Jump to content

Les ramasseurs de champignons, c'est par ici !


fbassman
 Share

Recommended Posts

Salut à tous,

 

Des cueilleurs ici ?

J'en suis, et ça donne à plein en ce moment par chez moi. En une heure à deux, on a fait 2 kg de trompettes de la mort et quelques cèpes. La nuit nous a pris...

 

J'ai eu du mal à me trouver un super coin à moi de trompettes, mais là, j'en tiens un bon.

Cette semaine, un premier pied de mouton à sorti le nez dans mon coin à cette espèce.

Sinon, des coulemelles en pagailles, en chapelure et frit, c'est topissime. 

On a découvert aussi des espèces qu'on osait pas ramasser avant et avec lesquelles on s'est régalé : les cèpes à pied rouge (attention à ne pas les confondre avec le bolet de Satan), et les lacaires améthystes, tous violets.

 

 

Et les chanterelles à tubes arrivent à plein;

 

Bonne cueillette !

Edited by fbassman
Link to comment
Share on other sites

Ah ça fait rêver !

J'ai toujours voulu faire la cueillette des champignons mais je n'y connais rien et je n'ai jamais osé me lancer.
J'ai même failli acheter un guide sur le sujet mais je ne pense pas que ça soit la meilleure manière de procéder.
Il faudrait surtout que je trouve quelqu'un vers chez moi qui s'y connait et que je pourrais accompagner.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Exactement, c'est ça la bonne démarche. Les guides (livres) sont plus ou moins bien fait et des risques de confusions existent, je déconseille.

Il faut y aller avec quelqu'un qui connaisse. La règle est de ne ramasser que ce que l'on est sûr.  Y aller plusieurs fois avec lui, apprendre à bien les identifier. Au début, une ou deux espèces c'est bien suffisant pour s'amuser et se régaler.

Les coulemelles (lépiote élevée), sont assez faciles à reconnaitre et peu de risques de confusion avec celle là (sauf une ou deux, mais petites).

 

Un seul bolet est mortel (bolet de Satan), et il est facilement identifiable. Tous les autres sont soit bons, soit sans intérêt.

Il y a des sorties mycologiques avec des guides en foret. Ça vaut le coup tant que le gars ne vous abreuve pas de toutes les espèces qu'il va croiser.

 

Bref, c'est un vaste monde les champignons. Il y a peu d'espèces vraiment mortelles mais il faut bien les reconnaitre. Certains autres sont bons (voir délicieux), à condition de bien les cuires (comme le bolet à pied rouge).

Eviter les champignons crus...

 

Edited by fbassman
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Avec ma femme, on en ramasse quand même pas mal.

Du coup, on s'est acheté un déshydrateur. Ça coute pas cher, et avec ça on a des champignons pour toute l'année. Et en soi, ils sont encore bien meilleurs déshydratés, leur gout est décuplé, il faut le savoir. Quelques uns dans un fond de crème fraiche pour accompagner pâtes, viandes etc.. c'est un régal.

Ce qui ne nous empêche pas d'en manger quelques frais à chaque cueillette.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Idem, toute mon enfance avec mes parents.

Hélas, de mon coté, j'ai pas donné la passion à mes enfants. Tant pis.... moi elle est intacte. Et ma femme est de la même école, alors on y va tous les deux et on adore la cueillette.

L'été, on fait les escargots et fin de printemps, les asperges vertes (qu'elle m'a fait découvrir, dans les rangs de vignes non traités).

Edited by fbassman
Link to comment
Share on other sites

Le 04/11/2022 à 10:42, fbassman a dit :

Du coup, on s'est acheté un déshydrateur. Ça coute pas cher, et avec ça on a des champignons pour toute l'année. Et en soi, ils sont encore bien meilleurs déshydratés, leur gout est décuplé, il faut le savoir.

Ah tiens, ça m’intéresse ça. J'aime bien les champignons mais mon coin en est pauvre sauf pour une espèce, la pleurote des sables, bonne (sans que ce soit dingue) mais comme on peut s'y attendre vu son nom et l'endroit où elle pousse, pleine de sable. C'est chiant à nettoyer et il suffit de quelques grains pour gâcher le plaisir en bouche.
En parallèle, j'ai été plusieurs fois tenté de m'acheter ces kits pour faire pousser des champignons dans sa cuisine. Ce sont des pleurotes aussi, d'une autre variété, et ce qui m'a jusqu'à présent empêché de passer le pas c'est que ce ne sont quand même pas les champignons les plus goûtus. Mais si en les déshydratant ça les renforce, en plus de pouvoir les stocker un peu, ça relance l’intérêt. Et sans sable...

Le 04/11/2022 à 10:28, Gaffophone a dit :

Il faudrait surtout que je trouve quelqu'un vers chez moi qui s'y connait et que je pourrais accompagner.

En effet c'est le mieux. Surtout que lui pourra te dire "là il y en a, à toi de jouer", tandis que si tu va dans un endroit au pif sans trop savoir si tu peux en trouver, tu risque fort de rentrer bredouille. chercher les champignons demande quelques connaissances (type de terrain, de végétation, etc...) mais surtout de la pratique, du flair, qui ne s'acquiert qu'en le faisant.
Le problème ça va être de trouver un bon ramasseur qui veuille bien te faire partager ses coins :D
Quand j'étais gamin, le père de mon meilleur pote était (est toujours, je crois) un éminent chasseur de champignons. Là où nous habitions il y avait de tout et notamment des cèpes et des girolles. Les samedi après-midi d'automne, il partait en forêt avec une petite carriole qu'il remplissait et allait ensuite vendre aux restos du coin.
En tant qu'ami de son fils j'avais l'insigne honneur de parfois l'accompagner et donc de connaitre ses coins. Mais un autre voisin, avec qui il était en bon termes, avait une fois essayé de le suivre pour repérer ses coins... le chasseur de champignons s'en est aperçu et la semé dans la forêt.

Edited by Caribou
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Je ne ramasse que des cèpes et des trompettes de la mort.

J'ai un coin en particulier, mais pour donner une idée, en 2h, j'ai deux grands paniers en osier plein :buba:

Une année j'ai fais 18 Kg, en 2-3 fois. Je ne fais pas sécher par contre ( le goût change un peu trop quand on les mets en ligne ), mais j'ai pas testé le déshydrateur. J'enlève toujours les poumons qui n'ont aucun intérêt gustatif.

Sinon c'est simple, les cèpes, pas possible de se tromper. Forêt de chênes.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

18 kg... j'hallucine là !! Bravo.

Pour les trompettes, j'ai mais des années à me trouver un coin à moi. De temps en temps on y allait avec une copine qui a ses coins, mais bien sûr, on y allait pas sans elle (c'est à dire pas très souvent).

Et puis il y a 3 semaines, on a prospecté une autre forêt pas très loin et on en a trouvé pas mal. Hier, 2 kg en 1 heure. C'est vrai que quand ça donne ça, c'est terrible.

Par contre, les cèpes/coulemelles/pieds de mouton, j'ai un autre coin.

Et un autre pour les girolles (j'en trouve très peu) et encore un autre pour les chanterelles (jaunes ou en tubes).

On a beau y aller souvent et bien connaitre quelques espèces (dont les mauvais), ça n'empêche pas de se faire avoir comme des débutants.

Hier soir, avec les cèpes qu'on avait, ma femme a voulu en manger un peu crus. Ben oui, des carpacios de cèpes, ça se sert parfois en restaurant, avec une pointe d'huile d'olive et de gros sel.

Et bien mauvaise idée... peut être en a t-elle mangé un peu trop (un demi gros pied et un petit bouchon de Bordeaux), mais elle a été malade comme pas possible 30 mn après et une partie de la nuit. Grosses douleurs abdominales.

Ce n'est qu'en regardant sur le net que j'ai vu qu'IL NE FAUT PAS CONSOMMER DE CHAMPIGNONS CRUS. A peu près tous.

On a vraiment flippé et à deux doigts d'appeler le centre anti poison. Donc, attention, toujours cuire ses champignons avant de les consommer.

Pour la déshydratation, pas de soucis, ça monte à 70 ° pendant des heures, jamais de problèmes. Sauf pour certaines espèces dont le cèpe à pied rouge qui est toxique non cuit, mais délicieux après 20 mn de cuisson (une tuerie qu'on vient de découvrir).

Edited by fbassman
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ah oui, on a aussi découvert cette année le Bolet Bai, qui est formidable avec un gout de frites.

Quand on allait chez le cousin de ma femme, qui habite vers Toulouse/Montauban, il nous a fait découvrir l'Oronge (Amanite des Césars), réputé roi des champignons. Très bon gout de patate frite lui aussi. Mais y en a pas dans le Maine et Loire, c'est que dans le Sud.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...