Jump to content

Fifi Chayeb et tous les autres... les putains de dommages collatéraux


Recommended Posts

Faut se demander aussi d'où sort le sujet. Ce sont en général les journalistes qui sont demandeurs, pas les intervenants.

Tu es journaliste, tu veux faire une pige sur le sujet, tu vas voir qui ? L'intermittent lambda qui était au SMIC avec ses indemnités et qui sera au RSA après ? ou celui pour qui tout roulait et qui tombe de haut ?

Et celui qui tombe de haut, on lui demande comment ça se passe, il va dire quoi ? "Je ne ferais pas de commentaires" ?

Ajoutes-y que si l'article ou le sujet n'est pas un tant soit peu sensationnaliste, il a peu de chances d'être diffusé/publié et que si son titre n'est pas putaclick il a peu de chances d'être lu ou écouté...

Il ne s'agit pas dune tribune, c'est sans doute moins ce musicien qui veut faire pleurer dans les chaumières que la journaliste qui veut faire du sensationnel.

Edited by Caribou
  • +1 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, tonio a dit :

C'est "juste" quelqu'un qui a bien vécu dans un milieu très artificiel sans se préoccuper de grand chose (il le dit lui-même d'ailleurs)

Ce que je voulais juste pointer, c'est que son talent de bassiste n'est pas artificiel mais très très réel. Il ne faut pas l'oublier. Ca me fait de la peine qu'un type de ce calibre puisse perdre son appartement et être mis à la rue. Toutes proportions gardées, ça me bouleverse si je lis les biographies de fin de vie de James Jamerson ou de Jaco Pastorius. Les artistes sont parfois mauvais d'un point de vue "raisonnable", mais nous sommes sur un forum qui parle de l'art et des artistes non?

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Caribou a dit :

Faut se demander aussi d'où sort le sujet. Ce sont en général les journalistes qui sont demandeurs, pas les intervenants.

Tu es journaliste, tu veux faire une pige sur le sujet, tu vas voir qui ? L'intermittent lambda qui était au SMIC avec ses indemnités et qui sera au RSA après ? ou celui pour qui tout roulait et qui tombe de haut ?

Et celui qui tombe de haut, on lui demande comment ça se passe, il va dire quoi ? "Je ne ferais pas de commentaires" ?

Ajoutes-y que si l'article ou le sujet n'est pas un tant soit peu sensationnaliste, il a peu de chances d'être diffusé/publié et que si son titre n'est pas putaclick il a peu de chances d'être lu ou écouté...

Il ne s'agit pas dune tribune, c'est sans doute moins ce musicien qui veut faire pleurer dans les chaumières que la journaliste qui veut faire du sensationnel.

Salut,

Au risque de faire mon pénible qui se répète, l’article est sur France Culture, en lien avec une émission de cette radio. A la base, il n’y a pas besoin de faire du putaclick comme le premier youtubeur venu. Ce serait même à l’opposé de la ligne éditoriale de la radio et en plus, le dit article ne parle pas que de la situation de Tayeb. La deuxième situation présentée est même au final beaucoup plus intéressante et nuancée.

Ça n’empêche que tout France Culture qu’ils sont, il faut qu’ils aient un truc à raconter et qui intéresse des gens. Et je ne vois pas où est le mal.

a+

Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas de ceux qui vont les plaindre (car ils sont au moins deux dans cet article).

En revanche, je n’ai pas vu à quel endroit de l’article Phil Chayeb se plaint. J’ai plus l’impression d’un constat. 

De ce que j’ai lu, il explique qu’il s’est fait plaisir, qu’il a eu une vie « de bohème » tout en gagnant très bien sa vie et qu’il ne s’attendait pas à ce que ça change brutalement. Que le changement l’a heurté de plein fouet, que les « amis » ont fondu comme neige au soleil et qu’il a maintenant un autre regard sur le show biz (du moins pour le moment) son rapport aux gens et sur l’amitié. 

 

Edited by mistergroovy
  • Like 2
  • +1 2
Link to post
Share on other sites

C'est aussi comme ça que je l'ai compris, il a eu une vie ultra remplie et folle, et pendant longtemps, pas besoin de se montrer prévoyant tout simplement parce qu'il était impensable que tout tourne mal aussi vite, aussi soudainement. Avoir sa seule source de revenu qui se coupe aussi soudainement et sans signe annonciateur, c'est tout de même ultra rare, ça arrive seulement en cas de catastrophe ou de guerre, d'habitude. Dans sa tête probablement, le pire qui pouvait lui arriver c'était que sa carrière se tasse petit à petit, les appels se font plus rares, la retraite arrive peu à peu, on mets les derniers cachets de coté pour solder le prêt de l'appart et on finit avec une petite retraite, et des bons souvenirs d'une vie bien vécue.

Avoir les "amis" qui ne répondent plus au téléphone quand t'es dans la mouise, ça c'est universel par contre.

Notons que la chute plus rapide qu'on l'imagine, même hors COVID c'est souvent le cas de gens qui ont une carrière qui démarre vite et fort: des artistes, des sportifs ... par ailleurs rarement formés à la gestion financière, leurs compétences sont ailleurs. Les cas de ex-sportifs de haut niveau ou ex-star du show biz plus ou moins devenus complètement fauchés quand tout s'arrête, y'en a plein. C'est à croire que quand ta carrière décolle, on devrait te proposer un service d'aide à la gestion financière histoire de ne pas flamber tout ou bien se faire arnaquer par le premier manager véreux qui passe. J'ai entendu dire que ça se fait pour les gagnants du loto, et ça me semble pétri de bon sens: sur le long terme, c'est de l'argent d'aide sociale pour post-flambeur économisé et des drames humains évités.

 

Bref, ça nous touche ou nous interpelle car c'est un bassiste mais ça pourrait être n'importe qui, tombant dans la spirale bien plus vite qu'on l'imagine, en période de COVID comme avant et après. Un reality check dont il se serait bien passé, dont j'espère (comme je l'espèrerai pour toute personne) qu'il se remettra. Mais il n'a hélas pas le monopole de la chute rapide et violente.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'un bassiste, même de très haut niveau, en studio, en tournée, passe son temps avec des stars, mais n'est pas lui-même une star, ni sur le plan financier ni sur le plan de la notoriété (qui connaît Fifi Chayeb en dehors de ce forum?) Je suis persuadé que ceux qu'il a accompagné pendant toutes ces années ne sont pas du tout dans la même situation que lui aujourd'hui, après avoir vécu le même genre de vie que lui. Ce sont principalement les droits d'auteur qui rapportent.

Le statut de musicien accompagnateur n'est pas évident. Il faut avoir des compétences monstrueuses et les revenus ne sont pas si importants par rapport à d'autres "secteurs d'activité". Et en plus le fait de passer son temps dans les beaux hôtels et les restos peut faire illusion.

C'est encore bien pire dans d'autres pays. Je lisais une interview d'un bassiste de funk de la Nouvelle-Orléans, Cornell Williams, un monstre de musicien, eh bien le mec est passé de faire 250 gigs par an à laver des voitures aujourd'hui...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Yes on a la même à Bruxelles avec Clive Govinden, gros gros bassiste qui fait des gigs a l’international tout le temps, et qui vend dans un magasin de musique pour l’instant...

Link to post
Share on other sites
Le 19/02/2021 à 12:09, Ze bass a dit :

Salut,

Au risque de faire mon pénible qui se répète, l’article est sur France Culture, en lien avec une émission de cette radio. A la base, il n’y a pas besoin de faire du putaclick comme le premier youtubeur venu. Ce serait même à l’opposé de la ligne éditoriale de la radio et en plus, le dit article ne parle pas que de la situation de Tayeb. La deuxième situation présentée est même au final beaucoup plus intéressante et nuancée.

Ça n’empêche que tout France Culture qu’ils sont, il faut qu’ils aient un truc à raconter et qui intéresse des gens. Et je ne vois pas où est le mal.

a+

C'est vrai qu'ils n'ont pas besoin de faire comme les copains du net, leur propagande est subventionnée (essentiellement par les gens qui ne l'écoutent pas) :ph34r:

Mais dans le fond, sur cette histoire en particulier, je te suis....et rejoins ceux qui ne peuvent se réjouir de ce genre de situations (que l'on doit subir, ce n'est pas un choix, des glandeurs, etc), qui touchent tous les pans de la société (A noter que c'est aussi sur rance inter ou culture, que meurice  avait pondu un édito puant concernant les commerçants face au covid https://www.marianne.net/agora/humeurs/guillaume-meurice-le-grand-resistant-livre-le-combat-du-siecle-contre-les-commercants).

 

Edited by Nobo
  • Sad 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...