Jump to content

Recommended Posts

Bonjour,

Le sujet a sûrement été débattu, si je fais double emploi désolé.

J'aurais aimer connaitre vos routines ( actuelles ou  passées)  pour entretenir votre jeu et ou progresser.

On a pas forcément 2 heures ou même 1 à  consacrer a la basse en fonction de l'emploi du temps.

La question n'est pas de savoir quel % on consacre à la technique, la théorie, repiquage d'un morceau, etc sur son temps de travail, mais

qu'est que vous bossez, bosseriez chaque jour.

Vos gammes, penta ( majeur, mineur etc ) ou plutôt penta ou encore un ou l'autre exo de déliateur de doigts..... le truc que vous faites même 5 , 10 minutes tous les jours.

Lesquels ont été vraiment bénéfiques selon vous plus que d'autres et pourquoi  ?

 

-Je commence, en ce moment je joue chaque jour sur une gamme majeur une intervalle tonique, tierce, quinte + 7 eme ( maj ou min). Une fois fait  je tourne sur un blues de la gamme du jour ( une ligne classique).

- Un groove d'une méthode, groove connu ou non, mais je le bosse dans tous les sens, je change d'emplacement sur le manche, de tona, de rythme etc etc

 

Pas assez de recul pour savoir ce qui sera le plus bénéfique, mais je trouve pour l'instant que c'est pas fastidieux, ca reste même ludique.

Et vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

- repiquer les morceaux que j'aime

- stopper la basse de temps en temps 1 semaine ou 2.

- bosser j'ai jamais fait :lollarge:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/07/2019 à 15:55, mister cbass a dit :

 

J'aurais aimer connaitre vos routines ( actuelles ou  passées)  pour entretenir votre jeu et ou progresser.

On a pas forcément 2 heures ou même 1 à  consacrer a la basse en fonction de l'emploi du temps.

La question n'est pas de savoir quel % on consacre à la technique, la théorie, repiquage d'un morceau, etc sur son temps de travail, mais

qu'est que vous bossez, bosseriez chaque jour.

Vos gammes, penta ( majeur, mineur etc ) ou plutôt penta ou encore un ou l'autre exo de déliateur de doigts..... le truc que vous faites même 5 , 10 minutes tous les jours.

Lesquels ont été vraiment bénéfiques selon vous plus que d'autres et pourquoi  ?

 

 

bin , j'aurais tendance à dire que travailler  les choses  que se soit technique /lecture / harmonie , oreille etc...   reste  une bonne chose

même si on a pas des heures devant soi ...

après ,  si c'est le cas d'une gamme  , on prend  chaque degrés  , un par jour , et toutes les tonalités ,  et on le transforme en musique autant que possible ...  sur un PBack   , un rytme etc...    un accord ,  comme tu le dit ,  trouver différentes façon de le faire sonner sur le manche ( positions , renversements d'intervalles )   ...

bref , du boulot ...

 

sinon actuellement , c'est  l' omnibook   de C Parker  , autant c'etait du grecque  il y a des années ,  maintenant  je comprends mieux , et c'est la clef de Fa , donc aussi la lecture  ...  le but étant de comprendre  quoi sur quoi ?    pas de jouer les perroquets ,

mais chercher pourquoi , et ce qu'il joue sur ses grilles  , et ouvrir  son  sens de l'impro ..   phrases /rythme(s)  ...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/07/2019 à 19:03, samdav a dit :

- repiquer les morceaux que j'aime

La même.

Je reste donc une quiche en jazze, mais pour le reste, les changements de style font du bien.

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

repiquer  ce que l'on aime  est un grand basique  ,   ça forme une banque pour le cerveau  , et l'on pioche dedans  quand on a pas l'inspiration  ...

après fonction de son ou des buts ,   on va chercher  dans la compréhension  de certains musiciens  , même si parfois  on ne sera jamais dans leurs têtes ,  mais que ça formera la sienne  :dwarf:...

enfin , j'ai , et je fonctionne comme ça ....

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai toujours joué par dessus des morceaux que ce soit en écoutant la radio sur des K7, des vinyles, des CD puis des listes i-Tune.

L' apparition des plateformes de streaming a été un grand kif pour moi puisque depuis je peux jouer partout (J'ai toujours un Amplug dans la housse) sur plein de listes que je me concocte avec soin ou sur des Paylists lancées aléatoirement par la plateforme.

Depuis quelques année j'ai plus de temps à consacrer à la musique et je ne m'en prive pas. Même en période d'été ou je joue quasiment tous les soirs je prends toujours du temps pour jouer dans la journée.

J'aime jouer, j'aime composer, j'aime faire de beaux chœurs harmonisés, je fais ça depuis très longtemps mais je ne crois pas avoir jamais utilisé le terme "travailler" dans ce domaine.

Je m'exerce, je m'entraine, je répète éventuellement mais non je ne travaille pas. 

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sujet intéressant :-)

 

Pour ma part, tous les jours c'est :

1) Montée / descentes sur 2 octaves des 7 modes de la gamme majeure (en général gamme majeure en G puis dorien en A puis ainsi de suite...)

 

2) Idem mais sur les notes de l'arpège (fondamental, tierce, quinté, septieme) toujours sur 2 octaves en interdisant de descendre comme je suis monté (pour chercher des nouveau chemin) et en variant les chemins autant que possible

 

3) un exercice sympa pique a Janek Gwizdala : montee en arpège de la gamme demi-diminue et descente en arpège de la gamme mineure. Du coup en commençant sur le G par exemple on finit sur le G# car on se décale d'un demi-ton et on repart pour un tour afin de faire tout le manches. Ça ressemble a un plan en fait.

Il présente cet exercice dans les vidéos gratuites sur son site mais je ne sais plus trop où précisément. C'est un de ses échauffements. 

 

4) des suites d'accords genre III VI II V I IV en essayant d'être fluide dans les changements de positions et mettant des enrichissements (b9, #11...)

 

5) un medley de S Wonder : enchainement de Sir Duke (intro verse pont chorus tutti) + I wish (verse chorus) + Isn't she lovely (verse chorus break) + Master blaster (intro verse chorus pont) + Superstition (verse chorus)

 

Le tout au métronome a la blanche en alternant des jour sur le 1 et 3 et des jours sur le 2 et 4, histoire de savoir jouer sur les deux.

 

Quand je peux je cherche aussi des walkings : trouver le plus de chemins possibles sur II V I par exemple en couvrant tout le manche (s'autoriser a allé au delà de la 12 ème case) et en imposant des contraintes (+ ou - de chromatisme, + ou - rapide pour monter ou descendre, beaucoup rester au même endroit ou non...)

Ça me prend 20 minutes environ et ensuite je bosse des morceaux (pareil que les autres : je joue beaucoup sur des morceaux existants ou des covers depuis Spotify ou YouTube) mais je ne fais plus assez de relève - je deviens feinéant :-D

Edited by JipE
  • Like 1
  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

en ce moment je me focalise sur

-Les arpèges, avec 7 eme ( majeur/ mineur etc) ca délie .

- un petit exo de Ed Friedland,  5 minutes par jour. Prendre une note, la jouer partout sur le manche en la chantant pour mémoriser.

- Une grille blues ou autres avec un loop, je joue les accords ( ca m'oblige  à les bosser) + impro ( pour mise en application du point 1 et 2 ).

- je me focalise beaucoup sur  la technique main droite aussi, travaille alternance et le raking.

Je me suis aperçu que j'avais tendance à  utilisé le rake de manière inconsciente. C'est pas interdit d'utiliser le rake, mais quand on le fait de manière voulue.

Du coup en ce moment alternance au maximum, et puis ferait le travail sur le raking, j'opterai pour celle qui me semble la plus "naturelle"

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux remarques :

1) pour le jeu main droite, j'ai pas mal travaille a une époque soit a 2 doigts en bute, soit a un doigt que l'index ou le majeur, soit a 3... 

au final aujourd'hui je joue souvent a un doigt quand je peux (ça apporte de la constance dans son) et je passe a 2 ou 3 au feeling des besoin.

Notament pour les walking jouer a un doigt permet d'avoir plus d'intensité dans le son et donc de mettre du drive 

 

2) je m'echauffe toujours sans amplification. Ça oblige a mettre plus d'intensité dans les notes, ça fait moins de bruit et j'y vois un vrai plus pour le contrôle du son. Ensuite je branche soit sur un amp, soit sur une DI pour contrôler également mon son amplifié. 

Mais une chose est sur ça m'a fait jouer plus rentre dedans notament pour les walkings et c'est bien la qu'est le drive. Donc quand je joue aujourd'hui et que le truc marche pas en walk : je baisse le volume sur la basse pour jouer plus fort. 

J'ai pas mal cherche aussi autour de la manière de jouer les notes avec l'index et notament de retrouver une "percussion" de l'index déclenche par un mouvement du poignet pour singer un jeu de contrebasse. Pas facile à expliquer. 

  • +1 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

travail d'oreille avec un petit clavier midi. Env. 10min /1-2 jours

Jouer sur la basse 3-4fois par semaine

Déliateurs: bass fitness puis spider. A partir du Ré (corde de si) puis une fois chaud callé sur le do. Parfois assis, parfois debout, la position n'est pas la même. Travail main droite pouce A/R ou alternance. Métronome à 30 par mesure. soit sur le  1 soit sur le 4.

Travail main droite saut de cordes en croches triolets doubles croches etc... en mute main gauche

Gammes/arpèges/renversements

Grille sans le son puis jeu avec playback. Pas forcément les mêmes

lecture théorie et lecture de note en clé de sol et clé de fa.

 

Changer littéralement de style pour bosser des morceaux. Même simple, mais capter le groove quel que soit le style.

 

Edited by P.net

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je n'ai que 5 à 10 minutes : la gamme du jour (j'ai une feuille au mur avec toutes les gammes majeures, mineures, penta et diminuées réparties sur 31 jours de manière aléatoire, selon la date du jour je joue la gamme qui correspond).

Si j'ai 15 minutes de plus (soit une demi heure au total), je lance une boucle de batterie piochee au hasard sur garage band et je jamme dessus.

Les jours où je fait une vraie séance boulot, après la gamme du jour je bosse les morceaux du groupe et je finis par le groove au hasard une dizaine de minutes pour la détente.

 

Au final c'est très rare que je ne joue pas ne serait-ce que 10 minutes par jour (pour la gamme du jour), sauf bien sûr si déplacement ou vacances.. . Dans ce cas je joue sans rien brancher, c'est un travail autant pour les mains que pour la mémoire

Edited by Sven
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne idée la méthode de la gamme du jour...

Je devrais m'y remettre...:)

Tout sur la même feuille Sven ? C'est un document que tu as réalisé toi même ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est une simple feuille Excel avec 31 cases, j'ai listé les gammes majeures de chaque tonalité, mineures, diminuées, pentatonique... Et ensuite j'ai collé au hasard.

Si tu veux que je te l'envoie par mail, envoie moi un MP !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rejoins un peu ce qui a été dit plus haut !

"stopper la basse de temps en temps 1 semaine ou 2"

Pour moi, c'est hyper important de sortir de cette spirale qui peut vite devenir infernale :) voire désagréable !

c'est un classique... Plus on est dedans, moins on constate notre progression !

Sinon, ce qui m'a fait le plus progresser c'est sans doutes jouer sur scène, avec des gens, une batterie, une rythmique...

Et surtout en jouant des compos ! Se creuser la tête pour trouver de nouvelles sonorités, de nouvelles lignes pour surprendre les autres musiciens..

La pratique et la surprise... Je n'ai jamais eu d'aussi bons exercices ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, les moments où je n'avais pas de groupe...

Je jouais une ligne, simple (je ne suis pas solfégiste, gamméiste etc...) que je répétais en boucle en changeant parfois la rythmique ou en enlevant et rajoutant une note à chaque fois (à la steve reich, philipp glass...) et ce n'importe quand, devant une série, un film... Bon en faisant à manger c'est pas facile... Mais faire ça tout en étant distrait ça forge une certaine technique rythmique et c'est chouette !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...