Jump to content

Grodge

Membre
  • Content count

    4
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Male
  1. Non justement quand j'ai ouvert ce sujet je n'avais pas du tout ce chaînage, je recueille des avis car c'est une recherche sans fin, j'ai trouvé intéressant le tien ce qui m'a permis de me questionner et d'essayer. Merci de ton retour.
  2. Yes, Merci à tous pour vos retours. Effectivement il n'y a pas photo, faut essayer tout ça dans tous les sens. Sven je confirme, je trouve que le fuzz après l'OD n'apporte rien, comme tu dis c'est même contre productif, j'ai fait un live comme ça, le groupe m'a pas loupé à la sortie. B'boom je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, mon chaînage actuel (et qui là pour le coup me plaît franchement), c'est Comp en premier avec une utilisation exactement comme dit Sven "avec un réglage "lissage des attaques du médiator" mais qui maintient une bonne plage de dynamique disponible", et ensuite vient l'OD que je garde systématiquement allumé. Le B3K de Darkglass est une pédale formidable qui offre un bon paquet de possibilités, et dans mon cas, je ne gonfle pas l'attaque (le switch sur la pédale qui permet ça compresse trop le son à mon sens si activé), le blend est à 11h, le gain à 13, le drive à 12, j'ai un sacré son, ça ronronne. Bref les goûts et les couleurs. Pour le moment j'ai simplement supprimer tout autre effet de distorsion, je ne parvenais à en obtenir quelque chose de satisfaisant. Mais c'est vrai que c'est une petite déception, je me suis vu offrir cette blowtorch, qui sur le papier promet, j'en obtiens pour le moment rien. Moucoingre, j'ai essayé ton chaînage, c'est vrai qu'en terme de dynamique il y a quelque chose d'intéressant dans cet ordre. A voir. En tous cas merci à tous pour vos retours, Musicalement, Grodge
  3. Donc si je comprends bien tu joues avec deux preamp? Ton MXR ne bouffe pas totalement ta tête? Tu vois un intérêt dans le mélange de ces deux preamp ou bien tu branches ton preamp dans le return de la tête? Auquel cas à quoi sert d'avoir cette tête sinon juste utiliser son étage de puissance? Pour ce qui est de la config sans ampli, oui justement, selon la scène je n'en ai pas forcément. Dans ce cas de figure je me sers du Sansamp comme DI et c'est ce qui va remplacer la tête. Le truc c'est que je n'ai pas forcément toujours mon ingé son derrière la console, typiquement début février nous avons joué à la Boule Noire, interdit d'imposer notre ingé, celui de la salle était franchement incompétent, et la veille la tête basse avait cramé. Je n'avais pas le Sansamp avec moi, le mec n'a pas fait son taf, à l'export mon son est lamentable... Tout ça pour dire que je cherche avant tout, quelque soit la config (scène, répète, studio), le chaînage idéal, cohérent, qui me permet de gérer en toute situation. Et au passage, pour le confort en live, un bon ampli est à mon sens un must have. Au-delà de ça, c'est surtout une idée théorique sur l'ordre de ces effets qui me manque. J'aime beaucoup le compresseur en sortie de basse, mais si je mets l'overdrive juste après, j'ai l'impression qu'il ne réagit plus très bien, d'autant qu'il compresse lui-même légèrement le son. Si après ça j'ajoute le fuzz, ça fonctionne mal. J'ai essayé d'intervertir tout ça, rien n'y fait, je ne parviens pas à faire sonner le fuzz, ou la disto. Bref je ne vais pas vous raconter ma vie. Je cherche simplement à trouver des témoignages sur ce type de chaînage avec ce type de pédales. Musicalement, Grodge
  4. Bonjour à tous, Je joue actuellement dans un groupe de métal. Mon jeu se fait exclusivement au médiator. Comme la plupart d'entre vous, je cherche sans cesse le meilleur rendu possible avec les effets en ma possession, pour une utilisation la plus polyvalente possible (en terme de matos), c'est-à-dire : en répète (local loué à créneau fixe, le matos est franchement pas à mon goût : tête Hartke 250 sur un cab Bassman 100 pyramidal à l'ancienne... sans commentaire), chez moi une tête d'ampli GK MB 500 (mais je n'ai pas encore de cab), en live c'est systématiquement la surprise et la plupart du temps je n'ai pas vraiment le droit (allez savoir...) d'amener ma tête, donc je me retrouve soit repiqué en façade, soit sur un ampli (dont la qualité peut varier drastiquement d'une scène à l'autre), soit sur les deux, avec des temps de balance toujours assez réduits... et même si je pouvais ramener ma tête, le cab joue quand même pas mal sur le rendu, entre 410, 115, 212 etc... Aussi, je cherche différents avis concernant mon chaînage d'effets sachant que les effets utilisés sont/seraient les suivants et que c'est cela qui reste fixe, d'un endroit à l'autre : Depuis une basse Fender Precision passive 70's : - EBS Multicomp - MXR Blowtorch - Darkglass B3K Microtubes - (Tech 21 Sansamp bass driver) - Fuzz Big Muff Pi : ---- ampli GK MB 500 ou Sansamp bass driver (tech 21) dans le return de la boucle d'effets (selon l'utilisation, live, répète ou à la maison cela diffère, le Sansamp me sert de couteau suisse...). J'ai toujours du mal à comprendre l'ordre idéal de ces effets, j'ai conscience qu'il n'y a pas de remède miracle, mais néanmoins je cherche à avoir une vision plus théorique de leur chaînage, sachant que je souhaite garder systématiquement allumés le drive (la B3K est juste géniale) et le compresseur. J'imaginais le fuzz plus comme un boost lors de passages musclés, mais à ce jour rien de satisfaisant selon différentes positions déjà tentées.... Idem pour la blowtorch. L'ordre doit jouer... ou bien je ne m'en sers pas. Disons que je cherche un son avec Overdrive régulier, bonne attaque etc..., et pouvoir gonfler tout ça en saturant encore plus lors de refrains, ou passages solos/breaks basse. J'ai conscience que cela reste une demande assez imprécise, au goût de chacun tout peut différer, je cherche simplement à savoir si d'autres ont déjà expérimenté ce genre de dilemmes. Enfin, cela vous semble-t-il absurde de vouloir se servir du SansAmp comme d'une simple pédale, et non comme d'un preamp? Merci d'avance, Musicalement, Grodge
×