Jump to content
b'boom

Esprit, êtes-vous là ?

Recommended Posts

B'Boom, suite à ton récit, j'ai profité d'une insomnie pour prendre contact avec l'esprit : Donc effectivement c'était bien lui! J'ai quand même eu du mal à lui rappeler ce souvenir à cause des pseudo et de la quantité de petits chenapans qui le réveillent au milieu de la nuit pour lui poser des questions débiles... Toujours est-il qu'au regard de l'heure et du contexte, son grand oncle venait de se mettre sur liste rouge, il a trouvé un peu trivial (le mot est faible) de ne pas avoir rempli le verre d'un bon wiskhy ! Il s'en est donc pris à celui à qui le fait de réveiller quelqu'un en pleine nuit faisait marrer le plus... Bref, next time, rempli le verre et mets le dans le bon sens :wink: Pas sûr qu'il réponde, mais au moins si le verre se vide tout seul, t'auras évité un séjour à l'infirmerie.

Edited by P.net
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Duchmoll a dit :

Jolie ville Uzès !!

Serait-ce un chevalier du duché resté entre deux mondes ?

Un sarrasin terroriste refusé au paradis vexé de ne pas accéder aux 72 vierges promises ?

Tu va dans une conf geek et t'est sûr d'en avoir plus de 75 des vierges :ph34r:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais vous raconter ma seconde anecdote, mais en préambule je tiens à souligner, que moi aussi je crois plus dans le pouvoir énorme de l'inconscient humain plutôt que dans "la vie après la mort". Mais de cela, on en reparlera plus tard.

J'étais dans ce même Lycée / internat d'Uzès, et un de mes camarades de classe  - ainsi que de chambré - Moïse venait de perdre son grand-père . Celui-ci vivait également à Uzès avant son décès.

Un jour, Quelques semaines après l'enterrement, alors que je suis seul avec Moïse dans notre chambre d'internat, et que la première expérience vraiment marquante avec mon autre pote Davy nous avait beaucoup interrogé sur ces étranges "phénomènes" de spiritisme, je demande à mon ami si il serait d'accord pour tenter l’expérience sous certaines conditions de rentrer en contact avec "l'esprit" de son grand-père en faisant une séance de spiritisme.

Il accepta de faire cette expérience, car l'un comme l'autre, nous étions très curieux et nous désirions vraiment savoir si la communication avec les "esprits" était réellement possible. 

Grace a Moïse, nous allions avoir la possibilité de faire cette expérience dans une approche la plus scientifiquement "possible" - pour les deux jeunes apprentis ébéniste-marqueteur que nous étions - car nous pourrions établir et mettre en pratique des règles / conditions d'expérience en aveugle en posant ces trois conditions :

 _ Son grand-père étant d'origine Suisse-Allemande et Moïse étant parfaitement bilingue, car ils se parlaient très souvent dans cette langue ( chose que j'avais appris seulement quelques jours avant de faire cette expérience ), nous décidions que Moïse dirigerait la séance et communiquerait avec son grand-père uniquement en Suisse-Allemand.

_ Que Moïse ne toucherai jamais le verre pendant la séance.

_ Qu'il ne poserai que des questions personnelles dont seulement lui et son grand-père connaissaient les réponses.

Quelques instant après cela, deux autres potes sont entrées dans la chambre, et nous leur avons proposé de faire cette séance de spiritisme un peu "spéciale", et comme ils voulaient aider notre pote Moïse, ils acceptèrent et nous préparâmes la séance sur le champ  avec mes deux autres potes, nous placions le verre ainsi que toutes les lettres et les chiffres sur le bureau ( table de classe ) de la chambre, tandis que Moïse prit un stylo et un bloc-note, puis il grimpa sur son lit superposé qui se trouvait à deux mètres de la table.

Petite aparté, mais qu'y a quand même une grande importance, mes deux camarades qui allaient nous aider dans cette séance n'avaient absolument aucune notion en Allemand, et encore moins en Suisse-Allemand ( En fait, j'étais le seul a avoir des notions d'allemand, mais alors vraiment très petites, car j'étais vraiment incapable de tenir la moindre discussion avec un allemand, et encore pire dans ce patois suisse-allemand ). Et tout comme moi, ils n'avaient jamais rencontré le grand-père de Moïse, et ce dernier ne nous avait jamais parlé de l'histoire de son grand-père ; A part nous dire parfois : " Je ne viens pas manger au réfectoire ce midi, car je vais chez mon grand-père... ". C'est bien le peu de choses que nous savions à propos de ce dernier : Il vivait à Uzès, point barre.

Bon, vous la voyez venir l'histoire de Ouf...

OUI ! Moïse a réussi "à rentrer en contact avec l'âme de son défunt grand-père", et les réponses qu'il a obtenu ( en Suisse-Allemand ) l'ont fait fondre en larme.

Ce fut ma toute dernière séance de spiritisme, et celle-ci a été la plus prolifique en terme de rapidité et également de véracité des réponses.

A part Moïse, ni moi, ni mes deux collègues qui éraflions le verre, ne connaissaient le prénom et le nom de jeune-fille de la grand-mère de Moïse défunte depuis longtemps, ainsi que les dates de naissances / morts de quelques membres de sa familles, ainsi que quelques-uns des surnoms dont ils s’affublaient dans leur famille ?!?

Les deux Questions que je peux seulement me poser sans y avoir toutefois de réelles réponses :

Avons-nous, grâce à la puissance de notre inconscient, des pouvoirs de télékinésie ou de télépathie ? J'opte pour cette solution, plus sage.

Ou bien faut-il appeler de toute urgence S.O.S Fantômes ? :help:

P.S : J'ai terminé volontairement ce post de façon humoristique, mais sachez quand-même que tout le reste est 100% vrai.

 

Edited by b'boom

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressante expérience. Toutefois, je remarque un énorme problème méthodologique, c'est précisément que seul Moïse parlait le suisse-allemand et que seul lui connaissait les réponses. Autrement dit, le sujet était aussi expérimentateur et interprète des résultats. Et ce seul problème rend caduque l'expérience toute entière, car aucun de vous ne pouvait contrôler les questions et leur rapport avec les réponses proposées.

Grâce aux travaux de mentalistes honnêtes (c'est à dire des mentalistes qui revendiquent faire un spectacle et non avoir des pouvoirs surnaturels), on sait qu'on peut faire croire à quelqu'un qu'il a posé une autre question que celle qu'il a effectivement posée. C'est-à-dire qu'il est possible que - par exemple - posant la question de la date de naissance d'une personne précise et obtenant (par hasard !) celle de quelqu'un d'autre, il ait eu l'impression a posteriori d'avoir posé la question qui correspond avec la réponse. Et ça, aucun de vous n'avait les moyens de le contrôler. Il aurait fallu que quelqu'un parlant suisse-allemand et ayant les réponses aux questions puisse écouter l'expérience sans pouvoir intervenir (par exemple en filmant la séance et en la montrant à cette personne) et puisse vérifier l'adéquation des réponses aux questions.

Pour finir, la proposition d'opter pour un pouvoir de télékinésie me semble également gênante, puisqu'à ma connaissance, il n'y a pas davantage de preuves pour la télékinésie qu'il n'y en a pour le spiritisme. Il n'y a donc pas lieu de se réfugier dans cette hypothèse.

Si tu veux plus un point de vue plus éclairé, l'Observatoire zététique à Grenoble monte depuis un bon moment des protocoles expérimentaux sur des sujets de ce type. Tu pourrais les contacter et voir ce qu'ils auraient monté comme protocole expérimental. Sachant que s'ils sont intransigeants avec la méthode, ils sont extrêmement bienveillants avec les sujets.

J'espère ne pas avoir l'air condescendant dans ma réponse, ce n'est ni l'objectif, ni même mon sentiment. :wink:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/12/2019 à 09:01, oreste a dit :

Intéressante expérience. Toutefois, je remarque un énorme problème méthodologique, c'est précisément que seul Moïse parlait le suisse-allemand et que seul lui connaissait les réponses. Autrement dit, le sujet était aussi expérimentateur et interprète des résultats. Et ce seul problème rend caduque l'expérience toute entière, car aucun de vous ne pouvait contrôler les questions et leur rapport avec les réponses proposées.

Grâce aux travaux de mentalistes honnêtes (c'est à dire des mentalistes qui revendiquent faire un spectacle et non avoir des pouvoirs surnaturels), on sait qu'on peut faire croire à quelqu'un qu'il a posé une autre question que celle qu'il a effectivement posée. C'est-à-dire qu'il est possible que - par exemple - posant la question de la date de naissance d'une personne précise et obtenant (par hasard !) celle de quelqu'un d'autre, il ait eu l'impression a posteriori d'avoir posé la question qui correspond avec la réponse. Et ça, aucun de vous n'avait les moyens de le contrôler. Il aurait fallu que quelqu'un parlant suisse-allemand et ayant les réponses aux questions puisse écouter l'expérience sans pouvoir intervenir (par exemple en filmant la séance et en la montrant à cette personne) et puisse vérifier l'adéquation des réponses aux questions.

Pour finir, la proposition d'opter pour un pouvoir de télékinésie me semble également gênante, puisqu'à ma connaissance, il n'y a pas davantage de preuves pour la télékinésie qu'il n'y en a pour le spiritisme. Il n'y a donc pas lieu de se réfugier dans cette hypothèse.

Si tu veux plus un point de vue plus éclairé, l'Observatoire zététique à Grenoble monte depuis un bon moment des protocoles expérimentaux sur des sujets de ce type. Tu pourrais les contacter et voir ce qu'ils auraient monté comme protocole expérimental. Sachant que s'ils sont intransigeants avec la méthode, ils sont extrêmement bienveillants avec les sujets.

J'espère ne pas avoir l'air condescendant dans ma réponse, ce n'est ni l'objectif, ni même mon sentiment. :wink:

Merci pour ta réponse et ton conseil ( en fait, je suis abonné à la chaîne Youtube d'hygiène mentale, ainsi que la tronche en biais, depuis quelques années déjà ).

Toutefois, ta réponse qui n'est absolument pas condescendante, ne me satisfait pas totalement... Mais, cela est sûrement de ma faute car je n'ai pas suffisamment insisté sur le fait que les questions étaient posées par Moise en Suisse-Allemand à l'orale pendant la séance - mais également écrites au préalable avant la séance, et que certaines réponses étaient formulées en Suisse-Allemand ; le verre se déplaçait vers les lettres qui formaient des mots, qui formaient eux-mêmes des phrases complètes en Suisse-Allemand. :huh: . Mais, SURTOUT, comme bien précisé dans mon anecdote ; Moise n'a JAMAIS touché le verre, et n'a donc eu absolument aucun contrôle physique sur ce dernier. 

Par exemple, comment expliquer le fait que lorsque mon pote posait des questions à propos de dates, nous avons obtenus des dates, et non pas des phrases qui n'avaient rien à voir avec les questions posées ? Si nous avions obtenus des réponses totalement incohérentes ( du style, question : Quand est morte mamie ? Réponse ; mon plat favori est la choucroute -choses toutes à fait improbable, vu que personne d'entre nous n'aurait eu les connaissances suffisantes pour la retranscrire en Suisse -Allemand ), nous aurions tout de suite interrompu la séance.

Je rappelle aussi le fait que c'est moi qui étais à l'initiative de cette séance. Quand j'ai osé demander à mon pote, qui était encore en période de deuil de son grand-père, je peux dire que je m'y suis employé avec la plus grande diplomatie possible : Je savais qu'il doutait aussi beaucoup des "esprits" ( il avait très, très peu participé à des séances de spiritisme réellement convaincante. Il n'avait pas assisté, mais il n'avait seulement pu constater l'hématome sur le coude de mon pote Davy lors de ma première réelle expérience troublante). 

En tous cas, je suis sûr et certains que Moise n'avait aucune intention de nous faire un tour de magie / mentalisme ( j'adore Fabien Olicard ) ce jour là en se moquant de la mémoire de son grand-père. Les deux autres amis, ainsi que moi-même, avons très clairement vu la surprise / l'incompréhension sur le visage de Moise lorsque le déplacement du verre donnait au fur et à mesure les réponses à ses questions.

Malheureusement, nous étions des lycéens démunis de caméras en 1995, et donc, nous n'avons pas pu filmer aucune des séances de spiritisme.

J'ai dis que j'avais des faibles notions en Allemand ( incapable de tenir une conversation à l'orale avec un Suisse-Allemand ), mais j'ai quand même pu lire et comprendre le sens des questions et des réponses que Moise avait retranscrit sur papier pendant la séance. D'ailleurs, je n'ai pas été le seul à pouvoir faire la traduction, et j'en ai eu confirmation par le sous-directeur / intendant de l'internat Feu Mr Masselot quelques jours après.

D'accords, on ne pouvait pas connaitre les réponses exactes aux questions personnelles au moment des faits, mais je ne vois toujours pas comment nous avons pu avoir des réponses cohérentes, alors que l'on ne comprenait même pas les questions exactes sur le moment.

Pour être plus précis, je pouvais seulement deviner le sens quand j'entendais le premier mot de la question ; Was, Wenn, Warum, etc,..

La seule personne qui aurait pu "tricher" pendant cette séance, c'était moi... Sauf, que je suis le mieux placé pour savoir que ce n'était évidemment pas le cas. Aussi non, je ne serai pas là, à vous demander de l'aide à mes questionnements sur ce sujet plus de vingt ans après les faits.

Encore une fois, je tiens à préciser que bien que je parle de "spiritisme", je ne suis pas convaincu que la vie après la mort existe : il est également possible, que nous Etres Humains pouvions faire preuve de facultés dont nous ignorions encore beaucoup de choses..

En tous cas, que cela provienne des"esprits" ou de notre pouvoir inconscient, il s'est forcement passé un phénomène étrange que je n'arrive toujours pas à comprendre.

 

Edited by b'boom

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, je ne sais pas trop quoi rajouter sur l'expérience en elle-même. Quand je parlais du mentalisme, il s'agissait de mettre en évidence que quelqu'un de bonne foi peut sans faire attention modifier ses propres souvenirs. Je ne sous-entends pas (ou si je le fais, c'est une maladresse de ma part) que l'un de vous ait voulu faire une blague aux autres. Je dis qu'il est possible que :

- ton ami ait accordé a posteriori les questions avec les réponses

- tu aies poussé sans le savoir le verre vers ce qui était attendu par la question (en entendant "quand", tu pousses vers des chiffres plutôt que des lettres, etc.)

- tes souvenirs soient inexacts (je ne parle pas de mensonge, je pars du principe que tu nous dis ce que tu crois être la vérité. Mais entre le souvenir et le fait, il y a l'être humain faillible, à plus forte raison lorsque le souvenir est vieux de 20 ans)

etc.

Il y a 10 heures, b'boom a dit :

Encore une fois, je tiens à préciser que bien que je parle de "spiritisme", je ne suis pas convaincu que la vie après la mort existe : il est également possible, que nous Etres Humains pouvions faire preuve de facultés dont nous ignorions encore beaucoup de choses..

Il est effectivement possible que nous ayons ce genre de pouvoir, malheureusement, cela n'a jamais été démontré et ton expérience ne me convainc pas.

Il y a 10 heures, b'boom a dit :

En tous cas, que cela provienne des"esprits" ou de notre pouvoir inconscient, il s'est forcement passé un phénomène étrange que je n'arrive toujours pas à comprendre.

Là, tu réduis le problème à deux choix : les esprits ou les pouvoirs psychiques, sans qu'il y ait de preuves ni pour l'un ni pour l'autre. En réalité, il y a aussi toutes les autres options listées précédemment qui doivent se rajouter. Or, si je devais placer un curseur de vraisemblance sur chacune des options, je le placerais bien plus haut pour les options que j'ai proposées que pour les tiennes étant donné que les biais mentaux sont avérés et prouvés alors que ni l'existence des esprits, ni la télékinésie ou la télépathie ne le sont.

En somme, dans cette situation, il me semble plus raisonnable de penser que vous avez été victimes de biais mentaux plutôt qu'il existe des pouvoirs surnaturels. Toutefois, cela ne signifie pas que ces pouvoirs n'existent pas, mais que cette expérience ne permet pas d'affirmer qu'ils existent.

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui est-ce qui touchait le verre au final? Y avait-il des affinités conscientes ou inconscientes entre vous de manière à "influencer" la direction du verre.

J'en ai un peu discuté et c'est un sujet hyper sensible, dont même l'évocation peut faire hérisser les poils... bref, en fonction de l'interlocuteur la discussion peut vite tourner court. Je reste assez convaincu que le bain religieux dans lequel on est plongé dès la naissance qu'on le veuille ou non, que l'entourage en soit conscient ou pas, nous fait passer à côté de capacités cognitives qui passent du conscient à l'inconscient par la force des choses. Un peu à la Rousseau : "l'homme naît pur, c'est la société qui le corrompt". A l'époque des écritures  monothéistes (je ne connais rien aux religions animistes ou asiatiques, mais elles me semble plus portées sur comment favoriser l'expérience individuelle que quelle est cette expérience individuelle), je pense que la démarche était en partie de pouvoir influencer/orienter/"contrôler" la transcendance naturelle qui reliait tous les individus. A partir du moment où tu mets une image, un mot sur quelque chose d'aussi fragile et personnelle, tu la "vides" et tu en prends le contrôle en la transmettant de manière unilatérale, répétitive et finalement forcée.

On en arrive alors à chercher ailleurs ce qui peut venir de nous mais nous surprendre.

Par exemple, une amie m'avait raconté qu'elle passait un jour dans une ville qu'elle n'avait jamais visitée accompagnée d'une copine à elle. Un peu la même période, l'adolescence, des questionnements (marrant que ça vienne toujours à cette période de la vie quand même). En passant dans une rue, sa copine se met à fondre en larme, grosse panique, hystérie impossible à contenir, des passants qui dévisage les deux gamines. Elles avancent un peu cherche un coin plus tranquille. L'orage émotionnel passe, mais impossible de savoir pourquoi sa copine s'est mise à pleurer, elle-même ne le sachant pas. Y aurait-il eu des événements traumatisants dans ce coin de la ville bien longtemps avant leur naissance et qui a marqué les esprits (marrant comme expression), mais pas assez important pour sortir au delà du journal local?

Edited by P.net

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou alors quand t'es ado t'es shooté aux hormones à des taux inconnus jusque là et ton corps fait n'importe quoi, ton système nerveux gère comme il peut (mal en l'occurence).

PS : post sérieux de ma part, sans condescendance (je préfère préciser au cas où :) )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...