Jump to content

AndyPE

Membre
  • Content Count

    89
  • Joined

  • Last visited

About AndyPE

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Montpellier

Matos

  • Basses
    Ibanez SR605; Squier JazzBass Standard Series
  • Ex-matos
    Yamaha; Ashdown; Hartke; Markbass; Digitech Jamman; Boss

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Un numéro Siret carrément... là c'est sûr j'en ai pas Mais ça voudrait dire qu'ils différencient les professionnels de la vente/distribution de matériel et les musiciens professionnels. D'ailleurs en relisant le post je m'aperçois que la vraie question repose en fait sur cette distinction. Si on est pro de la vente/distribution/location de parc matériel, effectivement un Siret ou quelque chose dans le genre ça fonctionne. Mais musicien pro (sans être une vedette de la musique), comment le prouver? Dans tous les cas le trajet ne sera pas inutile, mais ça ferait payer un nouveau ticket à 60 boules à l'entrée... la suée
  2. Perso je trouve qu'un bon enseignant musical (et ailleurs aussi) est celui qui va m'apporter des réponses d'une part, et à fortiori que ces réponses soient forgées par une ou des expériences vécues. D'où l'importance de connaitre le parcours de l'enseignant (musicien qui fait des concerts ou pas, compétences, connaissances théoriques et culture musicale etc...). Ensuite il faut que ça fonctionne sur le plan des personnalités: différence (ou simple présence) d'humour, convergence des styles, langage (familier, technique, vulgarité...), proximité (tutoiement, vouvoiement), condescendance (volontaire ou pas d'ailleurs). Si les deux parties ne sont pas un minimum sur la même longueur d'onde ça peut créer des blocages. Aussi je bloque quand un enseignant fait des vérités et jugement de valeurs, celui qui dit: "Ça c'est mieux et ça c'est mauvais", "C'est difficile donc c'est bien" ou "Il faut le jouer de cette manière car c'est comme ça qu'on fait". Et le top condescendance + vérité: "Tu n'y arrives pas? Pourtant c'est facile!" Bref, il me semble qu'on apprend mieux en étant détendu et à l'aise, sans avoir le sentiment d'être jugé ni devoir prouver quelque chose. Après comme dit Nano13 si on veut se professionnaliser on rentre dans des choses différentes (mais pas que). Cela nécessitera peut-être de changer quelque fois de prof ou d'en avoir plusieurs, l'important je pense est déjà de bien se connaitre et de savoir ce que l'on veut faire en tant que musicien. D'ailleurs pour ceux que ça intéresse de lire: Jacques Siron - La Partition Intérieure. Excellent bouquin sur l'improvisation et la musique en général, comment l'aborder, la travailler, avec quel état d'esprit etc... Le début du livre parle de l'enseignement musical et le passage "Dialogues" est assez drôle. Je vous invite à le découvrir
  3. Salut à tous, petite relance de sujet avec variante Cette fois c'est bon je pars au MusikMesse. Par contre sur le site pour l'achat des billets, ils proposent des billets "professionnels" valables dès le premier jour et des billets "visiteurs" valables les deux derniers jours. Comment comptent-ils savoir si je suis professionnel ou non si j'achète les billets en ligne? Y'a-t-il un risque de me voir refuser l'accès sur place même si j'ai acheté les billets? Bref je ne comprends pas Surtout que ces billets "pro" sont moins chers et en vente jusqu'à une date limitée apparemment... Je précise que ces billets sont différents des invitations par les professionnels, qui elles nécessitent un code fournit par les exposants.
  4. AndyPE

    Markbass Basses

    Salut, Relance de sujet :p La Kimandu 5 me plait et les caractéristiques annoncées aussi. Par contre ce sont des licornes, on en voit sur le web mais impossible de mettre la main dessus. Quelqu’un aurait-il pu apercevoir, entendre ou mieux: tester une de ces basses? Merci d’avance :)
  5. En ayant bien pris en compte ce que vous avez dit, je pense m'orienter vers une solution plus radicale: la revente. En effet en comparaison avec d'autres basse, celle-ci manque de présence débranchée, donc l'électronique et les micros ne pourront pas faire de miracles. Elle était bien cette Ibanez... sniff De toute façon il y'a une Bacchus qui me fait de l'oeil Merci à tous
  6. A priori les réglages sont bons, cordes proches des frettes, micros proches des corde, j'ai même refait les pontets pour l'intonation. Tout va bien. Je n'ai pas pu tester d'autre Warwick, par contre un essai d'une Ibanez SR375 (3 fois moins chère) et d'une Squier VM JazzBass: eh bien c'est mieux (en volume de sortie). *Tristesse*
  7. Pour les cordes j’utilise des Elixir sur les deux basses, même tirant et même métal donc à priori ça ne vient pas de là. Sinon quand je dis plus de peps, c’est plus de puissance ;) les micros de la Corvette, le son en mode série des humbuckers est celui que je préfère, en passif comme en actif.
  8. Hello à vous, Voilà le topo: je possède une Ibanez SR-1405T, qui me ravit sur de nombreux points (style, ergonomie, manche traversant, pontets individuels...). Cependant, je la délaisse depuis un an pour une Warwick Corvette $$. La raison: le son. Bien que la Corvette soit moins ergonomique (24 cases, seulement 22 et demi exploitables, une bûche en guise de manche, pas de repères...), le son me semble bien plus puissant et mordant, avec une polyvalence incroyable. MAIS je ne veux pas me séparer de l'Ibanez car elle a trop de qualités. La question: dois-je incriminer/changer les micros ou bien l'électronique sur l'Ibanez? Peut-être les deux? Il semble que des modèles récents de SR soient montés en Aguilar Super Double, est-ce une piste? Corvette $$ => micros humbucker MEC avec switch 3 positions (parallèle, série, single coil), préampli 2 bandes avec switch actif/passif. SR-1405T => micros Nordstrand Big Single, préampli 3 bandes avec bypass, switch de fréquences médium. Merci pour vos avis
  9. Merci pour ton avis lours, c'est un peu ce que je crains en fait... On verra quels exposants et évènements sont annoncés sur le salon dans les mois qui viennent, puis j'aviserai en fonction. Après en France, rien de l'ampleur d'un Namm ou d'un Musikmesse à priori. Il y'avait le salon de la lutherie à Montpellier, mais pas très grand et surtout mal médiatisé... dommage.
  10. Merci pour les infos, deux jours du coup ça semble pas mal. Mais pour le bruit par contre, il n'y a pas des restrictions sur les stands? Ou peut-être que le cumul de toutes les sources sonores est difficilement gérable?
  11. Salut, Alors question à ceux qui sont déjà allé à ce fameux grand rendez-vous: combien de temps pensez-vous qu'il faille pour faire le tour du Musikmesse de Francfort? J'envisage d'aller à l'édition 2019 mais je me demande combien de jours prévoir. En visitant sans se presser évidemment, en essayant des basses dans les stands, des arrêts pour écouter et voir des grands noms de la musique qui feraient des démos... A titre de comparaison j'avais fais le salon automobile au même endroit en 2 jours, mais une 3e journée pour profiter de tout aurait été sympa tellement c'était immense (au moins 5 bâtiments, des stands à l'extérieur avec possibilité d'essai, des parkings souterrains pour les essais de véhicules électrique...etc). Du coup pour la musique c'est moins vaste ou bien c'est pareil?
  12. AndyPE

    Envie De Warwick

    Je n'arrive pas à insérer de photo désolé, mais la description officielle de la finition c'est "Burgundy Red Transparent Satin". Est-ce que c'est vraiment différent d'une finition huilée? Dans tous les cas je ne suis pas chaud du tout pour un décap' complet , elle aura des marques de vie et tant pis
  13. AndyPE

    Envie De Warwick

    Salut, Je rejoins le club avec une Corvette $$5 GPS en burgundy red. Achetée neuve et utilisée depuis plusieurs mois maintenant: fan absolu! Point fort: le son. Une polyvalence incroyable et une bonne puissance, super grain des micros doubles. Autre point fort: la légèreté (à peine 4kgs). Seul point noir pour le moment: la peinture et le vernis sont très fragiles. Un petit poc ou une boucle de ceinture et hop, vous gagnez une magnifique trace blanche. C'est une peinture style vernis satiné, j'en ai déjà eu sur des Ibanez mais celle-ci marque plus facilement (et je suis quand même soigneux avec le matos). Bref, si je m'adresse à un luthier pour faire rattraper ces traces blanches, aura-t-il accès à la couleur d'origine ou bien faudra-t-il poncer la basse entièrement et repeindre?
  14. Perso je rejoins le post de ygbass, je préfère penser en Do# mineur pour savoir quelles notes jouer. Parce que en Réb mineur, en suivant les règles de théorie, ça oblige à penser à Fa bémol qui contient un Do bémol et un Si double bémol. Y penser en jouant c'est le bazar, alors qu'en Do# mineur ça reste Mi, Si et La. Au final c'est la même chose à jouer, mais la mécanique cérébrale est différente. Chacun choisira ce qui lui semble le plus approprié une fois avec l'instrument ou si il faut écrire une partition ^^ Après, ces histoires de comas c'est trop pointu pour moi
  15. Non les cordes en or, justement j'attends de savoir avant de décider. Après les DR, au début ça allait. Maintenant ça fait 2 mois et demi d'utilisation presque quotidienne, et on dirait un jeu de cordes vieux de 5 ans. Bon ça ne m'empêche pas de le garder parce que c'est tellement fun les cordes fluos (superficialité, quand tu nous tiens... ). Seulement là, j'ai envie de retrouver un peu de dynamisme dans le son qui a été perdu à cause des cordes. Il semblerait que la marque Aurora fasse des cordes colorées aussi, mais là c'est pareil: pour en trouver faut jouer à la carte aux trésors !
×
×
  • Create New...