Jump to content

Henrythe8

Membre actif
  • Posts

    1820
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    14

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Valenciennes pas loin

Recent Profile Visitors

3531 profile views

Henrythe8's Achievements

Veteran

Veteran (13/14)

  • Very Popular Rare
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In
  • Conversation Starter

Recent Badges

  1. 'tain je l'ai fait sur ma Pbass. En fait j'ai pris un schéma VBT et jai considéré le potard concentrqieu volume/tone comme deux séparé. Il te faut un double volume que tu vas assortir d'un capa pour faire la tonalité.
  2. C'est terminé, hélas. Ils ont vidé leur showroom et vendaient des warwicks NOS. 3 Dolphins, une buzzard, des streamer Custom...
  3. J'ai fait avec du scotch de masquage. Après, c'était ptet juste un effet spicologique. :-)
  4. j'vais finir par m'acheter un corps juste pour monter une basse. :-)
  5. Si tu montes sur Valenciennes et que tu es ouvert à l'échange... (oui, je sais j'en demande beaucoup :-) )
  6. Celle ci était à moi, vous la trouverez dans les annonces... au prix ou je l'ai vendue. Les braves gens de California Music on trouvé que les GOTOH n'étaient pas bien ils ont remis les merdes Warwick d'origine. Ce sont toujours les cordes qu'elle avait quand je l'ai vendue. Je suis tenté de faire une offre au prix ou je l'ai vendue, mais bon... 'faut pas rêver. Fallait pas rater les ventes du ShowRoom Thomann le mois dernier, ils en avaient trois ou quatre à vendre.
  7. Bon, du coup, on a pas encore parlé de Goldie. L'inspiratrice. Sur une idée - finalement complètement con - j'ai tenté d'enlever le vernis. Complètement con car du coup, à la place d'une surface plane et nickel, bin j'ai du bois qu'il faudra poncer. Et comme j'ai pas réussi à poncer correctement parceque je n'ai que mes petits doigts et une patience inexistante... Bref. Je me suis occupé du manche aussi, avec insertion des luminlays Et découpe de la tête aavec ma scie à chantourner qui a complètement vrillée. Dur l'érable Thomann... Ensuite, ça a été l'opération "défonçeuse". Je me suis aidé d'un ami qui maîtrise mieux que moi. Il m'a préparé un gabarit pour les micros, et on a défoncé. On a aussi rectifié la découpe de la tête et retouché l'autre manche dans un esprit plus Fender. Avec un peu de place pour passer les câbles sous les micros. Je me suis commandé des décalco Rothko. J'ai utilisé deux bombe Pébéo, une pailette dorée (mais vernis transprent) commandée par erreur car je voulais du pailleté, et une autre de Doré chromé. Erreur de débutant, évidemment, ne pas attendre assez entre les deux : Du coup, repoçage, recommençage, re merdage, rerecommençage et tant pis si c'est pas bien vu que j'ai plus de peinture dorée. Au final, le rendu n'est pas très beau, mais donne un aspect "vieilli" qui fonctionne plutôt pas mal. Comme pour les autres, mécaniques AllAprts light, et j'ai pris un chevalet Vintage strié dans le but spécifique de pouvoir gérer l'écartement des cordes pour les placer au dessus des micros. Les micros. Parlons-en de ces putains d'enculés. Chinoiserie d'eBay, je me suis demandé comment les brancher. La logique voulait que je fasse deux par deux en parallèle puis les duos en série. Comme une PB. Ca ne fonctionnait pas. Puis tout en série. Pareil, un seul fonctionnait. Puis tout parallèle, niveau de sortie ridicule. Et là, en regardant ce qui restait de câble au cul du micro, j'ai finalement compris l'étendue abyssale de ma connerie. Il y a un neutre, et un hot. ET UNE TERRE, putain ! Pas étonnant que ça ne fonctionne pas, le signal partait à la terre. J'ai donc repris le câblage comme prévu, en mettant toutes les terres ensemble. Et là, poum, ça marche. MAIS, bien évidemment, j'ai réussi à casser une vis de micro dans le corps, et du coup mon alignement de micros est foireux. 'fin, pas esthétique. Second Hélas, le niveau de sortie reste bas. Pour cacher la cavité de contrôle d'origine, je pars sur un bout de celluloid à médiator. Et la voilà donc terminée. La relocation du pin de strap et les méca light contrent passez bien le Neck Dive d'un instrument reverse. J'aurais un instrument qui aurait l'air neuf si j'avais gardé le vernis et passé une seule couche de Doré Chrome. Mais franchement, je préfère ce look raté qui donne plus de caractère. Le son est... Assez unique. Très vintage, avec une "qualité tubulaire" inhérente au P-Bass que je n'aurais pas imaginé. J'ai encore un buzz probablement dû à la masse que je n'arrive pas encore à éliminer, je blâme mon incompétence et les micros chinois.
  8. La seconde est la jumelle maléfique d'Amber, Hazel. Hazel, c'est le corps de la PB50 gaucher d'occasion, auquel j'ai vissé le manche d'une Squier Mike Dirnt trouvé sur FB. Quelques challenges pour les basses gaucher montées en droitier : - PAs de découpe ou de galbe confort, ils sont à l'envers. - Il faut combler la cavite de contrôle et les relocaliser car ils gênent un peu, la, sous les bras... - Et comme les galbes sont en bas, on ne peut pas creuser ou on veut pour refaire des cavités de contrôle :-) Comme j'avais une autre idée pour la troisième, Hazel a été gréffée d'un second micro PB50 installé en miroir. Donc un peu d'ingéniosité et de copeaux, et on trouve la solution. J'ai changé les mécaniques pour des Allparts Light, comme sur les autres assemblages. Relocalisé le strap button ariière, aussi, un peu plus haut pour contrer le NeckDive. Pour les contrôles, je voulais faire différent et j'ai utilisé une plaque de contrôle de Télécaster que j'avais sous la main. Du coup, j'ai utilisé la plaque de contrôle d'origine pour recouvrir la cavité. Ah. Mais il reste deux trous. Merci Amazon, j'ai commandé des p'tites loupiottes LED et des interrupteurs qui, croyaient le ou pas, bouchent très exactement le trou du Jack d'origine :-) Au départ, je voulais bouchjer le trou et la repeindre, j'avais commencé le ponçage. Et en cours de route, j'ai trouvé que le look matifié rendait suffisamment bien. Une basse qu'on a pas peu d'emmener dans les bars WTF, ça compte. La grosse surprise, c'est le son de cette chipie. JE m'attendais à garder le caractère pseudo vintage avec les micros Roswell... le manche, plus léger et plus fin, a changé le caractère de cette bassounette sans prétention en un genre de saloperie de Teckel à poil dur agressif. Niveau look,n j'ai fait avec et sans pickguard, mais le Avec lui ajoute un petit truc sympa. Niveau son, assez peu de différence entre les deux bobines en solo, allez, un poil plus de gras sur la bobine manche, et un poil plus de Twang sur la bobine chevalet. Le mode double est finalement assez moderne et permet un slap que je trouve tout à fait honorable. Encore une fois, on parle d'un instrument à 150€ (un poil plus, allez, à cause des mécaniques) Pour l'essai je voulais faire propre, mais en fait le gras de la simu du SVT m'a un peu pris la main...
  9. Continuons le tizeure. LA première des trois est la plus simple. Amber est un corps de JB40fl Harley Benton et j'y ai fixé le manche reverse d'une PB50. Le boulot pour faire les Side DOts est vraiment moche, j'ai tenté avec du vernis à ongle que ma femme m'a laissé utilisé, pour remplir les trous et y mettre de la peinture phsophorescente. Mais la vraie TruGlo n'était pas dispo en France, j'ai fait avec une merde Amazonesque, et le rendu était horrible après ponçage. Et vu le prix des vrais luminlays... bin j'ai laissé le truc moche. :-) Niveau Look, lma basse est jolie avec le contraste Sunburst/Manche Maple, j'ai spécifiquement cherché une JB40fl car pas de piscine, donc look sans pickguard possible. AllPArts Light pour les mécaniques. Je lui ai collé des flats, elle sonne raisonnablement bien pour un instrument à 150€
  10. Disclémeur : Même si je mets un décalco sur la tête de mes basses moddées, je n'ai aps la prétention d'être un luthier. Même amateur. Tout au plus suis un eexpériemtateur de niveau médiocre, avec un goût assumé pour ce qui est mal fait. Ne cherchez donc pas la perfection dans ce que je vous présente. Je voulais me faire une basse Reverse à la Dusty Hill. Je me suis donc acheté une PB50 Harley Benton. Gaucher. Elle est arrivée toute belle, innocente et sans aucune idée de l'enfer qu'elle allait traverser. Perso j'ai été complètement bluffé par le son et la qualité d'un instrument aussi peu cher. Et là, d'un coup, j'ai été pris d'un genre de frénésie et je suis parti sur une idée de construire trois basses, très différentes. J'ai donc trouvé d'occasion une autre PB50 gaucher et une JB40fretless. J'ai commencé a tout désassembler, poncer, enlever la peinture, faire des trous dans les manches pour mettre des repères... Avec plus ou moins de bonheur. J'ai aujourd'hui les trois basses finalisées. Plutôt, trois prototypes car bien entendu avec ma connaissance limitée de la menuiserie et de l'électronique, il y a eu des errements.
  11. Sympa la cabine de peinture. Créatif aussi :-)
  12. joli. j'aime beaucoup la découpe de la tête. créatif.
  13. 'faut pas. Au pire, tu prends une PB51 et tu joues avec. J'en ai pris deux, en gaucher pour l'effet reverse. Bin elles ont morflé, grave. Mais je m'en fous. Bon, je les ai pas encore terminées.
×
×
  • Create New...