais pour jouer la premiére et deuxième cordes  ! tou tpour faire des tendinites en fait !

peut être que avec le temps , il a pris cette posture sans cherché à comprendre , et elle fonctionne , moi sa me donne une bonne claque sur les soit disant conseils et aprioris qu'il faut faire pour soit disant bien jouer !!!! comme quoi c'est bien la preuve qu'il faut laisser sa position naturel faire son oeuvre !

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord avec toi, les défauts peuvent se transformer en atouts et servir le style propre à chacun!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

il faudrait faire un sujet entier sur la main gauche de Marcus Miller, très à plat et par moment en "position" sur un accord. Il ne faut pas oublier que même s'il a eu une solide formation de clarinettiste, issu d'une famille de musicien, techniquement il est autodidacte sur la basse et il s'est mis à la contre très tard. Une ch'tite illustration :

Un notera une certaines influence de Louis Jonhson ou de Larry Graham !

Un autre musicien qui a des positions main gauche très bizarres c'est Jimmy Page. Rien que le voire jouer le couplet de Ramble on, j'ai mal aux doigts :

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Marcus a une équipe para-médical sur le dos, sa posture de jeu est à déconseiller à tous les niveaux au moins pour préserver son système nerveux ^^ (nuque - épaule _ - bras  - main ) .

C'est comme Miles, il s'est créé une hyper-cyphose sévère et un enraidissement de toute sa chaîne musculaire postérieure à cause de sa posture, trop penché en avant ^^ 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

la version album de Run for cover est un des morceaux qui m'a donné envie de faire de la basse. Naïvement, j'ai longtemps cru qu'il utilisait deux basses : une pour l’improvisation du début et une autre pour le slap. Il a fallu que je le voie à Vienne au début de ce siècle pour me rendre compte qu'il utilisait sa vieille JB avec deux techniques différentes : une attaque à la Pastorius sur le micro chevalet pour le début puis sa technique de slap pour le reste.

Pour en revenir à Pastorius, dans l'excellent documentaire Jaco (entièrement produit par Robert Trujillo et dont je possède un exemplaire dédicacé par ses soins), Marcus Miller raconte l'anecdote suivante. Il est arrivé au début des années 80 qu'ils se retrouvent dans le même hôtel. Pastorius l'appelle dans sa chambre en lui disant : come take your lesson ! Marcus va le retrouver avec sa basse et lui joue un truc dans le style slap/funk dont il a le secret. Pastorius aurait répondu : yeah I can do that but I don't want to ! Et Marcus d'expliquer que cela l'a vraiment incité à travailler son propre style plutôt que de copier ... ce qu'il est arrivé à faire avec talent !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×