Jump to content
Label noir le groupe

Gosia Fee Bass, si on en parlait...

Recommended Posts

Comme j'ai mis la mienne vente et que c'est un instrument (et une marque GOSIA) que l'on est pas nombreux à avoir croisée,  je me suis dit que quelques photos et une petite histoire pourraient vous les faire découvrir et probablement vous donner l'envie d'en prendre une en main. 

Notre histoire a commencé par une superbe stingray sunburst que j'adorais mais qui le temps passant commençait vraiment à m'écraser les vertèbres. Donc je la mets en vente et part à la recherche d'une basse plus légère. Qui vous savez, si vous avez été regarder sur le site de Gosia, me contacte et me propose un échange avec ma stingray.  GOSIA fee bass ? KEZAKO ? Je me logue sur le site et là je tombe sur une précision reliquée à l'extrême faite par un assembleur-sélectionneur de pièces belge. Imaginez que je ne termine jamais une répète sans passer un coup de microfibres sur ma basse... 

Il me passe aussi des liens où il a enregistré avec, clairement ça sonne et il a un groove de malade. J'en profite pour demander un devis à Gosia pour avoir une idée du prix, à l'époque il en était à 2600 € en standard et 6 mois de délais (mi 2018).

On commence à discuter, on a des relations en commun, bon feeling, mec adorable, pas la grosse tête, passionné par son instrument, une sacrée liste de contributionṣ... Je veux voir.. On se donne rdv à Paris, avec l'idée de se prêter les instruments. 

Le D day arrive. J'ouvre le case, put...Ça a vraiment de la gueule, je la prends, put..cest léger, je remonte le manche... Put...un manche de Précision avec lequel je n'ai pas l'impression d'avoir une bate de base-ball dans la main. OK, on se les prête, je joue ce soir (lui va aussi tester ma stingray le soir même). On s'appelle le lendemain, affaire faite immédiatement, et en plus il me prévient qu'il jouera avec mon ex-stingray le 21 juin en direct à la tv... Je ne rate pas l'émission et me fait du garou et Florent pagny pendant une soirée rien que pour voir mon ex. 

Le relicage : sincèrement, il n'y a aucun endroit sur la basse où l'on a le sentiment que cela a été fait 'volontairement', au début je me suis dit que Gosia devait récupérer de vieilles pièces et les assembler... C'est pas possible, non il a une superbe maîtrise des vernis et doit y passer des heures. Lorsque l'on regarde le bois brut par exemple du corps, on a vraiment, et sans le moindre doute sur le fait que se soit un vieillissement naturel, une couleur et un touché qui fait penser que l'on vient de sortir d'un grenier un outils en bois qui a été utilisé pendant des décennies et qui porte les traces des dizaines de mains qui l'on utilisé (si vous brocantez vous voyez ce que je veux dire). Entre nous ça ne laisse pas indifférent, et à la fin de chaque concert j'ai le droit à la question, elle est de quand et tu l'as trouvé où ? 

L'instrument. Une précision, premières années (1954 comme Sting) gros avantages par rapport à la 51 : sunburst et plus uniquement blonde, corps 'contoured' c'est à dire échancré au niveau du ventre pour une meilleure tenue. Le Curtis Novak a été remplacé sur la mienne par un Lindy Fralin split 51 qui a l'avantage d'être silencieux (c'est du simple, 150 USD), je ne peux pas les comparer car modif faite par le précédent propriétaire (comme l'effacement du logo sur la mienne). 

Le son : y a que du bon. Première impression.. Ça vibre et ça fait corps, tu mets la main sur la corne du corps et tu pousses à l'inverse le manche, la note suit le mouvement, comme sur une gratte. Tonalité grave à fond, il est où Marvin Gaye (et je suis loin d'être James Jamerson)? Un peu d'aiguës et ça gronde avec le râle typique des précisions. Aiguës à fond et médiator c'est London calling et Roxane. Je n'avais jamais eu de précision qui sonnait autant comme une précision. 

Le prix ? Comme je pense que les 3/4 du son qui sort d'un instrument c'est l'instrumentiste... Je ne pense pas que prix/son soit un indicateur (mais je n'ai pas non-plus une expérience infinie en basse). Par contre pour une basse qui sonne et qui n'a vraiment rien à voir avec les reliquages du Custom shop Fender et sans parler des coups de ponceuses que l'on voit souvent sur la tranche (vous passez la ponceuse sur vos basses vous ?) , elle est vraiment pas chère. J'ai eu une telecaster Nash il y a presque 15 ans, on est au dessus avec Gosia. Des photos pour vous faire partager ce que je raconte. 

Après 2 ans de loyaux services et de bonheur, je la mets en vente pour me payer une Rickenbacker (je ne suis pas collectionneur et n'ai jamais plus de 2 basses). Ça restera pour moi une basse qui est exactement ce que j'attendais d'une précision et qui m'a permis de découvrir que le relic ça peut être beau lorsqu'il est bien fait. 

 

 

 

 

 

gosia4.jpg

gosia2.jpg

Edited by Label noir le groupe
Fautes de frappe

Share this post


Link to post
Share on other sites

:wub: Elle est d’une très grande élégance ! Tu arrives à avoir une action basse voire très basse ? Et quel est son poids ? Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour le poids, je suis à +/- 3.7kg, l'action est à 2.6/2.7 je n'ai jamais touché au trussrod car ça me va (je joue aux doigts et plutôt bourrin), on doit probablement pouvoir baisser mais comme c'est un chevalet 'vintage' ça limite la possibilité de réglage..

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...