Jump to content

Mouvement du pouce main droite


Clocloc
 Share

Recommended Posts

Bonjour tout le monde, pianiste/organiste dans l'ame et guitariste classique (un peu) je me motive a me mettre a la basse. Donc un pur debutant de debutant, veuillez excuser ma question un peu bete mais ca commence deja mal des le debut, le fondamental: le jeu de bute main droite ou plutot la position du pouce sur les cordes.

En regardant les videos de 10 "profs" differents sur youtube, j'ai 10 sons de cloches differents alors bon.. En gros si on joue un Mi, tout le monde est unanime, on pose le pouce sur le micro et on vient buter index/majeur sur le pouce, ca ok. Par contre la suite? Si je joue la corde du La? Certains disent qu'on garde le pouce sur le micro, l'index/majeur vient buter sur la corde du Mi. D'autres disent que non, le pouce vient se placer sur la corde du Mi et on vient toujours buter sur son pouce. Rebelote, la corde Ré? Le pouce reste sur la corde du Mi ou bien va se decaler sur la corde juste en dessus a chaque fois? Et enfin la corde du Sol c'est la fiesta: y en a qui disent le pouce reste toujours sur le Mi, d'autres disent que ca se place sur le La, d'autres encore sur le Re.. Bref rien que deja la technique de base je ne sais meme plus qui ecouter, je suis un peu mal barre pour progresser :-/

Et vous, bassistes, vous faites comment avec votre pouce pour chacune des cordes? Merci d'avance!

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Le plus efficace en termes de mouvement est de descendre. C’est notamment parce que descendre te permet d’être consistent dans ta force et d’avoir le poignet le plus droit possible. 
Par contre, ce n’est pas pour autant que c’est le plus naturel. D’autant plus que le pouce accroché au micro aide à trouver de la force.

Bref, c’est à toi de voir ce qui te va le mieux :)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Je me suis posé la même question que toi et j'ai fait le choix d'avoir un pouce flottant (qui descend donc).

Ça me semble être la solution plus académique, j'ai trouvé ça plus facile pour étouffer les cordes, si un jour on veut jouer de la 6 cordes ben c'est plus simple. Par contre j'ai du m'habituer, mais maintenant je n'y pense plus c'est automatique. Pour les lignes rapides, je fais parfois exception en sautant une corde ou en jouant la corde sur lequel mon pouce est censé reposé, dans ce cas je le relève un peu.

Par contre, pour le fun, je ne pose jamais mon pouce sur le micro mais il reste en l'air lorsque je joue sur la corde la plus grave (mi chez moi) et je frotte soit avant mon micro, soit après (je joue de la PB donc un seul micro).

Pas vraiment de recette miracle. Contrairement à d'autre instrument, la basse et la guitare sont beaucoup appris en autodidacte ce qui fait qu'on trouve pas mal de techniques différentes avec des mecs qui jouent super biens.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Disons que ça va vraiment dépendre de ce que tu joues, la fréquence des changements de cordes, le tempo, le débit.
Ce qui est sûr, c'est qu'il faut se méfier des vérités absolues sur ce type de sujet, genre "l'angle du pouce par rapport à la corde pour le slap DOIT être celui là", "le pouce doit être posé en permanence sur le micro chevalet" etc...

Parfois ces vérités absolues sont utilisées par certains profs qui soient y croient eux même, soient pour se donner une sorte de contenance, pensant que le prof doit avoir une "vérité" pour être légitime.
Pour pratiquer de manière pro en tant que prof et musicien (même si "pro" dans la musique ne veut pas dire grand chose malheureusement), 

Pour ma part je préfères conseiller en fonction du constat que tu peux faire sur tel ou tel contexte

- là tu as beaucoup de résonnances => pouce sur telle corde ou flottant. (ou la main gauche peut aussi gérer ce problème de résonnance)

- là tu changes ton pouce de place en le posant sur différentes cordes, quand tu vas essayer d'arriver au tempo, ça va te faire beaucoup trop de mouvement => pouce posé sur micro / rampe / flottant (dans le sens pas arrêté, posé sur une corde, mais glissant sur les cordes à la manière par exemple d'un guitariste qui joue en palm mute)

Exemple, pour un morceau en croches sur cordes de mi et la, ben je vais pouvoir caler mon pouce sur un des micros ou rampe selon le son que je recherche, et ne plus bouger. En revanche pour quelque chose de plus "jazz" ou plus tartinatoire, bavard, je vais plutôt avoir le pouce à la verticale qui va suivre le mouvement, pour étouffer les cordes non jouées pour éviter les résonnances, particulièrement sur 5 cordes...

En revanche évidemment on peut déconseiller certaines mauvaises postures.

(pour faire simple la technique je joue la corde de sol=> pouce sur corde de ré, je joue la corde de ré=> pouce sur la corde de la et ainsi de suite demande trop de gestes et de changements de positions pour être efficace...)

Etc... Bon c'est pas évident d'être clair sur un forum sur ce genre de sujets...

 

Maintenant évidemment si je peux donner un conseil, c'est si tu travailles une gamme ou un exercice répétitif, vaut mieux s'en tenir à une façon de faire et de ne pas changer à chaque fois, pour bien retenir les gestes justement.

 

Comme le dit @ZenNy y'a pas mal de gars qui ont "fait école" en prenant la basse comme elle vient, et ont développé leur propres techniques... Particulièrement en slap...
Après on peut choisir - Je veux jouer "comme" Victor Wooten, Jamerson,  (précaution volontaire sur la possibilité et l'interêt de jouer "comme"), auquel cas, ben il est plus "facile" de dire ben là lui joue comme ci et comme ça, donc l'angle comme ça, le pouce ici, etc...

 

Voilà c'était Jean Michel Pavé pour au final pas dire grand chose ^^

Edit : d'autant que je n'ai pas vu que quelqu'un a redirigé vers un sujet qui a déjà été pas mal commenté ^^mais bon au pire t'auras perdu 2min lol
 

Edited by Pierro5
Link to comment
Share on other sites

Le 27/04/2021 à 18:42, ZenNy a dit :

Je me suis posé la même question que toi et j'ai fait le choix d'avoir un pouce flottant (qui descend donc).

Ça me semble être la solution plus académique,

Si j'écoute les quelques prof "académiques" que j'ai eu, au contraire ils considéraient la position pouce sur le micro comme la position "classique".

Sinon les réponses "fais comme tu le sens" sont toujours gênante en débutant car comme dans toutes discipline, il y a des habitudes à prendre. Habitudes parfois contre intuitive pour avoir de bonnes bases. Les mauvaises habitudes s'intègrent malheureusement bien plus vite.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

perso, je n'ai jamais poser le pouce sur le micro quelle que soit la corde. D'une part, je trouve ça inconfortable, d'autre part ça empêche de bouger la main droite horizontalement. Donc c'est plutôt sur la corde la plus grave sil n'y a pas d'inconvénient (vitesse, saut de corde etc...)

sans avoir la basse sous la main, il me semble que c'est plus la position de l'avant bras sur la tranche de la basse qui est liée la position de la main, qui doit pouvoir atteindre la corde la plus aigue sans tension, ce qui induira le placement du pouce. Le poids repose donc sur l'avant bras*, celui-ci faisant pivot, laissant le pouce libre ou en tout cas sans place précise. ce qui permet de l'utiliser intentionnellement pour muter si besoin. 

*on parle dune position académique, c'est à dire épaule détendue et avant bras posé sur la basse comme sur un accoudoir.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, P.net a dit :

*on parle dune position académique, c'est à dire épaule détendue et avant bras posé sur la basse comme sur un accoudoir.

Ca je pense que c'est un défaut (je sais, je l'ai). Que ce soit le pouce en appui sur le micro et/ou les cordes supérieures, ou en pouce "flottant", appuyer son avant-bras sur la basse créé une contrainte dans le mouvement des tendons dudit avant-bras, ça peut être traumatisant physiologiquement à la longue. Souvent, ça crée également une cassure entre l'avant-bras et le poignet, ce qui n'est pas non plus une bonne chose d'un point de vue physiologique.

  • +1 3
Link to comment
Share on other sites

C'était justement en réponse à la question posée que j'intervenais, n'ayant jamais eu ce questionnement du fait du placement de mon avant-bras sur la partie chanfreinée (généralement) de la basse. Je viens de retester et effectivement quand je joue la corde de Si ou de Mi, le pouce est en l'air (soit en contact avec la table de la basse soit en l'air), puis quand je joue les cordes suivantes soit il finit par être en contact avec la corde en passant un peu sous la corde de Si et se met (en souplesse) à l'horizontal au fur et à mesure que la main descend jusqu'au Sol soit je le passe volontairement au dessus des cordes (pour des raisons de mute ou autre). C'est le bras qui est détendu et souple, il suit l'avant bras et c'est celui-ci qui est en contact avec la basse.

Expérience perso donc.

 

Edited by P.net
Link to comment
Share on other sites

Pas évident tout ça : c'est un peu faites ce que je dis mais pas ce que je fais. La seconde vidéo, c'est une position impossible debout à moins d'être sanglé de manière atypique.
La cassure du poignet est la position détendue du poignet.

J'aimerais vraiment avoir l'avis d'un kiné/osthéo, parce que je serais curieux de voir combien de temps on peut rester le coude en l'air, le pouce grand ouvert (en extension) supportant une partie du poids du bras, avec les doigts qui bougent et buttent sur les cordes sans chopper une crampe à l'épaule... aussi détendu que l'on puisse être dans cette position. Et que faire quand il faut mutter avec le pouce? Dans la première vidéo, ni l'épaule, ni le coude n'est dans une position de détente...

Quant à "l'écrasement" des tendons, après test (tu laisses tomber ton poignet, tu bouges les doigts et tu palpes de l'autre main où ça bouge), il y a pas mal de zones de contact qui ne touchent pas les tendons en fait, notamment près de l'os extérieur du bras (le radius). Le muscle de l'avant bras est quand même assez conséquent et les tendons fléchisseurs (apparemment ceux sollicités en butté) passent plutôt vers l'intérieur du bras et/ou sous le muscle... C'est le même problème qu'avec la souris en fait. Pour parer à ça, on trouve des petits coussinets qu'on place... sous l'avant bras.

Mais bon, c'est hors sujet. Bref, trouve ta position avec le pouce, l'avant bras, le coude et l'épaule, l'important étant d'être à l'aise et de pouvoir tenir aussi longtemps que nécessaire. C'est plus une histoire d'ergonomie de l'instrument et de quelques cm qu'une histoire de posture générale à mon avis (DLJM).

Link to comment
Share on other sites

Visiblement si.

Perso, je prends appuie plus vers le radius (à cheval sur le muscle et l'os plutôt) donc vers l'extérieur du bras. Donc, je n'appuie pas sur un tendon à fleur de peau. C'est vraiment une histoire de quelques cm. Et ça tient plus de où tombe le bras par rapport à la forme du corps de la basse. 

Mais la posture proposée pour éviter que l'avant-bras ne touche la tranche de la basse ne me semble pas du tout ni confortable, ni détendue, ni pérenne. 

Edited by P.net
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, P.net a dit :

Pas évident tout ça : c'est un peu faites ce que je dis mais pas ce que je fais. La seconde vidéo, c'est une position impossible debout à moins d'être sanglé de manière atypique.
La cassure du poignet est la position détendue du poignet.

 

Ben non, il font ce qui disent a priori. Puis bon c'est juste Adam Neely et Janek Gwizdala, ils ont quand même un certain recul sur la pratique de la basse. Ce sont d'ailleurs des réflexions données aussi par Gary Willis, Hadrien Feraud, entre autre.

Après, y'a des contre-exemples (comme dit Janek, Marcus Miller et Stanley Clarke ont le poignet cassé et ça ne les a jamais gêné a priori... mais bon).

Le truc à mon avis c'est de trouver la position qui te convient, en conscientisant ces histoires de tension/relâchement, appui/pas appui, etc...

Je serai curieux aussi d'avoir l'avis de kiné/ostéo.

 

Link to comment
Share on other sites

Effectivement, Ferraud accroche la sangle derrière la basse de manière à la décaler et Willis semble avoir le chanfrein de sa basse accentué, hyper collée au corps, et pose plus de surface de l'avant bras pour répartir le poids (?) et ne pas casser le poignet. Janek Gwizdala a dû modifier son jeu progressivement. J'ai trouvé de tout en terme de placement. En contre-exemple y'en a des wagons (Pastorius, Wooten, Jackson etc...). 

Citation

Le truc à mon avis c'est de trouver la position qui te convient, en conscientisant ces histoires de tension/relâchement, appui/pas appui, etc...

+1.

Peut-être chercher une basse en fonction de son ergonomie aussi. Y'a t'il des luthiers qui bossent avec ce genre de préoccupation, basse orthopédique?

Bon ça dévie pas mal : sinon, pour le pouce sur la corde ou sur le micro, dans mon souvenir mon prof m'avait quand même dit d'éviter de "retourner" le pouce (cf pouces de pastorius, ferraud...), ce qui est pour le coup presque inévitable dans la position proposée, même si c'est peut-être moins traumatisant que pour le pouce coté manche.

 

740full-jaco-pastorius.jpg outch !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...