Jump to content

Sté

Membre actif
  • Posts

    743
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by Sté

  1. Ça commence comme ça et ça finit en allergie chronique.. vive la musoque instrumentale !
  2. Magnifique basse au trés beau son. Ton dernier son est mon favori. Ca donne envie de l'entendre avec le reste du groupe
  3. Merci pour l'explication !! De la place ? Ou ça ? En fait pas l'intention d'en rajouter. Au pire une car il me reste un place sur l'alim. La taille choisie a surtout éte conditionnée par l'encombrement de la Wha.. mais bon je dis ça aujourdhui.
  4. Après être passé par une phase zéro effets, j'ai remis petit à petit les doigts dedans. Avec un Keeley bassist pour commencer, qui est devenu la pédale indispensable. Après quoi j'avais craqué pour l'OC-5, dont j'ai commencé à ne plus pouvoir me passer. J'avais ressortit ma Wha de temps à autres mais pas plus, étant un peu encombrant à trimballer dans mon sac de repet. Finalement craqué pour une Fuzz.. Et là c'est devenu tout de suite plus pénible de tout câbler à chaque fois pour les répètes, avec des alims, etc.. L'idée d'un pedalboard s'est donc imposée dans ma petite tête, mais cette fois aucune envie de bricoler avec des casto-malettes, des bombes de peinture, etc... J'ai donc cherché le rapport qualité/prix/taille adapté à mon besoin et je me suis arrêté sur le spaceship 40 de thoman avec sa housse, une alim ISO2 AC pro Harley Benton, un set de câble de patches à monter sans soudures Harley Benton (prix imbattable ! ). Et voilà le travail: https://public.joomeo.com/albums/630164a304547 (je ne parviens pas à mettre des liens pour avoir directement les photos. sorry .. ) Sur une photo, on peut voir que j'ai customisé un peu le truc avec des pieds adaptables pour des meubles. La raison: les pieds d'origine, malgré une première découpe sauvage afin de pouvoir les régler le plus bas possible, maintenaient le pedalboard dans une position inclinée qui n'était pas très confortable pour utiliser la Wha. J'ai donc trouvé ces pieds de meubles équipés d'une tige filetée M8 qui correspondait pile au besoin, après les avoir retaillés aussi pour les descendre au plus bas. Du coup le pedalboard est maintenant plat, avec suffisamment d'espace pour ne pas abimer les câbles cachés en dessous, et plus confortable pour la Wha.
  5. The Fender man is back ! So welcome back !
  6. Sté

    Basse seul ?

    et je re-plussoie la CB60 de Fender. Excellent outil de travail pour la maison, et branchée elle s'en sort très bien. Je l'avais chopé à 200 d'occase presque neuve. Comme ça tu peux tester sans cramer tout ton budget, pas besoin d'ampli dans un premier temps.
  7. C'est justement ça qui est magique avec le Keeley: Avec les réglages décrit ci dessous, je n'entends pas la compression. Par contre, lorsque je l'allume, j'ai l'impression de retirer un espèce de voile sur le son. Comme si tout d'un coup c'était plus présent, plus précis, plus je ne sais quoi.
  8. Ultra simple: compression et gain à midi, et le threshold varie entre 11h45 et 12h15 suivant la basse utilisée.
  9. Le Keeley bassist repond exactement a ton besoin. De la sorcellerie en pedale. Elle est devenue indispensable entre ma basse et mon ampli. Transparent, mais ce truc apporte une presence que je ne sais decrire en mots. Elle vaut son prix pas donné.
  10. J'avais recupéré la version SE d'amplitube ( en cadeau en m'abonnant à bassiste magazine) et ca marche vraiment bien. Ca correspond à peu près à ce que tu decris, avec peut etre un peu plus d'amplis et on peut deja faire du beau son.
  11. Sté

    Adhoc Quartet

    Suite de la session studio. https://www.youtube.com/watch?v=4MmiKoRHVzA
  12. Cette Marceau est juste magnifique pour un prix ridicule !!! Cette table en erable ondé de malade !
  13. Gallien Krueger 700 RB II. En tête ou combo. J'ai le combo 700RB115 pour les répètes, et une autre tête 700 RB iI avec une enceinte GK NEO 2x12. Le son est nickel, puissant, clair, défini. Jamais eu aucun problème de fonctionnement. Avec le temps, le combo que j'avais acheté d'occase il y a plus de 15 ans, s'est mis un souffler un peu. La deuxième tête achetée d'occase il y a 10 ans fonctionne toujours parfaitement. Edit: et j'oubliais de préciser que cette tête, si couplée avec une enceinte GK qui va bien, permet la bi-amplification: il y a un tweeter dont on peut régler le volume indépendamment du volume que l'on peut envoyer sur le/les HP principaux. Ca n'a l'air de rien, mais coté clarté ça rajoute quelque-chose de très agréable comparé à la même enceinte avec le tweeter à zéro.
  14. Set list du prochain concert avec le 4tet: Soulful Times (Kyle Eastwood) Beauty and the Beast (Wayne Shorter) Sicilienne (Gabriel Fauré) TuTu (Miles Davis/Marcus Miller) Song For Bilbao (Pat Metheny) Nemesis (Aaron Parks) Andantino (Aram Khatchaturian) Draft Punk (Comin’ home baby arrangé par notre pianiste) One man’s light is another man's night (Omer Avital) Kjani Trima (Elina Duni) Silly Little Love Song (Meldhau/Mc Bride/Blade/Redman)) Anda Jaleo (Julien Lourau) Kblues (Compo de notre pianiste) Home made (Compo de notre pianiste) The wonder rabbis (Yom) + Happy People (Kenny Garrett) Verona (Gilad Hekselman)
  15. Tout à fait. Et c'est pour ça entre autre qu'il défend cette approche. Le chanteur d'un des groupe auquel je participe, originaire de Casamance au Sénégal, m'a raconté la même histoire. Il tapait déjà sur quelque chose avant de savoir parler. Ce qui amène une facilité naturelle pour ressentir la musique et la partager avec d'autres. Lui n'a pas continué dans l'éducation musicale, ni la pratique d'un instrument de manière régulière. Mais lorsqu'il prend un djembé et que je sors un gratte acoustique pour un petit moment de chansons, malgré une technique assez basique, il est TIGHT. Je me sens aussi à l'aise qu'avec le batteur du groupe lorsque j'ai la basse dans les mains.
  16. Ok je comprends mieux l'idée. Quelle est l'approche hype je ne sais pas, car pas au fait de tout ça; attendu que je fais partie de la tribu "à l'oreille", mais je dois dire que l'approche de Wooten me semble avoir beaucoup de bon sens, et notamment la partie issue de la tradition africaine: être confronté au rythme dès le plus jeune âge avec un tambour dans les pattes (ou n'importe quel autre instrument de percussion). Et le parallèle qu'il fait avec le langage est très parlant: un enfant apprend à parler en pratiquant, en essayant de dire des choses, et en étant petit à petit corrigé par ses parents, il affine le langage. Il ne commence pas par la grammaire et la conjugaison avant de pouvoir ouvrir la bouche. Et je pense que bon nombre d'enfants on été dégouté de la musique par cette approche justement académique. La solution idéale je la vois plus du coté de Wooten: commencer en apprenant par ressentir la musique, créer des sons, découvrir ce bonheur absolu puis apprendre les règles pour comprendre ce qui se passe. Et quand Jeff Berlin dit que le groove s'acquiert par l'approche classique, je pense au contraire qu'il s'acquiert surtout par la pratique et le ressentit. L'approche classique va apprendre les rythmes, aider à les comprendre beaucoup plus vite que sans cet apprentissage, mais le groove ne viendra qu'après avoir ressentit la musique par la pratique, et plus encore la pratique commune.
  17. Je ne saisis pas trop sa réponse. Il veut dire qu'on ne peut pas utiliser les gammes et les arpèges et assurer le groove en même temps ? Ou veut il dire "penser" en terme de gammes et arpèges "pendant" qu'on est entrain d'assurer un groove ? En tous les cas, entierement d'accord avec Wooten. Et d'ailleurs, comme il le dit aussi, une "fausse" note est la case voisine de deux "bonnes" notes. C'est assez simple finalement de retomber sur ses pieds, une fois qu'on se met bien dans le groove.
  18. Je mettrais plutot le groove en premier dans le cas de la basse. Un son quelconque avec un groove nickel: le groupe va bien sonner. Un son beau a pleurer avec une mise en place approximative: le groupe ne va pas sonner. Le raisonnement serait différent avec un soliste dont le son est vraiment le premier paramètre à privilégier, même si sa mise en place est moins millimétrique.
  19. Puis vient l'allergie.. aux chanteuses !
  20. On fait comme tu veux, pas taper ! Ok j'adhère à la logique de la vis dans le bois. Pour relativiser, ma jazz a 18 ans, j'ai du le démonter au bas mot au moins 1 fois par an (et plus que ça les premières années) ; aucun soucis dans son corps en aulne.
  21. Pourquoi ne pas démonter le manche sur ces basses ? Un problème particulier sur ces séries ? Si en suivant le tuto très précis de PAF32, on se retrouve avec une courbure bien réglée, mais une action toujours trop haute malgré les pontets réglés au plus bas, le truc simple est de démonter le manche pour insérer une cale sous le talon; qui aura pour effet de surélever celui ci et de redonner un peu plus de latitude de réglage au niveau des pontets, et avoir une action plus basse. J'ai fais ça sur ma jazz, avec une cale fine sous les deux vis les plus proches du bout du manche: c'est nickel. Je ne sais plus l'épaisseur. Je peux redémonter et mesurer pour vous montrer en images.
  22. Je suis passé par toutes les phases plusieurs fois: pédales, pedalboard, multieffets, tout revendre, etc.. La vie est un recommencement.
  23. Combien de fois ai je dit: "moi les effets c'est fini. Une basse, un câble, un ampli" . Résultat: pedalboard (IVème du nom) en approche.. ( remember le topic des castomalettisés )
×
×
  • Create New...