Jump to content

floppybass

Membre
  • Content Count

    315
  • Joined

  • Last visited

About floppybass

  • Rank
    Connaisseur
  • Birthday 06/01/1987

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Lyon

Matos

  • Basses
    Jb Deluxe 24, Pb Squier
  • Influences
    Jamerson, Palladino, Pastorius, Bona, Ray Brown...

Recent Profile Visitors

3716 profile views
  1. Oui leur projet défonce je trouve ! J'ai le droit de le dire, c'est pas mon groupe hehehe
  2. Yo les Lyonnais ! Ce soir je joue en remplacement dans un très bon groupe de Hip Hop/ Jazz, Blade! Ça se passe à 21h30 place St Jean dans le vieux Lyon, ça va être mortel! Première date pour moi avec le synthé basse, ça va être sport
  3. Je comprends pas trop où tu veux en venir... Tu poses des questions dont tu n'acceptes pas la réponses, je ne comprends pas trop ta démarche... Bonnes recherches du coup ;)
  4. Essaie peut être de voir l'harmonie de manière moins verticale, et plus horizontale: il y a de nombreux cas où une note n'a pas de valeur concrète par rapport l'accord sur lequel elle est jouée, parcequ'elle s'inscrit dans un mouvement mélodique qui a lui seul justifie sa présence. Après tout est possible, si tu as envie de joue la b9 sur un II7, tu peux, mais c'est pas la couleur la plus éloquente qui soit ;) Je comprends pas trop la suite de ta question... Pour les "gammes bebop" (je mets ça entre guillemets car pour moi ce sont surtout des gammes basiques avec un chromatisme rajouté), encore une fois la présence du chromatisme permet juste de faire tomber les notes de l'accord sur les temps, c'est tout Démarre une gamme bebop sur un contretemps et contemple le massacre: tu n'entendras pas la couleur que la gamme était censée te donner. Pour la majeure: 1 & 2 & 3 & 4 & 1 Do Ré Mi Fa Sol Sol# La Si Do Pour la bebop dominante: 1 & 2 & 3 & 4 & 1 Do Ré Mi Fa Sol La Sib Si Do
  5. Salut P.net, c'est très cool de s'intéresser aux couleurs du mineur mélodique, mais si je peux me permettre, avec toute la bienveillance du monde, je pense que tu mélanges beaucoup de choses qui n'ont rien à voir. Je pense pouvoir avancer sans trop me risquer que tu as lu beaucoup de choses en ligne/ dans des ouvrages, et c'est très cool, mais pour l'instant tu ne maîtrises vraisemblablement pas très bien les concepts. 2 petits éléments de réponse par rapport à des questions évoquées plus haut : dans there is no greater love, le Db n'est pas à proprement parler à voir comme la b9 du C7. C'est simplement un chromatisme dans la mélodie. Si il avait été tenu plus d'un temps et sur un temps fort ça aurait été différent. En général on ne joue pas trop de b9 sur un II7, en tout cas je n'en entends jamais. Pour l'histoire de la gamme bebop, c'est un peu confus aussi. Le principe même de ces gammes est avant tout rythmique. On place un chromatisme de manière à ce qu'en croches, les notes importantes (1 3 5 7) tombent sur les temps. Par ex dans la gamme bebop majeure de do tu as un sol#, ce n'est pas pour autant à voir comme une b13 ou #5, cette note ne servira que de passage Pour ce qui est du mineur mélodique et de son usage... Déjà à mon avis analyser par le prisme des modes est un non sens. On peut en revanche tout à fait utiliser le mineurs mélodique et ses modes pour colorer certaines harmonies. Si telle était ta question, des usages basiques du mineur mélodique que j'aime bien: Jouer Lydien b7 sur le II7 nightpops l'a bien expliqué plus haut, la cadence II7 IIm7 V7 I est omniprésente dans le répertoire jazz: Take the A train, There is no greater love, All of me, Donna Lee, I can't give you anything but love sont les premiers qui me viennent de tête, il y en a des dizaines d'autres. Autant avoir du vocabulaire sur ces séquences Jouer la gamme Altérée (7e mode du mineur mélodique) sur les accords V7 qui résolvent. Dans ta gamme altérée tu as la b9, la #9, la #11, la #5, en gros plus ou moins toutes les altérations possibles sur un V7, ce qui lui donne une couleur très sympa dans ce contexte. tu peux jouer locrien bécarre 2 sur un m7b5 aussi, dans un II V I majeur ou mineur. En espérant t'avoir éclairé
  6. Hello! bon je rejoins votre club! Je prends des cours de piano depuis quelques mois, pour élargir un peu mes horizons musicaux, c'est bien cool! Et là je fais un remplacement dans un groupe hip hop où la moitié des lignes sont jouées au synth, du coup je me suis commandé un subphatty qui arrive demain normalement! J'aurai surement des tas de questions à poser! à bientôt ;)
  7. Tout passe par une bonne position de la main gauche, et notamment du pouce. Si tu es bien placé, tu n'auras aucun mal avec un peu de pratique à jouer correctement avec tes 4 doigts. Perso je recommande pas spécialement de commencer trop haut dans le manche, car la position de la main n'est pas la même du fait du talon de la basse. Je ne recommande pas non plus de passer trop de temps sur les déliateurs type un doigt par case si tu n'es pas débutant complet (genre moins de 3 mois de basse), pour la simple et bonne raison qu'il ne correspondent pas à une réalité musicale pratique. Tout ce qu'ils t'apporteront (souplesse, indépendance des doigts, coordination MD/MG, endurance, etc...) tu peux le trouver en bossant des gammes et des traits musicaux réels, qui auront en plus l'intérêt de te faire jouer de la vraie musique. ;) Sinon les bouchons entre les doigts, le grip master, etc... c'est de la connerie complète, à part une tendinite tu ne va rien en retirer
  8. Le Jazz est une musique à tradition très forte aussi... On l'enseigne "à l'ancienne" dans les conservatoire pour les raisons suivantes à mon avis: 1) On a suffisamment de recul pour théoriser, enseigner et analyser le swing, le bop, le jazz modal, etc... Parceque ça fait longtemps que ça existe tout simplement! Et ce sont des musiques assez codifiées, qui permettent à des gens qui ne se connaissent pas, ne parlent pas la même langue et n'ont pas la même culture de jouer ensemble sur des morceaux parfois complexes. Et du coup tout ça passe forcément par des codes, comme l'ordre des solos,le vocabulaire idiomatique, la connaissances des intros typiques, le mode d'accompagnement des chorus de basse, etc. 2) le formes de jazz plus "modernes" (je mets ça entre guillemets car c'est très relatif) découlent souvent de ces musiques, ne serait-ce qu'historiquement. Avoir le background jazz traditionnel ne peut être qu'un plus (c'est même à mon avis un impératif) pour jouer ces musiques. Les styles ne naissent pas ex nihilo ;) Après pour ce débat moderne/old school, on a toujours le même cliché des conservatoires, souvent par des gens qui n'y sont pas allé, ou il y a 30 ans. Le jazz actuel y est très présent, parfois dans l'enseignement (ça ça dépend des profs), et toujours chez les élèves. Dépeindre les conservatoire comme des lieux qui formatent était peut être vrai en 1980, certainement pas en 2019.
  9. Partager gratuitement du contenu c'est très bien, mais le faire correctement c'est mieux Sur la partition qui défile en haut, les notes sont mal écrites, on devrait avoir des bémols à la clé, le morceau est en mi bémol mineur, pas en ré dièse. Les rythmes ne sont pas écrits très clairement, ils pourraient être écrits de manière plus lisible. Il confond aussi appogiature et double croches Je comprend que ce genre de vidéo aie l'air utile pour des débutants, mais au final elle n'apprend pas grand chose, c'est un peu "mets ton doigt ici, après mets le là, etc". Et faire une vidéo de 4 minutes pour un morceau qui n'a que 3 parties ultra simples, le tout sans analyse, sans pistes de travail, etc... Je trouve ça pas terrible
  10. Salut! Les tablatures c'est de la daube. Pas de "oui mais", si vous voulez lire apprenez à lire la clé de Fa, si des gosses de 6 ans y arrivent, vous pouvez y arriver. Perso je n'ai jamais eu aucun élève incapable de lire le solfège. On parle pas de lire à vue "For Once In My life", mais déchiffrer en 2 minutes une tourne de 2 ou 4 mesures, c'est absolument à la portée de tout le monde avec un peu d'effort. La lecture rythmique pose parfois des problèmes mais on en vient aussi à bout en bossant. En se servant d'une tablature on ne sait pas ce qu'on joue, on met juste son doigt sur une case, ça n'a que peu d’intérêt à mon sens. Après les musiques actus sont quand même une culture orale, dans l'immense majorité des cas on a plus vite fait d'écouter et reproduire plutôt que de passer des heures à chercher des tabs fausses sur Internet. Idem, à moins d'avoir de sérieux problème d'audition, tout le monde arrive avec un peu de pratique (pas des années hein, au bout de quelques heures ) à retrouver une ligne de basse à 4 ou 5 notes. Le truc pour l'oreille c'est que ça ne marche pas seul, il faut coupler le travail de l'oreille à quelques notions de solfège élémentaires (gammes majeure et mineure, intervalles basiques, solfège rythmique de base), pour mettre des mots sur ce qu'on entend et structurer sa pensée. N'importe quel prof décent peut apprendre ça en quelques heures maxi, ça ira d'autant plus vite si l'élève joue déjà depuis un moment. Le plus important à mon avis c'est de se sortir de la tête l'idée que travailler c'est fastidieux. Le travail c'est fun, surtout quand on a les clés et la méthode pour le faire. Le solfège j'ai jamais trouvé ça chiant, l'harmonie encore moins. Et j'ai pas commencé à 5 ans, loin de là.
  11. Bon, je vais déménager et faut vraiment qu'elle parte, je le brade donc à... 150 euros! Premier(e) arrivé(e) premier(e) servi(e), remise en main propre sur Lyon! A vous
×
×
  • Create New...