Jump to content

Zargos

Membre
  • Content Count

    54
  • Joined

  • Last visited

About Zargos

  • Rank
    Débutant

Profile Information

  • Gender
    Male

Recent Profile Visitors

752 profile views
  1. Super travail ! J'ai aussi écouté ton autre topic. C'est impressionnant, et je suis impressionné !!
  2. Tête d’ampli basse. 2 canaux : 1 lampe, 1 transistor. EQ 2 X 5 bandes (5 bandes par canal). Sortie ligne, boucle d’effets. Préamplificateur : FET / à lampe (1 x 12AX7) Puissance : 1200 Watts (2 ohms), 1000 Watts (4 ohms), 550 Watts (8 ohms) Poids : 19 kg Excellent état. Peu servi. GBE 1200 Argus aux alentours de 1000 € Avec son cab GB 410 XB2 Argus aux alentours de 600 € L'ensemble à 800 €
  3. Wouah !! Les voicings sont superbes. Top !!
  4. Merci Messieurs ! Vos encouragements me font très plaisir. "Pas fan de ton son" En fait moi non plus. Mais en slap, j'ai du mal à trouver ce qui me plait. Mon son évolue constamment.
  5. Bravo ! Très belle musicalité de vous deux !
  6. Merci beaucoup pour ton écoute et ton commentaire encourageant. La fretless est une Ibanez GWB 1
  7. Merci beaucoup pour ton commentaire. Les percus sont des VST que je trouve d'une qualité et d'une sonorité assez bluffante. J'aime beaucoup ces sons et les utilise assez volontiers. Ces VST sont distribués par http://evolutionseries.com/ Et donc j'en joue... Au clavier !!
  8. Merci beaucoup pour ton écoute et ton commentaire. Pour l'annonce de fin, dans ma tête, elle avait lieue dans l'aéroport Parisien, c'est pour ça que j'ai choisi une voix en français. L'indice qui indique que c'est un aéroport parisien, outre la voix française, est le jingle que l'on entend à 2:43, qui correspond à celui des aéroport parisiens. Je t'accorde volontiers que c'est un petit peu "sioux", et que ce n'est guère important.
  9. Merci de me l'avoir signalé. Ce n'est pas la première fois que cela arrive. Le lien apparaît sur l'aperçu, mais n'est plus là dans le message final. Là ça devrait être bon !
  10. Bienvenu sur ce vol pour un petit voyage en direction de l’Asie. Cette collaboration m’a été proposée par Pierre, un guitariste qui n’est pas sur ce forum. Il m’a envoyé la piste de guitare et m’a laissé carte blanche.Lorsque j’ai entendu la piste, j’ai eu envie d’un accompagnement avec des percussions.J’ai choisi des instruments en provenance d’Asie, et j’ai eu l’idée de ce voyage, ponctué par des bruitages en correspondance avec l'Asie.La structureThème / Impro guitare / impro basse / thèmeLe titre débute par une ambiance à l’aéroport de Pékin.La guitare démarre avec un Jing, sorte de gong.Le thème est accompagné à la basse par des harmoniques naturelles, et aux percussions par un Dohol, tambour à deux peau joué avec baguette et main.Le solo de guitareEn 3 partie1) vers 0:25 Accompagné à la basse par des harmoniques naturelles, et aux percussions par un Kendang, tambour à deux peaux d’Indonésie.2) vers 0:36, une ambiance de rue au Laos, toujours des harmoniques naturelles à la basse.vers 0:49, variation : pédale à la basse toujours en harmonique.3) vers 0:59, petit concert dans un parc en Chine. Retour du Dohol. Mélange harmoniques et jeu aux doigts à la basse. Vers 1:17 Dohol + Kendang. A 1:23 fin du solo avec le Gong.Le solo de basseAccompagné par la guitare et un Ghatam, pot en terre cuite frappé du plat ou du tranchant de la main.D’un tempérament plus mystique, je vous emmène vers 1:40 au théâtre Nô, vers 2:06 nous visiterons un monastère en Chine, et vers 2:22 nous accompagnerons des moines tibétains dans leurs prières.Le Jing indiquera la fin du chorus et notre retour imminent.Le thème finalVers 2:36 retour du Kendang, des harmoniques et thème rapide à la guitare. 2:43 atterrissage dans un aéroport parisien. Fin de notre voyage.Merci d’avoir voyagé en notre compagnie.
  11. Merci pour ton écoute et ton commentaire. A propos de la guitare, je ne peux te répondre car je ne suis pas le guitariste ! Je lui poserai la question.
  12. Bonjour à tous, Voici ma dernière compo pour basse. Vos divers ressentis ou analyses, qu'ils portent sur la compo, les solos, le mixage, etc... m’intéressent. Merci pour votre écoute et vos commentaires. https://soundcloud.com/zargos-1/alain Structure : Rouge : parties écrites (pour la basse) Vert : partie improvisées. Crème : parties « libre (pour la basse) (clic droit ouvrir dans un autre onglet pour agrandir) L'intro Une intro avec un son délibérément « vintage » et des craquements de vinyle pour renvoyer aux vieux big band, et contraster avec le son moderne qui suit. Le thème : Le thème est construit sur une grille blues légèrement trafiquée. Chaque phrase commence par deux notes notes répétées (motif « 1 » en jaune sur la partition), suivi d'un motif « 2 » (en bleu sur la partition), et d'un motif « 3 » pour les dernières mesures. Chacun des motifs est plus ou moins variés au cours du thème. (clic droit ouvrir dans un autre onglet pour agrandir) Cette première orchestration est avec percussions. Le pont 1 : Un pont 1 : construit autour du son de la basse synthé dont le filtre varie. Le pont est ici une période de « repos », pour éviter d'enchainer des parties thématiques sans respiration, d’où le choix d'un vide du point de vue mélodique et harmonique au profit d'une mise en valeur du son. Chorus basse : Le solo de basse est en 3 parties. Partie 1 dans l'aigu. Je favorise les tirés, cherche la légèreté dans le phrasé et favorise les enrichissement d'accords dans les sonorités. Partie 2 intermédiaire dans la tessiture, plus près des harmonies en introduisant davantage de « tapés » Partie 3 j'alterne les registres grave aigu à chaque changement d'accord. je suis l'harmonie d'assez près, Le pont 2 : Idem au pont 1. Chorus guitare : Le solo de guitare m'a beaucoup plu lorsque je l'ai reçu. Lorsqu'il l'a réalisé, Pierre avait juste la basse et la batterie. Les autres éléments ont été rajouté par la suite. Le pont 3 : Idem au pont 1. Thème final : Le thème, pour la fin du titre est orchestré avec les cuivres. À propos du mixage (texte écrit par Frédéric Hauboldt) A la réception des fichiers, je me souviens que ma première réaction, a été "Oups!". 49 pistes ... c'était pour ne pas franchir le cap des 50, j'imagine. Après avoir pré-traité chaque piste et mis le tout dans le logiciel .... je me souviens que ma deuxième réaction, a été "Oups!" une nouvelle fois. La mise à plat ne donne rien de bon. Tout se marche dessus, les tonalités et les timbres s'entrechoquent dans un mélimélo indescriptible. Bref, ça sonne pas du tout. Il va falloir être très méthodique. Contrairement à mes habitudes, je ne commence pas par la batterie, mais les "hits" (les cuivres très années 80), puis les petites percussions. Il faut spatialiser l'arrière-scène pour faire de la place aux instruments de tête: basse, guitares, et synthés. Mais aussi beaucoup travailler sur les égalisations pour faire des "trous" de fréquences et faire une petite place pour chaque piste. La batterie pour finir, très spatialisée et en fond de scène, tient son rôle sans brio particulier. Les ajustements sont longs et multiples pour trouver un équilibre, car chaque fois que je bouge un élément, tout s'écroule comme un château de cartes; mais après quelques échanges et quelques écoutes avec son auteur.... voila le résultat. Bonne écoute. Fred
×
×
  • Create New...