Jump to content

Deous

Membre
  • Content Count

    350
  • Joined

  • Last visited

About Deous

  • Rank
    Pro

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Versailles

Matos

  • Basses
    Musicman Stingray 4 HH, Sandberg PM4, Fender Jazzbass
  • Amplis
    GK RB700II 15, Omni 10.5
  • Effets
    Sansamp BDDI et VT, EBS Multicomp, Fulltone Bassdrive, Korg Pitchblack

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. C'est normal. En gros pour avoir une meilleure définition sur un vinyle les graves sont nettement atténuées par rapport aux aigues. Du coup il faut un étage pour corriger cela en aval et retrouver une balance tonale normale (le préampli RIAA). C'est intégré sur les entrées Phono mais pas sur les autres.
  2. Oui globalement on travaille pareil en studio. Typiquement on va mettre un low cut sur la basse pour laisser de la place à la grosse caisse par exemple. Et puis on va mettre un filtre sur le général pour supprimer les infra graves (genre 30/40 Hz) parce qu'il peut y avoir pas mal d'énergie dans cette zone alors que ça n'apporte rien du point de vue musical. Ça va permettre de faire sonner le tout plus fort par exemple (sans saturer ou faire pomper les compresseurs/limiteurs). Le truc c'est que généralement en studio on va avoir des prises plus propre (avec moins de repisse des autres instruments par exemple) et on maitrisera mieux l'environnement du coup on pourra mieux travailler le son à la prise et on aura moins à corriger. Et puis surtout il n'y a pas l’acoustique de la salle à prendre en compte et en acoustique il se passe toujours beaucoup de choses qui modifient grandement le rendu des instruments... particulièrement dans les graves. Après le problème de ce genre de filtre passe-bas c'est que ça provoque des rotations de phase qui peuvent faire perdre beaucoup à une prise. Parfois il est plus "musical" d'utiliser plutôt un filtre en plateau pour juste atténuer le grave non nécessaire. L'autre truc c’est que dans tous les cas il faut surtout essayer de ne pas mixer en fonctions des chiffres, de ce qu'on voit sur les graphiques ou de ce qu'on croit mais mixer avec ses oreilles pour faire ce qui marche... Facile à dire; on en est tous la... Surtout il ne faut pas croire les chiffres qui sont indiqués le matériel grand public. Ce sont juste des données commerciales et ça donne de fausses idées. C'est n'importe quoi ou en tout cas on ne connait pas les conditions de mesures ou à quoi correspondent ces chiffres. Bref 80 Hz c'est déjà bien grave (et d'ailleurs sur le graphe de Mistergroovy le son est déjà atténué de 3dB à cette fréquence).
  3. 12 dB/octave est largement le plus courant. D'ailleurs ça à l'air de correspondre à ta courbe. Généralement sur les plugins on peut ajuster le facteur "Q" du filtre qui modifie la forme du "coude" mais pas la pente.
  4. Deous

    Envie De... Precision (eh Oui ! Aussi !)

    D'ailleurs petite question : la tona est pas mal fermée sur l'extrait non? Sinon vous connaissez les différences entre les AV57 et 58? Vous semblez évoquer un micro spécifique pour la 58; le son a t il évoluer entre les 2 séries?
  5. Deous

    Envie De... Precision (eh Oui ! Aussi !)

    C'est sûr l'alpine sonne plus moderne mais de mon côté je préfère largement le son de l'AV58 sur les extraits. Il ne manque qu'un tout petit coup de préamp pour l'intégration dans le mix.
  6. Deous

    Marcus Miller V7

    Techniquement je ne vois pas trop pourquoi le buzz disparaitrait en actif. Pour moi le buzz provient de la conception même des micros simples bobinages (passifs) en milieu électromagnétique perturbé. Le préamp placé après ne fera qu'amplifier et égaliser le signal en amont. En revanche il suffit souvent de se déplacer par rapport aux sources de perturbations pour amplifier ou atténuer le buzz capté.
  7. Deous

    Le topic des micros

    Ah les micros... Voici ma collection construite au fil des années. Sennheiser e602, Shure SM58, Shure SM57, Beyer M88, Sennheiser AT4041, 3 Beyer Opus 87, 2 paires d'Oktava MK012, Neuman TLM193, AKG C414XLII. Avec ça déjà je peux faire beaucoup de choses! Je ne me sers plus du tout du e602 depuis que j'ai le M88. C'est pas un mauvais micro mais j'ai trop galéré avec lui à mes débuts (pas forcément à cause de lui d'ailleurs). Pas besoin de présenter les SM57/SM58. Ils me sont bien utiles pour placer des instruments dans le mix. Le M88 j'aurai du mal à m'en passer. C'est un peu un SM57 mais avec du grave et du corps. L'AT4041 ne sort que pour dépanner. Le mien n'est pas jeune mais il est toujours vaillant. Je ne suis pas très fan de ces micros qui manquent de "magie" à mon gout mais ça marche quand même bien pour le haut du spectre. Les Opus 87 sont super efficaces sur les toms de batterie mais ils ne sont guère bon à autre chose à cause de leur pré-égalisation. Leur pince est hyper pratique. Le son est riche et dynamique du fait que ce sont des statiques. Vous l'avez compris j'aime beaucoup les Oktava. Ca permet de faire beaucoup de chose une paire de petite membranes! Je les trouves très musicaux et jamais agressifs. D'origine ils sont en peu bruillants; je les ai modifiés et depuis ils sont bien plus précis et ouverts. Bon faut faire attention, ils sont fragiles mais j'ai les miens depuis longtemps et je ne les échangerai pas contre des Neumann modernes. J'ai racheté après les capsules Omni que j'utilise très souvent. Le Neumann 193 est neutre et musical. Son manque d'option le limite quasiment à la voix dans mon cas (pas de PAD, cardio seulement) mais il fait ça très bien. Le C414 est top pour beaucoup de choses. Franchement il sait tout faire ce micro. Son côté un peu "raide" le rend sensible au préampli sur certaines sources.
  8. En fait ça se vérifie facilement visuellement en se repérant aux boutons : - le micro chevalet est pile en face du potentiomètre de tonalité sur les 70's - le micro est positionné "entre le deuxième potentiomètre de volume et celui de tonalité" sur les 60's (et la majorité des Jazzbass) Sauf effet d'optique lié aux photos on est bien en position 70's sur cette basse.
  9. Deous

    Ma Jazzbass idéale

    Merci pour ta réponse! C'est sûr qu'il y a beaucoup de choses qui influent sur le son (cordes, réglages, jeux, etc.) avec notre perception subjective et sans comparaison immédiate ce n'est pas simple de se faire une idée sur l'impact de chaque "sous-éléments". D'ailleurs comment tu fais la différence entre le bois du nouveau corps et la peinture? Tu as pu essayer? (cela dit mes impressions vont dans le même sens même si après je ne retrouve pas forcément de lien entre "la résonnance à vide" d'une basse et son son amplifié.) D'après ma perception, le badass a un son légèrement plus droit/sec que la tôle pliée traditionnelle. Les attaques haut médium sortent un peu plus. Par contre c'est moins moelleux. C'est pas révolutionnaire mais je pense que ça commence à compter lorsqu'on additionne les éléments et caractéristiques qui vont dans le même sens. Pour du slap ça peut avoir du sens; pour du disco c'est pas ce que je prendrai personnellement. Ok pour les doubles tona . Pour ma part je n'utilise que micro chevalet donc c'est vrai que je n'en voyais pas l'intérêt. En tout cas, elle est réussie!
  10. Deous

    Ma Jazzbass idéale

    Elle est très belle. Je serai bien intéressé par avoir plus de détails sur ce qui te plait dans chaque élément et ce qui t'a amené à les choisir ("moultes tests").
  11. La classe A a un très mauvais rendement (autour de 25%). Il va dissiper une bonne partie en chaleur et ce même si il ne sort pas de son car rien n'est branché en entrée. C'est une des raisons qui fait que ces amplis sont volumineux. La tu vois bien toi même que l'ampli est petit et qu'il n'y a quasi rien pour dissiper de chaleur. Au final ce n'est surement pas très grave car il existe d'autres solutions techniques très adapté à la basse. Je crois que ce que tu dois juste retenir c'est que tu ne veux pas de classe D.
  12. C'est bien de leur part de répondre vite mais c'est dommage de répondre n'importe quoi...
  13. Deous

    Bill Fitzmaurice Jack 10

    Ma petite expérience : je me suis fait il y a quelques années un Omni 10.5 (apriori la version précédente au Jack). Avec un HP néo Eminence, j'en suis hyper content. Niveau poids, puissance, son, encombrement, prix je n'ai pas trouvé mieux. Je l'avais construit initialement sans tweeter et ça allait bien. Et puis j'ai rajouté les tweeters après quelques années (2 bêtes piezzo en ligne, en série et sans filtre) et c'est encore mieux. Je ne regrette pas du tout. Clairement ils s'intègrent très très bien au niveau sonore. Avec une basse c'est discret et musical. En fait on ne les entend pas, ils rajoutent juste de la précision, augmentent la bande passante et embellissent les attaques. Pas du tout grossier et agressif comme souvent. C'est pas un problème de piezzo ou de prix c'est un problème de conception et d'utilisation et la le monsieur il sait faire. Rien à voir avec le tweeter des enceintes GK par exemple (Série RBH et Néo)...
  14. Non c'est pas standard car comme tu sais une DI a généralement 2 sorties : Thru (en jack asymétrique) et Main (en XLR symétrique). Et moi il me fallait deux sorties asymétriques : une pour l'attaquer l'entrée instrument de mon préampli, l'autre pour mon pedalboard (un Y quoi mais en passif j'avais des doutes). Après tu vas me dire pourquoi ne pas utiliser la sortie XLR... Bein c'est simple généralement je trouve que le son n'est pas le même si on attaque l'entrée micro ou l'entrée directe d'un préampli. Et la le son en jack me plait plus.
  15. Bon j'ai trouvé une solution... Tech21 Sansamp BDDI : Il se trouve que j'en ai un que je n'utilise que de façon épisodique. Contrairement aux DI classiques on dispose d'une sortie jack sur le Sansamp pour renvoyer le son vers un ampli. Avec le footswitch je peux désactiver l'effet et donc retrouver le son sec de ma basse en sortie pour la réinjecter dans mon pédalboard. La basse dans l'entrée le préampli de studio sur la sortie parallèle le VT bass et autres pédales via la sortie out
×