Jump to content

Sono ou vrai ampli...


Djooh
 Share

Recommended Posts

Salut les gars,

Sujet qui s'adresse à tout les zikos qui font de la scène, étant intermittent j'en fait pas mal et ça fait un moment que je ne joue plus que sur sono, mais je me demande si je vais pas revenir à de vrais amplis, car j'ai l'impression de me faire suer avec les réglages de la sono. Je fais très peu de grosses scènes, 98% de mes dates c'est du bar, resto, hôtel, privé...

J'ai eu un déclic dernièrement sur un gig ou j'étais à la gratte électrique avec un chanteur guitariste qui lui jouait sur son ampli (c'était un plan one shot), j'avais une enceinte de sono avec mon pedal board+simu de cab. J'ai tellement galéré pour m'entendre c'était l'enfer, l'endroit était bruyant mais y'avait pas non-plus grande foule, bref...

Je me suis rappelé qu'à l'époque avec mon petit combo tout lampe de 20w je pouvais jouer avec batteur et tout passait nickel, y'avait du punch et surtout ça passait le mix sans forcer, j'avais aussi constaté ça avec mon stack tout lampe de basse qui avait une dynamique incroyable comparé à du classe D qui pourtant était bien plus puissant. 

J'ai aussi l'impression que c'est valable avec les amplis acoustique, là le gratteux avait un petit combo de 150w et ça sortait très bien, le son était aussi bien meilleur que quand il joue en direct sur sono (RCF Art712). Cette même sono que nous utilisons en trio.

Voilà, j'aimerai vos avis par rapport à vos expériences de scène, si vous avez pu faire du comparatif en direct, et aussi les gars avec qui vous jouez si vous avez pu échanger sur la question, merci.

Link to comment
Share on other sites

J'ai essayé comme beaucoup de jouer direct sur sono ! E passant par un boîtier DI et aussi en passant par un multi effet avec simulation d'ampli de cab...

Je préfère nettement avoir un ampli basse, même si celui-ci est repiqué quand c'est nécessaire !

Je ne retrouve pas un son de basse qui me plaît en passant direct sur sono, il y a toujours un son "caricatural" avec des graves et aigus et pas de mediums caractéristiques d'un ampli !

J'ai un combo Markbass et un 2 corps Gallien+Markbass... j'envisage d'acheter un petit ampli pour des sessions Jazz en trio et autres interventions dans des petits lieux !

 

 

  • +1 4
Link to comment
Share on other sites

@jaydee, ben ouais c'est le même constat que je fais, et pourtant dieu sait si j'ai gasé, j'ai eu un tas de trucs dont un Kemper aussi que je me suis efforcé de garder plusieurs années et testé dans pleins de config, y'a un truc qui est perdu dans le résultat et qui semble faire toute la différence. Là j'ai gasé un Two Notes Cab M+, pas encore testé en gig, mais c'est sûr qu'au casque à la maison et pour le studio c'est merveilleux.

@BASS13013, c'est pas vraiment le sujet en fait, alors oui pour s'entendre ça résout les problèmes, mais ce dont je parle c'est vraiment une partie du spectre/dynamique du vrai ampli qui est perdu quand on passe en direct sono, et ce même avec des simu et là je parle de façade. D'ailleurs même sur les gros concerts, 99% des pros ont leurs amplis repiqués sur scène à l'ancienne, alors qu'il y a tout aujourd'hui pour ne plus avoir à le faire. Alors oui les roadies sont là pour ça, mais je pense quand même que la vérité est ailleurs.

D'ailleurs ceux qui font de grosses scènes sont les bienvenue aussi pour partager leur avis.

Link to comment
Share on other sites

D'ou les grosses DI à tube style broughton ou noble , gros son en facade avec de la dynamique et un régal en IEM bien sur sans aucune cochonnerie de simulation de cab ....

Après j'utilise quand même derrière moi  un SL112+TH500 mais finalement c'est juste pour la sensation de vibration supplémentaire qui est la cerise sur le gateau et le complement parfait de ce que j'ai dans mon IEM.

Jamais eu autant de plaisir à jouer que depuis que j'utilise cette config et pourtant j'en ai eu des configs en 20 ans .....

Le point fort c'est que tu as tous les soir le même son indépendamment de l'acoustique souvent pourrie du lieu ...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Profil similaire au tien, intermittent du spectacle, la majorité des scènes nous nous sonorisons nous même.

Jauge entre 50 et 300 personnes en moyenne.

Je suis passé (comme mon guitariste) en direct sono.

Avec un retour, le son de basse est souvent un peu clinique en effet, on ressent pas l'effet de rondeur et l'effet pousse cul d'un ampli. La solution pour moi est de mettre le sub de mon côté. Je récupère comme ça la vibration qui manque.

Avec un ampli, le son est plus défini, mais des qu'il y a un sub sur la face, les vibration du sub me font perdre le son de l'ampli.

Si j'utilise l'ampli basse en direct pour faire le son de face, les basses sont ridicules des qu'on recule un peu (j'ai un 1*12 pouces)

Aujourd'hui j'utilise des ear, sans ampli et cest juste parfait. Son de plateau plus faible, moins de fatigue auditive, son précis. C'est le top

Pour les toute petites jauges a faible volume je prend parfois un retour au lieu des ears, en fonction des envies.

Et aussi dans les spectacle ou j'ai besoin d'entendre les réactions du public

 

Sur les grosses scènes ou il y a un technicien son, l'ingénieur du son prend le son de la basse via DI dans 99 pourcent des cas. L'ampli sert de retour mais a chaque fois les sub de la façade me pourrisse le rendu de l'ampli en guise de retour et je demande de la basse dans le retour.

Pas encore essayé les ears sur de grosse scènes, mais cest sans doute la meilleures solution....

Bien entendu cela n'est pas une vérité générale et correspond simplement a ma façon de faire, dans le style de musique que je fais.

  • Like 1
  • +1 1
Link to comment
Share on other sites

Un backbeat? 
Mais on dérive du sujet…

Si on ne parle que du ressenti « bassistique », il n’y a pas photo, c’est l’ampli qu’il nous faut. Si on parle de son de « groupe », le direct to sono permet une meilleure gestion de l’homogénéité et de la cohérence d’ensemble. Et ce, sans la pollution sonore (repisse) des amplis sur le plateau.

Tout dépend des circonstances du live.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Le 09/11/2022 à 13:32, bassmasta a dit :

D'ou les grosses DI à tube style broughton ou noble , gros son en facade avec de la dynamique et un régal en IEM bien sur sans aucune cochonnerie de simulation de cab ....

Tiens je connaissais pas, c'est bien celle-là ?

https://nobleamps.com/preamps/

Link to comment
Share on other sites

Le 09/11/2022 à 17:56, BASS13013 a dit :

Un backbeat? 
Mais on dérive du sujet…

Si on ne parle que du ressenti « bassistique », il n’y a pas photo, c’est l’ampli qu’il nous faut. Si on parle de son de « groupe », le direct to sono permet une meilleure gestion de l’homogénéité et de la cohérence d’ensemble. Et ce, sans la pollution sonore (repisse) des amplis sur le plateau.

Tout dépend des circonstances du live.

Je suis d'accord avec toi, entre un ampli guitare et un ampli basse sur scène et du direct sono, la cohésion d'ensemble du son de façade est bien plus facile en direct sono.

Les auditeurs vous disent merci

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 09/11/2022 à 11:59, jaydee a dit :

J'ai essayé comme beaucoup de jouer direct sur sono ! E passant par un boîtier DI et aussi en passant par un multi effet avec simulation d'ampli de cab...

Je préfère nettement avoir un ampli basse, même si celui-ci est repiqué quand c'est nécessaire !

Je ne retrouve pas un son de basse qui me plaît en passant direct sur sono, il y a toujours un son "caricatural" avec des graves et aigus et pas de mediums caractéristiques d'un ampli !

J'ai un combo Markbass et un 2 corps Gallien+Markbass... j'envisage d'acheter un petit ampli pour des sessions Jazz en trio et autres interventions dans des petits lieux !

 

 

Pareil ! pour que le son me plaise , ça passe par un bon ampli de basse sur scène , mais j'ai toujours de grandes difficultés à retrouver le même son en façade et je me suis rendu compte que même si l'ampli sur scène ne sert que de retour  , il faut tout de même des watts et il ne faut pas que ce soit une casserole .  J'ai joué plusieurs fois sur des scènes où le sondier m'avait dit " te bile pas , il y a déjà l'ampli de basse sur scène " , 3 fois avec un petit combo HARTKE et une autre avec un combo MARKBASS et ce n'était pas du tout à mon goût : je n'ai pas pu sortir un son de basse correct et je me suis aperçu que même repiqués ces amplis avouaient vite leurs limites . Au point que ces 2 marques pourtant réputées sont aujourd'hui pour moi dans la catégorie "mauvais" . J'amène systématiquement maintenant mon matos : du TRACE ELLIOT ou du BOSE , avec au minimum 300W . Et un ampli de 300W à faible volume envoie une autre dynamique qu'un HARTKE de 100W à mi-volume ! Et puis quand "l'ingé-son" n'a rien d'un ingénieur , qu'il n'est pas foutu de sortir un son correct et qu'il me gonfle trop , je débranche son câble , j'envoie les chevaux et basta !  

  • +1 1
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Hello djooh , ça fait des années que je joue en direct sono les 3/4 de mes lives (100/an) . C'est juste une question de commodités et d'obligation . Mon gratteux fait pareil , on utilise tout les 2 des preamplis D.I tech 21 .  Honnetement je préfère bien sur jouer avec mon ampli , y a pas photos niveau ressenti , sensation et qualité sonore (si on a un bon ampli) .  Après quand on joue beaucoup et en condition pro , il faut faire des concessions et prendre aussi le moins de matos possible surtout dans les petits endroits . Je joue un peu comme toi djooh , resto , pub , plage, hotel , mariage , privé et c'est pas toujours facile ... J'utilise des ears pour les cas extreme . Je trouve que c'est plus simple d'avoir un bon son homogene quand il n'a pas d'ampli et que tout le monde est sur la sono , ça se complique un peu si y a un batteur . 

La base en direct sono est d'avoir une très bonne sono , sinon ça va etre une bouillie ... 

 

  • Like 1
  • +1 3
Link to comment
Share on other sites

Sérieusement, un petit combo 10" minimum pour le plaisir de bien s'entendre c'est pas ma fin du monde -_-

Avec un peu de moyen go Phil Jones où mieux GR bass et là, pour 7kg tu as un 210 de 500 watts, la tête d'ampli dans la housse 

 Le van se porte facilement à une main et en transports en commun (mon PJB V2 pèse 7,5 kilos et il est très facile à déplacer . 

 

Au moins avec ça tu as.au mieux un minimum de graouh :)

Edited by Kamiko
Link to comment
Share on other sites

Le 10/11/2022 à 14:55, greg a dit :

 Après quand on joue beaucoup et en condition pro , il faut faire des concessions et prendre aussi le moins de matos possible surtout dans les petits endroits . Je joue un peu comme toi djooh , resto , pub , plage, hotel , mariage , privé et c'est pas toujours facile ... J'utilise des ears pour les cas extreme .

 

 

Tu as tout dis.

Si tu es amateur et fait 10 concert par an, prend ton ampli

Si t'es pro et fait des zeniths, et a un roadie, prend ton ampli

Si t'es pro et fait du resto, bar, entreprise, etc joue en direct sono.

Link to comment
Share on other sites

Malheureusement, j'ai remarqué avec les années que le son que j'avais sur scène influençait vraiment mon jeu.

Son pourri = mauvais trip = pas dedans...

Super son  = émulation = super ressenti = super concert.

 

Résultat, je me suis jamais fait au scène ou je n'avais pas d'ampli. Y'a rien à faire, un retour, aussi bon soit-il, ne me donne pas la sensation d'un bon baffle derrière moi.

 

Au final, j'ai un 1x12 tout petit pour les bars, resto et autres... et un bon 2x12 pour les grosses scènes et ça me va bien comme ça.

 

Dans 99% des cas l'ingé son me reprends juste la DI de ma tête. Une seule fois, j'ai vu un gars repiquer le son avec un micro devant mon baffle mais il a demandé à ce que l'ampli soit hors de la scène... donc super pour la façade mais pas top pour moi.

 

Je précise aussi que les ears ne sont pas envisageables pour moi. Etant malvoyant, c'est juste impossible de me couper en plus du monde en portant des bouchons.

;)

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 10/11/2022 à 18:37, arbazer a dit :

Si t'es pro et fait du resto, bar, entreprise, etc joue en direct sono

Le pro des bars est feignant :D.
En pratique, il y a un peu de tout niveau matos.

Pour moi, entre prendre un ampli qui sonne comme je veux et passer du temps à programmer un multi avec une simulation d'ampli pour avoir le même son plus porter le retour, le choix est vite fait.
En plus, s'il faut plus de son, repiquer un ampli, c'est pas compliqué.

C'est pas parce que c'est du boulot qu'on ne doit pas se faire plaisir un minimum et en plus ça se ressent sur la prestation.

En vrai, tant qu'il n'y a pas de contraintes fortes du style "pas de son sur scène" ou "pas de place pour le matos", tout marche.

Edited by MrMoe
  • +1 2
Link to comment
Share on other sites

:lol:

Alors personnellement, le cheminement des me passer d'ampli et de passer au ear ne c'est pas fait suite au suivi d'un phénomène de mode, mais simplement en faisant des essais lors de concerts (intermittent depuis 8 ans maintenant, ça laisse le temps de tester des trucs)

Je suis passé d'un guitariste qui jouait trop fort avec son ampli, avec un son très directif qui faisait que le public en face de l'ampli saignait des oreilles, à un guitariste avec simulation qui sortait que dans la face.

Le son etait plus facile à faire, les retours publics plus positif quant au volume.

Après on a eu un bon sub et j'ai commencé a me repiquer, plus a essayer de plus prendre l'ampli, et au final cest la solution qui me convenait le mieux.

Puis après plusieurs dates avec des sons plateaux fort, j'ai essayé les ear pour voir, et voilà...

 

 

Édit : et l'aspect de l'encombrement est aussi hyper important, si on peux faire une seule voiture au lieu de deux, on limite les frais, cest pas négligeable quand c'est ton métier

Edited by arbazer
ajout critères
  • +1 2
Link to comment
Share on other sites

Cela fait tellement d'années qu'à la maison je joue au casque que je n'ai même plus de véritable ampli aujourd'hui...

Actuellement je travaille dans un orchestre avec plus de 50 dates annuelles et on bosse exclusivement en ear monitor.
Donc préparer mon son à la maison et avoir sur toutes les dates le même rendu peu importe la scène c'est OK en fait.
D'ailleurs l'ingé son de l'orchestre qui en a vu passer des zigotos n'a jamais tari d'éloge sur la constance et le rendu de mon son... Alors que je lui envoie un signal provenant d'une Darkglass Photon ! Avec les IRs de la pédale et la multitude de réglages j'arrive à proposer quelque chose de cohérent qui satisfait aussi bien aux exigences de la façade que de mon ressenti perso et celui de mes collègues.

Mis à part cet orchestre, dès que j'ai un plan où je dois être repiqué même en bar, je passe par une Markbass Superbooster qui émule très bien ce que j'attends d'un ampli avec le filtre VLE... Rendu qui au passage est possible à obtenir sur mes Darkglass (ADAM et Photon), et qui constitue mon son "jazz/world".

Enfin si vraiment je dois jouer amplifié j'ai toujours une ou deux enceintes Behringer Eurolive B208D.
J'avais un Ibanez Promethean qui m'a suivi un moment... Il faisait parfaitement le taff c'est vrai.
Si je dois reprendre un ampli ce sera probablement un système à un ou deux baffles (10" ou 12") + tête, ou bien carrément un combo type Markbass Ninja qui se suffit à lui-même.

Au final, s'il y a une offre côté préamp/DI avec différentes technologies (IRs, lampes etc.), c'est pas pour rien ! C'est sûr que ça s'inscrit davantage dans une logique de sonorisations avec retours in-ear...
Les pédales type Darkglass ADAM/Photon/Infinity ont l'avantage de proposer un routing potentiellement différent sur les 3 sorties possibles : on peut très bien envoyer en XLR un signal bien compressé avec cab sim disto etc... Et en parallèle envoyer à l'ampli un son débarrassé de tout ça pour profiter pleinement des qualités de notre ampli sur scène (quand on en a un).

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

J’ai vu et joué dans des orchestres avec pour tous des ears monitor. 
Alors quand tu joues t’as un son dans les oreilles plutôt propre. Y a aucune pression acoustique et aucun graves qui poussent dans le dos avec des décibels.

des db qui font que la basse prends un gros sustain dans le bas et qui font que t’as pas besoin de beaucoup jouer, enfin j’me comprend… surement l’addition de l’ampli, des wedges, de la face… 

Alors tout ça arrange bien la logistique de n’avoir aucun son sur scene mais en façade c’est d’une crudité bien palichone. J’ai vu des bons musiciens qui sont a fond dedans sur scène avec surement un gros son surement dans les oreilles. Gros jeu de scene pendant un solo de  guitare par exemple mais en façade on comprend rien. Rien ne perce, c’est cru, inintelligible et sans saveur. Dichotomie totale entre les bulles individuelles sur scene et la realite de ce qui se passe. C’est un constat que je fais. 

Ce constat c’est : pas d’ampli sur scene, ça sonne pas. Alors c’est juste empirique mais j’ai pas encore entendu de contre exemple pour ne pas me rendre perplexe. 
 

si tu arrives à un bon résultat, bravo. Moi j’ai pas encore trouvé quelque chose de juste satisfaisant. 
Apres faut peut etre descendre de scene avec les hf pendant le concert pour ecouter sans les ears et entendre cette dichotomie. Tu l’as fais ?

Link to comment
Share on other sites

Le 11/11/2022 à 09:20, gre a dit :

Ce constat c’est : pas d’ampli sur scene, ça sonne pas. Alors c’est juste empirique mais j’ai pas encore entendu de contre exemple pour ne pas me rendre perplexe.

Si le mec qui fait le son est mauvais, le son sera mauvais.... avec ou sans ampli

 

Le 11/11/2022 à 09:20, gre a dit :

si tu arrives à un bon résultat, bravo. Moi j’ai pas encore trouvé quelque chose de juste satisfaisant. 

Apres faut peut etre descendre de scene avec les hf pendant le concert pour ecouter sans les ears et entendre cette dichotomie. Tu l’as fais ?

Nous faisons les balances en HF, dans la fosse.

  • +1 2
Link to comment
Share on other sites

Le 11/11/2022 à 09:20, gre a dit :
Ce constat c’est : pas d’ampli sur scene, ça sonne pas. Alors c’est juste empirique mais j’ai pas encore entendu de contre exemple pour ne pas me rendre perplexe. 
 

 

@arbazera tout dit au-dessus…

si tu envoies un bon son, et que le sondier est bon, le son sera excellent en retour comme en façade, avec ou sans ampli. 
De plus, le travail sera d’autant plus réussi que le technicien n’aura pas à gérer la repisse et les directivités aléatoires des amplis sur scène. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...