Jump to content

Fifi Chayeb et tous les autres... les putains de dommages collatéraux


Recommended Posts

Super article : j’ai fait la teuf, ai dilapidé mes sousous, j’ai joué à la cigale et puis ça a merdé... ah Ben zut... 

difficile d’éprouver de l’empathie avec ce genre d’article alors que les professions liées à la culture sont durement touchées. 
 

  • Like 2
  • +1 7
Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Chris7273 a dit :

Super article : j’ai fait la teuf, ai dilapidé mes sousous, j’ai joué à la cigale et puis ça a merdé... ah Ben zut... 

difficile d’éprouver de l’empathie avec ce genre d’article alors que les professions liées à la culture sont durement touchées. 
 

 

Pareil, en plus  il a droit a 1700 € par mois  pendant un an, certains ne gagnent pas ça, ou ne touche pas ça et on aussi des pensions alimentaires à payer. 

Et si il avait toujours ses enfants avec lui il devrait de tout manière débourser pour eux. 

C'est pas le problème, et sans doute que ce qu'il verse, 1200 € était basé sur ces moyens financiers, donc ça peut-être revu.

Tout le monde est touché, le mec qui bossait depuis 20 ans dans une boite , et qui se retrouve sans emploi à 50 ans suite à une délocalisation sauvage etc etc plus personne ne s'en émeut aujourd'hui. 

On aura un discours, oh ben quand on veut travailler on trouve etc...

C'est triste ce qui arrive pour beaucoup de gens, mais j'ai pas envie de m'attrister plus sur le sort de fifi que du pauvre ouvrier, du mec qui venait de mettre ses économies dans l'ouverture d'un resto etc etc. ..

moi je retiens

A trois jours de la trêve hivernale, je me retrouve à la rue. J'ai fait une demande de logement sociaux mais c'est grâce à mes amis que j'ai été logé. Je ne pensais pas que c'était aussi compliqué pour les gens dans le besoin. Je n'ai plus du tout de nouvelles de mon assistante sociale. 

Comme beaucoup finalement déconnecté des réalités du quotidiens de beaucoup de gens, on pense que c'est pour les autres  et puis boum ...

Il se relèvera j'en suis certains, et je lui souhaite, il repartira en tournée et sans doute récupéra ses capacités financières, mais je pense qu'il agira autrement, il en sortira grandi. 

 


 

  • +1 2
Link to post
Share on other sites

C'est l'histoire banale d'une dégringolade. Comme des milliers d'autres. C'est moins douloureux quand on a pas connu le strass et les paillettes, sûrement. On tombe de moins haut. Nan j'déconne. Ça doit faire mal quand même.

Quant à l'expérience qu'on tire d'une bonne claque, c'est tellement variable. On nous a bien vendu un monde d'après qui n'a rien à envier au monde d'avant!

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Eh oui... Beaucoup de gens touchés dans le milieu de la culture, de la restauration, mais aussi dans l'encadrement / enseignement du sport, tourisme, etc. Les "nouveaux pauvres du showbiz", ce n'est que la pointe de la partie émergée de l'iceberg. Après ça reste triste, c'est sûr, même si ça fait penser à la cigale, comme a dit quelqu'un plus haut :)

Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Chris7273 a dit :

 j’ai joué à la cigale et puis ça a merdé... ah Ben zut...

Mais a t-il joué à la Cigale ?

Et sinon, bah pareil que vous, c'est bien triste tout ça, mais c'est pareil pour tout le monde. J'ai fait 0 euros en 2020 (studio, concerts) et j'ai perdu mon job alimentaire, dont je n'arrive pas à remettre la main dessus.

Courage à vous.

  • Sad 3
Link to post
Share on other sites

Je ne vais certainement pas le plaindre, il avait largement les moyens de mettre de coté pendant les 30 années fastes qu'il a derrière lui.

  • +1 1
Link to post
Share on other sites

C'est un peu hors sujet d'avec l'article en lien du premier post mais je trouve que les intermittents et leur(s) organisation(s) font une erreur de communication depuis un moment à propos de leur situation liée au covid. Je suis peut-être mal tombé mais tous les articles ou témoignage que j'ai pu lire ou entendre dans les médias sont sur le thème "ah, c'est dur de pas jouer, et la culture c'est important". Certes, c'est évidemment tout à fait vrai et ça ne fait pas oublier les difficultés réelles et concrètes qui se posent aux gens concernés, mais pour le citoyen (et électeur) lambda, c'est tout à fait abstrait. Celui qui n'est pas concerné autrement que parce qu'il va de temps en temps voir un film ou un concert, ne mesure pas tout ce que ça implique. Et je ne parle pas de situations personnelles mais de toute l'économie qui va avec et que les gens ne soupçonnent pas.

Je sais bien que je n'apprends rien à ceux ici qui sont concernés mais le spectacle vivant ça pèse lourd économiquement, et le "grand public" ne le sait pas. Pour beaucoup, les musiciens, comédiens, techniciens et compagnie, c'est la cigale de la fable comme dit plus haut, ils sont jolis dans le décor mais finalement pas si importants.

Vous le savez, un concert ce sont les gens sur scène mais aussi les techniciens, le personnel de la salle, la micro-brasserie du coin qui a un partenariat avec la salle (ou plus communément France Boissons, là aussi ce sont des emplois), le restau d'à coté qui va remplir quelques tables ce soir là grâce au concert, le loueur de matos, peut-être un taxi, des billets de train, etc... vous le savez mais le français lambda ne le sait pas. Quand je dis à des gens pas concernés que le spectacle vivant ça pèse plus lourd économiquement que l'automobile, il ne me croient pas, et ça pèse pourtant bien plus lourd (grosso modo trois fois plus).
Idem avec les indemnités pour les intermittents, pour beaucoup c'est un luxe que le pays s'offre... souvenons nous de la grêve des intermittents de 2003, qui gueulait le plus fort ? les commerçants et restaurateurs d'Avignon qui déploraient une saison foutue et intimaient l'ordre aux grèvistes de retourner au boulot... faudrait savoir, ça coûte de l'argent à la collectivité ou ça en rapporte ?

Quand l’État renfloue Peugeot ou Air France, tout le monde trouve ça normal et on parle des emplois qui vont avec, quand on parle des intermittents, on ne parle que de leurs "grasses" indemnités.
Encore une fois, je sais que vous êtes nombreux ici au fait de tout ça mais alors pourquoi la communication dans les grands médias se fait uniquement sur le mode "sentimental" ? Occultant l'aspect économique global, et pas uniquement individuel.

Edited by Caribou
  • +1 9
Link to post
Share on other sites
Le 17/02/2021 à 11:17, Cagneu a dit :

Mais a t-il joué à la Cigale ?

Comme c'est présenté dans l'article, clairement oui. Après c'est du journalisme "internet"...

 

Edit : je suis un gros boulet, je viens de comprendre l’humour de la question de Cagneu:-)   Très bon :-)

 

Edited by Chris7273
Link to post
Share on other sites

Je ne veux pas paraître complotiste mais c'est pas un gars du MEDEF qui a écrit l'article ? :D
Si je voulais montrer que les intermittents sont des baltringues inconséquents qui dilapident le pognon de l'état, je n'aurais pas fait mieux...

A mon avis, il y avait de meilleurs exemples.

  • Like 1
  • +1 5
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, cricriii a dit :

Je ne vais certainement pas le plaindre, il avait largement les moyens de mettre de coté pendant les 30 années fastes qu'il a derrière lui.

+ 1 milliard :3

Link to post
Share on other sites

J'ai eu, samedi dernier quelques infos "hors-presse" sur ce drame :

https://www.midilibre.fr/2021/01/23/coronavirus-le-suicide-de-rudy-noel-en-fait-la-premiere-victime-officielle-chez-les-cafetiers-9329349.php

La réalité de la situation de cette personne, qui en est arrivée au point de se supprimer, me fout carrément la haine.

En ce qui concerne les intermittents que je connais, certains (beaucoup, en fait), dans l'audiovisuel, cartonnent encore plus qu'en période hors-covid, là ou celles et ceux qui sont dans le spectacle vivant ne bossent pas. Certains donnent des cours pour arrondir les fins de mois, d'autres pensent à un éventuel changement de carrière et en profitent pour se former, les autres attendent et font le dos rond... Tous ont leurs allocs maintenues, à l'heure actuelle, et tous ont la possibilité de chercher un taf, qu'il soit alimentaire ou non. Tous peuvent se nourrir et nourrir leurs gosses.

Je ne vais pas pleurer pour le bassiste dont on parle dans cet article : Lui, il a 1700 balles d'indemnité par mois, c'est peu ou prou le salaire net médian des salariés et ouvriers français (précisons " de sexe masculin", parce que pour les femmes, c'est nettement moins). Inutile de dire que si ces personnes se retrouvent au chômage (ce qui est le cas de beaucoup en ce moment), leur revenu net chute de beaucoup, a fortiori si le motif du licenciement n'est pas économique. Et c'est un fait, les procédures de licenciement pour des motifs non économiques sont simplifiées depuis quelques temps, grâce à d'astucieuses initiatives gouvernementales.

Des situations dramatiques, il y en a énormément (comme ce restaurateur dont on m'a parlé qui a eu les clés de son restaurant, dans lequel il avait mis toutes ses économies et sa capacité d'emprunt, le 10 mars 2020... Là, c'est du très très lourd) et franchement, j'ai du mal à pleurer pour les nouveaux pauvres du show biz "que leurs copains, y sont pas gentils pasque ils les appellent pas".

Tu as des dettes? non.

Tu as un revenu autre que le RSA? oui.

Tu dépenses beaucoup pour tes enfants? Ah, c'est bien dommage, c'est vrai que ça coûte un peu de sous, ces petites choses.

Tu as pensé, avec tout le pognon que tu as gagné et dont tu te vantes, à mettre de côté pour les coups durs? non.

Mais peut-être  devrais-tu essayer d'aller chez Hanouna, histoire de voir si ton cas fait pleurer dans les chaumières, mais moi, j'ai bien peur de ne pas me sentir concerné.

  • +1 3
Link to post
Share on other sites

Je vous trouve dur les gars. C'est, me semble-t'il, toujours triste un homme qui tombe. Même s'il donne l'impression de l'avoir cherché.

Dans la fable de la cigale et la fourmi, j'ai depuis l'enfance toujours trouvé que la fourmi était une personne sans coeur et le sort de la cigale m'a toujours semblé pathétique (dans le sens "qui émeut").

Je vous souhaite sincèrement de ne jamais chuter mais si ça devait vous arriver je vous souhaite tout aussi sincèrement de ne pas vous trouver face à des fourmis et d'avoir des potes sur qui compter qui ne vous jugeront pas.

 

Edited by paf32
orthographe
  • +1 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Chris7273 a dit :

Comme c'est présenté dans l'article, clairement oui. Après c'est du journalisme "internet"...

 

Il y a 16 heures, MrMoe a dit :

Je ne veux pas paraître complotiste mais c'est pas un gars du MEDEF qui a écrit l'article ? :D

Bon les gars, c’est un article de France Culture, en support d’une émission régulière la chaine ... vous avez lu l’article et compris le site sur lequel vous êtes arrivé ?

Il y a 18 heures, AdHoK a dit :

C'est l'histoire banale d'une dégringolade. Comme des milliers d'autres. C'est moins douloureux quand on a pas connu le strass et les paillettes, sûrement. On tombe de moins haut. Nan j'déconne. Ça doit faire mal quand même.

+1

En dehors de l’intermittence, il y a aussi des dégringolades du même tonneau suite à un licenciement, un sérieux problème de santé, une séparation qui se passe mal. Cela fait plus de vingt ans que je bosse dans le social et des situations comme ça, j’en ai vu plusieurs. Des gens qui n’ont jamais pensé à prévoir, avec une belle vie et qui se retrouvent un peu en choc thermique quand tout s’effondre sans qu’ils ou elles ne sachent comment s’adapter, et/ou qui ne comprennent pas tout dans le fonctionnement des aides sociales mobilisables (parce que même pour ça, il faut solliciter, demander des trucs, poser des dossiers etc. ça ne tombe pas tout seul). Après, Tayeb est un cas exceptionnel, il était déjà au top du métier quand j’ai commencé la basse en 1993.

Ces situations ne sont que des exemples liés au contexte actuel. La période n’est simple pour personne. Il y a des intermittents qui ont carrément arrêté et bossent (ou essaient de bosser) dans autres choses. Et puis d’autres qui bossent plus en s’adaptant. De toute façon, les intermittents qui durent dans le métier savent s’adapter et gèrent leur activité comme une petite entreprise.

Bref, bises à @Cagneu et aux autres pros de la culture présents sur ce forum qui galèrent bien en ce moment.

a+

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Ze bass a dit :

Cela fait plus de vingt ans que je bosse dans le social et des situations comme ça, j’en ai vu plusieurs.

Pareil, notamment CHRS et 115, avec des gens qui tiennent encore debout, on se demande comment parfois.

Link to post
Share on other sites

Ca me fait penser à ces articles, qui pullulaient à une époque , qui détaillent le quotidien des français. 

https://www.nouvelobs.com/rue89/la-vie-materielle/20180730.OBS0343/a-30-ans-combien-tu-gagnes-blandine-fonctionnaire-1-362-euros-par-mois.html

A chaque fois , je me disais "oh ba ça va, je suis bien perso" . 

Ici, on vous montre qu'il n'y a pas que les gueux qui sont touchés. :D

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Ze bass a dit :

Bon les gars, c’est un article de France Culture, en support d’une émission régulière la chaine ... vous avez lu l’article et compris le site sur lequel vous êtes arrivé ?

Non, c'est plus la peine, sur internet il y a toujours quelqu'un plus intelligent que moi qui prend le temps de lire en détail et qui peut mettre un commentaire pertinent :).

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Fifi Chayeb est un super musicien. Le talent qu'il faut pour jouer à ce niveau (regardez son CV!)  Pas seulement technique, mais comme musicalité, adaptabilité, fiabilité, souplesse, et en plus c'est un lecteur incroyable, capable de jouer sans presque répéter avec un big band, ou même du Zappa avec un orchestre classique. Alors bien sûr il n'a pas eu les qualités de prudence et de prévoyance de beaucoup de fonctionnaires et de cadres moyens. Mais je trouve ça dur ce qui lui arrive. Est-ce que ceux qui disent en gros ici "bien fait pour lui" auraient dit pareil pour Jaco à la fin de sa vie ?

 

  • +1 1
Link to post
Share on other sites

J'ai pas lu trop de "bien fait pour lui", enfin je n'ai pas lu de commentaires qui se réjouissent de sa situation actuelle. Plutôt des commentaires qui ne pleurent pas son imprévoyance.

Il va rebondir, c'est un passage à vide, il donnera des cours, il coachera des groupes, bref, comme dit plus haut il a un CV brillantissime.

Mon ancien prof de basse était au RSA avant le covid. Rien n'a changé pour lui. 

  • +1 2
Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, AdHoK a dit :

J'ai pas lu trop de "bien fait pour lui", enfin je n'ai pas lu de commentaires qui se réjouissent de sa situation actuelle. Plutôt des commentaires qui ne pleurent pas son imprévoyance.

Oui c'est aussi mon sentiment. Ca nous fait réagir sur le forum Onlybass parce que c'est un bassiste connu et reconnu dans la variété Française mais c'est une histoire qu'on peut retrouver dans n'importe quel secteur. C'est "juste" quelqu'un qui a bien vécu dans un milieu très artificiel sans se préoccuper de grand chose (il le dit lui-même d'ailleurs) et là il en chie un peu évidemment. C'est malheureusement assez banal en ce moment.

 

Link to post
Share on other sites

C'est sur que le mec qui n'avait pas anticipé qu'une pandémie, comme il n'y en avait pas eu depuis la grippe espagnole il y a un siècle, puisse changer son mode de vie ne peut être qualifié de prévoyant.

Tout comme ceux qui investissent dans leur maison en oubliant que demain, peut être, une météorite peut tomber dessus et tout détruire.

  • Like 1
  • +1 1
Link to post
Share on other sites

Euh ........ comment dire ...... les remarques étaient surtout formulées sur le fait que le cas de ce mec n'est pas représentatif du cas de l'intermittent lambda qui lui même quand tout va bien en chie comme il faut. Faut pas non plus mettre de l'huile sur un feu qui n'a pas été allumé :D

Et puis chacun fait ce qu'il veut de sa vie, celui qui gagne du pognon et qui claque tout ça le regarde.

Link to post
Share on other sites

Tu fais ce  que tu veux et en même temps faire sa victime c'est pour moi un manque de respect au moins pour les intermittents du spectacle lambda, ceux qui sont prlus proches du smic que des sessions studios à ...ben un smic mouahah

Showbiz  = pauvres ? ok d'accord , niveau prenage de cons on est mega high brite power ! 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...