Jump to content

CapraHircus

Membre
  • Content Count

    3
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Ouest!

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Impro-visor doit être un peu bidouillé. Sous Linux, une config' au top' consiste à passer par fluidsynth / qsynth et à charger un soundfont confortable, comme Timbres of Heaven ou Fluid R3, et utiliser une autre sortie midi que celle par défaut du logiciel pour relier le tout. Ensuite, il faut chercher un peu dans les menus pour que Impro-visor ne parte pas trop dans tous les sens en impro. Je trouve que le "theme-weaving" fait un travail assez propre quant au choix des notes. Pour les soundfonts, par ici.
  2. Hmmm... pas évident à mon avis : déjà, ce qui est sur la partition sera considéré comme du chorus, l'accompagnement est généré par le logiciel mais on ne peut pas l'écrire sur la partition (si j'ai bien compris le manuel) ensuite, il te faudrait un convertisseur basse -> midi, si tu ne joues pas au clavier midi. Sinon, il faut tout saisir à la main... Si ça t’aiguille un peu ? Une des fonctions super de ce logiciel est la "roadmap", qui affiche la grille avec ce qu'on "peut jouer" à chaque fois : les chord tones, les modes, etc. etc.
  3. Salut, Pour les plus geeks (et anglophones) d'entre vous, ce logiciel est inépuisable sur le sujet : https://www.cs.hmc.edu/~keller/jazz/improvisor/. Et en plus il est libre. Perso, je m'en sers comme générateur de backing-tracks. PS . Vous trouverez d'ailleurs ce petit lien sur la page, qui est une sacrée mine d'or !
×
×
  • Create New...