Jump to content

Histoire de "Pocs", la bing qui vous déprime...


Recommended Posts

Ca y est, c'est fait ! Ma Fodera viens de prendre son premier "Poc".  Elle était dans un état absolument neuve depuis plusieurs mois mais l'inéluctable viens d'arriver... En pleine répète, mon guitariste se retourne dans un grand mouvement avec sa Les Paul et BIM ! La tête de sa Les Paul est venu choquer celle de ma Fodera. Un beau petit éclat de 2 mm sur le vernis :unsure:

Moi qui fait pourtant attention à tout: les boucles de ceinture, le placement des pieds de micros, les plafonds trop bas, le stand bien stable sur un sol qui ne l'est pas toujours... Mais rien n'y a fait. C'était pourtant écrit qu'elle ne pourrait pas rester neuve toute sa vie...

C'est la deuxième fois qu'un tiers me fracasse un de mes instruments. L'autre fois,un chanteur qui se ramasse et viens heurter ma basse (Une Roscoe beck V) qui attendait tranquillement sur son stand. Celle-ci a basculé, et le manche est venu heurter un chauffage en fonte : Un éclat sur la tête + vernis derrière le manche enfoncé ! :wacko:

Sans mentir, c'est vraiment un truc qui m'affecte et je met à chaque fois plusieurs jours à m'en remettre...

"Merde, faites chier les mecs !!! Laissez-moi faire mes "Pocs" moi-même..."

Voilà c'était un cri du coeur contre les maladroits, les "dans la lune", Les Pierre Richard, les Gaston LaGaffe, ... -_-

Edited by Strat27
  • Sad 2
Link to post
Share on other sites
  • Replies 59
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Les places dans le local c'est comme les sous vêtements. On pourrait échanger avec les autres, mais on perd un peu de soi même au passage !

n'empêche qu'on rigole sur une fodera relic, mais ça existe, en vrai...  VW Classic Monarch Aged

Moi je trouve qu'un instrument doit vivre... Après, j'en prends soin et je fais gaffe, mais de là à me mettre la rate au court-bouillon si ça devait arriver... nope µ Et puis ça donne du boulot a

Il y a fort longtemps, un guitariste à donné un coup dans ma basse (Une Vigier Passion) en se tournant pendant un concert : gros poc au niveau de la corne, j'étais dégoutté, au point de plus avoir envie de jouer avec cet instrument (que j'ai fini par vendre). Maintenant je pense qu'il faut laisser du temps au temps... ma Sandberg VM4 principale a des pocs partout, et même le A de Sandberg est parti (c'est donc une S ndberg) mais c'est aussi les marques de guerre et c'est ce qui fait l'histoire de l'instrument. Au bout de quelques temps tu t'en ficheras complètement.

  • +1 1
Link to post
Share on other sites

@k0brakai

C'est exactement ça ! Après l'incident, ma Fod' que je jouait tous les jours est resté dans son flight case plusieurs jours le temps que je digère. J'ai joué sur ma deuxième basse un petit bout de temps avant de commencer à la ressortir. J'ai toujours fait très attention à mes instruments mais avec cette basse je suis tombé dans l' ULTRA maniaque. Le pire, c'est que mes deux Pierre Richard sont super gentils, étaient désolés et hyper mal en constatant le truc (donc, même pas possible de leur "gueuler" dessus pour passer ta frustration). C'est la première "Bing" qui est toujours la plus difficile à digérer.

Edited by Strat27
  • +1 1
Link to post
Share on other sites

Je suis aussi un psychopathe du ding, du poc, du vernis qui se pâtine, etc... J'essaie de me soigner qd même. C'est d'autant plus con que j'ai une Bacchus qui pourrait vraiment postuler pour un projet "Bass of Doom", qui est la plus "petite" des mes basses question prestige toussa, et pourtant je l'adore!!

J'ai déjà revendu une G&L US neuve parcequ'après achat, j'avais repéré une rayure dans le vernis sur le manche. Trop honte de la ramener au magasin pour çà, du coup, je l'ai carrément revendue...

Je crois que c'est là que j'ai commencé à me dire qu'il fallait que je me soigne :D .

Depuis, j'ai 2 micros (mais vraiment micro) dings sur mon Aqui que j'ai depuis plus de 4 ans et qui est mon instru principal, et le vernis qui se patine un peu aux endroits de frottements, et ben je m'en fous et je la kiffe et je la revendrai jamais!!! Un seul micro ding sur ma luluth que j'ai depuis bientôt 10 ans, et des micro dings d'origine sur la C. Thompson que j'ai depuis plus de 10 ans. à l'époque ça m'avait vraiment embêté ces dings sur un instru neuf. mais impossible de se résoudre à vendre cette petite bestiole.

  • +1 1
Link to post
Share on other sites

Moi, je n'ai jamais pensé à la vendre. Ça ne m'a même jamais traversé l'esprit.

En fait, je m'aperçois que vous êtes bien plus cinglé que moi :lol:

Par contre, faire réparer le vernis chez un luthier --> Ça j'envisage, plus que sérieusement !

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Je suis stressé du poc également. Je n'aime pas en coller à mes basses.

Le pire ce sont les basses noires, sur lesquelles on voit les micros rayures trop facilement. J'en ai acheté deux neuves, une Fender et une MM et je les ai revendues dans un état quasi neuf car je n'aimais pas les sortir.

C'est aussi pour cela que j'aime les vieilles pelles et les basses Relic (quand c'est bien fait comme mes Bravewood). Quand elles prennent un pain, ça se fond dans le décor.

  • +1 1
Link to post
Share on other sites

Moi, les traces d'usure ne me gène pas puisque c'est lié à la pratique de l'instrument. Par contre, les pocs sur un instrument quasi neuf avec une esthétique irréprochable, comment dire, ... :bye:

@Eneade

Tout à fait d'accord avec toi ! Au final, vaut mieux investir dans un instrument aillant déjà bien vécu. C'est beaucoup moins de stress !

  • +1 1
Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Strat27 a dit :

En fait, je m'aperçois que vous êtes bien plus cinglé que moi :lol:

Par contre, faire réparer le vernis chez un luthier --> Ça j'envisage, plus que sérieusement !

JE suis bien plus cinglé que toi :D

et pour la deuxième phrase : déjà fait pour trois basses :D:D:D . ça coute pour ce que c'est mais j'ai toujours été satisfait de l'avoir fait. après je suis pas sûr que je le referai aujourd'hui.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Strat27 a dit :

Tu te rappelle combien tu avais payé pour le vernis ?

ha ben ça dépend du vernis, de la taille du poc tout çà. Mais je dirais dans les 50-80 € en moyenne pour des pocs de vernis pas trop méchants et peu nombreux.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Moi je trouve qu'un instrument doit vivre... Après, j'en prends soin et je fais gaffe, mais de là à me mettre la rate au court-bouillon si ça devait arriver... nope :)µ

Et puis ça donne du boulot aux luthiers de faire un refinish :lollarge:

D'ailleurs, faudrait que je trouve quelqu'un pour faire un vernis gloss à ma jolie Spector :)

  • Like 4
  • +1 1
Link to post
Share on other sites

Ils font pas du relic chez Fodera? :dwarf:

Sinon, perso, tant que ça n'affecte pas la jouabilité et la structure, ça ne me dérange pas qu'il y ait des pocs. Ce qui n'empêche que je prends très soin de mes instrus, même les machins qui ne valent rien :)

Edited by mikhailo
  • +1 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Nuf a dit :

Moi je trouve qu'un instrument doit vivre... Après, j'en prends soin et je fais gaffe, mais de là à me mettre la rate au court-bouillon si ça devait arriver... nope :)µ

Et puis ça donne du boulot aux luthiers de faire un refinish :lollarge:

D'ailleurs, faudrait que je trouve quelqu'un pour faire un vernis gloss à ma jolie Spector :)

oui, j'essaie complètement d'adopter cette philosophie. Je fais gaffe, j'en prends soin, mais Shit Happens :D

  • +1 2
Link to post
Share on other sites

Là où je suis un peu plus dubitatif,  c'est que très souvent je ne suis pas à l'origine des pocs sur mes instruments...C'est beaucoup plus sur ce point que je bloque.

C'est comme si tu arrivais avec une voiture neuve et qu'un parpaing en béton, venu de nulle part, viens se scratcher tout droit sur ton capot. C'est vraiment ça qui me rend dingue :lol:

Link to post
Share on other sites

Quand on fait un pet sur son instrument soi-même c'est clair que ça pique déjà. Mais constater que c'est fait par quelqu'un d'autre alors qu'on est maniaque soi-même, ça rajoute vraiment une grosse couche de frustration!!

Cela dit, ça aide à lâcher prise même si on aime nos instruments! Du genre: j'ai accepté de laisser la basse sur stand. Forcément il y a risque d'incident avec les enfants encore petits mais ils savent qu'il faut faire (très) attention et moi je la prends plus souvent car je l'ai sous la main. Après c'est une Sandberg qui marche bien mais pas un instrument à 5000€.

En tout cas je bloque psychologiquement pour investir dans un avion de chasse rutilant (neuf ou état impec) à xxxx€ car je pense que j'oserais pas sortir la basse en toute décontraction. Or c'est quand même fait pour être joué, ces bestioles! Il me faudrait une pièce dédiée, un endroit qui me "rassure".

On est bien un peu malades, hein?... :D

  • +1 1
Link to post
Share on other sites

Je ne m'en préoccupe pas plus que ça, je suis très soigneux avec mes instruments mais les marques et autres petits chocs sont inévitables avec le temps. A fortiori avec des instruments qu'on a acheté d'occasion et qui ont déjà vécu avant qu'ils arrivent chez moi. Parfois je constate un petit choc sur un instrument, sans même savoir d'où ça vient et de quand ça date ...

Tant que ça n'affecte pas la structure de l'instrument ni sa jouabilité, j dirais que ça fait partie de son charme et du processus qui fait d'un instrument, mon instrument, avec les marques de sa vie à mes cotés. Ça renforce mon attachement à l'instrument plutôt que le diminuer. Et puis moi aussi j'ai des marques du temps qui passe !

 

Le seul point qui actuellement me préoccupe c'est le vernis du dos du manche de ma G&L de 84 qui se barre avec le temps façon relic, normal pour un nitro ... sauf que contrairement à la majorité des gens, qui apprécient le coté "bois" au point de passer parfois un coup de papier de verre pour retirer le vernis, personnellement je déteste ce coté "bois brut". Du coup je me tâte à demander à un luthier de re-vernir le manche, sur un instrument qui commence à être considéré comme vintage ...

Edited by Sven
Link to post
Share on other sites

Le premier poc sur ma Bongo, je m'en souviens encore... J'en etais malade.

 

Mai depuis je n'ai que des instru qui "aiment" les ding.

 

Ma Thunderbird est pleine de paings, et ca lui va comme un gant, idem ma Stingray (que j'ai devernie).

 

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Pareil... Quand ça arrive j'en ai mal au bide, pis après on se rappelle que bon, c'est la vie, que nous aussi on en prend des ch'tards ^^

Mais quand même la haine quand j'ai fait mon premier poc sur mon Aqui'... (sur du vernis satiné, donc à rattraper... C'est plus ou moins mort), l'envie de meurtre quand mon gratteux lui colle un coup de fly case (heureusement celui là ne se voit pas). 

Avant j'hésitais toujours sur le quelle basse choisir. Maintenant beaucoup moins. C'est quand même dommage d'avoir des merveilles de son et de confort les laisser dormir dans un fly et les jouer le dimanche matin dans le canap' non ? ^_^

  • +1 2
Link to post
Share on other sites

Un instrument, ça vie, ça bouge, ça encaisse parfois, c'est pas une œuvre d'art à mettre sous cloche non plus.

Faire refaire un pain sur une Fod neuve pourquoi pas, mais la mésaventure peut se reproduire la semaine d'après... rien d'impossible.

Ou alors, faut pas les jouer et les mettre sous coffre.

 

Avec les bagnoles, c'est un peu le même délire. L'année dernière on est partis en vacances en camping avec un couple d'amis (pas au Cap d'Agde).

On pouvait garer les voitures sur l'emplacement, il y avait un arbre au dessus d'une des deux bagnoles et en arrivant je me suis mis au pif sur la place sans l'arbre...

Il s'est pas passé 10 mn avant que mon pote me demande si il était possible d'inverser les voitures et j'ai vite compris que c'est parce que quelques feuilles tombaient de l'arbre, et tombaient sur sa voiture...

J'ai rien dit, on a échangé les places, mais j'ai trouvé ça d'un débile...

Si tu veux pas salir ta voiture, tu roules pas, t'en achètes pas, ou tu la laisse au garage quoi.

Après je veux bien entendre que ma caisse est pas d'une première jeunesse, et la sienne en location (une BMW ), mais bon...

 

Autant je comprends sur une voiture de collection, celle qu'on sort pour la concentre annuelle et qui retourne au garage pour 364 jours après, mais pour la voiture de tous les jours, ça me dépasse.

Idem pour les basses. C'est un objet utile, et ce qui est beau, c'est ce que l'on en fait avec, ou le plaisir qu'il procure à le jouer. Pas son aspect physique, ou alors on rentre dans la case "collectionite aigue" et là, autant le sortir pour l'exposer une fois par an, dans un coin de Bassday, mais sans que personne y touche.

Edited by fbassman
  • +1 2
Link to post
Share on other sites

Un pain ca me fait chier 30 sec et après j’oublie. Si ca impacte pas l’intégrité de l’instrument ou la jouabilité, ca me dérange pas. Mon ex-Jazz US était pleine de pains, j’aurais même du la garder tellement elle avait du mojo. Ca a pas dérangé l’acheteur. 
 

Apres une Fodera, si tu crains de l’abîmer... laisse la à la maison. :D

  • +1 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...