Jump to content

Deous

Membre
  • Content Count

    364
  • Joined

  • Last visited

About Deous

  • Rank
    Pro

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Versailles

Matos

  • Basses
    Musicman Stingray 4 HH, Sandberg PM4, Fender Jazzbass
  • Amplis
    GK RB700II 15, Omni 10.5
  • Effets
    Sansamp BDDI et VT, EBS Multicomp, Fulltone Bassdrive, Korg Pitchblack

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Oui une DI sort au niveau micro. Pour sortir au niveau ligne il faut rajouter un préampli. C'est alors une DI/preampli. Ça peut paraître pareil au final quand ils sont dans le même boitier mais électroniquement les fonctions sont différentes.
  2. Je possède aussi une Sandberg. Ce que j'ai remarqué c'est que la particularité du micro chevalet d'origine c'est qu'il est câblé en série. Il doit être conçu pour ça ce qui n'est pas standard (une Stingray c'est en parallèle par exemple) mais cela explique aussi pourquoi il se marie bien avec le micro P (aussi en série). D'ailleurs sur la mienne il y a un switch pour pouvoir splitter ce micro MM et ne garder qu'une seule bobine (façon micro chevalet Jazzbass) et en fait cette position est quasi inutilisable. Déjà il y a une grosse différence de volume (on perd beaucoup de niveau) mais aus
  3. J'en ai un : c'est vraiment top!!
  4. Haha, je n'avais pas vu cette annonce ni fait le lien. Je t'ai contacté sur Zikinf pour la Mooer mais en fait je préfère ici, j'ai plus confiance. J'ai bien eu ta réponse d'ailleurs, on gère ça en Mp. Matthieu
  5. Deous

    Le Sandberg Club

    J'ai aussi changé dernièrement le micro P (genre Delano) de ma Sandberg pour un Fender issu d'une précision 58. Je trouve le son plus plein et chaud, moins aseptisé. Les aigues montent moins haut par contre. Il me faudra attendre de voir ce que ça donne en live et en enregistrement pour statuer sur cette config.
  6. Deous

    Le Sandberg Club

    La résistance d'un micro est une caractéristique technique au même titre que d'autres. Par exemple on est habitué à citer le bois de la touche ou du corps; personnellement je vois ça un peu pareil. Globalement ça donne une idée du nombre de tours qui ont été fait pour bobiner le micro : plus il y a de tours plus le niveau de sortie va être important mais les aiguës vont être limités au profit des mediums (je ne suis pas un spécialiste néanmoins). Bon après c'est clair qu'il y a bien d'autres critères qui influent sur un micro comme le type et la taille des aimants, le fil utilisé, .
  7. Tu soudes un fil ou un petit bout de patte de composant à place de la piste arrachée. Evites juste de mettre un truc trop fin si c'est une piste qui fait passer un peu de puissance (alim en particulier).
  8. J’utilise les Oktava depuis longtemps. J’en ai deux paires. Je les utilise sur les guitares acoustiques, les overhead batterie et les appoints cymbales, les prises d’ensemble ou d’ambiance (couples), les instruments acoustiques, les percus, … Souvent associés à un large diaphragme pour apporter du corps d’ailleurs. Dans tous ces cas j’utilise selon la situation et l’ambiance sonore recherchée les capsules Cardio ou Omni. En fait je teste les deux possibilités et je choisi. Bref, elles font le taf ; elles sont très bien ces capsules Omni. De toute façon j’adore les m
  9. Celle ci est deja toute prête pour toi: Annonce Ginger C'est bien mieux qu'une SFT à mon gout car les graves sont bien gérés. Parfait pour apporter une petite couleur vintage et faire croustiller ton EBS. Made by Cylens off course. Edit : à mince vendue, j'avais pas vu...
  10. Déjà un Sansamp réglé à burne. Cela créé des harmoniques haut médium qui remontent et font claquer l'attaque des notes.
  11. Deous

    Zikmaniaques

    Le Nordstrand est bien mais il un peu moins clair et un peu plus bas médium. Après c'est peut être juste un problème de câblage ou un contact qui ne se fait plus bien... Il faudrait pousser le diagnostique un peu plus pour savoir ce qu'il en est .
  12. Bein oui c'est ça. A une époque les albums étaient enregistrés/mixés et prémasterisés spécialement pour le support de diffusion. (et même la composition et l'ordre des morceaux si on prend en compte que le temps de chaque face est limité et qu'aux extrémités des distorsions apparaissent). Après on a repassé ça sur CD comme des cochons en essayant de faire sonner le plus fort possible... Et à notre époque c'est l'inverse : on fait un prémastering pour les supports numériques et éventuellement on adapte ça à la va-vite pour le graver sur un 33 tours...
  13. Désolé mais je n'ai vu aucune explication physique dans tes liens. Pour la dynamique par exemple, on compresse aussi les enregistrement numériques (d'ailleurs la tendance actuelle serait justement plutôt la sur-compression avec une dynamique réduite au minimum...) Il n'y a pas de débat effectivement. Il y a juste moins de tout et de sérieuses contraintes physiques liées au support mécanique. Après je ne remets absolument pas en cause le fait que ton système et tes vinyles sonnent très bien!
  14. C'est normal. En gros pour avoir une meilleure définition sur un vinyle les graves sont nettement atténuées par rapport aux aigues. Du coup il faut un étage pour corriger cela en aval et retrouver une balance tonale normale (le préampli RIAA). C'est intégré sur les entrées Phono mais pas sur les autres.
×
×
  • Create New...