Jump to content

5 exercices pour améliorer son tempo !


Recommended Posts

Salut à tous,

Je viens de sortir une nouvelle vidéo pédagogique qui présente 5 exercices pour bosser son tempo.

J'ai pris des cours avec Franck Agulhon ce mois-ci et il est super fort pour ce genre de choses. Un vrai bonheur de jouer avec lui en tant que bassiste :).

J'ai utilisé des images enregistrées pendant les cours pour faire la vidéo du coup.

Dites moi si vous avez des questions ;).

 

  • Like 7
  • +1 1
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, mirak a dit :

Tu as déjà tenté de jouer avec ton batteur en étant le seul à avoir le click dans l'oreille ?

 

Oui mais il faut jouer une ligne de basse dans laquelle il y a beaucoup d'informations sur le débit pour que ça marche.

Si tu joues des blanches, c'est vraiment compliqué :).

Généralement, la basse se pose sur la batterie donc c'est plus logique que le batteur ait le clic je pense.

  • +1 1
Link to post
Share on other sites

Tous les exercices pour intégrer mentalement une pulsation ou un débit sont bon à prendre!

Cette série est de la même veine mais plus progressive et "accessible" selon moi: 

 

 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
Le 03/04/2021 à 08:42, AraZel a dit :

Oui mais il faut jouer une ligne de basse dans laquelle il y a beaucoup d'informations sur le débit pour que ça marche.

Si tu joues des blanches, c'est vraiment compliqué :).

Généralement, la basse se pose sur la batterie donc c'est plus logique que le batteur ait le clic je pense.

Ca sera plus facile quand c'est la batterie qui a le click, mais quand on met le click sur le & ou des doubles croches, on est plus là pour faire du facile :p

Je pense le gros intérêt c'est d'entrainer le batteur à écouter la basse et à forcer le bassiste à être très en place.

En fait il y a des moments aussi où le batteur se lâche et on voit bien qu'il perd trop le tempo, et là on ne peut pas raisonablement le suivre, donc je pense c'est une sorte de symbiose.

Edited by mirak
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Duween a dit :

Tous les exercices pour intégrer mentalement une pulsation ou un débit sont bon à prendre!

Cette série est de la même veine mais plus progressive et "accessible" selon moi: 

La série est super !
Il reprend vraiment depuis le début.
Les exercices que je propose sont plutôt à faire une fois que tu as fais tous ces exercices "de base".
Il y a peu de ressources en français pour ça d'où l'intérêt de le faire pour moi.

 

il y a 29 minutes, mirak a dit :

Ca sera plus facile quand c'est la batterie qui a le click, mais quand on met le click sur le & ou des doubles croches, on est plus là pour faire du facile :p

Je pense le gros intérêt c'est d'entrainer le batteur à écouter la basse et à forcer le bassiste à être très en place.

En fait il y a des moments aussi où le batteur se lâche et on voit bien qu'il perd trop le tempo, et là on ne peut pas raisonnablement le suivre, donc je pense c'est une sorte de symbiose.

Je pense qu'il n'y a pas mieux que les exos de la vidéo pour ce forcer à jouer très en place (en ayant tout les 2 le clic).
Le métronome n'étant pas sur les temps, il fait entièrement partie du groove. Dès que l'un des 2 se décale un peu, ça ne fonctionne plus.
Dans les extraits que j'ai choisi, j'ai pris les meilleurs moment. Ceux où la "symbiose" était là.
Si tu écoutes bien les extraits, quand Franck "se lâche", c'est toujours très clair sur le placement. C'est parce qu'il a un très bon tempo ! Et c'est d'abord un travail personnel.
Si le batteur n'a pas un super tempo et qu'en plus tu prends seul le clic, c'est plus de la torture qu'autre chose :D.
 

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, AraZel a dit :

Je pense qu'il n'y a pas mieux que les exos de la vidéo pour ce forcer à jouer très en place (en ayant tout les 2 le clic).
Le métronome n'étant pas sur les temps, il fait entièrement partie du groove. Dès que l'un des 2 se décale un peu, ça ne fonctionne plus.
Dans les extraits que j'ai choisi, j'ai pris les meilleurs moment. Ceux où la "symbiose" était là.
Si tu écoutes bien les extraits, quand Franck "se lâche", c'est toujours très clair sur le placement. C'est parce qu'il a un très bon tempo ! Et c'est d'abord un travail personnel.
Si le batteur n'a pas un super tempo et qu'en plus tu prends seul le clic, c'est plus de la torture qu'autre chose :D.
 

Pour moi si le batteur ne peut pas jouer avec un bassiste qui a le click (un click simple sur le temps déjà), il ne peut pas y avoir de symbiose, car ça veut dire qu'il ne peut pas s'ajuster à la basse, et ça me parait compliquer d'avoir une symbiose si c'est à sens unique.

 

 

Link to post
Share on other sites

Ce qui guide, c'est toujours les oreilles. Le clic, c'est juste un outil.
J'ai l'impression qu'il y a plusieurs problématique qui se mélangent dans ton propos.
Pour quel raison musicale voudrais-tu tenir le batteur avec un clic que lui n'entend pas?

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, AraZel a dit :

Ce qui guide, c'est toujours les oreilles. Le clic, c'est juste un outil.
J'ai l'impression qu'il y a plusieurs problématique qui se mélangent dans ton propos.
Pour quel raison musicale voudrais-tu tenir le batteur avec un clic que lui n'entend pas?

Bah la réponse est dans l'exercice que je suggérais.

D'une façon générale, pour moi le tempo n'appartient à personne.

Je pense que la basse ne fait pas que généralement se poser sur la batterie, car ça dépend des batteurs, des bassistes, et aussi du style, ou du passage d'un morceau.

Un bassiste doit aussi savoir driver, et un batteur doit aussi savoir écouter les autres, en particulier la basse.

Quand on est parti pour faire des exercices au métronome, donner le click au bassiste seulement, je trouve que c'est un exercice utile.

 

 

Edited by mirak
Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, AraZel a dit :

Les exercices que je propose sont plutôt à faire une fois que tu as fais tous ces exercices "de base".

C'est bien ce que je voulais dire ;-)

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, mirak a dit :

Bah la réponse est dans l'exercice que je suggérais.

D'une façon générale, pour moi le tempo n'appartient à personne.

Je pense que la basse ne fait pas que généralement se poser sur la batterie, car ça dépend des batteurs, des bassistes, et aussi du style, ou du passage d'un morceau.

Un bassiste doit aussi savoir driver, et un batteur doit aussi savoir écouter les autres, en particulier la basse.

Quand on est parti pour faire des exercices au métronome, donner le click au bassiste seulement, je trouve que c'est un exercice utile.

Je suis d'accord, mais tu n'as pas besoin d'un clic pour faire tout ça d'où ma question.
Pour quel raison musicale voudrais-tu tenir le batteur avec un clic que lui n'entend pas?
En quoi l'exercice est utile?
Car si tu es seul à avoir le clic, ça t'isole. Tu joues ta ligne de basse avec ton clic et il vaut presque mieux ne plus du tout écouter le batteur pour pas bouger.

Cette vidéo est intéressante pour le travail du placement et des sensations de "drive"

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, AraZel a dit :

Je suis d'accord, mais tu n'as pas besoin d'un clic pour faire tout ça d'où ma question.
Pour quel raison musicale voudrais-tu tenir le batteur avec un clic que lui n'entend pas?
En quoi l'exercice est utile?
Car si tu es seul à avoir le clic, ça t'isole. Tu joues ta ligne de basse avec ton clic et il vaut presque mieux ne plus du tout écouter le batteur pour pas bouger.

Cette vidéo est intéressante pour le travail du placement et des sensations de "drive"

 

Si t'es seul à avoir le clic ça t'isole pas plus qu'un batteur qui est seul à avoir le clic, donc je vois pas bien où est le problème.

Etre seul à avoir le clic ça oblige à comprendre que le batteur n'est pas le détenteur du tempo, et ça oblige à faire preuve de plus de rigueur rythmique, à mieux illustrer le beat, à mieux articuler le rythme, pour que ça soit clair pour le batteur, et qu'il puisse être à l'aise et en confiance.

Perso je trouve ça intéressant.

Mais la source de l'incompréhension semble venir du fait que ton opinion est que "le bassiste se pose sur la batterie", mais personnellement ce n'est pas mon point de vue, car je pense que ça dépend du style, des musiciens, de ce que commandent les morceaux.

Edited by mirak
Link to post
Share on other sites

Débat intéressant...

Quand j'ai débuté j'étais plutôt du genre à essayer de tenir le truc coûte que coûte, que ça soit en termes de tempo et de structures... Quitte à passer pour un rabat-joie.
Et puis j'ai fini par accepter que si je voulais jouer avec du monde, il fallait un minimum s'adapter, et pour cela s'en tenir à des conventions que la plupart des musiciens comprennent et acceptent eux aussi !
Se reposer sur la batterie en fait partie, mais le pré-requis, c'est que le batteur soit régulier... Un batteur qui commence à "interpréter" alors qu'on lui demande de tenir la baraque, il ne me revoit pas de sitôt... Et l'inverse est aussi vrai ! Si je n'étais pas capable de tenir un groove régulier sur 2 notes, je ne pense pas qu'on me rappellerait, et que j'aurais des projets malgré le CoVid :goute:

En revanche je suis preneur d'exemples de genre musicaux où c'est la batterie qui se repose sur la basse...

Être capable de lancer un groove et faire en sorte que le batteur ait une bonne info pour venir se greffer dessus, c'est un truc qui à mon sens différencie un bon bassiste d'un bassiste qui a encore des progrès à faire... Mais une fois le truc lancé, ça permet au batteur de garder le cap, de maintenir le tempo pour l'ensemble du groupe, et éventuellement au bassiste de pouvoir alléger ou renforcer le groove.

Au passage, depuis que je suis intermittent, et que j'ai accumulé pas mal de dates en orchestres de variété et autres projets de reprises, on attribue le clic au batteur seulement... C'est personnellement une horreur de jouer au clic en même temps que le batteur, y compris en studio.
Et petite anecdote : J'ai enregistré un album il y a quelques années, et pour économiser du temps de studio  j'ai proposé de faire mes pistes avant tout le monde à la maison. Sur une une dizaine de titres, il n'y en a qu'un qu'on a décidé d'enregistrer avec la batterie en simultané au studio (donc juste basse/batterie), c'était un truc à la Stevie Wonder en trinaire, et c'est seulement avec le batteur au clic que la prise en simultanée a le mieux fonctionné !
Pour les autres titres, l'ingé son n'a rien eu à recaler, le batteur a joué au clic et avec mes pistes dans l'oreille, et ça a marché ! C'était risqué de procéder ainsi... Mais cela donne un contre exemple à la méthode habituelle (batterie d'abord, basse ensuite) ^_^

Edited by AlexB6
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, mirak a dit :

Si t'es seul à avoir le clic ça t'isole pas plus qu'un batteur qui est seul à avoir le clic, donc je vois pas bien où est le problème.

Etre seul à avoir le clic ça oblige à comprendre que le batteur n'est pas le détenteur du tempo, et ça oblige à faire preuve de plus de rigueur rythmique, à mieux illustrer le beat, à mieux articuler le rythme, pour que ça soit clair pour le batteur, et qu'il puisse être à l'aise et en confiance.

Perso je trouve ça intéressant.

Mais la source de l'incompréhension semble venir du fait que ton opinion est que "le bassiste se pose sur la batterie", mais personnellement ce n'est pas mon point de vue, car je pense que ça dépend du style, des musiciens, de ce que commandent les morceaux.

J'essaye surtout de comprendre si je recommanderais cet exercice en tant que pédagogue.
Pour l'instant, la seule raison que je vois c'est pour développer la confiance en l'autre comme tu dis. A ce moment là, il faudrait d'abord s'assurer que le bassiste soit bien solide avec le clic (sans que le batteur joue).

Mais quand il y a un clic, c'est plutôt avec le clic qu'on joue.
Si tu me mets un clic et que je suis le seul à l'entendre, je vais chercher à jouer avant tout avec le clic pour rester dessus quoiqu'il arrive.
C'est en ce sens que le clic isole. 
Quand le batteur est le seul à avoir le clic, c'est la même problématique. C'est d'ailleurs ce que m'ont toujours dit les copains batteur qui prenaient seul le clic.
Après tu fais bien ce que tu veux hein :).

Sinon, pour la symbiose, je suis complètement d'accord pour dire qu'il faut aller les uns vers les autres pour trouver le tempo commun.
Dans ce cas, ce n'est pas forcément avec un clic que je chercherais à travailler.

Il y a 2 heures, AlexB6 a dit :

En revanche je suis preneur d'exemples de genre musicaux où c'est la batterie qui se repose sur la basse...

Je n'en vois pas trop non plus.
Trop driver (et tirer) à la basse, c'est quelque chose que j'ai eu tendance à faire. J'ai toujours trouvé que ça tournait pas du tout quand ça arrivait...
J'essaye de ne plus du tout le faire quelque soit le style :wacko:.

Il y a 2 heures, AlexB6 a dit :

Au passage, depuis que je suis intermittent, et que j'ai accumulé pas mal de dates en orchestres de variété et autres projets de reprises, on attribue le clic au batteur seulement... C'est personnellement une horreur de jouer au clic en même temps que le batteur, y compris en studio.
Et petite anecdote : J'ai enregistré un album il y a quelques années, et pour économiser du temps de studio  j'ai proposé de faire mes pistes avant tout le monde à la maison. Sur une une dizaine de titres, il n'y en a qu'un qu'on a décidé d'enregistrer avec la batterie en simultané au studio (donc juste basse/batterie), c'était un truc à la Stevie Wonder en trinaire, et c'est seulement avec le batteur au clic que la prise en simultanée a le mieux fonctionné !
Pour les autres titres, l'ingé son n'a rien eu à recaler, le batteur a joué au clic et avec mes pistes dans l'oreille, et ça a marché ! C'était risqué de procéder ainsi... Mais cela donne un contre exemple à la méthode habituelle (batterie d'abord, basse ensuite) ^_^

J'ai connu un peu tout les cas de figure aussi.
Mais c'est pas vraiment le propos de ma vidéo de départ.
L'idée des exercices proposés, c'est de renforcer son horloge interne.
Après avec un batteur solide comme Franck, c'est juste le bonheur.
Peu importe ou il met le clic, ça groove tellement que ça me va haha.

Edited by AraZel
Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, AraZel a dit :

J'essaye surtout de comprendre si je recommanderais cet exercice en tant que pédagogue.
Pour l'instant, la seule raison que je vois c'est pour développer la confiance en l'autre comme tu dis. A ce moment là, il faudrait d'abord s'assurer que le bassiste soit bien solide avec le clic (sans que le batteur joue).

Mais quand il y a un clic, c'est plutôt avec le clic qu'on joue.
Si tu me mets un clic et que je suis le seul à l'entendre, je vais chercher à jouer avant tout avec le clic pour rester dessus quoiqu'il arrive.
C'est en ce sens que le clic isole. 
Quand le batteur est le seul à avoir le clic, c'est la même problématique. C'est d'ailleurs ce que m'ont toujours dit les copains batteur qui prenaient seul le clic.
Après tu fais bien ce que tu veux hein :).

Sinon, pour la symbiose, je suis complètement d'accord pour dire qu'il faut aller les uns vers les autres pour trouver le tempo commun.
Dans ce cas, ce n'est pas forcément avec un clic que je chercherais à travailler.

Si j'en parle c'est parce-que je me suis amusé à le faire pendant un entraînement basse batterie comme tu fais.

C'était avec un pote batteur ( de cercle d'amis ), je trouve ( et je suis pas le seul) qu'il ne comprend pas le groove, disons au max c'est style sec et rapide façon Mike Clark, mais un groupe style funk lourd et ample, pas moyen, donc l'idée c'était qu'il joue au clic, et qu'il comprenne comment je me place.

Il a refusé, par orgueil (je sais le connais), donc déjà, pas de bol, on est pas dans l'ouverture prêt à jouer au clic comme avec ton pote batteur, donc c'est mal barré, du coup je me suis mis le clic, je pense sans lui dire.

Mon constat a été qu'il se décalait à mort.

En fait ça en était même ridicule, tellement il se décalait.

Du coup, si il fallait absolument justifier un tel exercice pour une "théorie pédagogique", et bien je dirais que puisque batteur et bassiste sont censés fonctionner en symbiose, un bassiste doit pouvoir jouer avec un batteur qui a le click, et un batteur doit pouvoir jouer avec un bassiste qui a un clic.

 

Dans un cercle de jammers, dans lequel les groupes se montent et se démontent vite, les anciens membre du groupe d'un batteur avec qui j'ai fait un groupe par la suite, et avec qui ils avaient des comptes à régler visiblement (:lol:), m'avaient dit qu'il tenait pas bien le tempo.

C'est pas faux que ce n'est pas un forçat du métronome, mais j'ai toujours trouvé qu'il groovait, ce qui est l'essentiel que j'attends d'un batteur en fait, et j'imputerais plutôt le problème du tempo au manque de solidité du bassiste de l'autre groupe qui ne sait pas vraiment contribuer à imprimer le tempo.

Moi je n'ai pas de problème avec lui, car je considère pas que c'est seulement la responsabilité du batteur.

 

Maintenant moi je dis juste que j'ai trouvé du potentiel dans cet exercice, je demandais si tu avais déjà tenté, je n'oblige personne à le faire.

  • Confused 1
Link to post
Share on other sites

Désolé mais la c'est absurde.
S'il n'y a pas une volonté commune au départ, il ne peut pas y avoir de symbiose.

Il y a 2 heures, mirak a dit :

Dans un cercle de jammers, dans lequel les groupes se montent et se démontent vite, les anciens membre du groupe d'un batteur avec qui j'ai fait un groupe par la suite, et avec qui ils avaient des comptes à régler visiblement (:lol:), m'avaient dit qu'il tenait pas bien le tempo.

C'est pas faux que ce n'est pas un forçat du métronome, mais j'ai toujours trouvé qu'il groovait, ce qui est l'essentiel que j'attends d'un batteur en fait, et j'imputerais plutôt le problème du tempo au manque de solidité du bassiste de l'autre groupe qui ne sait pas vraiment contribuer à imprimer le tempo.

Moi je n'ai pas de problème avec lui, car je considère pas que c'est seulement la responsabilité du batteur.

Si un musicien n'arrive pas à rester au tempo en jouant seul avec clic, ça ne peut pas être la faute d'un autre musicien.
C'est son propre rapport au tempo qu'il doit travailler à ce moment là.

Le groove c'est autre chose, c'est pas parce que le tempo bouge que ça groove pas. Tu as des milliers de disques qui le prouvent.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, AlexB6 a dit :

Débat intéressant...

Quand j'ai débuté j'étais plutôt du genre à essayer de tenir le truc coûte que coûte, que ça soit en termes de tempo et de structures... Quitte à passer pour un rabat-joie.
Et puis j'ai fini par accepter que si je voulais jouer avec du monde, il fallait un minimum s'adapter, et pour cela s'en tenir à des conventions que la plupart des musiciens comprennent et acceptent eux aussi !
Se reposer sur la batterie en fait partie, mais le pré-requis, c'est que le batteur soit régulier... Un batteur qui commence à "interpréter" alors qu'on lui demande de tenir la baraque, il ne me revoit pas de sitôt... Et l'inverse est aussi vrai ! Si je n'étais pas capable de tenir un groove régulier sur 2 notes, je ne pense pas qu'on me rappellerait, et que j'aurais des projets malgré le CoVid :goute:

En revanche je suis preneur d'exemples de genre musicaux où c'est la batterie qui se repose sur la basse...

Être capable de lancer un groove et faire en sorte que le batteur ait une bonne info pour venir se greffer dessus, c'est un truc qui à mon sens différencie un bon bassiste d'un bassiste qui a encore des progrès à faire... Mais une fois le truc lancé, ça permet au batteur de garder le cap, de maintenir le tempo pour l'ensemble du groupe, et éventuellement au bassiste de pouvoir alléger ou renforcer le groove.

Au passage, depuis que je suis intermittent, et que j'ai accumulé pas mal de dates en orchestres de variété et autres projets de reprises, on attribue le clic au batteur seulement... C'est personnellement une horreur de jouer au clic en même temps que le batteur, y compris en studio.
Et petite anecdote : J'ai enregistré un album il y a quelques années, et pour économiser du temps de studio  j'ai proposé de faire mes pistes avant tout le monde à la maison. Sur une une dizaine de titres, il n'y en a qu'un qu'on a décidé d'enregistrer avec la batterie en simultané au studio (donc juste basse/batterie), c'était un truc à la Stevie Wonder en trinaire, et c'est seulement avec le batteur au clic que la prise en simultanée a le mieux fonctionné !
Pour les autres titres, l'ingé son n'a rien eu à recaler, le batteur a joué au clic et avec mes pistes dans l'oreille, et ça a marché ! C'était risqué de procéder ainsi... Mais cela donne un contre exemple à la méthode habituelle (batterie d'abord, basse ensuite) ^_^

Ces dernières années a défaut de jouer en groupe, j'allais jammer toutes les semaines, dans des jams avec des setlist définies. Le groupe hôte faisait son set, et après ça s'apparente en fait plus à des prestations live sans répétition avec les jammeurs qui connaissent les morceaux.

Moi j'ai tendance à m'adapter, et je me suis fait souvent avoir à tenter de ménager chevre et chou, pour être à la fin celui qui à on reproche de pas avoir imposé la structure.

Les musiciens pros disaient, "c'est la basse qui dirige".

Parfois ça frisait à l'absurde de mon point de vue, genre le batteur hôte savait même pas qu'il y avait un break dans papa got a brand new bag, mais il était quand même attendu que le bassiste ne se gauffre pas malgré la connerie de quelqu'un d'autre.

Donc par rapport à tout ce que j'ai entendu pendant ces jams venant des pros/intermitents qui jouent 6 jours sur 7, ton approche rigide aurait été la bienvenue :lol:

J'ai pas vraiment eu de reproches au niveau rythmique, du coup mon hypothèse c'est que je devais donner l'impression de savoir suffisamment ce que je faisais pour être attendu à ce point là.

Après je voyais bien, parfois les autres zicos savent plus où ils sont, mais le batteur il s'en fout il peut continuer tout droit, le pianiste et le guitariste lêvent les mains et attendent de voir ce que va faire le bassiste, je l'ai vu tellement de fois, par contre à la basse tu peux pas lever les mains, tu peux pas être attentiste, c'est chaud :lol:

 

En exemple flagrant où la batterie se repose sur la basse, je dirais les styles dans lesquels le batteur peut vraiment se laĉher, par exemple en jazz Tony Williams sur Circle In The Round.  A 3:30 il s'arrête même entièrement de jouer.

 

En funk des trucs comme Hair de Larry Graham, ça me parait être la basse qui ancre.

Le batteur peut se permettre d'être un peu plus flottant.

 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, AraZel a dit :

Désolé mais la c'est absurde.
S'il n'y a pas une volonté commune au départ, il ne peut pas y avoir de symbiose.

Si un musicien n'arrive pas à rester au tempo en jouant seul avec clic, ça ne peut pas être la faute d'un autre musicien.
C'est son propre rapport au tempo qu'il doit travailler à ce moment là.

J'ai l'impression que tu ne lis pas vraiment les messages, j'ai du déjà répéter plusieurs fois la même chose, et là tu me fais dire des choses que je n'ai pas dites.

Je ne dis nulle part qu'il ne peut pas suivre un clic, il le peut, je dis qu'il ne voulait pas qu'on bosse au clic.

Mon constat, en me mettant un clic a moi seul dans l'oreille, a été qu'en fait il ne respecte pas assez la basse, puisque même en ayant le tempo "parfait", il ne me suivait pas.

Son soucis à lui c'est donc son rapport à la basse, et mon soucis était de ne pas réussir à m'imposer suffisamment pour que lui respecte suffisamment la basse.

Donc je pense que l'exercice était révélateur d'un problème à travailler, ce qui est bien ce qu'on essaye de faire quand on cherche des exercices pour progresser.

 

il y a 39 minutes, AraZel a dit :

Le groove c'est autre chose, c'est pas parce que le tempo bouge que ça groove pas. Tu as des milliers de disques qui le prouvent.

Je ne comprends pas non plus pourquoi tu dis ça, car jamais au grand jamais je ne penserais ni dirais le contraire :lol:

 

 

Edited by mirak
Link to post
Share on other sites
Le 05/04/2021 à 22:51, mirak a dit :

J'ai l'impression que tu ne lis pas vraiment les messages, j'ai du déjà répéter plusieurs fois la même chose, et là tu me fais dire des choses que je n'ai pas dites.

Je ne dis nulle part qu'il ne peut pas suivre un clic, il le peut, je dis qu'il ne voulait pas qu'on bosse au clic.

Je répondais aux 2 parties différentes de ton message ;).

Link to post
Share on other sites
Le 05/04/2021 à 22:42, mirak a dit :

En exemple flagrant où la batterie se repose sur la basse, je dirais les styles dans lesquels le batteur peut vraiment se laĉher, par exemple en jazz Tony Williams sur Circle In The Round.  A 3:30 il s'arrête même entièrement de jouer.

A mon sens, l'idée du mode de jeu, sur ce morceau, est que le batteur joue comme un soliste.
Il lâche son rôle de batteur qui "drive" et prend des libertés. C'est un choix lié à ce morceau mais ça ne représente pas une règle stylistique générale.
Le point important, pour que ça fonctionne, est qu'il faut ce mettre d'accord, à l'avance, avec les autres musiciens pour explorer un tel mode de jeu. 

Le 05/04/2021 à 22:42, mirak a dit :

En funk des trucs comme Hair de Larry Graham, ça me parait être la basse qui ancre.

Le batteur peut se permettre d'être un peu plus flottant.

La c'est difficile à dire pour moi. Il y a tout le monde qui ancre ^^.
 

Link to post
Share on other sites

Merci pour tout ces exercices! Et ces débats intéressants!

Au sujet de votre débat sur qui drive selon le style, je pensais à l'afrobeat, enfin surtout Fela Kuti/Tony Allen en fait. Je me suis remis à en jouer à la maison par dessus les morceaux originaux, et c'est basse/percus/guitare qui ancre le tout, le batteur est un soliste en fait je trouve.

Après, bon, est-ce les percus ou la basse qui drive...

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, AraZel a dit :

A mon sens, l'idée du mode de jeu, sur ce morceau, est que le batteur joue comme un soliste.
Il lâche son rôle de batteur qui "drive" et prend des libertés. C'est un choix lié à ce morceau mais ça ne représente pas une règle stylistique générale.
Le point important, pour que ça fonctionne, est qu'il faut ce mettre d'accord, à l'avance, avec les autres musiciens pour explorer un tel mode de jeu. 

La c'est difficile à dire pour moi. Il y a tout le monde qui ancre ^^.
 

C'est clair que c'est l'extrême à la batterie, mais ce morceau m'a toujours fait beaucoup cogiter, en effet, pendant que la batterie part complètement en délire, la basse ne fait que jouer une walking bass on ne peut plus traditionnelle, et on n'a jamais l'impression qu'il manque un truc, même quand la batterie s'arrête complètement. Notre esprit, enfin en tout cas le mien, est totalement capté par la walking lancinante.

Du coup est ce que ça ne veut pas dire que la forme du jazz provient surtout de la basse et que donc c'est finalement la basse qui drive vraiment le jazz ?

Après avoir pensé à ça, si on écoute Giant Steps, la batterie me semble finalement assez secondaire par rapport à la walking bass.

 

 

Après rien empêche de jouer la Walking Bass comme une chiffe molle, mal assurée, et de toutes façons c'est un peu le même problème à la batterie. C'est con d'ailleurs quand je prends la batterie en général je me dis c'est facile, t'as qu'a faire tss tss tss poum chak, c'est facile, il y a pas de notes, on peut se contrer sur le rythme, mais en réalité les batteurs qui se focalisent vraiment à fond sur le rythme c'est rare, ils veulent en général jouer plein de notes.

A la basse c'est un peu pareil, c'est marrant de voir un batteur jouer de la basse, car il va aller à l'essentiel, c'est toujours plein d'enseignement ces inversions de rôle :lol:

 

exemple de truc ou la basse me parait pousser à mort

 

J'ai une forte impression que la basse pousse très fort, mais est ce que c'est parceque la basse est très mise en avant dans le mix ? Est ce que la basse est mis en avant dans le mix parceque le bassiste se conçoit comme la force qui drive le groupe ? C'est un peu l'oeuf et la poule.

Je suis d'accord que ça ne dépend pas vraiment du style, mais à y penser, je vois pas vraiment de cas où ce n'est pas idéal quand la basse est une force présente.

Pourtant les poncifs récurrents c'est que la basse suit, on l'entend pas, et que ça sert à rien ...

 

Edited by mirak
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...